Aller au contenu
LibCoor

Modification des abonnements

Messages recommandés

LibCoor

Bonjour les bibliothécaires,

 

Ma bibliothèque change de logiciel de gestion en février. J'aimerais en profiter pour repenser mes abonnements en profondeur.

 

J'ai déjà une proposition bien définie pour ma direction : on passerait de 3 abonnements à 2 (1 Classique, 1 Premium), les droits de prêt seraient différents et les tarifs aussi.

 

Pour ceux d'entre vous qui se sont déjà retrouvés dans cette situation, j'aurais voulu savoir : à quel moment de l'année avez-vous changé vos abonnements (début de l'année financière, autre) ? Comment avez-vous géré la transition entre les deux systèmes d'abonnements (l'ancien et le nouveau) ? La communication des changements aux usagers ?

 

Merci d'avance pour vos réponses.

 

Bonne journée :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Epsy

Bonjour,

 

Je laisse répondre mes collègues forumeurs sur vos questions, n'ayant pas assez d'expériences pour le faire moi-même.

 

Néanmoins, je ne peux pas m'empêcher de réagir sur le "classique"/" premium" : pourquoi ne pas en profiter pour passer à la gratuité totale :angel: ?

 

Epsy.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ferris

Je plussoie sur la solution Epsy. La gratuité. C'est le moment où jamais de démontrer que la tarification coûte plus cher qu'elle ne rapporte. C'est donc une aberration économique. D'autre part toutes les bibs qui sont passées à la gratuité ont vu leurs lectorats augmenter. Enfin passer à deux tarifications(exemple une tarification supérieure pour avoir accès au multimedia par exemple) a été peu fait et représente une ségrégation assez anormale.

Tu as un excellent topic la dessus http://www.agorabib.fr/topic/180-gratuité-des-inscriptions/

 

 

Sinon, en ce qui nous concerne, nous sommes malheureusement passés de la gratuité totale à une inscription familiale 12 euros. Date de début : 15 octobre. Le logiciel était le même, simplement des options ont été activées pendant les semaines précédentes. Une plaquette luxe de type "guide du lecteur" a été éditée à ce sujet pour faire passer la pilule auprès des usagers. Il n'est donc pas nécessaire de démarrer avec l'année budgétaire ou scolaire. A moins que le changement de logiciel ne l'impose.

Les arguments des élus : tous les services de l'interco sont tarifés, pourquoi pas les bibliothèques? Le petit cadeau : On passe de 7 à 12 prêts par personne (mais on reste à un mois de durée de prêt, donc c'est idiot). On informatise certaines annexes. Carte unique. Il est possible de réserver des documents partout et de les rendre partout. Réservation possible de chez soi par internet. Création d'une navette hebdomadaire pour le transport des réservations.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
B. Majour
il y a une heure, LibCoor a dit :

J'ai déjà une proposition bien définie pour ma direction : on passerait de 3 abonnements à 2 (1 Classique, 1 Premium), les droits de prêt seraient différents et les tarifs aussi.

 

Bon, comme Epsy & Ferris, je trouve toujours étrange qu'un service démocratique soit à deux ou trois vitesses.

La version pour les pauvres, la version pour les friqués. (Ce qui rappelle le système suivant : la version pour les noirs, pour les blancs, autrement dit l'Apartheid, qui va à l'encontre du bon sens et de nos missions de bibliothèque : permettre l'accès à la culture à ceux qui en ont vraiment besoin)

 

Tentons maintenant une approche purement fictive du problème.

 

Si j'étais purement commercial.

Je basculerai automatiquement tous les abonnements actuels en version premium, pour que les gens y goûtent jusqu'à la fin de l'année 2018, ou de leur abonnement en 2018.

Avec rallonge gratuite de trois mois... et ensuite, je les laisserais choisir le type d'adhésion qu'ils préfèrent.

