Aller au contenu

deroche

Membre
  • Compteur de contenus

    31
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de deroche

  • Rang
    Bambi
  1. Journée d'étude organisée par les élèves conservateurs promues, DCB26 promotion "Nina Simone" : Marie-Dominique Biron, Monique Calinon, Marie-Josée Krill, Catherine Marc, Sandrine Mousin, Natalie Niang, Catherine Pichot. L'offre musicale en bibliothèque s’est beaucoup transformée en raison notamment de l'évolution des supports et des modes d’écoute. Les bibliothèques sont ainsi passées pour ce qui concerne la musique enregistrée d'une logique d'emprunts à une logique de consultation. Nous vous proposons un panorama des usages dans les bibliothèques musicales spécialisées, municipales et d’État. Toutes accordent de plus en plus d'espace à l'écoute et à la pratique musicale en leur sein grâce à des espaces dédiés. L'emprunt ou la consultation à distance ne sont pas délaissés pour autant : mise à disposition d'abonnements à des plateformes en ligne, prêt d'instruments, de partitions et autres documents musicaux. Dans ce contexte en évolution, quelles propositions les bibliothèques ont-elles mises en place afin d'offrir aux publics un accès musical le plus large possible tout en respectant la propriété littéraire et artistique et en tenant compte de contraintes budgétaires de plus en plus marquées ? Tout public. Entrée libre sur inscription : formulaire en ligne Programme 10h - 11h : Visites de bibliothèques sur inscription 1-Bibliothèque du conservatoire de Lyon, 4 montée Cardinal Decourtray, 69005 Lyon 2-Bibliothèque du conservatoire national supérieur de musique et de danse (CNSMD), 3 quai Chauveau, 69009 Lyon 3-Bibliothèque municipale de Lyon la Part-Dieu - département musique, 30 boulevard Vivier-Merle 69003 Lyon 4- École Nationale de Musique, Danse et Art Dramatique de Villeurbanne (ENM) 46, cours de la République, 69100 Villeurbanne Déjeuner libre 13h30 : Ouverture de la journée par Yves Alix, directeur de l’Enssib 13h35 - 13h45 : Introduction par Monique Calinon et Marie-Josée Krill, promues DCB26 13h45 - 14h15 : Tour d’horizon de l’offre musicale en bibliothèque aujourd’hui : les collections, la médiation autour de la musique, l’aménagement des espaces, le matériel d’écoute par Amandine Minnard, responsable du Pôle Musique, médiathèque José Cabanis Toulouse. 14h15 - 14h45 : Les aspects juridiques par Yves Alix, directeur de l’Enssib. 14h45-16h45 : Quelle offre musicale et quelle offre de services dans les bibliothèques spécialisées et les bibliothèques d’État : retour d’expériences. Tables rondes animées par Amandine Minnard - 14h45 : Table ronde 1 - les bibliothèques spécialisées . Conservatoire national supérieur de musique et de danse, Valérie de Wispelaere, directrice, Nathalie Castinel, en charge des projets de numérisation . Centre des Musiques Traditionnelles Rhône-Alpes (CMTRA), Laura Jouve-Villard, chargée de recherche 15h35 : Pause musicale 15h45 : Table ronde 2 - les bibliothèques d’État . Bibliothèque universitaire de Saint-Étienne, Hélène Fortin, responsable du département des Services aux usagers . Bibliothèque nationale de France, Pascale Issartel, directrice du département de l’Audiovisuel . Bibliothèque publique d’information, Enora Oulc’hen, chef du service Musique 16h45 : Clôture de la journée par Nathalie Marcerou-Ramel, directrice des études et des stages, Enssib. 17h : Apéritif musical, concert par les élèves de la promotion DCB 26. Contacts : Julia Morineau : julia.morineau@enssib.fr Catherine Marc : catherine.marc@enssib.fr Adresse de l'événement: Enssib 17-21 bd du 11 novembre 1918 - 69100 Villeurbanne
  2. Dominique Lahary écrivait en 2005 dans la revue Bibliothèque(s) : « On ne parle pas des bibliothèques dans le journal, comme on n'y parle pas des trains qui arrivent à l'heure ». Cette phrase résumait bien le manque de visibilité de l’action de la bibliothèque au quotidien. Les choses ont-elles changé ? D’un côté, depuis quelques années, les professionnels, d’abord en bibliothèque universitaire, se sont emparés de la question sous l’angle de l’évaluation puis de l’impact de la bibliothèque. Et aujourd’hui, l’Association des bibliothécaires de France, missionnée par la Direction générale des médias et des industries culturelles, s’apprête à lancer une enquête sur la valeur économique et sociale des bibliothèques. De l’autre, notamment avec la baisse des moyens et la concurrence d’internet, la bibliothèque est fortement interrogée dans son utilité. Si la profession est convaincue de la nécessité toujours actuelle de la bibliothèque dans l’espace public, il devient nécessaire aujourd’hui de porter ses arguments sur la place publique. L’Enssib et l’ABF proposent une journée d’étude pour apprendre à défendre et valoriser la bibliothèque. Cette journée est conçue en deux temps : donner outils et méthodes pour être en capacité de plaider puis apprendre à monter une campagne d’advocacy. Il a semblé utile pour atteindre cet objectif de s’inspirer d’exemples de collègues américains et européens. ►Entrée libre sur inscription : formulaire en ligne Programme 9h15-9h30 : Accueil des participants. 9h30-10h : Ouverture par Yves Alix, directeur de l’Enssib. 10h-11h : La valeur économique et sociale des bibliothèques, enquêtes, méthodologies, indicateurs, par Anne Verneuil, responsable commission Advocacy ABF et Christophe Evans, chef du service Études et recherche Bpi. Pause. 11h15-12h : Contexte et indicateurs d’impact dans l’élaboration d’un plaidoyer : l’exemple des bibliothèques universitaires américaines, par Danuta A. Nitecki, doyenne des bibliothèques de l’université Drexel, Dean of Libraries, and Professor, College of Computing & Informatics. 12h-12h45 – Évaluer la bibliothèque par les mesures d’impacts, par Cécile Touitou, responsable mission Marketing, Sciences Po, Direction des Ressources et de l'information Scientifique, expert Afnor. Pause déjeuner. 14h15-15h : Une méthode de plaidoyer appliquée à l’Agenda 2030, par Raphaëlle Bats, Enssib et Patrick Megel, bibliothèque municipale de Martigues - Correspondants français de l'International Advocacy Program (IAP) de l'IFLA / membres du groupe Agenda 2030 de l'ABF. 15h-16h30 : Défendre et valoriser les bibliothèques en Europe. Table ronde modérée par Raphaëlle Bats, avec la participation de : - Vincent Bonnet, directeur d’EBLIDA (European Bureau of Library, Information and Documentation Associations). - Ilona Kish, directrice Public Libraries 2020, Reading and Writing Foundation. - Barbara Lison, directrice Association des bibliothécaires allemands. 16h30 – Conclusion par Jean-Michel Tobelem, professeur à l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, spécialiste de la gestion des équipements culturels et directeur d'Option culture, Institut d’études et de recherche. Contact : Julia Morineau : julia.morineau@enssib.fr Lieu de la manifestation : Amphithéâtre de l'Enssib 17-21 bd du 11 novembre 1918 | 69100 Villeurbanne
