Isalabib

Membre
  • Compteur de contenus

    693
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Days Won

    52

À propos de Isalabib

  • Rang
    Orignal
  • Date de naissance 1 février

Identité

  • Genre
    Femme
  • Prénom
    Isabelle
  • Localisation
    À la frontière

Visiteurs récents du profil

1 634 visualisations du profil
  1. En fait nous avons maintenant un appel à : 1- donner une tribune aux agents "en lutte" et 2- annuler l'invitation au maire de Grenoble Voir le courrier diffusé ce jour : https://www.actualitte.com/article/tribunes/defendre-les-bibliotheques-ce-n-est-pas-que-defendre-les-missions/82716?origin=newsletter Ce courrier adressé à l'ABF et communiqué à la presse dit que "L’ABF ne se présente pas comme une association « patronale »" (citation) et donc ne devrait pas parler aux "patrons". Mais comme échangé dans différents posts dont ci-dessus, elle n'est pas non plus un organisme syndical. Aussi et en ce qui me concerne (en tant qu'adhérente à une association ni patronale ni syndicale mais professionnelle), j'attends une information large et donc si possible d'entendre les différents points de vue sur ce sujet lors du Congrès. Donc d'accord avec l'idée que les agents concernés soient invités et puissent s'exprimer. Mais je ne suis pas pour "tout l'un" ou "tout l'autre". J’aimerais entendre ce que le maire a à dire mais aussi ce que la profession a à lui répondre (il n'intervient pas seul à la tribune mais dans une table ronde, avec des collègues autour de cette table et d'autres dans la salle), ce qui est tout l'intérêt de cette programmation au Congrès. En ce sens, l'ABF ne donne pas "une tribune à un élu local" (citation) mais souhaite échanger professionnellement avec lui. Les occasions de le faire ne sont pas si nombreuses, en particulier sur "les sujets qui fâchent" ! Mais bon, ça s'annonce tendu tout ça...Tout le monde est très très fâché (certains sujet fâchent beaucoup plus que d'autres).
  2. Oui Ferris je confirme. FO a fait un document assez clair : http://foterritoriaux.org/sites/default/files/fichiers/2-communique_bibliothecaire.pdf Tu verras p.3 que l'évolution indiciaire s'étale jusqu'en 2020 (un lien avec le PPCR ?). Pour l'application, le décret a un mois donc pour le moment rien d'anormal à ce qu'on ne voit pas encore arriver les arrêtés. Mais ta DRH devrait se renseigner. Pour 1 agent, 2 ou 50 c'est pareil, c'est son boulot !
  3. "Avoir une idée de ce que sera la suite..." des bibliothèques, certes, mais pas que ! Pour se faire un avis plus large sur ce que sera peut-être l'avenir, le dossier de la Gazette est instructif : http://www.lagazettedescommunes.com/dossiers/presidentielle-2017-les-enjeux-cles-pour-les-collectivites-territoriales/ En tant que bibliothécaire, agent de la fonction publique, citoyen etc. on peut lire l'ensemble du dossier. En commençant par : http://www.lagazettedescommunes.com/503338/le-pen-versus-macron-des-visions-parcellaires-des-politiques-culturelles/ sans oublier http://www.lagazettedescommunes.com/504489/collectivites-les-sept-travaux-demmanuel-macron/ et http://www.lagazettedescommunes.com/503148/lavenir-de-la-fonction-publique-territoriale-apres-lelection-presidentielle/
  4. Attention, une petite faute de conjugaison s'est glissée dans le communiqué : guident et non guide. "A l'occasion du second tour, l'Association des bibliothécaires de France tient à rappeler les orientations fondamentales qui guide l'action quotidienne des bibliothèques" Merci.
  5. Chercher du côté des agences en ingénierie culturelle, cf; http://www.enssib.fr/content/je-souhaiterais-connaitre-la-liste-des-cabinets-de-consultants-en-ingenierie-culturelle La réponse de l'Enssib datant de 2010, lancez cette recherche dans votre moteur préféré et vous aurez une liste de cabinets et agences qui pourraient peut-être répondre à votre besoin comme http://www.abcd-culture.com/ ou http://www.letroisiemepole.com/index.php etc.
