Aller au contenu
Liliblue

Passage à 35 h et proposition de planning

Messages recommandés

Liliblue

Bonjour,

 

Je suis responsable d’une bibliothèque dans une petite ville de 3400 habitants en milieu rural. J’en suis l’unique salariée et, pour l’instant, à temps non complet (30h). Je dis pour l’instant car ma demande de passage à temps plein a été validée. Il s’accompagnera d’une augmentation des horaires d’ouverture de la bibliothèque.

Je dois bientôt rencontrer mon DGS pour parler planning et c’est là que je sollicite vos conseils. Actuellement, mon temps de travail est annualisé et mon planning est un peu compliqué, il varie selon les périodes scolaires, petites vacances, grandes vacances.

Je souhaiterais avoir des exemples d’emploi du temps de collègues à 35h dans des structures identiques à la mienne (1 seul.e salarié.e), savoir comment vous articulez votre emploi du temps avec les ouvertures au public. Est-il identique toute l’année ou variable en fonction des périodes scolaires ? Annualisé ou non ? Êtes-vous toujours présent lors des ouvertures ou certains créneaux sont-ils assurés uniquement par des bénévoles ? combien d'heures d'ouverture proposez-vous ?

 

Merci par avance de vos retours

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Louve

Bonjour Liliblue,

 

je ne pourrai pas t'être d'une grande aide. Je te conseille de te rapprocher de ta BDP pour qu'elle t'aide dans cette démarche.

C'est son rôle! Et eux auront très certainement des exemples pertinents.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
B. Majour

Bonjour Liliblue

 

Mon temps de travail est identique toute l'année. (32h par semaine)

Un créneau spécifiquement ouvert par les bénévoles en solo le lundi après-midi 16h00-18h00. (2 heures d'ouverture, c'est limite pour accueillir le public)

Et en doublé avec moi le samedi matin + doublé sur les classes.

 

Mercredi et samedi ouvert au public => total 16 heures + 2 heures par les bénévoles. = 18h00

Mardi après-midi et jeudi (toute la journée) : ouvert aux classes, halte-garderie. (et depuis 3 ans TAP mardi et jeudi après midi de 15h00-16h30)

Mardi matin : réservé à la couverture avec l'équipe bénévole et aux autres activités : déplacement BDP, RDV revendeurs, etc.

 

Alors heureusement que j'ai les vacances scolaires pour préparer les livres à couvrir et effectuer une partie du travail interne.

Parce que sinon, la déclaration DLL, par exemple, je ne vois pas trop quand je pourrais la remplir.

 

Je ne sais pas combien de temps tu es ouverte au public, ni au classe, mais 5 heures de plus, c'est grand max 2 heures d'ouverture en plus au public.

Surtout si tu n'as personne pour t'aider à la couverture.

 

Ta BDP pourra te donner les contacts avec d'autres structures et tu auras alors de quoi montrer les plannings des autres structures.

Même sans ça, les horaires d'ouverture au public général sont indiqués sur les sites bibliothèques ou mairie.

Tu auras ainsi une idée.

 

Bravo pour ton plein temps. :thumbsup:

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ferris

Dans notre réseau rural, nous avons de petites structure avec un seul salarié à plein temps. Les horaires sont partagés en fonction des bénévoles disponibles pour les fonctions d'accueil (connaissances informatiques etc..), les autres (equipement, animation...) n'entrant pas dans le planning. Chaque salarié répartit ses heures de travail interne et d'accueil en fonction de cette donnée.

 

Par contre, étant donné que c'est un fonctionnement en réseau, il y a des obligations fixées par le réseau (fermetures par exemple, mais aussi obligations de présence lors de réunions à la centrale.) Tout dépend donc en fait du nombre de bénévoles disponibles.

C'est à toi de répartir tes 35h hebdo selon toutes ces données. Ensuite, il est assez rare qu'un DRH accepte que chaque semaine soit différente, c'est ingérable. Tâche donc de déterminer une semaine-type incluant les bénévoles, les réunions, ton travail interne, tes achats en déplacement, et évidemment tes éventuels changements d'horaires publics sur les périodes de vacances (nous ne pratiquons pas ce système, nos horaires sont invariables sur l'année).

Je ne connais pas ton environnement administratif, mais lors d'une discussion avec ton DGS (si tu n'as pas de direction de réseau), il faut envisager le cas de tes absences (stages, maladie), qui, en principe, ne doivent pas se traduire par une fermeture du service.

Un détail aussi : si le service est payant, au moins une (si possible plus) de tes bénévoles doit être habilitée à percevoir les cotisations, amendes etc..Il faut alors la faire nommer co-régisseur des recettes.