  3. L'ampleur des spoliations de bibliothèques effectuées par les forces nazies durant la seconde guerre mondiale a été durablement sous-estimée. En France seulement, au moins 5 millions de livres et documents graphiques ont été volés à leurs légitimes propriétaires : ministères, bibliothèques slaves, personnalités des milieux radicaux, socialistes et communistes, francs-maçons. Mais c'est surtout leur lien originaire avec l'antisémitisme nazi qui fait la spécificité première des spoliations nazies. A partir de la mi-1942, accompagnant la mise en place de la solution finale, les saisies touchent des millions de familles juives, dont la culture doit être détruite. Derrière le rideau de fer, les spoliations nazies sont devenues des « trophées de guerre ». En Europe de l'Ouest, malgré les opérations de restitution mises en oeuvre après-guerre, nombre de bibliothèques spoliées n'ont pas, jusqu'à aujourd'hui, été restituées à leurs légitimes propriétaires, lorsqu'ils ont survécu, ou à leurs rares descendants. Où sont les collections qui n'ont pas été restituées ? Quels furent leurs errances forcées ? Quels usages ont été faits de ces documents ? Quel tableau dresser de cette Europe du livre en partie perdue ? Pourra-t-on, un jour, reconstituer ces bibliothèques ? Ce colloque, organisé par le Centre Gabriel Naudé de l'Enssib (EA 7286), l'Institut d'histoire du temps présent (IHTP, UMR CNRS Paris 8) et l'Université Paris Diderot (EA Identités, cultures, territoires), avec le soutien de la Bibliothèque nationale de France, de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah et de la Bibliothèque universitaire des langues et civilisations (BULAC) se tiendra les jeudi et vendredi 23 et 24 mars : - le 23 mars à la Bibliothèque universitaire des langues et civilisations, Auditorium, 65 Rue des Grands Moulins, métro Bibliothèque F. Mitterrand - le 24 mars à la Bibliothèque nationale de France, Petit Auditorium, métro Bibliothèque F. Mitterrand, entrée Est. Les communications se feront en français et en anglais. Une traduction simultanée sera proposée. ► Entrée libre sur inscription : formulaire en ligne Programme Jeudi 23 mars À la Bibliothèque universitaire des langues et civilisations 8h30 : Accueil et café de bienvenue, hall de l'auditorium, BULAC. 9h : Ouverture du colloque par Yves Alix, directeur de l'Enssib et Marie-Lise Tsagouria, directrice de la Bibliothèque universitaire des langues et civilisations (BULAC). 9h15-11h : Session 1. Perte d'une culture, perte d'une identité. Présidence : Corinne Bouchoux, sénatrice 9h15 : Restituer leurs bibliothèques aux spoliés, un impératif toujours actuel, Martine Poulain, Enssib. 9h45 : On the Trail of Looted Books from the Second World War, Too Many Still Far from Home, Patricia Kennedy Grimsted, Harvard University. 10h15 : From Object of Anti-Semitic “Feindforschung“to Symbol of Living Jewish Culture? The Development of German Jewish Community Libraries 1938 to Present Times, Jörn Kreuzer, Institut für die Geschichte der deutschen Juden, Hamburg. 10h45 : Débat. 11h : Pause. 11h15-13h : Session 2. Des bibliothèques disparues à tous jamais ? Présidence : Dominique Trimbur, Fondation pour la Mémoire de la Shoah. 11h15 : Looted private libraries as containers of Jewish cultural heritage in the State and University Library Hamburg, Anna von Villiez, Staats-und Universitätsbibliothek, Hamburg. 11h45 : Une bibliothèque alsacienne disparue en Allemagne en 1940 : une quête en cours, Nathalie Neuman. 12h15 : Case study August Liebmann Mayer : Munich-Paris-Munich, Maria Tischner, Zentralinstitut für Kunstgeschichte, Munich. 12h45 : Débat Déjeuner libre. 14h15-16h : Session 3. Des spoliations masquées ? Présidence : Anne Grynberg, Institut national des langues et civilisations orientales, Institut d'histoire du temps présent 14h15 : Octobre 1942 à la Bibliothèque nationale : des faits de collaboration par les livres, Eve Netchine, Bibliothèque nationale de France. 14h45 : Contested Ownership: Restitution of the Breslau Rabbinical Library and the Controversy over the Heirless Jewish Cultural Property after 1945, Anna Kawalko, Hebrew University of Jerusalem. 15h15 : La spoliation d’une bibliothèque privée sous l’Occupation : le cas de Pierre Guerquin, bibliophile, Patricia Sorel, Université Paris ouest-Nanterre-La Défense. 15h45 : Débat. 16h : Pause. 16h30-18h15 : Session 4. Le sort des collections spoliées. Présidence : Jean-Claude Kuperminc, Alliance israélite universelle 16h30 : Books on Diaspora. Tracing the Postwar Fate of the Collection of Cracow’s Jewish Public Library, Monika Biesaga, Jagiellonian University, Cracovie. 17h : Les livres spoliés déposés à la Bibliothèque des langues orientales : une source pour l'histoire sociale et culturelle des diasporas d'Europe centrale, Benjamin Guichard, Bibliothèque universitaire des langues et civilisations. 17h30 : Tracing the private archive of Rabbi Yoseph Yitzhak Schneerson, Ekaterina Oleshkevich, Jewish Museum and Tolerance Center, Moscou. 18h : Débat. ----------------------------------------- Vendredi 24 mars À la Bibliothèque nationale de France 8h50 : Accueil et café de bienvenue, hall du Petit auditorium, BnF 9h15-11h : Session 5. Nouveaux pouvoirs, nouveaux destins. Présidence : Sophie Coeuré, université Paris Diderot 9h15 : Postwar Bargains? German Librarians and the Abandoned Collections of Nazi Loot, Bettina Farack, Hannah Neumann, Berlin. 9h45 : The libraries in Norway during World War II and the story of how the Norwegian freemasonic Library ended up in a castle in the Czech Republic, Gro Kvanvig, Stiftelsen Arkivet, Center for historical reflection and peacebuilding, Kristiansand, Norway. 10h15 : Les livres spoliés par les nazis. La piste russe, Mikhail D. Afanassiev, Bibliothèque historique de Russie, Moscou. 10h45 Débat. 11h : Pause. 11h30-13h : Session 6. Des saisies oubliées ? Présidence : Laurence Bertrand Dorléac, Sciences Po 11h30 : Spoliations et restitutions à la Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg : un chantier encore ouvert, Catherine Maurer, université de Strasbourg. 12h : Livres français spoliés dans les collections de la Bibliothèque nationale de Biélorussie, Anatolii Steburaka, Université de Minsk. 12h30 : Le « Fonds Séquestres » de la BDIC, histoire d’une spoliation invisible, Dominique Bouchery, Bibliothèque de documentation internationale contemporaine. 13h : Débat. Déjeuner libre. 14h15-16h : Session 7. Des restitutions toujours partielles. Présidence : Jean-Marc Dreyfus, Université de Manchester. 14h15 : « 28 sacks » of French books for the Vienna University Library, Christina Köstner-Pemsel, Universitätbibliothek Wien. 14h45 : Les livres spoliés déposés à la Bibliothèque nationale par la Commission de choix, Anne Pasquignon, Bibliothèque nationale de France. 15h15 : The Nazi looting of books in Belgium and their partial restitution. A status quaestionis, Michel Vermote, Institut d'histoire sociale, Gand. 15h45 Débat. 16h : Pause. 16h30-17h45 : Session 8. Poursuivre les recherches et les restitutions. Présidence : Anne Pasquignon, BnF 16h30 : Paris-Berlin-Paris. The retracement of one route of Nazi-looted books from France and the way to bring them back, Sebastian Finsterwalder, Central and Regional Library, Berlin. 17h : Provenience research in the book collection of the Jewish Museum in Prague : a current case of Provenance Research, Michal Bušek, Jewish Studies Researcher, Prague. 17h30 : Débat. 17h45 : Conclusions, par Martine Poulain. 18h : Clôture du colloque par Laurence Engel, Présidente de la BnF.