  6. La suite pour les auteurs/éditeurs/illustrateurs/ahy'aaussidesbibliothécaires : c'est toujours sur https://www.change.org/p/administration-scelf-fr-contre-les-prélèvements-scelf-sur-les-lectures-sans-billetterie-shéhérazade-en-colère La suite pour la SCELF : ce devrait être en septembre http://www.livreshebdo.fr/article/une-petition-contre-les-prelevement-de-la-scelf-sur-les-lectures-voix-haute?xtmc=scelf&xtcr=4 "Une négociation sera ouverte en septembre, confirme à Livres Hebdo Nathalie Piaskowski, directrice générale de la Scelf. Nous n’avons pas botté en touche mais nous avons voulu compter sur un calendrier réaliste pour pouvoir réunir tous les acteurs en dehors des périodes de festivals. Nous avons entendu les demandes et nous portons actuellement une réflexion approfondie pour bâtir un système global cohérent, quitte à voir ensuite au cas par cas. Nous voulons un système non-discriminatoire et respectueux de tous les intérêts en présence et de la lecture publique". Je suis impatiente de découvrir ce qu'est un système global, cohérent, non discriminatoire et qui fonctionne aussi au cas par cas. What a suspense !!!
  7. Merci pour ces précisions et cette réponse rapide. Le texte en intégralité semble être réservé aux membres du CSFPT mais je ne sais pas si j'aurais eu le courage de toute façon !
  8. Mise à mal du métier, mise à mal des services aux populations qui en ont besoin... Pour en savoir + sur ce qui se passe (aussi) à Grenoble : https://fr-fr.facebook.com/Bibliothécaires-de-Grenoble-en-lutte-340845656250173/ Qui d'autre ?
  9. D'après l'Association des Archivistes Français, "les carrières d’attachés de conservation du patrimoine et celles des attachés de conservation des bibliothèques territoriales vont être alignées avec la création d’un principalat" http://www.lagazettedescommunes.com/488823/des-revalorisations-de-carriere-en-vue-pour-les-attaches-de-conservation-et-les-conservateurs-du-patrimoine/ L'article de la Gazette n'est pas très précis (ça parle de "bibliothécaires attachés de conservation du patrimoine ", ce qui relève de l'hybride d'un point de vue statutaire !), peut-on en déduire que cela s'appliquera également au cadre d'emploi des bibliothécaires ? L'ABF aurait-elle des infos là-dessus ? parce qu'à part cette brève je ne trouve rien...
  10. Ça faisait longtemps... Une belle année à tous, que je vous propose de commencer en chanson pour se donner du cœur à l'ouvrage. Une initiative du réseau Artois-Lys, bravo à eux pour le texte et l'interprétation, perso c'est mon tube pour ce début d'année
  11. Je pense au weblittéraire vu par Franck Queyraud : https://memoire2silence.wordpress.com/category/livre-et-numerique/ Ou aux nouvelles expériences de lecture par Nathalie Caclard http://fr.slideshare.net/ncaclard (rendons aux César ce qu'ils m'ont fait découvrir !) Je pense aussi à la BD Melvile et à son contenu enrichi ici Quant à des des livres enrichis gratuits, le paradoxe n'est-il pas intéressant ? plus riche (que des livres payants ?) mais gratuit... Le riche gratuit, le nouveau Graal.
