Aller au contenu

Caramel

Membre
  • Compteur de contenus

    54
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de Caramel

  • Rang
    Chevreuil

Identité

  • Genre
    Femme
  • Localisation
    Languedoc Roussillon

Visiteurs récents du profil

664 visualisations du profil
  1. Travaux d'été

    les moments de fermetures peuvent être de vrais bons moments, c'est une autre ambiance, comme déjà dit on peut mettre de la musique, je me souviens d'un collègue qui ramenait des consoles et sur des pauses midi à rallonge présentait des classiques du jeu vidéo. Ca peut vraiment être un chouette moment, après tout le monde doit mettre la main à la pâte sauf contre indications médicales évidemment. Le côté pas noble ou pas le plus agréable du travail est compensé par l'ambiance décontracte, ça fait du bien aussi des fois d'être sans le public et sans se dire '"on ouvre à 13h30" Après les tire au flanc ou les gens qui ont un souci plus ou moins avoués avec toi ou leur poste, ça cristallise un peu et ça se voit plus qu'en temps normal et pour gérer ça il n'y a pas de règles, seulement être toi et le bon sens. Point de vue management, de mon expérience personnelle, on peut appliquer pleins de principes et de règles vus en formation, ça ne marche pas toujours et au final, chaque fois que j'ai suivi une règle contre ce que mon instinct ou ma bienveillance m'aurait fait faire, je l'ai regretté.
  2. @Ferris en l'occurence là, c'est quelques seulement, les autres n'osent même pas franchir la porte, faut passer par un vigile en bas de l'immeuble qui freine pas mal, qui et la bibliothèque ne semble pas avoir de soucis avec ça, il y a aussi ceux qui profitent à deux du hamac Après le vigile en bas ne laisserait pas rentrer quelqu'un de complètement éméché, je pense qu'il y a un respect des lieux aussi. Enfin en tout cas, c'est une question complexe
  3. Affichage dynamique des informations

    Si c'est un pc relié à un télé qui lui fait office d'écran, alors tout est imaginable. Après il y a le bon vieux powerpoint qui a le mérite de permettre de faire des transitions, de jouer sur l'effet tuile qui défile etc. et qui permet de diffuser son vidéo photo, et en plus quand on modifie le fichier, on a pas besoin de tout refaire
  4. A la Canopée, parfois ce sont des SDF qui viennent prendre du repos, pouvoir dormir au chaud ça n'a pas de prix pour eux.
  5. Passer de gros à petit

    Coucou Lucienne, passer de gros à petit veux tout dire et rien dire Moi qui ait connu dans mon parcours des gros réseaux, des bibliothèques à 1 ou 2 personnes ou des bibliothèques à 10/12 personnes, c'est complètement différent. Sur les bibliothèques à 1 voire 1/2 personne + bénévoles, pas sûr que trouves ton compte. Vu ton profil, peut être qu'encadrer une équipe entre 8 et 10 personnes te conviendrait, tu pourrais être en semi rural ou en banlieue éloignée d'une grosse ville. Moi personnellement, je trouve que c'est le type de poste qui me va le mieux. La possibilité d'un cadre de vie avec de la place, une équipe à encadrer et un projet d'établissement à faire vivre avec un petit peu de moyen et un bon équilibre entre administratif qu'on aime pas mais qu'il faut bien faire et qui revient à celui/celle qui dirige et une partie métier avec du public, des animations, des acquisitions, etc. (moi ce qui m'a manqué le plus sur un poste de direction de réseau c'est la partie métier, je ne faisais que de l'administratif. Pour ce qui est de tes qualités, tu en as à mettre en avant. D'une part comme a dit Bernard, les élus sont sensibles au fait que tu aies étudié le tissu local (ne va pas demander combien il y a d'habitants à Trifouillis les Oies ou ne t'exclame pas "oh il y a un conservatoire" D'autre part, tu peux dire que tu amènes : - une vision de la lecture publique moderne (3e lieu, ideastore) - des compétences bibliothéconomiques : oui c'est un métier et non on ne commande pas ce qu'on aime au feeling (//caricature on mais à peine) - une expérience riche sur tout ce qui est valorisation animation - une expérience fonctionnement en réseau et partenariats (qui est quand même la tendance) Je te souhaite pleins de belles aventures professionnelles -
  6. c'est pour ça j'ai mis "peuvent être parfois"
  7. Bonjour, dans les Bibliothèques Départementales de Prêt pour celles qui ne reçoivent pas de public, tu peux avoir peut être un niveau sonore moins important (sauf si c'est toi qui change le joint de culasse du bibliobus [joke] ) En plus ces médiathèques s'adressent à des professionnels et ont dans leur mission une bonne part de formation à destinations des bibliothécaires, peut être que ça peut matcher avec ton profil d'enseignement. Sinon tu as les BU, qui peuvent être parfois plus calme, en plus c'est la fonction publique d'état, peut être des passerelles plus faciles, je ne sais pas. En tout cas ce qui est sûr, c'est que les BM, mis à part les salles de travail quand il y a, ce sont plutôt des environnements bruyants. Moi je pense que le DUT année spéciale te donnerait tout de même une bonne base et puis après tu peux chercher sur des postes de médiations numériques ou d'action culturelle qui pourrait te permettre de mettre un pied dedans (mais l'action culturelle, c'est vite bruyant aussi) Sinon un poste administratif à faire des demandes de subventions... bon courage,
  8. Lancement Prêt inter bibliothèques