 

Si j'étais fonctionnaire, je mettrais à disposition une pétition sur la table du bureau d'accueil/d'inscription demandant l'accès premium pour tous au tarif classique, avec une grosse case à cocher gratuité totale. Pour faire remonter le problème à ma direction et vérifier que le "tarif" n'est pas un frein majeur à l'accès à la culture et surtout un frein majeur au service bibliothèque tout court. Ce qui est contreproductif pour les statistiques et les emprunts. (moins d'emprunts = moins de collection nécessaire = moins de budget = moins de personnels = moins d'attractivité, et en avant la spirale régressive)

 

Si j'étais un emmerdeur professionnel, je me frotterais le nez avec le pouce, à la Bruce Lee, avant d'envoyer quelques courriers anonymes aux associations qui luttent contre la misère et leur dire qu'il y a dans les tuyaux de la bibliothèque une discrimination envers les plus faibles. Est-ce que c'est bien normal ? Hum, non, finalement, l'opposition devrait s'emparer toute seule du sujet et mettre à mal la municipalité avec ce principe d'inégalité du citoyen devant le service public. A défaut, si tout le monde était sourd, une bafouille dans un journal local foutrait bien la pagaille dans le Landerneau. Et la bibliothèque serait exposée au grand jour comme lieu de discrimination par excellence.

 

Bien sûr, tous les éléments décrits ci-dessus sont purement fictifs, et ils s'autodétruiront d'eux-mêmes lorsque tous les documents seront dématérialisés, les accès uniformisés... et les bibliothèques enterrées (rajoutera sans doute Ferris), sauf évidemment si on garde l'idée des comptes classique et premium. Ce qui, de nouveau, garantira la survie des bibliothèques pour le bien de tous.

 

 

Maintenant, Libcoor, tu passes de trois à deux abonnements, c'est déjà un net progrès dans la simplification tarifaire.

Pousse directement à un seul... le plus bas possible, et en compte rond. Parce que nous avons des missions de service public.

A voir si ta direction ou les élus seront d'accord.

 

Pour la bascule, c'est le jour de la date anniversaire et tu présentes le nouveau menu, comme au restaurant. :wink:

Et là, je comprends ton dilemme, l'ancien abonnement était-il classique 1, classique 2 ou premium.

Si l'ancien premium devient le nouveau classique avec plus de limitations, ça va grogner dans les étages. => c'est du racket !

 

Dans tous les cas, il faut offrir plus, pour que les gens veuillent basculer au plus tôt. Toutefois, attention à la gestion du nouvel abonnement en banque d'accueil.

 

Bon courage à toi.

Et bienvenue sur le forum.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ferris

Si les élus veulent absolument conserver une double tarification, faire au moins en sorte qu'elle ne joue pas sur l'offre documentaire.

Le pire dans le genre: Cannes, qui  propose des tarifications différentes en cumulant les critères :la résidence, les supports , l'àge et les exemptions sociales : http://www.cannes.com/fr/culture/mediatheques-et-bibliotheques/informations-pratiques/inscriptions-modalites-de-pret-tarifs.html

 

La solution la plus utilisée reste une offre tarifaire différenciée selon le lieu d'habitation.

Voir par exemple : http://serge.pugeault.over-blog.com/article-les-tarifs-du-reseau-bibliotheques-mediatheques-de-reims-91398508.html

 

En cas de blocage des élus, toujours leur proposer une solution de rechange. Même si elle est, d'une certaine façon tout aussi ségrégationniste...Au moins on limite la casse au niveau de l'offre locale. C'est la règle de base du bon fonctionnaire. Stratège et argumenteur mais ni emmerdeur ni commercial évidemment. Ni esclave passif non plus. Pouvoir dire un jour : j'ai essayé, j'ai défendu le bout de gras. Bon, j'ai perdu mais....Et puis les élus passent. Et nous restons.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Babarette
Il y a 2 heures, Ferris a dit :

Le pire dans le genre: Cannes, qui  propose des tarifications différentes en cumulant les critères :la résidence, les supports , l'àge et les exemptions sociales : http://www.cannes.com/fr/culture/mediatheques-et-bibliotheques/informations-pratiques/inscriptions-modalites-de-pret-tarifs.html

 

He bien, ils ont fait fort! Déjà que Cannes n'a jamais été la ville de mes rêves... 

