Epsy

Membre
  • Compteur de contenus

    180
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Days Won

    17

À propos de Epsy

  • Rang
    Cerf

Identité

  • Genre
    Femme

Visiteurs récents du profil

1 029 visualisations du profil
  1. Bonjour, Je ne sais pas si les deux témoignages ne font qu'un, mais cette question m'a fortement rappelé un article que j'avais lu : il s'agit de "Élections : la mairie du 20e bourre d'urnes la médiathèque Marguerite Duras". On peut noter que plusieurs points soulevés par Ferris et Louve ont été abordés, dont Vigipirate et l'emplacement exact du lieu du vote. Par contre, je n'ai pas vu de normes accessibilité mais je n'ai fait que parcourir rapidement l'article. Epsy.
  2. Tout ça pour préciser qu'un nom fera plus ou moins écho chez une personne, et que c'est extrêmement relatif à nos références ^^ Du coup, si on veut parler aux adolescents, cela me semble difficile d'être lisible vu que chaque génération change et ne partage pas exactement les mêmes représentations du monde. Je suis donc assez sceptique sur l'utilisation de "Soda" par exemple, tout comme "Banga". L'histoire de la passerelle me semble préférable car le fait que ce soit une période charnière devrait durer dans le temps a priori =) Mais c'est un avis personnel bien sûr. Epsy.
  3. Et pour faire écho à vos rebondissements sur le terme Banga et sa publicité (inconnue au bataillon pour moi !), "Soda", en plus de me faire penser à une boisson sucrée, me renvoie complètement à la série TV... bof comme références . Ca veut aussi dire qu'en choisissant un nom à un instant T, on est susceptible de faire écho à beaucoup de choses au fur et à mesure du temps qui passe (culturelles ou publicitaires, peu importe : qui renvoient à un imaginaire commun). Epsy.
  4. Bonjour, Pour commencer, vous pouvez peut-être regarder la méthode IOUPI : http://www.enssib.fr/bibliotheque-numerique/documents/61098-desherbage.pdf Vous trouverez peut-être quelques éléments dans les sujets suivants : - Renouvellement des collections - Désherber un secteur jeunesse Mais j'avoue ne pas savoir si je réponds à côté de la question ou non : "l'état des ouvrages" m'a tout de suite fait penser au désherbage. Epsy.
  5. Et le groupe Facebook Jeux vidéo en bibliothèque est très actif : il y en a certainement qui pourront vous apporter des retours d'expériences sur cette thématique (et il y a déjà pas mal de posts existants) ! Epsy.
  6. Bonjour, Nous avons déjà négocié des droits directement avec les ayants droits, en utilisant un protocole d'accord, que j'ai uploadé ici : Epsy.
  7. contrat type cession droit de prêts_DVD View File Contrat type pour négocier des droits DVD Submitter Epsy Submitted 02/23/2017 Category Documents  
  8. Bonjour tous le monde, Eh bien, que d'animation dans cette rubrique ! J'avoue avoir hésité avant de rédiger une réponse, ne voulant pas en "rajouter une couche". Mais étant donné que je suis catégorie B, je me suis dit que ça valait peut-être la peine que je donne mon point de vue, notamment pour Marion. Je me rappelle avoir beaucoup hésité sur le choix du concours : titulaire d'un master, j'avais même envisagé le A ! Mais après avoir mené plusieurs entretiens avec différents responsables (sur rendez-vous), après un long stage en médiathèque centrale puis une succession de CDD dans de plus petites structures, je me suis rendue compte que je ne voulais pas du A : trop de responsabilités certes, mais c'est surtout le manque de contact avec le public qui m'avait refroidie. B me semblait un bon compromis : une certaine responsabilité avec la gestion d'un secteur (a minima), le contact avec le public. Seul le management me faisait moyennement envie. Finalement, je ne regrette pas mon choix : j'ai la responsabilité de plusieurs secteurs mais sans avoir de management (d'où sans doute une certaine solitude parfois, sans possibilité de débattre sur l'acquisition de telle ou telle chose, et en devant porter quasiment seule toutes les animations liées), j'appuie mes collègues qui ont d'autres responsabilités comme le management mais toujours de manière un peu informelle (c'est peut-être avoir le cul entre deux chaises ! Mais j'avoue que ça se passe bien, j'ai ce rôle qui permet d'être à l'écoute et de faire éventuellement remonter aux responsables, et inversement ; tout en