Aller au contenu

Messages recommandés

Lalpha

Bonjour, à tous


 


Nous sommes actuellement en pleine reflexion sur l'aquisition d'un logiciel EPN en sachant que nous posédons déja Ermes de la société ARCHIMED mais devenu obselète. Ma demande est la suivante:


 


Ou pourrait t'on trouver un exemple de CCTP clair et assez précis ? si vous en possédez un nous serions preneur.


 


De plus nous avons été contacté par diverses sociétés (Décalog, Bibliomondo, Aesis conseil, et Novatice) est ce que parmis vous il ya t'il des remonté (positive et négative) sur l'utilisations de ces logiciels  EPN de ces sociétés.


 


Informations nous possédons un parc info public avec pas moins de 70 postes réparti sur 11 sites liaison fibre.


 


Merci par avance.


 


 


Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Lalpha

Merci Mr Ferraille


 


Mais nous cherchons une solution plus complique quel celle que vous nous avez proposer.


Cette solution doit etre equivalente à celles que l'on posède avec plus d'options et pas simplement type Cybercafé.


Si quelqu'un à déja utilisé autre open source nous sommes preneur d'informations

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
FPV

Bonjour,

Nous sommes nous-aussi équipés d'un outil de gestion de parc ermès un peu ancien et nous posons la question d'une évolution. Nous possédons environ 150 machines sur 10 établissements différents. Nous avons testé quelques logiciels type cybercafé mais les fonctionnalités sont effectivement trop limités pour nous.

Sur l'un de nos sites, nous travaillons aussi avec un cyberlux (ancien lui-aussi).

Aujourd'hui, après avoir pris conseil auprès de nos collègue de la cyberbase, nous essayons de développer un outil à partir d'un serveur PfSense. Ce n'est pas encore fonctionnel mais nous avons bien avancé. Avez-vous trouvé une solution de votre côté Lalpha ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Christelle

Bonjour,

 

Je reprends le premier message de ce sujet concernant les exemples de CCTP.

 

Nous travaillons actuellement à la réinformatisation d'une nouvelle médiathèque. Notre prestataire actuel est C3RB (Orphée et bom.net pour la sécurisation). Nous devons travailler à l'élaboration d'un CCTP pour le SIGB et pour la gestion de l'EPN. J'ai pu trouver des exemples pour les SIGB mais aucun modèle de cahier des charges pour les solutions de sécurisation des postes publics.

 

Avez-vous des exemples précis ? Ou connaissez-vous des liens utiles ?

 

Merci beaucoup

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ferris

Si tu as réglé la question des accès Opac, il te reste la gestion des postes multimedia sur place. 

Des postes dits « multimédia » destinés aux travaux sur la durée et qui offriront aux usagers, au cours de sessions limitées dans le temps, une panoplie d’outils (accès à Internet, à des logiciels bureautiques, à des ressources électroniques,…) • Des postes dits « stations d’impression », pour gérer des impressions lancées par les usagers, ces postes pouvant être aussi les postes de prêt / retour dans les petites bibliothèques. (...)

Le CCTP d'Amiens intègre cet aspect dans son CCTP général (pages 27 et suivantes)

http://marchespublics.paysducoquelicot.com/XTender/documents/1429/dce/CCTP.pdf

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Christelle

Très bien, c'est le type d'exemple et de formulation que je cherche.

Merci pour le lien.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
FPV

Bonjour,

Pour compléter cette discussion, quelques exemples de produits (payants) de gestion d'EPN :

> Webkiosk, de la société Aesis Conseil http://www.aesis-conseil.com/webkiosk/postes-publics/

> Edutice EPN, de la société Novatice Technologies http://www.novatice.com/index.php/solutions/edutice-epn

> ermès EPN, de la société Archimed http://www.archimed.fr/module-solutions-pour-bibliotheque/espace-public-numerique/

 

Ces 3 outils outils offrent la fonctionnalité de se synchroniser avec un SIGB pour les comptes lecteurs (les usagers inscrits dans le SIGB ont automatiquement un compte pour s'identifier sur les postes publics de la médiathèque). Pour le reste, on y trouve les fonctionnalités classiques d'une gestion d'EPN : administration et paramétrage des postes (sécurisation informatique,, choix des applications, gestion OPAC), filtrage des accès internet (selon les listes de l'Université de Toulouse1), conservation légale des logs de connexion, gestion de réservations, gestion d'inscriptions à des ateliers, gestion des impressions...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ferris

Les points essentiels à faire apparaitre en critères dans un CCTP de gestion d'EPN sont souvent développés par des fournisseurs de SIGB dans leur présentation globale. Voir par exemple les 6 points de la présentation de Decalog  http://www.decalog.net/fr/espace-public-numerique/

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
rené

Il semblerait qu'OpenGenepi n'existe plus ? Le lien ne fonctionne pas en tous cas. C'est peut-être le risque avec les logiciels gratuits...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
rené

Bonjour, je n'ose pas ouvrir un sujet juste pour cette question complémentaire, peut-être les personnes concernées pourront-elles me dire : combien vous coûte votre logiciel d'EPN par an, et pour combien de postes ?