Comme tu le vois, tout dépend de tes bénévoles et de leurs compétences et disponibilités. Seule, ça ne peut pas marcher.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Loulin

Bonjour,

 

je travaille dans une médiathèque municipale située dans une commune de 2000 habitants. Je suis le seul salarié, et suis aidé par 9 bénévoles.

Je suis à 35h, et la médiathèque est ouverte 26h/sem. Dans notre système de fonctionnement, les bénévoles ont une grande importance... il est donc indispensable qu'ils soient un minimum compétents ! (J'exige par exemple qu'ils suivent les formations de la BDP, dont celle dite de base).

Les horaires d'ouverture au public sont les suivants:

Mardi: 9h-12h / 16h-19h - Bénévoles présents sur les créneaux 10h-12h et 16h-19h

Mercredi: 10h-12h / 14h30-18h

Jeudi: 16h-19h - Bénévolat de 16h à 18h

Vendredi 9h-12h / 15h30-18h - Bénévolat de 9h30 à 11h30

Samedi 10h-16h

En dehors des horaires ci-dessus, je suis présent en interne, le mercredi de 9h à 10h et de 12h à 14h30, le vendredi de 12h à 15h30 et le samedi de 9h à 10h. Ensuite, selon les besoins (congés, formations, réunions, accueils de groupes...), les bénévoles me remplacent.

 

On accueille les classes le mercredi matin, et parfois le vendredi entre 14h et 15h30. Les TAP se passent le jeudi de 16h à 17h, et une une fois dans le mois (vendredi matin de 10h à 10h45), les assistantes maternelles.

 

J'espère avoir pu t'aider.

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Liliblue

Bonjour et merci à tous pour vos réponses.

 

J'ai été recruté il y a 3 ans et la demande des élus était de moderniser la bibliothèque. Mon emploi du temps a évolué tous les ans au fur et à mesure du développement de la bibliothèque pour passer de 20h/semaine à 30h aujourd'hui. Il y avait beaucoup de travail et plusieurs chantiers simultanés : aménagement des espaces, gros travail sur les collections, mise en place d'animations, etc. J'ai de la chance car les élus portent vraiment le projet. Les travaux d'aménagement sont maintenant terminés, les collections bien rafraîchies, et les animations se mettent en place. La prochaine étape est d'augmenter la fréquentation du public et de proposer des horaires plus adéquat avec les besoins de la population. Nous ouvrons 9h au public, c'est peu, l'objectif est de proposer 14h d'ouverture en janvier.

 

Je reçois les classes le vendredi matin, les assistantes maternelles et l'ehpad en alternance le mardi matin. Je me déplace à la crèche voisine une fois par mois. Les TAP viennent les lundi et vendredi mais l'animatrice gère seule sauf en cas de projet commun.

 

J'ai deux bénévoles qui m'assistent pour les accueils de groupes et huit autres qui se relaient pour les ouvertures tout public. Certaines participent également à l'équipement des livres. Contrairement à toi, Loulin, aucune n'accepte d'aller en formation malgré tous mes encouragements. Elles sont bénévoles depuis longtemps et n'ont jamais participé à aucune formation, n'en voient pas l'intérêt. Par ailleurs, elles sont très impliquées dans la vie associative locale et la bibliothèque n'est qu'une activité parmi toutes les autres. La plupart ne vient que pour les ouvertures, avec souvent une absence de plus d'un mois entre chaque permanence. Bref, c'est compliqué car elles ont bien du mal à suivre les évolutions en cours.

 

J'ai déjà réfléchi aux nouveaux horaires sachant que les élus souhaitent une ouverture jusqu'à 19h30.

Nos horaires actuels sont :

mercredi : 14h - 17h

vendredi : 16h -18h

samedi : 10h - 12h

dimanche : 10h -12h (ouverture par les bénévoles seules)

 

Proposition nouvelle grille horaire :

mercredi : 10h - 12h / 14h -18h

mardi ou vendredi : 15h30 - 19h30

samedi : 10h - 12h

dimanche : 10h - 12h

Je suis d'accord avec Bernard, les ouvertures de deux heures ne sont pas idéales car trop juste pour le public. J'aurais préféré repousser toutes les fermetures matinales à 12h30, car le week-end, c'est vraiment le rush entre 11h30 et 12h. Malheureusement, l'équipe ne me suit pas et cela m'ennuie de proposer un horaire différent le dimanche.

 

Loulin, comment as-tu fait pour fédérer ton équipe et obtenir une telle participation ? parce qu'avec 9 bénévoles seulement, cela leur impose un nombre d'heures important par semaine ?

Tu n'as pas de difficulté pour te faire remplacer ou tu es obligé parfois de fermer la bibliothèque ?

 

Bernard, tu ouvres deux jours seulement mais avec une forte amplitude horaire (presque une journée continue), est-ce que cela convient aux usagers ? as-tu mis en place cette grille horaire après avoir testé d'autres créneaux d'ouverture ou enquêté auprès du public ?