  4. Journée organisée à la bibliothèque municipale de Lyon (auditorium de la Part-Dieu : 30 boulevard Vivier Merle 69003 Lyon) Depuis 10 ans, les rencontres Henri-Jean Martin proposent un lieu de rencontre, de partage d’expériences et d’expertise pour les bibliothécaires travaillant sur des fonds patrimoniaux de toutes sortes. L'édition 2017 coïncide avec le 10ème anniversaire de la disparition d’Henri-Jean Martin. Pour marquer avec éclat cet anniversaire et rendre hommage à cet éminent historien du livre, professeur et bibliothécaire, l’Enssib s’associe à plusieurs institutions pour proposer au public des rendez-vous. La journée Bibliothèques et mémoire : les révolutions d’Henri-Jean Martin ouvrira cette année de commémoration. Organisée avec Bibliopat, le centre Gabriel Naudé, l'Institut d'histoire du livre et la Bibliothèque municipale de Lyon à la bibliothèque de la Part-Dieu, cette journée sera l’occasion d’une visite guidée de l’exposition Impressions premières : la page en révolution de Gutenberg à 1530, conçue conjointement par la Bibliothèque municipale de Lyon et la bibliothèque universitaire de Leipzig. ► Entrée libre sur inscription : formulaire en ligne Programme 9h : Accueil. 9h15-9h30 : Ouverture par Yves Alix, directeur de l’Enssib et Gilles Eboli, directeur de la bibliothèque municipale de Lyon (BmL). 9h30-10h15: Bibliothèques et mémoire, conférence inaugurale de Christian Jacob, historien, directeur d'études de l'EHESS. 10h15-10h30 : Henri-Jean Martin et la politique du patrimoine, par Noëlle Balley, chef du bureau du Patrimoine, Service du livre et de la lecture, ministère de la Culture et de la Communication [Entretien vidéo]. Pause. 10h45-11h30 : Les révolutions lyonnaises d'Henri-Jean Martin, par Gilles Eboli, directeur de la BmL. 11h30-12h30 : Henri-Jean Martin formateur de toute une génération de bibliothécaires, par Dominique Varry, professeur des universités, directeur du Centre Gabriel Naudé (EA 7286), Enssib. Pause déjeuner. 13h45-14h15 : Visite commentée de l’exposition Impressions premières : la page en révolution de Gutenberg à 1530, par Jérôme Sirdey, responsable du fonds ancien, BmL. 14h15-15h45 : Table ronde : La recherche dans les institutions patrimoniales modérée par Pierre Guinard, directeur des collections et des contenus, BmL. Avec la participation de : - Françoise Banat-Berger, directrice des Archives nationales. - Jocelyne Deschaux, directrice du réseau des médiathèques du Grand Albigeois. - Anne Pasquignon, adjointe chargée des Affaires scientifiques et techniques, chef de la mission de Coordination, Bibliothèque nationale de France. Pause. 16h-16h45 : L'influence d’Henri-Jean Martin en Allemagne et la place du patrimoine dans les bibliothèques universitaires allemandes, par Ulrich Johannes Schneider, directeur de la bibliothèque universitaire de Leipzig. 16h45 : Conclusion, par Bernard Huchet, Bibliopat.
  5. Poser la question de l’éducation aux médias et à l’information implique d’abord de circonscrire un public. Il sera question ici des 15 – 25 ans. Le champ d’analyse et d’observation pourra ainsi couvrir les actions des établissements de l’enseignement secondaire et supérieur et de la lecture publique. Quels rapports entretiennent ces jeunes à l’information ? Quelles initiatives des centres de documentation, des bibliothèques universitaires ou des bibliothèques de lecture publique pour renforcer leur capacité d’analyse ou renforcer leur engagement citoyen ? Comment les aider à ne pas banaliser l’information ? C’est autour de ces questions que cette journée, organisée par Médiat Rhône-Alpes et l’Enssib, se propose de réfléchir. ► Entrée libre sur inscription : formulaire en ligne Programme 9h15 – Accueil 9h30 – Ouverture par Yves Alix, directeur de l’Enssib ; DRAC Auvergne-Rhône-Alpes ; Marie-Madeleine Saby, directrice Médiat Rhône-Alpes. 9h45 - 10h45 : Conférence inaugurale, par Karine Aillerie, chargée d'études à la Direction R&D usages du numérique éducatif, chercheur associée à l'équipe TECHNE, université de Poitiers. Pause 11h - 12h30 : Initiatives pour renforcer la capacité d’analyse et l’engagement citoyen des jeunes. Regards croisés : bibliothèques et centres de documentation. Table ronde animée par Céline Raux, responsable du service de la formation des usagers - Bibliothèque de l'université Paris 8 Vincennes - Saint-Denis Avec la participation de : - Daniel Salles, professeur - documentaliste lycée Montesquieu, Valence - Élisabeth Saby, Le Rize, Villeurbanne et Christine Constantis, professeur de lettres au lycée Frédéric Faÿs, Villeurbanne Pause déjeuner 14h - 15h : Enquête diagnostique des connaissances en information-documentation des élèves du secondaire en France, restitution de l’enquête par Florian Reynaud, APDEN. 15h - 15h45 : Favoriser une attitude critique des jeunes face aux médias, par Dorie Bruyas, co-directrice de l'association Fréquence écoles, en charge des programmes pédagogiques. 15h45 - 16h30 : Et vous, professionnels des bibliothèques, comment vous former à l’éducation aux médias ? L’exemple du MOOC éducation aux médias et à l'information à l'ère du numérique (eFAN), par Éric Bruillard, professeur des universités, directeur du laboratoire STEF, ENS Cachan et IFÉ/ENS Lyon. 16h30 : Conclusion par Olivier Le Deuff, maître de conférences en SIC, laboratoire Mica, Université de Bordeaux Montaigne. Contact : Julia Morineau - julia.morineau@enssib.fr Adresse événement: Auditorium de la BU Sciences Lyon 1 - Villeurbanne Programme en ligne : http://www.enssib.fr/JE-education-aux-medias-et-linformation
