Aller au contenu

NicolasSC

Membre
  • Compteur de contenus

    26
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de NicolasSC

  • Rang
    Faon

Identité

  • Genre
    Homme
  • Nom
    Sautel-Caillé
  • Prénom
    Nicolas
  • Profession
    Bibliothécaire
  • Localisation
    Colomiers

Visiteurs récents du profil

364 visualisations du profil
  1. Bonjour, C'est un peu un jeu de ping pong mais c'est le rythme des forums. Je vais être (presque) bref. C'est vrai que je n'ai pas parlé du contenu exact des interventions de chacun lors de cette table ronde : trop long et je ne voulais pas m'engager dans un verbatim qui n'aurait été que trop partial. On attendra la vidéo pour le détail. Je résumerai ainsi sur la forme : M. Piolle a été d'une clarté exemplaire dans ses propos politiques, ce qui n'exclut pas une bonne dose de cynisme et de tours de passe-passe. Il a expliqué pleinement son point de vue et a montré ses capacités à dire "c'est comme ça parce que je l'ai décidé politiquement" ce qui est déjà un grand mérite dans un monde gouverné par les faux-semblants. En face, la salle, et les collègues de Grenoble ont fait voir l'importance de la territorialité, des barrières symboliques et ont montré tout le travail qu'elles ont mené dans ces quartiers. En clair, les arguments étaient là, et la synthèse impossible, d'où le conflit. Comme vous le dites, faire de la politique (et peu de choses, d'opinions ou de situations y échappent) est affaire de pouvoir, de conflictualité. Le débat que nous avons ici en est la trace : nous souhaitons défendre les bibliothèques et les bibliothécaires (advocay, syndicalisme, lobbying, militantisme...) mais au fond nous ne partageons pas les moyens (qui sont parfois complémentaires, ne jetez pas les syndicats avec l'eau du bain, tout le monde s'en mordra les doigts) et pas toujours les objectifs (ouvrir plus par exemple, notamment le dimanche ; automatiser les transactions ; mutualiser les équipements ...). Pour autant nous sommes tous bibliothécaires (c'est même mon grade, difficile de faire plus simple) dans des bibliothèques et l'ABF, comme les syndicats nous représentent ! L'association a la légitimité du nombre, de sa reconnaissance et de ses actions ; les syndicats ont la légitimité de leur représentativité (le vote quand même, c'est pas rien !) donc pas de bisbilles pour savoir qui défend le mieux, chacun le fait selon ses objectifs et ses moyens. Personnellement je le fais doublement et je le vis plutôt bien : je ne suis pas d'accord, et alors ? (au fait, la photo c'est pas moi qui l'ai choisie, et un peu d'humour ça ne fait pas de mal, je pense que ça allège au contraire la tenue de l'article qui n'est, encore une fois pas une attaque personnelle contre Xavier Galaup mais contre le discours qu'il a porté, lequel n'est pas partagé par les professionnels, y compris de l'ABF). Nicolas
  2. Bonjour, L'ABF a d'ailleurs félicité Mme Obono sur sa page Facebook J'aime bien vos raccourcis sur la CGT, c'est assez drôle. Si je vous dis que c'est un syndiqué de chez SUD (allez, pas de suspens, de faux-semblant ou de cachotteries, j'en suis l'auteur) et que le contenu (pas la photo en revanche, choisie par un collègue, mais je pense que la photo du Président en train de s'accrocher au micro aurait été du plus mauvais effet) n'est pas vraiment syndical, ou alors dans le sens ou le syndicat peut aussi défendre une profession au même titre que l'ABF (dont je suis membre et militant) qu'en dites-vous ? Est-ce que ça change la donne ? Les attaques personnelles (mais est-ce vraiment une attaque ?), franchement, je ne vois pas en quoi c'est déshonorant, c'est quand même mieux que d'utiliser des périphrases. En tout cas, avoir une députée de notre profession (et de mon ancienne bibliothèque en plus !), il me semble que c'est assez rare donc tant mieux ! Bon courage à ceux qui travaillent ce week-end !
  3. Bonjour, Je rajoute un article qui fait un point (subjectif) sur la tenue du congrès : http://parisculturesociale.over-blog.com/2017/06/quand-le-president-de-l-abfconfond-en-marche-et-au-galop.html C'est un peu polémique mais bon... le congrès l'était tout autant. A bientôt !
  4. Travail du dimanches des cadres A