 

Merci beaucoup pour vos conseils et encouragements.

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ferris
il y a 20 minutes, Liliblue a dit :

La plupart ne vient que pour les ouvertures, avec souvent une absence de plus d'un mois entre chaque permanence.

 

On voit bien dans les différents témoignages que ne n'est pas le nombre de bénévoles qui compte, c'est leur disponibilité et leur implication, qui elles-même généreront ou non de vraies compétences.

Je reste assez inquiet, voire sceptique, face à vos réalités : peu ou pas de responsabilités totalement déléguées à des bénévoles, ce qui implique une présence trop importante de votre part. Et d'autre part un temps trop important consacré aux opérations de type animations, Tap et autres opérations hors les murs, qui impliquent aussi de forts temps de préparation.

 

Liliblue, concernant les formations (et l'eventuelle signature de la charte, dont tu as un exemple ici, mais il y en a d'autres,  http://ccsa.reseaubibli.fr/ajax.php?module=cms&categ=document&action=render&id=9 )  nous avons les mêmes problèmes que toi : très peu de participation. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
B. Majour
il y a une heure, Liliblue a dit :

Bernard, tu ouvres deux jours seulement mais avec une forte amplitude horaire (presque une journée continue), est-ce que cela convient aux usagers ? as-tu mis en place cette grille horaire après avoir testé d'autres créneaux d'ouverture ou enquêté auprès du public ?

 

Bonjour Liliblue

 

Oui, je n'ouvre que deux jours par semaine pour le public général, deux autres pour le public scolaire/halte/maternelle (14 classes élémentaires, 4 maternelles + une école privée de 4 classes) Donc, il faut du créneau horaire pour loger ceux qui viennent. Surtout ceux qui venaient avant les TAP.

 

Les créneaux restants sont banalement copiés sur les meilleurs jours de fréquentation des bibliothèques : mercredi et samedi.

C'était aussi accolé à un contexte local : école de musique dans le même bâtiment et avec ses horaires le mercredi après-midi et samedi matin.

Le lundi de 16h-18h est une ouverture spécifique après l'école... mais bon, ce créneau ne fonctionne pas de manière transcendante.

Il vaudrait mieux un créneau sur le vendredi, veille du week-end pour que les gens puissent venir faire le plein.

 

Pour les rushs, c'est aussi pour les avoir constatés sur le samedi que j'ouvre jusqu'à 12h30, et même au-delà.

Avec une plus grande amplitude horaire, les rushs sont moins intenses. Un retour de 160 bouquins avec une dizaine de familles sur un laps de 30 minutes, ça fait réfléchir. :wink:

 

Mes bénévoles m'accompagnent le samedi matin pour cette raison sur le créneau 9h30-11h30  (souvent 12h00 pour les plus disponibles)

Etre deux sur un créneau rush, ce n'est pas du luxe.

 

Donc regarde d'abord ce qui se passe autour de ta structure, proximité de commerces (boulangerie par exemple, supermarché), écoles de musique ou de danse, activités des associations certains jours (mercredi et samedi par hasard :D) mais pas que.

Ce qui permet aux parents de laisser l'aîné au judo et d'amener le petit à la bibliothèque le temps du cours, puis de récupérer tout le monde au bout d'une demi-heure une heure.

(Là, ça te permettra de choisir entre l'option mardi ou vendredi)

 

Le mercredi matin, c'est aussi devenu - suite aux TAP - le rendez-vous des nounous de la commune.

 

Les ouvertures, ça dépend beaucoup du contexte local.

Si les usagers peuvent faire d'une pierre deux coups, on est en phase avec leurs activités... et c'est pratique. :thumbsup:

  Bernard

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
olivierH
Le 02/11/2017 à 18:38, Liliblue a dit :

J'ai été recruté il y a 3 ans et la demande des élus était de moderniser la bibliothèque. Mon emploi du temps a évolué tous les ans au fur et à mesure du développement de la bibliothèque pour passer de 20h/semaine à 30h aujourd'hui. Il y avait beaucoup de travail et plusieurs chantiers simultanés : aménagement des espaces, gros travail sur les collections, mise en place d'animations, etc. J'ai de la chance car les élus portent vraiment le projet.

 

Excusez-moi, mais je tique un peu sur cette phrase. S'ils portaient réellement le projet, ils vous permettraient de travailler à plein temps (j'imagine qu'en pratique, vous y êtes déjà, à 35h), et de gagner convenablement votre vie. 30/35e, en catégorie C ou assimilé, j'imagine, et avec un régime indemnitaire "rural", ça doit pas aller chercher bien loin. (OK, ça fait beaucoup de suppositions).