  6. Dans le cadre de la rencontre annuelle Bibliothécaires-Libraires, l'Arald, en partenariat avec l'Enssib et en collaboration avec Libraires en Rhône-Alpes, organise un 3e volet consacré aux marchés publics. L'Arald poursuit son travail au cœur de l'interprofession rassemble pour la 3e année consécutive bibliothécaires et libraires afin d'aborder la question des marchés publics. Dans un contexte marqué par la complexité des procédures et la récente évolution de la réglementation, cette journée d'information et de réflexion traitera de la relation commerciale singulière qui lie les libraires aux bibliothécaires. Au programme, bonnes pratiques, rappel des fondamentaux en matière d'appels d'offres et de cahiers des charges, focus sur le nouveau décret et sa mise en pratique et partages d'expériences. ► Entrée libre sur inscription (matin et/ou après-midi) : formulaire en ligne Programme 10h00 – 10h30 : Ouverture par Hugues Ghenassia de Ferran, sous-directeur, adjoint au directeur chargé du livre et de la lecture, service du livre et de la lecture, ministère de la Culture et de la Communication. 10h30 – 11h15 : Les marchés publics, le cadre légal, Maître Arthur Guimet, Cabinet Guimet. 11h15 – 12h30 : Les livres par dessus le marché : partage d'expériences libraires-bibliothécaires Table-ronde animée par Thierry Ermakoff, Enssib et Narges Temimi, Arald. Avec la participation de : - Guillaume Husson, délégué général du Syndicat de la librairie française. - Alexandra Charroin Spangenberg, Librairie de Paris, Saint-Étienne. - Noémie Vérot, Libraire Rive Gauche, Lyon 7. - Arnaud Travade, responsable de la médiathèque de Vaise, Bibliothèque municipale de Lyon. 12h30 – 14h00 : Pause déjeuner. 14h00 – 15h30 : Ateliers de travail simultanés sur des cas pratiques organisés selon le type de marché. Chaque atelier est co-animé par une libraire et une bibliothécaire. Inscription gratuite et obligatoire. Atelier 1 : Les marchés publics au-dessus du seuil des 90 000 € - Dominique Delanoue, responsable administrative et financière, médiathèque départementale de la Drôme. - Alexandra Charroin Spangenberg, Librairie de Paris, Saint-Étienne. - Claire Dautel, Librairie de Paris, Saint-Étienne. - Édith Goudin, chargée de mission Bibliothèques et patrimoine écrit, Arald. Atelier 2 : Les nouveaux marchés inférieurs au seuil des 90 000 € - Corinne Rose, directrice de la médiathèque de Anse. - Esther Duclerq, Ma Petite Librairie, Bourgoin-Jallieu. - Narges Temimi, chargée de mission Économie du livre, Arald. 15h30 - 16h30 : Restitution, temps d'échanges et conclusion par Laurent Bonzon, directeur de l'Arald. ---------------------------------- Contact : Julia Morineau - julia.morineau@enssib.fr Adresse de l'événement: Amphithéâtre de l'Enssib 17-21 bd du 11 novembre 1918 - Villeurbanne
  7. Dans l’air du temps, la participation se décline dans toute la société : des budgets participatifs dans les communes et les quartiers jusqu’aux nouvelles formes revendicatives comme les Nuits debout. Mais qu’en est-il pour les bibliothèques ? Qui participe ? Les professionnels ? Les usagers actuels ou futurs ? Cette journée organisée par le Centre du livre et de la lecture, Poitou-Charentes et l’Enssib propose de découvrir des pratiques participatives mises en place dans les bibliothèques (département des Yvelines, Lezoux, Saint-Médard-en-Jalles, comité d'entreprise de la Maïf,…) mais aussi en portant un regard vers d’autres lieux culturels : musée de la Grande Guerre du Pays de Meaux et Lieu Multiple de l’Espace Mendés-France à Poitiers. Articulé autour de l’ouvrage écrit sous la direction de Raphaëlle Bats (Construire des pratiques participatives dans les bibliothèques, éd. Presses de l’enssib) cette journée débutera par une introduction volontairement provocatrice de l’écrivain Lionel Bourg et sera conclue par l’humoriste Fred Abrachkoff. Entre les deux : des débats, des rencontres et votre participation… ► Entrée libre sur inscription : formulaire en ligne Programme 9h : Accueil 9h30 – 9h45 : Ouverture 9h45 – 10h15 : Mise en perspective, par Lionel Bourg, écrivain. 10h15 – 12h30 : Les pratiques participatives, outils de co-construction. Table ronde animée par Raphaëlle Bats, chargée de mission relations internationales, Enssib. Avec la participation de : - Michel Rouger, directeur du musée de la Grande Guerre du Pays de Meaux. - Marie-Christine Jacquinet et Chrystelle Prieur, directrice et chargée de mission pour la plateforme collaborative LeVivier, Pôle Développement culturel, conseil départemental des Yvelines. - Jean-Christophe Lacas et Pauline Bénéteau, chef de projet-directeur et responsable du réseau, Médiathèque de Lezoux, réseau des Médiathèques Entre Dore et Allier. 12h30 – 14h : Déjeuner libre. 14h-15h30 : Les pratiques participatives dans les bibliothèques du territoire. Table ronde animée par Olivier Caudron, inspecteur général des bibliothèques. Avec la participation de : - Myriam Marcil, directrice du SCD de Poitiers. - Patrick Treguer, responsable de Lieu Multiple Espace Mendès-France, Poitiers - Évelyne Guiraud, directrice de la médiathèque de Saint-Médard-en-Jalles. - Agnès Brangier, responsable de la médiathèque du comité d'entreprise Maïf, Niort. 15h30 – 16h15 : Moment festif : Spécial "Viandox" de Fred Abrachkoff. Programme en ligne : http://www.enssib.fr/JE-Construire-pratiques-participatives-dans-les-bibliotheques -------------------- Lieu de la manifestation : Médiathèque L’Alpha 1, rue Coulomb - 16000 Angoulême
  8. Journée organisée par les élèves conservateurs promus de l'Enssib Qu’elles s’adaptent à l’évolution des pratiques et des besoins des usagers ou au contexte de l’information numérique, les bibliothèques sont par excellence terrain d’innovation. Cette innovation peut concerner le bâtiment ou l’aménagement intérieur en lien avec les nouveaux services proposés, et interroge de ce fait la relation entre bibliothécaire, usager et architecte. Quels bâtiments innovants inventer ? Comment concevoir des espaces qui favorisent l’innovation dans les pratiques et les services ? Que nous apprennent les modèles de bibliothèques dits 3e lieu ou learning center sur l’évolution des usages et des missions des bibliothèques ? Autant d’objets de réflexion que cette journée s’attachera à développer autour de l’innovation à travers l’architecture et les espaces. ► Entrée libre sur inscription : formulaire en ligne Programme 9h - 9h30 : Accueil des participants. 9h30 – 9h45 : Introduction 9h45 -10h30 : Les bibliothèques « troisième lieu » : l’expérience de l’Alpha, Dominique Peignet (directeur de l’Alpha médiathèque d’Angoulême). 10h30 – 11h15 : Les bibliothèques éphémères, Caroline Rives (Bibliothèque nationale de France). Pause. 11h30 – 12h30 : De la BU au « learning centre » : l’exemple de l’université Toulouse 1 Capitole, Bruno Van Dooren, Magali Perbost, Nelly Rollier-Amiel (SCD université Toulouse 1 Capitole). Pause déjeuner. 14h – 14h45 : Concours « Imaginez la BU de demain », Sophie Caulier, Françoise Sogno, Zicheng Cui (Conseil régional Île de France). Pause 15h – 16h30 : L’expérience du Poker design, Alexandre Pennaneac’h (coordonnateur LUPI®, Laboratoire des Usages et des Pratiques Innovantes). 16h30 : Clôture. Contact : Julia Morineau : julia.morineau@enssib.fr Adresse événement: Enssib, amphithéâtre 17-21 bd du 11 novembre 1918 69100 Villeurbanne