Merci d'avance !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ferris

T'as raison de pas oser, c'est vachement personnel comme question.:blush:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
rené

Heu, ce n'est pas vraiment pour ça que je n'ai pas osé, j'espère que vous n'avez pas honte des montants dépensés.... :P

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ferris

Non, je déconnais, et tu l'as vu. D'un autre côté ta question est difficile dans la mesure où la création d'un EPN fait l'objet d'un appel à projets, différemment subventionné selon les territoires.

Tu as un exemple en Manche. Si tu réponds bien sur aux critères exigés pour un EPN

Pour les critères tu  les as pour 2016 avec l'enveloppe correspondante http://www.netpublic.fr/2016/09/appel-a-projets-services-numeriques-innovants-2016/#more-12282. A lire avec attention au niveau des critères...

En Manche pour 2017 http://www.manchenumerique.fr/En-un-clic/Articles/2017/Appels-a-projets-EPN-2017. Tu n'as plus qu'a télécharger les dossiers pour ton territoire. De toutes façons l’enveloppe 2019 n'est pas encore connue....

 

Avec des subventionnements qui seront donc d'autant plus importants qu'il y aura peu de projets déposés, car l'enveloppe attribuée n'est pas élastique évidemment. Plus il y a de projets et moins chaque projet sera soutenu.

 

D'où la difficulté de te répondre sur le plan financier car la part de subvention diffère de façon importante selon les territoires et l'année. Cette année tu pars sur un projet 2019. Or le coût d'un projet pour les élus, se calcule hors subventions évidemment. Attention aux délais pour les dépôts de projets. Compter une année d'écart  par sécurité (Eh oui, carrément, un projet est valable 12 mois)).  Attention à bien faire figurer les coûts de maintenance et d’amortissement dans l'argumentaire pour les élus. Sinon dans deux ans tu te retrouveras avec du matos obsolète. La subvention ne concerne que l'investissement, pas le fonctionnement, c'est souvent le piège pour les élus. Une fois le projet financé, ils considèrent que la machine va rouler à perpète. Alors qu'en réalité les coûts de fonctionnement sont inévitables.

 

Donc tu tentes ta chance et tu vois ensuite avec les élus si la subvention leur convient. Le nombre de postes se définira plutôt à ce moment là sur le plan fonctionnement annuel car sur le plan investissement de départ ça a moins d'importance.

 

Gros câlins quand même, maintenant qu'on est dans l'intimité ...:P

 

Ferris

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
olivierH
Le 29/08/2018 à 17:31, rené a dit :

Bonjour, je n'ose pas ouvrir un sujet juste pour cette question complémentaire, peut-être les personnes concernées pourront-elles me dire : combien vous coûte votre logiciel d'EPN par an, et pour combien de postes ?

Merci d'avance !

 

5000€ par an de maintenance, 150 postes. Webkiosk.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
rené

Merci @olivierH, et est-ce que Webkiosk vous semble satisfaisant en terme de service ? qu'est-ce qui vous plaît ou qui marche moins bien... je dérive vers l'échange d'expérience mais c'est toujours bon à prendre ^_^

Modifié par rené

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
olivierH

Bonjour @rené

 

Voici un petit bilan fonctionnel après quelques mois d'utilisation que j'avais posté sur une liste pro. 5 mois après, je n'ai rien à modifier. Le contexte : enouvellement du SIGB+portail (pour Syracuse) et de l'EPN (pour Webkiosk qui a remplacé une vieille version d'Ermes EPN) à l'été 2017. Gros réseau (130 postes publics, 26 000 abonnés) :

 

Résumé : ça marche au poil.

 

Avantages :

- Une fois la mise en place effectuée avec la société Aesis Conseil, l’admin a la main sur tout, c’est très facilement configurable (type de poste, bascule de l’un à l’autre, gestion des listes blanches noires, statistiques d’usage)

- Pour rajouter un poste, il suffit de le déclarer dans le backoffice en lui attribuant une IP et en relevant l’adresse MAC de la carte réseau. On le démarre, ça marche.