    Bonjour, J'ai travaillé le dimanche à Paris et nous avions une prime forfaitaire, identique à tous les agents et il me semble que c'était un morceau d'IAT et pas d'IFTS. Elle était de 75€ brut à l'ouverture (11h-18h), nous avons fait grève pour diverses raisons, pour finir à arracher 100€ brut pour tous et une réduction de l'horaire (13h-18h) car de toutes les manières la gestion de la pause déjeuner était impossible. Nous suivions un cycle de travail de 5 semaines avec une compensation des heures travaillées sur le samedi de la semaine suivante. Dans tous les cas, cadre ou pas, fonctionnaire ou salarié du privé etc. la durée légale du temps de travail est la même : 35h point barre. Toute mesure dérogatoire doit donner lieu à des compensations. Attention par contre, normalement toute heure bossée en supp est récupérée en simple : on ne peut théoriquement pas avoir droit à des récup doubles. La négociation se fait avec la RH ET les finances car c'est lié :-) En tout cas c'est la merde de bosser le dimanche... bon courage.
  5. Quand un ministre de gauche (?) juge les bibliothèques obsolètes

    Quelles perspectives heureuses nous attendent ! Je lis à plusieurs reprises dans les dossiers mis en avant la suppression de 70 000 postes dans les collectivités et la baisse des dépenses de fonctionnement 10 milliards, tout en exonérant des habitants de la taxe d'habitation. Mais parallèlement à ça il annonce un renforcement de l'accès à la culture avec la sempiternelle augmentation de l'ouverture des bibliothèques. Du coup, fort logiquement je me dis que c'est bien, cela veut dire qu'il y aura de plus en plus de bibliothécaires dans nos collectivités mais par contre que ça risque de poser problème pour l'entretien des parcs et jardins, l'encadrement des enfants à l'école, la voirie, le ramassage des ordures... En gros, au mieux rien ne sera fait, au pire, c'est le coup de rabot qui va s'enfoncer encore plus profondément dans nos budgets et nos effectifs, dans la lignée de la présidence précédente...
  6. FABLAB

    Bonjour, Concernant l'impression 3D nous avions fait le choix dans ma médiathèque d'acquérir immédiatement 2 petites machines (des Up! Mini) à 700€ l'unité plutôt qu'une seule plus performante pour 1 300€. En effet, avec deux imprimantes on peut produire deux fois plus et c'est donc plus dynamique pour les médiations sachant que même pour une petite pièce, c'est minimum 40-45 minutes à attendre. Nous nous servons régulièrement des nôtres et elles sont plutôt fiables, pas de panne à déplorer si ce n'est une buse bouchée (mais avec de l'acétone et une épingle c'était réglé) et de temps en temps à recalibrage à faire. Les consommables me semblent raisonnables et à chaque fois le public est ravi ! Le plus c'est de s'allier à un FabLab local pour les conseils (nous étions en contact avec Artilect à Toulouse qui nous a donné de bons avis). Bon courage !
  7. Statuts, évolution de la FPT

    Merci pour cette annonce ! Je suis potentiellement concerné mais là n'est pas mon interrogation. Les conditions d'avancement n'étant pas précisées, peut-être y aura-t-il un examen professionnel pour "remplir" ce nouveau grade ? Qu'en pensez-vous ? En avez-vous entendu parler ? (Si j'étais mauvais langue j'en douterais, par "esprit de corps" il serait méprisant de refaire passer un examen à des catégories A, alors qu'on ne s'en prive pas pour les autres catégories lors des créations de grade).
  8. Enquête offre de services