  9. Dans le cadre de son rendez-vous annuel "Les Estivales", l’Enssib, école nationale supérieure des sciences de l’information et des bibliothèques, avec le soutien du ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, organise des Rencontres nationales sur les formations aux métiers des bibliothèques, des archives et de la documentation, les 23 et 24 mai 2016, à Villeurbanne. Les évolutions des bibliothèques, des archives, des musées, des services documentaires, ces dernières années, ont été à la fois rapides et spectaculaires. La révolution numérique en cours a des conséquences sur tous les aspects de la gestion, de la conservation et de la valorisation des collections publiques. De nouvelles pratiques de recherche se développent. La place des services publics culturels dans la cité est mise en question, appelant une nouvelle impulsion des politiques publiques. Dans le même temps, les établissements patrimoniaux et documentaires sont confrontés à des évolutions majeures de leur cadre institutionnel : lois sur l’enseignement supérieur et la recherche de 2007 et 2013, loi sur les archives de 2008, projet de loi sur la liberté de création, l’architecture et le patrimoine, projet de loi sur la République numérique, réforme territoriale, lois sur la formation de 2009 et 2014, etc. Ces mouvements de fond appellent à faire évoluer en parallèle les métiers et à dégager de nouvelles compétences. Ils ont donc des conséquences directes sur les formations des professionnels du secteur, à tous les niveaux : formations initiales universitaires, préparations aux concours ; formations d’application, d’intégration, de professionnalisation ; enfin – enjeu majeur pour demain - formation tout au long de la vie. Les évolutions nécessaires sont doubles : au niveau des contenus, elles passent par la définition des compétences émergentes, traduite dans les référentiels métiers ; sur le plan des méthodes, elles impactent ingénierie de formation et ingénierie pédagogique et doivent intégrer de nouvelles modalités, par exemple formation à distance ou pédagogie inversée. Comment appréhender le paysage dans son ensemble et dessiner la cartographie de l’offre de formation ? Comment évaluer cette offre ? Comment coopérer entre acteurs et constituer demain un réseau coopératif efficace ? Tels seront les thèmes abordés lors de ces rencontres, occasion privilégier d’échanges entre tous les acteurs. À travers des conférences et des tables rondes faisant intervenir et dialoguer élus, employeurs, État, collectivités territoriales, université, organismes de formation, professionnels du secteur, les participants aideront à dessiner, pour les années à venir, les voies de la coopération. ► Entrée libre sur inscription : formulaire en ligne Programme Lundi 23 mai 9h30 – 10h15 : Ouverture - Myriam Picot, vice-présidente de la Métropole de Lyon, déléguée à la Culture, maire du 7e arrondissement de Lyon. - Michel Marian, sous-direction du pilotage stratégique et des territoires, administration centrale du ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche. 10h15 – 10h45 : Intervention inaugurale, par Yves Alix, directeur de l'Enssib. Pause 11h00 – 12h45 : Table ronde n° 1 : Les métiers des bibliothèques et de la documentation vus par les élus et les tutelles : quels profils, quelles compétences ? Modération : Benoît Lecoq, inspecteur général des bibliothèques. Avec la participation de : - Sophie Mazens, chef du département de l’information scientifique et technique et réseau documentaire, administration centrale du ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche. - Hugues Ghenassia de Ferran, directeur adjoint, Service du livre et de la lecture, ministère de la Culture et de la Communication. - Jean-Luc Mayaud, président de l'Université Lyon 2 de 2012 à 2016. - Jean-Paul Bret, maire de Villeurbanne et vice-président de la Métropole de Lyon, délégué aux Universités (sous réserve). Pause déjeuner. 14h00 – 16h00 : Table ronde n° 2 : Les organismes de formation au défi du changement. Modération : Nathalie Clot, directrice du SCD d’Angers, présidente commission formation ADBU. Avec la participation de : - Nathalie Berriau, présidente de l’ADBS. - Alain Fayolle, directeur formation continue à l'Université de Saint-Étienne. - Christophe Pavlidès, vice-président de l’ADCRFCB. - Armelle de Boisse, responsable de la formation tout au long de la vie, Enssib. - Christophe Paym, Conseiller formation culture, responsable de service à la Délégation Rhône-Alpes Lyon du CNFPT. Pause. 16h15 – 17h45 : Table ronde n° 3 : Entre formation initiale généraliste et recrutement sur profil de poste : quelle adéquation ? Échange entre élèves conservateurs d’État et territoriaux. Avec la participation de : - Luc Bellier, élève conservateur, Enssib. - Amélie Barrio, élève conservatrice, Enssib. - Lisa Picard, élève conservatrice, Inet. - Héloïse Cuillier, élève conservatrice, Inet. ----------------------------- Mardi 24 mai 9h30 – 10h30 : Culture du savoir et savoir-faire de la Culture. L'université au défi de la double dimension professionnelle, par Isabelle Mathieu, ingénieur de recherche, département Diderot, Espé de Dijon, Université de Bourgogne et Claude Patriat, professeur émérite de science politique, Université de Bourgogne. Pause. 10h45 – 12h45 : Table ronde n° 4 : Les métiers et les formations du point de vue des directeurs d’établissements : quels profils, quelles compétences? Modération : Nathalie Marcerou, responsable du département des études, Enssib. Avec la participation de : - Françoise Truffert, directrice du SCD, Université de Valenciennes. - Annie Brigant, directrice des Bibliothèques municipales de Grenoble. - Louis Faivre d'Arcier, directeur des Archives municipales de Lyon. - Annick Blanc-Michaud, responsable Info Doc, centre de documentation bioMérieux. - Emily Rousseau, responsable du Learning Hub, EM Lyon. Pause déjeuner. 14h – 14h45 : Conférence : Un panorama international des formations aux métiers des bibliothèques et de la documentation : évolutions, tendances, défis et coopération. par Anna Maria Tammaro, Presidente Comitato Scientifico UNIPR CoLab Università di Parma, Chair IFLA Library Theory and Research Section. 14h45 – 16h15 : Table ronde n°5 : Regards croisés sur l’avenir des formations. Modération : Yves Alix, directeur de l'Enssib. Avec la participation de : - Philippe Barbat, directeur de l’Institut national du patrimoine. - Jean-Michel Leniaud, directeur de l'École nationale des chartes. - Dominique Lagrange, directeur adjoint de l’Inet. - Sophie Gonzalès, présidente de l’ADCRFCB. - Claire Denecker, présidente de l'association du réseau des URFIST. 16h15 – 16h30 : Synthèse et conclusion.