 

La gratuité me paraît être ce qu'il y a de mieux. Quand ce n'est pas possible, il me semble logique d'exempter de frais les étudiants et demandeurs d'emploi. Mais distinguer selon les supports, ça non, non et non! J'ai appris que c'était ce que voulait faire le maire dans ma ville. Pire, il voulait faire une carte "juste les livres" et une carte "livres et DVD" et, en sus, réserver la gratuité pour critères sociaux uniquement à la carte "livres". Les demandeurs d'emploi souhaitant accéder aux autres supports auraient dû payer le tarif le plus élevé. Mais le conservateur en chef a bataillé et obtenu gain de cause: la carte permet d'emprunter des documents tout supports. 

 

Pourquoi diable appliquer un tarif spécifique aux DVD ? Pare qu'ils sont plus demandés? Et alors, dans ce cas, on pourrait aussi faire un tarif "best-seller". Parce qu'ils seraient moins légitimes que les livres? Ben alors dans ce cas, pourquoi en acquérir? 

Surtout, pourquoi un lecteur paierait-il plus cher un abonnement DVD au lieu d'utiliser le téléchargement gratuit sur Internet? 

Modifié par Babarette

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Louve
il y a 34 minutes, Babarette a dit :

He bien, ils ont fait fort! Déjà que Cannes n'a jamais été la ville de mes rêves... 

 

Il n'y a pas que Cannes, Paris aussi (https://www.paris.fr/services-et-infos-pratiques/culture-et-patrimoine/bibliotheques/bibliotheques-infos-pratiques-2507 ), Strasbourg itou... (

https://www.mediatheques.strasbourg.eu/medias/medias.aspx?INSTANCE=exploitation&PORTAL_ID=WBCT_WBCTDOC_160.xml&SYNCMENU=INSCRIRE_EMPRUNT)

 

Chez moi, la gratuité ne passe pas -pour le moment mais je ne ne désespère pas- par contre au niveau tarification c'est assez simple:

Habitants de l'agglo

- 8€ à l'année pour tous les supports, possibilité d'emprunter 10 documents (je parle bien de documents, on ne s'embarrasse pas des supports) pour 4 semaines

- exonération totale pour tous les bénéficiaires des minimas sociaux, pour les demandeurs d'emploi et pour les jeunes jusqu'à 25 ans

 

Hors agglo:

- 30€ (oui je sais, ça fait mal)

 

Pas de pénalités de retard financières, juste la carte bloquée tant qu'ils n'ont pas rendu tous les documents.

 

Au niveau des inscriptions, déclaration sur l'honneur (c'est dans le règlement voté en CM) même si ça fait suer le Trésor publics (comment ça vous ne demandez pas de justificatif de domicile, et vous ne faites pas de copie de la carte d'identité! je l'ai envoyé paître proprement la p'tite dame... et elle a eu droit à un rappel de la loi, non mais!)

 

Bref comme @Ferris, @Espsy, @B. Majour, je pense qu'il faut en profiter pour proposer la gratuité ou alors 2 tarifications, une payante et une gratuite

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ferris

Rappelons aux élus que le 3 juin 1956, la SNCF supprimait la troisième classe dans ses trains. Et dire que j'ai connu ça !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Louve
il y a 2 minutes, Ferris a dit :

Rappelons aux élus que le 3 juin 1956, la SNCF supprimait la troisième classe dans ses trains. Et dire que j'ai connu ça !

 

Et depuis il y a les trains "low-cost"...