- Il n’y a pas en effet d’OS installé sur les disques durs locaux, on pourrait les démonter sans problème. Le boot se fait sur le réseau à chaque fois. La maintenance s’en trouve vraiment simplifiée. Ma DSI aussi est satisfaite dans la mesure où elle n’en entend plus jamais parler, alors qu’elle consacrait des ressources non négligeables à Ermes.

- On est en « infogérance » : le produit est hébergé chez nous, mais complètement isolé du reste du réseau de la collectivité, la société est responsable de son serveur. Il convient juste de lui garantir un accès SSH, et une politique de sauvegarde de la VM. Le support est très réactif (et sympathique en plus).

- A l’usage, les quelques problèmes rencontrés au début (éjection des utilisateurs, parfois) ont pu être résolues en redimensionnant la machine virtuelle qui héberge le serveur (RAM, CPU) : il ne faut pas mégoter là-dessus, Aesis fournit ses prérequis.

- En pratique, sur un réseau fibré, la question du débit utilisé, notamment au démarrage pour faire descendre l’OS (une Ubuntu customisée) ne se pose pas. Par précaution, on étale les démarrages dans le temps, mais je ne suis même pas persuadé que ce soit nécessaire.

- Le partage des comptes avec Syracuse a nécessité quelques adaptations de part et d’autre (Archimed, Aesis, DSI) ; une fois bien configuré, c’est fonctionnel, les comptes Syracuse sont synchronisés avec Webkiosk toutes les dix minutes.

- Il existe une solution de création de compte provisoire par SMS, valable une journée : les usagers de passage rentrent leur numéro de portable sur l’interface de connexion, et reçoivent leur login de connexion par SMS. C’est très utilisé (plus de 5 000 fois depuis juillet ici). La BM a payé le développement nécessaire pour que cela fonctionne aussi sur des numéros étrangers ; c’est intégré dans le produit maintenant. Si vous l’utilisez un jour, pensez à nous :J

- Il est possible d’allumer/éteindre les machines à la demande, à distance, ou de programmer assez finement des heures d’allumage et d’extinction en fonction d’un calendrier dans l’appli.

- Evidemment, chaque utilisateur part d’un environnement « propre », étanche aux autres. La machine est remise à neuf à chaque boot sur le réseau.

Limites :

- Je les signale pour mémoire : la solution répond parfaitement au besoin décrit ci-dessous, qui est relativement commun aux institutions qui veulent proposer un accès public à Internet et aux outils libres de bureautique. Cela fonctionne sous Linux.

- Par conséquent, il ne faudra pas vouloir faire autre chose de ces postes : jeu en réseau, utilisation de la suite Office, formations à des logiciels propriétaires (suite Adobe…) : encore qu’il faudrait nuancer ce dernier point, il existe visiblement une solution non testée ici à base de serveur Windows qui hébergerait ces applications avec un affichage déporté sur les clients légers.

- La gestion des impressions se fait à base de consoles d’impression, qui représentent une étape intermédiaire difficile à faire comprendre au public. Enfin quel que soit le système, la gestion des impressions publiques est toujours trop complexe.

On est donc prévenus, et cela fonctionne très bien dans ces limites. J’aurais tendance à dire que c’est le jour et la nuit par rapport à Ermes, dont je ne connais cependant pas, pour être honnête, les versions contemporaines ; par ailleurs, notre marché a été attribué en 2016, il y a peut-être eu des évolutions ou de nouvelles offres que je n’ai pas suivies.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Epsy

Bonjour @rené

 

Nous sommes également sous webkiosk, et même si je ne suis pas en charge de la gestion informatique, je confirme bon nombre de points soulignés par OlivierH : c'est vraiment pratique au quotidien, possibilité de moduler les temps de connexion, d'ajouter ou retirer des crédits d'impression, démarrage de pc par lots, etc. Mais c'est vrai que faire comprendre aux usagers que lorsqu'ils cliquent sur "imprimer" la première fois, ça n'imprime pas immédiatement (il faut se reconnecter sur tel pc pour lancer l'ensemble de ses impressions), c'est parfois un peu galère mais ça le fait quand même. 

 

Un mot sur les jeux en réseau ou les formations sur logiciels propriétaires : je ne sais pas exactement comment ils ont mis ça en place, mais notre salle de formation permet de booter sur Linux ou sur Windows, permettant ainsi ce genres de choses. Néanmoins, étant donné que c'est une salle à part, ça ne fonctionne pas forcément avec les identifiants des usagers mais avec un identifiant de session que l'on entre nous-même (selon le système sur lequel on va). 