    je pense qu'il faut faire attention à ce que le SIGB ait un statut particulier pour les livres en navette, c'est trop souvent le statut réservation qui est utilisé et du coup ça fausse les stats de réservation en plus de ne pas donner de visibilité. Il faut aussi que le SIGB permette de changer le statut en disponible, par un simple passage au retour (douchette ou platine), Enfin comme le dit Ferris, il faut qu'il y ait le niveau de localisation Bibliothèque Sauvegarde qui ne bouge pas et qui permet de savoir où était le document à l'origine. Ainsi tu as comme niveau de localisation (les noms peuvent varier) Bibliothèque de sauvegarde : à qui appartient le document à l'origine Bibliothèque d'Origine : que tu peux changer dans le cas des prêts longue durée, typiquement sur les réseaux avec une centrale qui prête des collections pour 6 mois à une autre bibliothèque. Du coup le livre, au moment des retours sera réattribué automatiquement à la bibliothèque à qui le livre a été prêté en longue durée (et non pas à la propriétaire) Bibliothèque actuelle : là où le doc est actuellement Bibliothèque de destination : là où il est censé aller avec un statut transfert ou navette qui fait que le livre n'est plus marqué comme disponible le temps de la navette qui peut se faire 2 jours après Edit : bon en fait j'ai redit exactement ce qu'à dit Ferris, lol désolée j'aime bien Orphée
  9. Mobilier Ikea

    Bonjour, C'est vrai que les fournisseurs de mobilier comme c'est un marché captif ils sont horriblement chers mais théoriquement, c'est solide. Il faut voir que tes étagères ou tes assises vont être plus sollicitées quand un contexte familial personnel. Après, pour les lieux publics, je me souviens aussi d'histoire de résistance au feu qui doivent être certifiées, ce que peuvent faire les fournisseurs de mobiliers traditionnels mais je me souviens avoir tenté d'avoir une attestation chez une chaine, impossible... et pourtant ça m'intéressait, le même mobilier 4 fois moins cher... Avec du IKEA, j'aurai vraiment peur sur la solidité à l'usage...
  10. Noms d'espaces pour médiathèque innovante

    Je crois que c'est à Chatou, ils ont appelé ça "le chemin de traverse" après tout, Harry Potter, ça fait déjà 20 ans...
  11. Combien de personnes maximum dans vos structures?

    A la marge près quand même que tu n'es pas tenu de mettre ta vie en danger, si par exemple une personne se retrouve bloquée sous une étagère ou ne peut pas évacuer pour une raison ou pour une autre, tu peux tout à fait quitter le bateau et dire aux pompiers (qui seront arrivés bien sûr) qu'une personne est bloquée à tel endroit. Après il y a la conscience personnelle c'est sûr, mais on est pas plus utile mort ou intoxiqué
  12. Censure : le retour !

    Ce qui est effrayant c'est que te lisant, je pourrai presque dire qu'on est collègues tant on retrouve ce genre de profil partout. C'est certain qu'avant de vouloir enlever la paille dans l’œil du voisin, il faut retirer la poutre qu'on a dans le sien. Que ça soit les professionnels ou les bénévoles, il y a encore des réflexions sur le métier qui perdurent. As tu aussi celui qui ne veut pas aller au service public parce qu'il préfère rester en interne, il a des choses importantes à faire, des animations suprêmes à préparer qui implique un long travail de recherche et d'investigation ? Comme tu le dis si bien, l'avenir est entre nos mains, bibliothécaire c'est le plus beau métier du monde, ça porte des valeurs magnifiques, luttons pour elles et ne rougissons pas de ce qu'on propose !
  13. Etiquette à propiété double code barre / RFID

    Bonjour, Non je vous confirme que la société Bibliotheca + 3M nous a proposé des étiquettes code barres / RFID qui étaient à la fois imprimées et préencodées, je pourrais vous donner la référence ou le contact commercial, Nedap doivent le proposer aussi mais les étiquettes 3M sont meilleures je trouve et je n'ai pas souvenir de la possibilité d'encodage dans leur proposition, je suis pour le maintien du code barre visible sur les documents, ça sert toujours à un moment ou un autre, et je préfère le doublé code barre / étiquette RFID vierge car ça permet la reprise des collections sans réexemplariser et parce que sinon le code barre se retrouve en 3e de couverture, c'est moins pratique que ce bon vieux code barre sur la couv. Et puis les code-barres, ça coûte quand même pas cher parce que l'option impression a un coût
  14. Livres numériques en Bibliothèque

    Merci, moi naïvement je pensais que c'était déjà autorisé, je me souviens avoir exploré la piste epagine avec un libraire local dans une bib où je travaillais,
  15. Bonjour les -thécaires, j'aimerais avoir vos avis sur les solutions que vous avez mis en place pour le prêt de livres numériques avec les avantages et les inconvénients oui je sais, je demande beaucoup, entre PNB, epagine, numilog, cvs media,biblioondemand et les écarts de coûts, si vous pouvez me faire de vrais retours d'expérience merci,
×