  12. A l'attention de tous çeux qui doivent encore passer : les remarques de Petit Lu que j'ai mises en gras doivent vous alerter sur le positionnement des jurys et vous aider à mieux comprendre l'origine de certaines de leurs questions, et surtout l'absence souvent remarquée par les candidats de questions sur leur parcours. Ce n'est pas sur ce que vous semblez déjà maîtriser ou qui vous intéresse qu'ils vont vous chercher mais évidemment sur les sujets où vous semblez ne pas vous sentir concernés ou intéressés. Pas pour vous piéger, mais bien pour évaluer votre capacité à vous projeter au-delà de votre connu, de votre zone de confort. Et de votre capacité à parler de quelque chose qui vous est moins familier. Par exemple on interrogera sur les bébés lecteurs celui qui sort de 10 ans dans une bibliothèque d'études, et le bibliothécaire jeunesse aura droit aux ressources numériques. Il est donc tout à fait logique du point de vue du concours que le jury ait questionné Petit Lu justement sur ce qu'elle-même leur a indiqué comme n'étant pas son sujet. Elle leur a ouvert la brèche comme l'a aussi noté Bernard. Ne tirez pas de ce constat la conclusion qu'il faut mentir au jury, pas du tout. Seulement essayez de penser jury (c.-à-d. mettez-vous à leur place) dans votre présentation perso et tirez-en les conclusions qu'il faut en vous préparant à parler d'autres choses que de votre parcours. C'est peut-être frustrant, mais c'est logique. Ça ne veut pas dire que votre présentation ne doit pas être aux petits oignons et que vous ne serez pas interrogés sur un super projet que vous avez mené si ce sujet-là attire leur attention. Mais préparez-vous aussi à l'autre option.
  13. Fabyn, La "gérante" de ta médiathèque (je ne sais pas d'où sort ce "gérante", pourquoi ne pas dire bibliothécaire comme tout le monde ?!?) a eu raison de t'alerter et Ferris a clairement exposé la situation, il n'y a rien à ajouter. Sauf peut-être ce lien vers un témoignage qui te confirmera la faible "employabilité" des bib externes sans expérience : http://www.agorabib.fr/topic/2649-recherche-de-poste-compliquée-besoin-de-conseils/ Ne connaissant pas ton profil c'est difficile de t'en dire plus. Comme te l'a indiqué Ferris, entrer sans concours comme adjoint est le plus logique, ça n'empêche pas de tenter dès maintenant les concours de cat. B. , c'est moins difficile d'être embauché en externe à ce niveau, et ça laisse le temps de se faire une expérience avant d'attaquer A. Expérience, c'est le mot clé pour être embauché en A (ainsi qu'en B, même si c'est moins bloquant). Et l'expérience s'acquiert avant le concours.
  14. C'est tout le mal que l'on te souhaite ! suffit d'arriver à l'heure, pas bourrée... et ça devrait le faire
  15. Tu parles du comptable de ta collectivité ou du Trésor Public ? Avec le 1er on peut discuter, avec le second, quand il a pris une décision c'est un peu plus compliqué ! Le carnet à souches unique c'est pratique. En tout cas c'est mieux que les carnets de tickets de toutes les couleurs. Mais si vous avez une grille tarifaire démultipliée il craint peut-être les erreurs ? A cela le seul remède serait non pas un logiciel mais... la gratuité ! Car sur carnet ou sur logiciel, le pb est identique : si tu saisis ou écris un tarif différent de celui que tu encaisses, tu auras un pb quand tu feras ta caisse, à la main ou avec un logiciel. C'est pourquoi on a souvent autant de régies que de services avec chacun leurs tarifs. Les risques d'erreur sont moins importants. Les comptables préfèrent. Dans votre cas de figure on parle de quoi ? Une régie pour 2 services distincts avec chacun ses tarifs ? Ou une médiathèque-ludothèque unique ? Dans le premier cas de figure tu augmentes la complexité comptable et en cela le logiciel peut être une aide. Tu sors le journal comptable quotidien de chaque caisse et tu en fais une comptabilité unique pour la régie. On peut faire la même chose avec un carnet à souches par site mais le logiciel te fait gagner du temps. Cela dit je persiste : si tarifs nombreux -> encaissements plus compliqués et risques d'erreurs, plus de temps consacré à la comptabilité... Vive la gratuité !!!