 

Epsy. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
rené

@EpsyMerci pour la précision, car c'est exactement la remarque que je me suis faite : inutilisable pour les formations sous windows et les jeux vidéo... or nous en avons besoin, ça fait partie de notre offre.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Epsy

@rené Je peux vous donner les coordonnées de mon collègue en mp si vous souhaitez avoir des infos plus complète (et plus techniques surtout) ;-) 

 

Il y a un côté pénible néanmoins, car si on choisit de booter sur windows on est contraint d'allumer les postes un à un et de choisir "manuellement" windows, les postes s'allumant par défaut sous linux (l'ensemble de nos postes publics sont sous linux). 

 

Epsy. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
olivierH
Le 09/09/2018 à 18:41, Epsy a dit :

 

Un mot sur les jeux en réseau ou les formations sur logiciels propriétaires : je ne sais pas exactement comment ils ont mis ça en place, mais notre salle de formation permet de booter sur Linux ou sur Windows, permettant ainsi ce genres de choses. Néanmoins, étant donné que c'est une salle à part, ça ne fonctionne pas forcément avec les identifiants des usagers mais avec un identifiant de session que l'on entre nous-même (selon le système sur lequel on va). 

 

Oh ça ce n'est pas vraiment compliqué, il suffit de prévoir un gestionnaire de boot au démarrage qui permet de choisir l'OS. Mais on sort de la solution Webkiosk stricto sensu :-)

 

Ce qui doit être pénible, c'est les problématiques réseau. Vos machines ont accès au net lorsqu'elles sont sous Windows ? Et si oui, cela oblige-t-il à changer les brancher sur une autre prise réseau ?

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
olivierH
Il y a 5 heures, rené a dit :

@EpsyMerci pour la précision, car c'est exactement la remarque que je me suis faite : inutilisable pour les formations sous windows et les jeux vidéo... or nous en avons besoin, ça fait partie de notre offre. 

 

Aesis a une solution à base de serveur Windows et d'affichage déporté pour les applications Windows ; je n'ai pas testé, mais ça vaut le coup de se renseigner.

 

Néanmoins, si je puis me permettre, rassembler les deux besoins (postes publics/postes jeux/formation) ne me semble pas une bonne idée, on risque de faire tout mal. :

- Se priver des avantages d'une solution Linux/client léger pour tout le parc, alors que le nombre de machines concernées par les applis Windows est réduit. Voir plus haut pour les avantages.

- Les machines de jeu nécessitent une configuration musclée, alors que n'importe quel premier prix suffit pour les postes publics

- Problématiques réseau vraiment complexe (les postes publics doivent figurer sur un réseau dédié)

- Laisser des Windows aux mains du grand public, ça finit toujours soit par des machines vérolées, soit par une politique de sécurité tellement restrictive (interdiction des clefs USB, configurations parfaitement figées) que le gain est nul.

 

Bref, il faut à mon avis faire deux projets bien distincts, parce que ce ne sont pas du tout les mêmes usages. La question s'est posée pour nous aussi, et c'est la conclusion à laquelle je suis rapidement arrivée. Ma modestie légendaire dût-elle en souffrir, c'était le bon choix.

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Epsy
Le 10/09/2018 à 19:36, olivierH a dit :

gestionnaire de boot au démarrage qui permet de choisir l'OS. Mais on sort de la solution Webkiosk stricto sensu

 

Heuu certainement... Enfin à vrai dire, je n'en sais strictement rien :D En tous les cas, on n'a pas d'interface graphique pour booter sous windows. Et les usagers peuvent utiliser leurs identifiants habituels si on boot sous linux. Et ça c'est valable uniquement pour notre salle de formation/jeux vidéo, le reste des postes publics étant sous linux exclusivement.

 

 

Le 10/09/2018 à 19:36, olivierH a dit :

Vos machines ont accès au net lorsqu'elles sont sous Windows ? Et si oui, cela oblige-t-il à changer les brancher sur une autre prise réseau ?

 

Oui oui, on a bien accès. Et non, on ne change rien du tout. Et pour rebondir sur ton post suivant, on a bien un réseau dédié pour les postes publics (ce qui est tout de même très conseillé quelque soit le système non ??).

 

Désolée, je retiens tout ce qui me sert dans le côté pratique de la chose pour ne pas avoir à appeler mon collègue surbooké toutes les 5 mns mais mes connaissances sont heu limitées tout de même :sweat:

 

Epsy. 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×