  10. De la "grande concertation citoyenne" au projet de loi pour une République numérique, les questions du domaine public et des données libres de droit ont occupé le devant de la scène politique en ce début d'année 2016. Certaines bibliothèques, investies par les valeurs du libre, se sont largement emparées de ces questions : bibliobox, licences creative commons ou encore les logiciels libres sont promus à ce titre. D'autres sont poussées à s'y intéresser pour investir le champ du numérique à moindre coût... LR livre et lecture et l'Enssib organisent le jeudi 12 mai à la médiathèque André Malraux de Béziers-Méditerranée une journée professionnelle pour faire le point. Alors, le libre en bibliothèque... nécessité, engagement ou opportunisme ? ► Entrée libre sur inscription : formulaire en ligne Programme 9h-9h30 : Accueil - Café. 9h30-10h00 : Ouverture officielle. 10h00-11h00 : Conférence inaugurale - Quelle place pour les bibliothèques dans l'écosystème du texte numérique ? Philippe Aigrain, informaticien, essayiste et poète, co-fondateur de La Quadrature du Net et associé principal de publie.net. 11h00- 12h15 : Constituer des collections : pourquoi ? pour qui ? pour quels usages ? Introduction et modération par Delphine Merrien (EnssibLab). Créer des livres numériques pour valoriser le patrimoine écrit en bibliothèque ?, Olivier Desgranges (médiathèque de Rochefort). Une politique documentaire du libre dans les médiathèques de Montpellier 3M, Gilles Gudin de Vallerin (réseau des médiathèques de Montpellier 3M). 12h15-14h00 : Déjeuner libre. 14h00-16h00 : Accompagner les usagers ou rendre l’usager acteur ? Introduction et modération par Hans Dillaerts (Université Paul Valéry - Montpellier 3) « Cherchez la femme ! » Bibliobox et domaine public, Carole Duguy et Margerin Le Louvier (BM de Lyon). Géoproject!, Alexandre Simonet (Carré d’Art Bibliothèques, Nîmes). De l’install party au Jerry PC : comment la bibliothèque s’intègre à la communauté plus large du libre ?, Romain Boyrie (Association Montpel’libre) et Thierry Antoine (médiathèque de Béziers-Méditerranée). 16h-16h30 : Prospective et échange avec la salle. 16h30-17h00: Démonstration de Jerry PC. Réappropriation par déconstruction: découvrez les différentes étapes de fabrication d'un ordinateur dans un jerrycan (Association Montpel'libre). Contact : Julia Morineau - julia.morineau@enssib.fr Adresse de l'événement: Médiathèque André Malraux Béziers-Méditerranée 1 place du 14 juillet Béziers
  11. Un cycle de réflexion est proposé en partenariat par l’AFNOR, l’ADBU, l’Enssib et la Bpi. Une première journée aura lieu le 24 mars 2016 à l’Enssib à Lyon. Elle s’appuiera sur la publication fin janvier 2016 d’un livre blanc, rédigé par les experts de la commission nationale de l’AFNOR consacrée à l’évaluation des bibliothèques (CN46-8), qui fait écho à la norme ISO 16439 intitulée « Methods and procedures for assessing the impact of libraries ». Si cette thématique intéresse particulièrement l’ensemble des communautés professionnelles de la documentation et des bibliothèques, elle ne laisse pas indifférents les élus, les responsables de l’Etat, des collectivités territoriales et des universités. En effet, les bibliothèques interviennent dans un contexte où leurs missions et leur action sont questionnées tout à la fois par le numérique et internet, et par l’évolution des pratiques et besoins des usagers. Pour que les contextes budgétaires de plus en plus contraints ne conduisent pas à des choix qui pourraient finalement s’avérer coûteux pour la collectivité nationale dans son ensemble, n’est-il pas nécessaire de préciser non seulement ce qui fonde la légitimité des bibliothèques mais aussi les conditions dans lesquels il est envisageable de mesurer leur impact sur la société et sur les individus en croisant diverses approches ? Le programme de cette journée sera articulé autour d’intervenants qui commenteront le livre blanc et les méthodologies recommandées par la norme mais évoqueront aussi des études françaises et internationales. ► Entrée libre sur inscription : formulaire en ligne Programme 9h – 9h30 : Accueil des participants 9h30 – 9h45 : Pierre FUZEAU, président de AFNOR CN46 : présentation de la journée et des travaux de la commission 46 AFNOR. 9h45 – 10h45 : Le livre blanc et la norme 16439 Introduction générale : Nadine Delcarmine, présidente de AFNOR CN46-8. Les méthodologies préconisées par la norme : Cécile Touitou, Marine Rigeade, Silvère Mercier, experts AFNOR CN46-8. Eclairages sur des exemples d’études à l’étranger. 10h45 – 11h : Pause 11h – 12h : Yann Nicolas, ministère de la Culture (économiste, chargé d’études au DEPS) : L’impact économique d’une activité culturelle. 12h – 12h30 : Florence Jany-Catrice, enseignant-chercheur en économie, université Lille 1 : Mise en perspective de la notion d’évaluation. 12h30 – 14h : Pause repas. 14h – 15h30 : Frank Huysmans, professeur en sciences de l’information et des bibliothèques, université d’Amsterdam : Typologie des impacts sociaux (intervention traduite en français). 15h30 – 16h15 : Cécile Avallone, directrice de la BDVO : Projet d’étude de la bibliothèque départementale du Val d’Oise. 16h15 – 16h30 : En guise de conclusion.