pouvant déléguer complètement au chef si besoin). Alors oui, j'ai peut-être eu de la chance d'avoir trouvé ce poste, qui me convient parfaitement comme premier poste. Mais en tous les cas, c'est encore possible vu que je suis en poste depuis pas si longtemps que ça. Après, pour le côté négatif, oui j'ai dû faire pas moins de 500 km pour le trouver, ce premier poste. Et oui on travaille le samedi et parfois le dimanche, et même en soirée de temps en temps. Et oui on est content de rentrer à la maison, et ça même si on se recolle devant le pc pour se tenir au courant de ce qui se passe dans notre milieu (mais tous le monde ne le fait pas : tout dépend de la charge de travail que tu t'imposes à toi-même). Donc méfiance sur les catégories, c'est toujours loin de ce que disent les textes et dépendent fortement des structures (à titre d'information, je suis en interco, ville principale moyenne). D'ailleurs, mon responsable direct est un C, et c'est lui qui a presque toutes les charges en terme de management... Si tu as d'autres questions, n'hésite pas ;-) Et continue à multiplier les expériences. Epsy.
  9. Bonjour Laetitia, Un seul Ipad, j'avoue que je ne serais pas très favorable à de la consultation sur place... à moins de gérer un "planning", histoire que ce ne soit pas toujours les mêmes qui soient dessus. Mais sans wifi, on limite quand même pas mal l'utilisation, même si on peut imaginer la mise à disposition de livres numériques (même si ce sont des livres libres de droits), de playlists de musiques, d'accès à des applications ne nécessitant pas de connexion (certains jeux marchent très bien sans par exemple). Après, vous pouvez l'utiliser dans le cadre d'animations, en projetant une appli sur écran pour faire participer plus de monde, à l'image de l'heure du conte numérique pour les plus jeunes. On peut aussi l'utiliser dans le cadre d'un concours de Bookface par exemple, en demandant aux usagers de se prendre en photo avec l'ipad. Voilà tout ce qui me vient en premier lieu... à compléter sûrement ! Epsy.
  10. Bonjour, Le prêt de clés USB est possible a priori, puisque certaines médiathèques l'ont mis en place, notamment autour de l'élection Ziclibrenbib. Vous avez un retour d'expérience ici : http://www.acim.asso.fr/ziklibrenbib/wp-content/uploads/2012/01/Retour-dexpériences-le-prêt-de-musique-numérique-en-libre-diffusion-sur-support-USB-Médiathèque-de-Toul-54-Médiathèque-de-la-CDC-du-Pays-dArgentan-61.pdf Epsy.
  11. Merci Ferris ;-) Epsy.
  12. Bonjour, Merci pour vos réponses, je crois que c'est un peu plus clair. En gros : si dispo de droit => on peut exercer une activité salariée ; sinon c'est à négocier. Les points à ne pas oublier : si dispo => pas de retraite, pas d'avancement (sauf si activité salariée à côté, je présume tout de même qu'on cotise bien pour la retraite). Et attention à la réintégration, pas toujours où on le souhaiterait. Epsy.
  13. Bonjour, Une petite question à ce sujet (j'aimerais avoir confirmation) : si on prend des contrats type CDD, on n'est plus en disponibilité et on "perd" le poste dont on était titulaire ? Ou on reste en dispo tout en étant en CDD ? Merci, Epsy.
  14. Bonjour, Sur différents groupes orientés bibliothécaires sur Facebook, un questionnaire circule : votre post m'y a tout de suite fait penser ! L'étude doit être en cours mais si vous êtes intéressé par les résultats je suppose que vous pouvez contacter la personne en question (je ne le/la connais pas mais vous pouvez annoter le questionnaire en page 3). Je me permets de le copier/coller ici (sans l'accord du propriétaire : s'il/elle souhaite que je le retire, qu'il/elle se manifeste !) : Epsy.
  15. @Ferris Je ne suis pas d'accord avec toi pour cette fois. Les smiley retranscrivent l'expression de ton visage quand tu fais une blague. Et cette expression, tu l'as bien lors des relations interpersonnelles, sans avoir à dire "Ah, tiens, je vais vous en raconter un bien bonne !" : même si on ne sourit pas en racontant des âneries, on a toujours quelque chose dans le regard. A l'écrit, cette petite étincelle de malice est plus dure à retranscrire et peut générer de l'incompréhension. Comme tu le dis bien, les situations que tu as décrite restent plausibles ; sauf que je n'ai pas envie de laisser certaines situations écrites telles quelles sans réagir. That's it Epsy.