Aller au contenu
Aurem

Journée type d'un bibliothécaire territorial

Messages recommandés

Aurem

Comme Babarette j'ai toujours du mal à tutoyer, surtout les personnes plus âgées. Ma voisine plus âgée me demande de la tutoyer depuis des années, c'est plus fort que moi, je n'y arrive pas. Parfois je la tutoie mais le vouvoiement revient toujours !

 

D'ailleurs est-ce que ça se fait qu'un jeune chef prenne l'initiative de demander à un agent plus âgé de se tutoyer ? Même s'il existe la hiérarchie ça ne me paraît pas très respectueux, non ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ferris

Non, moi qui suis vieux, je suis plutôt content d'être tutoyé (dans la vie en general). Maintenant si c'est la hiérarchie qui joue (et pourquoi pas ?) la notion de respect change de forme : tu vouvoies tout ce qui t'es supérieur hiérarchiquement. Et c'est la seule règle qui vaille. Bonjour l'ambiance....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Babarette

Je préfère commencer par vouvoyer et attendre qu'on me propose le tutoiement, dans le sens inverse, ça fait grosse gaffe. 

Si j'ai mon fameux poste, je pense que je demanderais tout simplement à mon supérieur hiérarchique comment ça se passe vis-à-vis de l'équipe, ça me paraît être la solution la plus pertinente. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
B. Majour

Hum, comme l'a expliqué Louve, certains ne pourront jamais tutoyer... parce qu'effectivement, il y a un problème de hiérarchie. Et de proximité dans le tu qui peut être gênant.

 

Pas forcément à l'intérieur de la bibliothèque, mais à l'extérieur, devant les élus par exemple.

- Tu viens Babarette ou tu viens Aurem, y a la voiture qui chauffe et on est à la bourre, ça peut être mal vu par un maire qui a l'habitude du vous respectueux.

Il faudra aussi composer avec "l'extérieur".

 

Et aussi faire la part des choses, avec tolérance, certains tutoient par habitude et non par manque de respect. C'est peut-être même le contraire, on utilise le "tu" quand on devient plus proche et plus confiant dans l'autre. Quand on commence à bien se connaître.

 

En petite équipe, c'est vite automatique. Quand on tutoie, on est intégré.

En grosse équipe, donc dans une plus grosse ville, avec un certain standing et des notables chez les élus, la mise est différente. C'est l'image de marque du chef ! (qui peut être mise à mal).

 

De toute façon, il vous faut être à l'aise dans votre langage. Et c'est surtout ça qui va s'imposer.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Babarette
Il y a 17 heures, B. Majour a dit :

Et aussi faire la part des choses, avec tolérance, certains tutoient par habitude et non par manque de respect. C'est peut-être même le contraire, on utilise le "tu" quand on devient plus proche et plus confiant dans l'autre. Quand on commence à bien se connaître.

 

Tout à fait! J'ai déjà subi des "Madame, vous" qui signifiaient "infâme petit cancrelat" et des "Babarette, tu" respectueux. 

 

Il y a 17 heures, B. Majour a dit :

De toute façon, il vous faut être à l'aise dans votre langage. Et c'est surtout ça qui va s'imposer.

 

C'est l'important! Si on a le vouvoiement facile, je ne vois pas pourquoi on devrait se forcer à tutoyer. 

 

Sinon, on peut régler le problème en allant vivre dans un pays anglophone. :tongue:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ferris

Infâme petit cancrelat, c'est honteux. Surtout "petit". Pourquoi "petit" ?:hyper:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Babarette

C'est plus facile à écraser voyons! :tongue:

  • J'aime 1
  • Haha 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Isalabib

Ah, le à tu et à toi... J'y reviens, c'est trop passionnant comme sujet.

 

La réponse n'est pas simple, ou si, en fait elle l'est : tu prends une option, quelle qu'elle soit, rapidement parce que ça se joue dans les tout premiers jours et que c'est très vite impossible de revenir en arrière. Et cette option, c'est à toi de l'annoncer à ton équipe, ça fait partie de ton rôle, c'est toi qui poses les règles de fonctionnement, et le mode relationnel que tu vas instaurer en est un élément fondamental.

 

Ma pratique, que je tire de mes expériences passées, c'est le tu. C'est ce qui me vient le plus naturellement. Et si je tutoie, l'autre en face a le droit de faire de même mais pas l'obligation, c'est comme ça que je fonctionne.

Pratique que j'annonce de façon explicite, toujours : lors d'une prise de poste (en tant que chef, c'est la situation concernée ici), à l'occasion d'une première réunion collective ou en entretiens individuels, j'explique que je vais tutoyer et que j'accepte bien évidemment la réciproque, tout en précisant que la personne en face a le droit d'en rester au vous si ça lui convient mieux. Idem lors de l'accueil d'un nouvel agent. J'explique "ma" règle de fonctionnement. L'explicite est important pour que la personne se débarrasse tout de suite de ce  questionnement et que ne s'installe pas le genre de situation exposée par Louve (là où on tutoyait à la gueule du client).

A l'usage il y a donc des gens qui me tutoient, d'autres (souvent plus âgés que moi d'ailleurs) qui me vouvoient. Dans tous les cas, quand j'ai besoin de recadrer je le fais sans pb même avec le tu.

Mais c'est vrai que c'est un conseil que j'ai souvent entendu dans les formations management : le vous est conseillé pour installer le rôle du chef et poser une distance. Je ne crois pas que ces cours de management étaient particulièrement vieille France, même s'ils étaient parfois un peu faisandés... 

 

A l'inverse, je m'adapte à la pratique de mon chef qui peut être différente de la mienne. En l'occurrence il vouvoie tout le monde, règle implicite (mais qu'on comprend vite...). Donc je le vouvoie, et tutoie son chef qui lui tutoie tout le monde. C'est bizarre 5 minutes mais après on n'y fait plus attention, je vous (t' ??) assure !

 

 

Sinon sans déconner, je ne bise pas au boulot, jamais, on n'est pas potes, on bosse ensemble, faut pas confondre !

Bon, je ne vous cache pas que j'appréhende toujours un peu début janvier et son cortège de bons vœux. Ma botte secrète pour ne pas passer pour une sauvage ? la gastro et le risque de contamination bien sûr ! Même si c'est une excuse foireuse (c'est cadeau au rayon blague de merde, ne me remerciez pas), puisque le vrai risque est dans le serrage de pinces comme l'a rappelé Louve.

Modifié par Isalabib
  • J'aime 3
  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Aurem

Bonjour à tous,

 

Pour donner quelques nouvelles, je n'ai finalement pas été sélectionnée pour le poste. Il y avait une nouvelle personne dans le jury par rapport à la fois précédente qui n'appréciait pas le fait que je n'ai pas fais d'études en lien avec les bibliothèques, je pense que ça a joué. Voilà, ce sera pour le meilleur j'espère... Il ne me reste plus qu'à chercher encore !

  • Triste 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
B. Majour
Il y a 11 heures, Aurem a dit :

Il ne me reste plus qu'à chercher encore !

 

Et à regarder si tu ne peux pas accéder à un DU métiers du livre . 

Exemple : http://mediaquitaine.u-bordeaux4.fr/?q=node/42

qui renforcerait ta candidature.

 

Continue à t'accrocher.

Tu as au moins gagné à vaincre une partie de ta timidité.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Aurem

Oui que je trouve ou non d'ici là, je pense de toutes façons m'inscrire pour l'an prochain au diplôme d'établissement de l'ENSSIB. Dommage que je n'ai pas pu m'y inscrire cette année !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×