    Bonjour, Personne n'a répondu ? Rhôô c'est mal ! Dans le cadre de la démarche qualité du Pavillon Blanc, nous avons mené plusieurs enquêtes de satisfaction à l'intérieur de nos murs (c'est ici : http://www.pavillonblanc-colomiers.fr/page/demarche-qualite) C'est centré sur le référentiel qualité de la charte Marianne et on peut faire plus convivial. Je joins le résultat de l'enquête hors-les-murs de 2015 (que nous n'avons pas encore publié, un oubli...). Ce qui nous a frappé c'est à quel point les publics et non publics n'ont aucune attente. C'est à la fois une chance et... une déception ! :-) En tout cas il faut garder à l'esprit de faire court : en vis-à-vis comme en ligne pas plus de 5-6 minutes. D'autres exemples ? Bon courage ! bilan enqueteHLM 2015 v2.docx
  9. Bonjour, Je remonte un peu le topic concernant l'usure des câbles. Etant donné le coût exorbitant des douchettes (je ne parle même pas des sans-fil) et qu'il est dommage de jeter du matériel sur le seul motif que le câble est sectionné, je recommande de jeter un oeil sur la douchette en question : les "miennes" (Metrologic et Honeywell) ont des câbles amovibles (format RJ45 et USB) et il doit être possible de racheter un cordon pour un prix acceptable. (je pense à ce genre de truc : http://www.ksl.eu/prod/cable-usb-pour-honeywell-voyager-et-fusion-1387.html ) (la question ne se pose pas "chez nous" car le nombre de douchettes lors du projet a été surestimé et nous avons encore une dizaine de cartons neufs au sous-sol...) Bon courage !
  10. les boites à livres

    Toulouse Métropole s'est engagée dans cette démarche avec la fourniture d'un mobilier adapté (mais à l'intérieur des établissements). Il est vrai que certains ouvrages sont nettement défraîchis mais ce n'est pas forcément ce qui rebute les lecteurs. Nous faisons un nettoyage régulier mais depuis deux mois que le dispositif est en place la régulation s'opère à peu près d'elle-même. Notre Boitatroc est également ouverte aux graines (avec un tiroir) et à tous les objets culturels, je pense qu'il est en effet important de ne pas restreindre l'échange des communs aux seuls imprimés même si évidemment ils sont dominants. Nous avons également mis quelques objets (des outils, des paires de lunettes, un téléphone portable oublié et non réclamé par un lecteur) qui sont partis très vite. Plus de détail ici : http://www.toulouse-metropole.fr/livre-et-lecture-publique/boitatroc-et-services-innovants Et une photo de la nôtre ici : Bon courage !
  11. dysfonctionnement platines RFID

    Bonjour, Il peut s'agir d'un problème réseau lié à votre infrastructure informatique. En effet, si vos platines NEDAP fonctionnent comme les nôtres, elles sont connectées à l'ordinateur via un câble COM ou USB et surtout au réseau via une prise ethernet. L'information circule via le réseau, est stockée sur un serveur et redirigée vers votre poste. Du coup, si le serveur plante ou si le switch s'emmêle les pinceaux, la platine se déconnecte... A mon sens, c'est une aberration (techno et écologique) d'utiliser le réseau pour une utilisation aussi basique et locale mais c'est ainsi que ça fonctionne chez NEDAP (et plutôt bien par ailleurs). Dans tous les cas, vérifier les branchements est primordial : les connecteurs à l'intérieur du boîtier ne sont pas toujours très bien fixés. Enfin, il peut s'agir, avec l'âge, d'une faiblesse du circuit électronique. Sur les conseils du fournisseur, on peut "booster" le signal d'un simple tour de vis. Bon courage !
  12. Top 3 des ressources numériques