  12. Depuis 10 ans, les rencontres Henri-Jean Martin proposent un lieu de rencontre, de partage d’expériences et d’expertise pour les bibliothécaires travaillant sur des fonds patrimoniaux de toutes sortes. En 2016, la journée est consacrée à la sécurité et la sûreté des collections. Vols, sinistres et destructions volontaires seront abordés. Concernant les vols, on s’intéressera en particulier à l’actualité des politiques de sûreté et à la responsabilité des professionnels. La sécurité fera l’objet d’un cas précis : les inondations à la Bibliothèque nationale de France en 2014. Les destructions volontaires seront traitées à la lumière du récent rapport remis à l’Élysée sur la protection du patrimoine en situation de conflits armés. Cette journée sera aussi l’occasion de restituer une enquête menée par l’Enssib (à partir de février) auprès des bibliothèques municipales classées sur l’identification et la quantification des préjudices (vols, sinistres et destructions volontaires) subis par le patrimoine de ces bibliothèques. ► Entrée libre sur inscription : formulaire en ligne. Programme 9h15 : Accueil et ouverture. Yves Alix, directeur de l'Enssib. 9h30 – 10h15 : Dominique Varry, professeur des Universités, Enssib : Les bibliothèques, le vol et la responsabilité du bibliothécaire. 10h15 – 11h00 : Denis Bruckmann, directeur du département des Collections, Bibliothèque nationale de France : Le vol dans les bibliothèques patrimoniales : quelle politique de sûreté aujourd'hui ? Pause 11h15 – 13h : Questions de déontologie et de responsabilité Dialogue animé par Noëlle Balley, chef du bureau patrimoine, Service du livre et de la lecture, avec : - Pierre Guinard, directeur des collections et des contenus, bibliothèque municipale de Lyon. - Marc Martinez, directeur des bibliothèques universitaires, université Jean Moulin Lyon 3, membre de LIBER. - Bruno Galland, directeur des archives du département du Rhône et de la métropole de Lyon. - Éric Blanchegorge, directeur des musées de Troyes, président de l’Association générale des conservateurs des collections publiques de France. - Frédéric Castaing, libraire spécialisé, membre du Syndicat National de la Librairie Ancienne et Moderne. 13h - 14h30 : Pause déjeuner. 14h30 – 15h : Restitution de l’enquête : Vols, sinistres et destructions volontaires dans les Bibliothèques municipales classées : état des lieux. 15h – 15h45 : Olivier Piffault, directeur du département de la Conservation, Bibliothèque nationale de France : Les sinistres : cas des inondations de janvier 2014, à la BnF. Pause. 16h – 16h45 : Alberto Vial, conseiller diplomatique, musée du Louvre : La protection du patrimoine en situation de conflits armés. ---------------------------------------------------------- Contact : Julia Morineau Julia.morineau@enssib.fr Programme en ligne : http://www.enssib.fr/rencontres-henri-jean-martin-2016
  13. L’outil informatique et les usages numériques produisent des données structurées auxquelles il est possible de donner du sens. En bibliothèque, le corpus disponible couvre les données bibliographiques, les données de circulation des documents, les bases de lecteurs inscrits (anonymisées), les transactions, etc. On peut concevoir l’exploitation des données d’usages comme levier de pilotage pour optimiser les services des bibliothèques ou bien comme outil de communication auprès des tutelles et des publics. Dans tous les cas, exploiter les données d’usages et leur donner du sens va de pair avec l’émergence de nouvelles pratiques de recherche documentaire, de nouveaux usages scientifiques et de nouveaux services. Comment mieux comprendre ce que sont les données d’usages ? Quels sont les outils qui permettent de les recueillir, les traiter et les exploiter? C’est tout l’objet de cette journée professionnelle de fédérer les différentes approches et pratiques d’exploitation des données d’usages des bibliothèques qui sont au cœur des problématiques actuelles de recherche et des évolutions du métier de bibliothécaire. ► Entrée libre sur inscription : formulaire en ligne Programme 9h : Accueil 9h30 – 12h30 : Comprendre les données d’usage : retours d’expériences et récits de projets. Table ronde avec la participation de : Mabel Verdi, post-doctorante en sociologie à enssibLab : Le numérique et le nomade. Les usages du livre numérique dans les bibliothèques publiques de la Région Rhône-Alpes. Isabelle Breuil, conservatrice des bibliothèques et Medhi Bourgeois, web designer au Labex Arts-H2H – Paris 8 : Présentation du projet Prévu. Olivier Zerbib, maître de conférences en sociologie chez G2i - IAE de Grenoble et Emmanuel Brandl, docteur en sociologie, ingénieur de recherche à enssibLab : Enquête quantitative et qualitative sur les données d’usage de Bibook, plateforme de livres numériques de la bibliothèque municipale de Grenoble. Cécile Touitou, responsable marketing de la bibliothèque de Sciences-Po Paris : Enquête Libqual+ ou la perception par les usagers de la qualité des services de leur bibliothèque. 14h – 17h30 : Connaître les outils pour recueillir, traiter et exploiter les données d’usage. Table ronde avec la participation de : Julien Gilet et Jean-Christophe Peyssard, pôle Freemium d’OpenEdition : Statistiques et exploitation des données d’usage d’OpenEdition. Soledad Beudon, responsable de la bibliothèque du GATE Lyon Saint-Étienne, Université Jean Monnet : Statistiques SIGB Koha. Pause Thomas Jouneau, Université de Lorraine, Thomas Porquet, Couperin : Projet ezPaarse : analyse plateformes éditeurs sur AnalogIST. Véronique Backert, directrice générale de Dilicom : PNB. ----------------------- Contact : Julia Morineau : julia.morineau@enssib.fr Adresse de l'événement: Amphithéâtre de l'enssib 17-21 bd du 11 novembre 1918 - Villeurbanne
  14. La Biennale du numérique de l’enssib est un moment unique d’échanges et de débats interprofessionnels entre bibliothécaires, éditeurs, libraires, auteurs, chercheurs. La Biennale veut questionner les problématiques émergentes sur l’impact du numérique, à la fois pour les professionnels du livre, les usages de la lecture, le devenir de l'édition numérique, les innovations en matière de production et de diffusion des contenus, ou encore les évolutions de l'accès à l'information. En 2015, l’édition portera sur les transformations que le numérique fait subir aux métiers et à l’organisation du travail des acteurs de la « chaîne du livre ». Programme en ligne : http://www.enssib.fr/biennale-du-numerique Programme Lundi 23 novembre 2015 9h00 - 9h30 : Accueil café9h30 - 10h00 : Préambule introductif 10h00 - 11h00 : Conférence d’ouverture Rémi Gimazane (Chef du département de l'économie du livre, DGMIC-SLL, Ministère de la culture et de la communication). 11h00 - 12h00 : Dialogue 1 | Autour des libraires Activités et métiers dans le commerce électronique du livre imprimé - Vincent Chabault (Maître de conférences en sociologie, Paris Descartes), avec Guillaume Husson (SLF), Renny Aupetit (Directeur de la librairie "Le Comptoir des mots" - Paris). 12h00 - 13h00 : Dialogue 2 | Autour des intermédiaires du numérique (#1) La montée en puissance des plates-formes numériques - Laurent Petit (Professeur des universités en sciences de l'information et de la communication, Sorbonne), avec Stéphane Michalon (Directeur d'ePagine), Marc Minon (Directeur Général de CAIRN). 