 

Ne le prenez pas pour vous, je sais bien que l'on fait ce qu'on peut. Mais ça me fait toujours enrager qu'on paye ce genre de travail de conception sous le SMIC, et en toute bonne conscience. Parce que  c'est la culture.

 

Anecdote : l'adjointe à la culture de mon ex bib rurale, nouvellement élue en 2008, avait eu sous la main la fiche de paie de mon adjointe (pourtant B, le luxe absolu, mais débutante, échelon 2 ou 3 du premier grade à l'époque) : elle avait eu du mal à croire que ce n'était pas un temps partiel.

 

Beaucoup d'élus ne se rendent pas compte des conditions matérielles dans lesquelles vivent les gens qu'ils emploient.

 

(Désolé d'être plombant).

 

 

 

 

 

 

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Louve
il y a 39 minutes, olivierH a dit :

Anecdote : l'adjointe à la culture de mon ex bib rurale, nouvellement élue en 2008, avait eu sous la main la fiche de paie de mon adjointe (pourtant B, le luxe absolu, mais débutante, échelon 2 ou 3 du premier grade à l'époque) : elle avait eu du mal à croire que ce n'était pas un temps partiel.

 

Le drame des bibliothèques, beaucoup considèrent encore que la passion est suffisante.

Une des réflexions de M. Orsenna est que si les petites bibliothèques arrivent à ouvrir plus,  pourquoi donc les grandes seraient incapables de le faire.

D'ailleurs la question des salaires n'a pas été franchement abordée dans le tour de France...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ferris

Il me semble qu'il a été question de primes, plus que de salaire indiciaire, donc en plus du taux horaire de 0,74 € par heure effective de travail. Les prime restent à la libre appréciation de l'autorité territoriale. Pourquoi des primes en plus ? Parce que le reste ne suffira pas à motiver les agents concernés. On reste apparemment, de source syndicale, sur la base d'un volontariat.

Si l'on considère la question salariale en général, peu de collectivités pourront y prétendre. Evidemment. Sauf les "deux par département" mais qui seront couvertes par les subventions des DRAC. Les autres resteront maîtres de leur destin....

 

La passion, comme la "vocation" sont des leurres.  Et on s'en sert aujourd'hui contre nous. Mais nous sommes  responsables AUSSI de cette image de passionnés,  et pourquoi pas d'illuminés, prêts à tout faire et tout endosser pour le bien du service public. Pour rien de plus. Quand je vois le nombre incroyable de primes touchées par les agents des services techniques, j'en bave ! Pour chaque action d'animation nous aurions pu exiger des primes spécifiques basées sur celles de la filière Animation. Marionnettes avec les mômes ? Prime d'animation. Etc...Mais non, nous avons endossé ces tâches, qui relèvent d'autres filières, voire d'un travail de crêche, d'Alsh etc...comme des extensions normales de nos fonctions. Résultat : aujourd'hui, il n'y a plus de limites à l'extension des missions d'un agent du patrimoine des bibliothèques. Aucune.  Haute voltige dans les fiches de poste ? Et après ? Ils savent faire. Et vous ne pouvez ni contester ni refuser de signer une fiche de poste, ne l'oubliez jamais...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Loulin
Le 2/11/2017 à 18:38, Liliblue a dit :

Loulin, comment as-tu fait pour fédérer ton équipe et obtenir une telle participation ? parce qu'avec 9 bénévoles seulement, cela leur impose un nombre d'heures important par semaine ?

Tu n'as pas de difficulté pour te faire remplacer ou tu es obligé parfois de fermer la bibliothèque ?

Bonjour,

 

concernant l'équipe de bénévoles, j'ai dû faire "le tri", et n'accepte aujourd'hui que des personnes prêtes à s'intégrer dans le fonctionnement en place. Je les rencontre, discute avec elles, présente le service et mes attentes. Ensuite, soit elles sont OK, soit elles n'intègrent pas l'équipe. 

Pour le fonctionnement, on discute beaucoup, on échange par courriel, on organise des réunions d'équipe, je les associe le plus possible à toutes les décisions, et lorsque que cela n'est pas possible, je leur en rends au moins compte. Par contre, je leur demande de se former auprès de la BDP, et précise bien que c'est moi qui prends les décisions finales, car c'est moi qui rends des comptes aux élus.

Une fois dit cela, je ne suis pas à l'abris de déconvenues ou d'indisponibilités, mais leur aide m'est indispensable. C'est un choix fort des élus qu'une équipe de bénévoles participent à la gestion de la bibliothèque (au détriment de l'emploi salarié et professionnalisé, il faut en avoir conscience). S'ils ne peuvent pas me remplacer lorsque je suis malade, en congés ou en formation, je n'ai pas de problèmes de conscience, la médiathèque est fermée !

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant


×