    Bonjour, Chez nous on en a testé pas mal et je retiendrais surtout : - Rosetta Stone : méthode de langue intuitive, très très bien faire, plébiscitée par nos lecteurs et vraiment adaptée à la lecture publique. Mais le gros gros gros bémol, c'est le prix et les conditions d'achat : plus de 7500€ pour 25 accès (oui...) et encore, en ayant négocié "serré" et la facturation directement en Angleterre qui laisse supposer une possible évasion fiscale. - Toutapprendre : il y a à prendre (sans jeu de mot) et à laisser dans ce qu'ils proposent mais l'avantage c'est que le coût, même élevé, reste relativement "raisonnable" en fonction des catalogues et de ce que l'on négocie. Pour ma part je trouve que les tutos en multimédia sont bien faits, très vivants. Cela dit, on trouve des trucs très bien sur le net, gratuits, mais il faut savoir chercher. Maxicours est bien fichu mais je viens de découvrir Kartable qui est très très bien aussi (merci Karine !) C'est tout... car pour avoir testé le reste, je trouve que c'est horriblement et inutilement cher. Certes, LeKiosk est une bonne ressource mais le contenu reste le même que si on est abonné au papier, les lecteurs consultent d'ailleurs surtout les titres qu'on a déjà (c'est très frustrant) et au final je trouve que l'ergonomie pourrait être améliorée. Sinon, en alternative gratuite à Arte VoD / médiathèque numérique, je citerai bien un célèbre site de peer2peer, mais je vous laisse deviner... Nicolas
  13. Bonjour, A distance il me semble que e-carthame peut vous convenir. Nous avons Carthame (la version précédente, la nouvelle me semble beaucoup plus intéressante et puissante). Nous avons 120 000 documents, de la RFID, un portail basique mais plutôt bien fait, le système est fiable (+ de 300 000 prêts en 2013). Certains gros réseaux l'utilisent (Cergy). J'espère que nous passerons à cette nouvelle version (qui implique une migration complète, c'est un système complètement différent). Leur version e-carthame est hébergée chez eux ce qui à mon sens est une bonne chose pour du full web, avec une meilleure gestion des versions (la dernière toujours à jour) et une cohérence du catalogage grâce à un moissonnage mutualisé. Cela dit il doit y avoir des logiciels libres qui font aussi bien mais attention à bien choisir le prestataire qui l'installera, c'est lui qui fera la différence. Bon courage :!
  14. RFID et automates de prêt

    Merci à Ferris d'avoir répondu si promptement et si précisément. Toutefois une précision s'impose sur les étiquettes RFID : les étiquettes rondes pour CD et DVD ne sont pas passives mais bien actives : en plus de l'antenne et du circuit électronique elles comportent une pile électrique qui active le signal (d'où un problème de longévité dans le temps mais c'est un autre débat). Je ne sais pas en revanche si l'émission se fait en continu : je penche pour une émission faible en permanence, avec un pic lors de la "rencontre" avec une platine ou un portique. Cela ne change cependant rien au fond de la réponse : en effet il n'existe pas de préconisation sanitaire quant à l'exposition aux ondes RFID. Si la distance de 20cm est relativement facile à obtenir (distance table / genoux par exemple), à partir de 50 cm, cela devient difficile. Une solution de précaution peut consister à placer sous la platine une plaque de métal ou simplement une feuille d'alu (déjà installé par certains fournisseurs) pour atténuer le signal (et éviter au passage d'éventuelles collisions de signal). En revanche, dans la bibliothèque où j'étais précédemment, à Paris, nous avions décidé, pour les femmes enceintes, de ne pas les mettre au prêt-retour, pour des raisons de précaution.
  15. Ressources en ligne : marché ou pas ?

    Bonjour, Je me demande si c'est bien nécessaire : toutes nos ressources font l'objet d'un contrat de type abonnement (qui doivent il est vrai transiter par le maire car notre système de validation est très centralisé) et nous n'avons pas de marché (pourtant notre catalogue n'est pas négligeable : http://www.pavillonblanc-colomiers.fr/lenumerique/vue_ressources_numeriques). Finalement, cela revient à s'abonner à des revues : quand on choisit ParisMatch et pas Voici on ne lance pas une opération de comparaison de type marché public. Si aujourd'hui je choisis Rosetta Stone et demain Toutapprendre pour les langues c'est parce que les produits sont différents et à des prix également différents. Si en revanche deux fournisseurs proposaient la même ressource, la question se poserait mais aujourd'hui chaque marque = 1 fournisseur = 1 produit. Après, tout est affaire d'argumentation...
×