13h00 - 13h15 : Echanges avec la salle 13h15 - 14h30 : Déjeuner 14h30 - 15h00 : Remise du prix de l’innovation 15h00 - 17h00 : Ateliers en parallèleAtelier 1 | Diffusion – acquisition L’animation de communauté, nouvelle frontière de la bibliothèque ? Romain Gaillard (Conservateur des bibliothèques de la Ville de Paris). Transition vers une gestion intégrée des documents électroniques, Pablo Iriarte (Bibliothécaire-documentaliste, Institut universitaire de médecine sociale et préventive, Lausanne), Mathilde Panes (Bibliothécaire scientifique, Centre Hospitalier Universitaire Vaudois, Lausanne). Atelier 2 | Production Principes outils et méthodes de la « Chaîne d’édition structurée XML-TEI », Dominique Roux (Ingénieur de recherche, Responsable éditorial des Presses universitaires de Caen). Le livre parle à ses lecteurs : exploration des implications dans le processus de conception, Olivier Rampnoux (Enseignant Chercheur, Université de Poitiers), Géraldine Cohen (Ingénieur d’étude, Université de Poitiers), et Cyril Béchemin (directeur adjoint d’IGS-CP). Atelier 3 | Métiers et organisation du travail Collaboration, organisations…, l’impact du numérique, Brigitte Bodet (Responsable du bureau études et accompagnement, Département des systèmes d'information, BnF), Luc Bellier (Coordinateur informatique et product owner de la chaîne d'entrée de numérisation, Département de la conservation) et Sophie Bertrand (Responsable du service de la coopération numérique et de Gallica, Département de la Coopération, BnF). Le métier d'enseignant documentaliste : nouvelles identités et nouvelles manières de faire, Julie Jacoutot (Doctorante en sociologie, Université de Bourgogne). Atelier 4 | Métadonnées et distribution L’évolution de l’économie des métadonnées du livre en France, Souad Odeh (Chercheur en sciences de l'information et de la communication, INTD-CNAM). Le développement du réseau Mir@bel pour le signalement et l'accès aux revues francophones en SHS, Sophie Fotiadi (Chargée de ressources documentaires, Sciences Po Lyon) et Bernard Teissier (Responsable du système d'information documentaire de la Bibliothèque Diderot de Lyon, ENS de Lyon). 17h00 - 17h15 : Pause 17h15 - 18h15 : Synthèse des ateliers-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- Mardi 24 novembre 2015 9h00 - 9h30 : Accueil café 9h30 – 10h30 : Dialogue 3 | Autour des intermédiaires du numérique (#2) Comment le livre numérique vient aux lecteurs des bibliothèques ? - Marie Doga (Maître de Conférences en sociologie, UPMF Grenoble) et Olivier Zerbib (Maître de Conférences en sociologie, UPMF Grenoble), avec Guillaume Hatt (Bibliothécaire, Bibliothèque Municipale de Grenoble) et Antoine Fauchié (Chargé de mission numérique, Arald). 10h30 – 11h30 : Dialogue 4 | Autour des éditeurs Quels modèles pour le catalogue à l’ère du numérique ? - Benoit Berthou (Maître de Conférences, Paris 13), avec Agnès Fruman (Secrétariat Général des éditions Albin Michel), Gilles Colleu (Directeur de la production des éditions Actes Sud) et François Gèze (Directeur de collection à La Découverte). 11h30 – 11h45 : Pause 11h45 - 12h45 : Dialogue 5 | Autour des bibliothécaires Du passé ne faisons pas table rase : la révolution numérique au service du métier de bibliothécaire - Malik Diallo (Archiviste paléographe, conservateur d’État des bibliothèques, Bibliothèque Municipale de Nancy) et Claire Haquet (Archiviste paléographe, conservateur d’État des bibliothèques, Bibliothèque Municipale de Nancy), avec Catherine Muller (Conservateur des bibliothèques, enssibLab, responsable de médiation scientifique), et Guillaume Hatt (Bibliothécaire, Bibliothèque Municipale de Grenoble). 12h45 – 13h00 : Echanges avec la salle 13h00 – 14h15 : Déjeuner 14h15 - 15h45 : Table ronde | Autour de la formation Modération : Ghislaine Chartron (Professeur des universités, INTD-CNAM) Avec Aïda Diab (Directrice générale, Asfored), Armelle de Boisse (Responsable de la formation tout au long de la vie, enssib), Loïc Lebigre (CNAM - INTD), Christian Robin (Maître de conférences en sciences de l'information et de la communication, Paris 13), Patricia Sorel (Enseignante Chercheur, IUT « métiers du livre », Nanterre). 15h45 - 16h00 : Pause 16h00 - 16h30 : Conférence de clôture Laurence Engel (Médiateur du livre, Ministère de la culture et de la communication).-------------------------------------------------- Modalités d'inscription Le montant de l'inscription individuelle s'élève à 70€. Les étudiants et les groupes bénéficient d'un tarif d'inscription réduit, respectivement à 25€ et 45€. 1. Je m'inscris en ligne : formulaire d'inscription 2. Je règle mon inscription : par chèque Merci d'envoyer votre chèque (à l'ordre de l'agent comptable de l'enssib) à l'attention de Christine Berger, à l'adresse postale suivante : enssib 17-21 boulevard du 11 novembre 1918 69623 Villeurbanne Cedex par CB - terminal de paiement (paiement à effectuer le jour du colloque) par paiement en ligne - tarif normal : 70 € - tarif groupe (à partir de 5 personnes) : 45€ par personne - tarif étudiant : 25€par mandat administratif enssib - Service financier 17, 21 boulevard du 11 novembre 1918 69623 Villeurbanne cedex – France - Numéro de SIRET : 196 924 591 000 15 - Code APE : 85422 - Télécharger le RIB ici
  15. Les Hospices Civils de Lyon (HCL), le Réseau national des documentalistes hospitaliers (RNDH), L'Agence Rhône-Alpes pour le livre et la documentation (ARALD) et l’École nationale supérieure des sciences de l’information et des bibliothèques (enssib) organisent une journée d’étude sur les bibliothèques hospitalières. La place, les moyens et le périmètre d’action de la fonction documentaire à l’hôpital seront étudiés, à l’aune des résultats d’une enquête lancée en juin 2015 par les quatre partenaires de cette journée. Les échanges s’inscriront dans une volonté de dépasser une dichotomie, installée dans le contexte hospitalier, entre documentation et bibliothèque pour se concentrer sur le service documentaire rendu dans les établissements de santé. Un regard croisé sur les missions documentaires dans les trois fonctions publiques (hospitalière, territoriale et d’État) devra permettre, dans une démarche prospective à court terme, de tracer des pistes pour un avenir des formations du personnel de la fonction publique hospitalière. Journée organisée avec le soutien de l'Association des anciens élèves de l'enssib. ► Entrée libre sur inscription : formulaire en ligne Programme9h30 : Accueil. 9h45-10h30 : Changer ses pratiques professionnelles : un grand défi ! Marie-Christine Jacquinet, directrice, bibliothèque départementale des Yvelines. 10h30-11h30 : Restitution de l’enquête « État des lieux des bibliothèques hospitalières » menée par les Hospices Civils de Lyon et le Réseau national des documentalistes hospitaliers en collaboration avec l’enssib et l’Arald. Frédéric Riondet, responsable de la Documentation Centrale des Hospices Civils de Lyon, Nathalie Sanlaville, documentaliste, Réseau national des documentalistes hospitaliers. 11h30-12h30 : La lecture publique à l’hôpital. Gilberte Muller, vice-présidente de la Fédération Nationale des Associations de Bibliothèques en Établissements Hospitaliers.Pause déjeuner. 14h-15h : Bibliothèques hospitalières : une perspective historique. Gérard Tilles, médecin historien, Bibliothèque Henri-Feulard, Hôpital Saint-Louis. 15h-16h : Bibliothèques et documentation hospitalières : le statut du personnel. Armelle Martin, présidente du Réseau national des documentalistes hospitaliers et responsable du Pôle « Politique documentaire médicale et scientifique » à l’AP-HP. Pause. 16h15-17h45 : Traçons des pistes pour un avenir des formations du personnel de la fonction publique hospitalière. Table ronde animée par Thierry Ermakoff. Avec la participation : - du ministère de la Culture et de la Communication. - du ministère de la Santé et des Affaires sociales. - de l'École des hautes études en santé publique. - de l'enssibContact : Julia Morineau: julia.morineau@enssib.fr Adresse de l'événement: enssib, amphithéâtre17-21 bd du 11 novembre 1918 - Villeurbanne Programme en ligne : http://www.enssib.fr/JE-bibliotheques-hospitalieres
×