 

Sinon pour l'argument aux élus; Mme La Ministre souhaite mettre à mal "la ségrégation culturelle en œuvre en France" ,la gratuité est dans le droit fil...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Babarette
il y a une heure, Louve a dit :

Au niveau des inscriptions, déclaration sur l'honneur (c'est dans le règlement voté en CM) même si ça fait suer le Trésor publics (comment ça vous ne demandez pas de justificatif de domicile, et vous ne faites pas de copie de la carte d'identité! je l'ai envoyé paître proprement la p'tite dame... et elle a eu droit à un rappel de la loi, non mais!)

 

Pourquoi en effet, ne pas faire confiance à l'usager? A priori, quand on donne son adresse, on ne ment pas. Je ne comprends pas qu'on demande des justificatifs de domicile. 

Dans ma ville, à l'inscription, aucune carte d'identité n'est demandée, pas plus qu'un justificatif de domicile. 

 

Cela m'amène à poser une question qui est peut-être hors-sujet: demandez-vous à ce qu'une photo récente figure sur la carte de lecteur?  C'était le cas dans la ville où je vivais avant. 

Autre question hors-sujet, tant que j'y suis: demandez-vous aux mineurs une autorisation des parents? C'était aussi le cas dans la ville que j'ai quittée (sans grand regret) et le livret de famille était également réclamé.  Autant, l'autorisation, je peux le concevoir, autant le livret de famille, je doute très fortement de son utilité. 

 

il y a 51 minutes, Ferris a dit :

Rappelons aux élus que le 3 juin 1956, la SNCF supprimait la troisième classe dans ses trains. Et dire que j'ai connu ça !

 

C'est si récent que cela?

Aujourd'hui, je me demande bien quelle est la différence entre la première et la seconde classe, à part le prix. Surtout dans les TER. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Louve
il y a 2 minutes, Babarette a dit :

Cela m'amène à poser une question qui est peut-être hors-sujet: demandez-vous à ce qu'une photo récente figure sur la carte de lecteur?  C'était le cas dans la ville où je vivais avant. 

 

Pas de photo sur les cartes de lecteur. Aucun intérêt. Donc des cartes qui nous coûtent moins cher.

Par contre le lecteur qui perd sa carte doit nous le signaler car si emprunt il y a avec sa carte, il sera pénalisé...

Et si vraiment elle est perdue (bien souvent elle est retrouvée dans des endroits insolites ou réapparaît par enchantement) l'usager doit régler 2,40€.

 

il y a 5 minutes, Babarette a dit :

Autre question hors-sujet, tant que j'y suis: demandez-vous aux mineurs une autorisation des parents? C'était aussi le cas dans la ville que j'ai quittée (sans grand regret) et le livret de famille était également réclamé.  Autant, l'autorisation, je peux le concevoir, autant le livret de famille, je doute très fortement de son utilité. 

 

Nous demandons une autorisation du tuteur légal.

Et effectivement une preuve qu'il s'agit bien du tuteur. Cela a été validé avec le service juridique et c'était pour éviter quelques déboires (on a quelques cas particuliers)

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Babarette

D'accord, je comprends pour les cas particuliers.

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Epsy
il y a 2 minutes, Babarette a dit :

Pourquoi en effet, ne pas faire confiance à l'usager? A priori, quand on donne son adresse, on ne ment pas. Je ne comprends pas qu'on demande des justificatifs de domicile. 

Dans ma ville, à l'inscription, aucune carte d'identité n'est demandée, pas plus qu'un justificatif de domicile. 

 

Cela m'amène à poser une question qui est peut-être hors-sujet: demandez-vous à ce qu'une photo récente figure sur la carte de lecteur?

 

Pas si hors sujet que ça vu que nous sommes dans les abonnements. Et question complexe, qui a toujours divisé les équipes dans lesquelles je suis passée ! Je vais prendre le contre-pied de ce que je défends habituellement, ça me changera =) :

- pourquoi ne pas faire confiance à l'usager ? Ben tu fais comment si jamais l'usager te dit qu'il n'a jamais signé ton papier ? Qu'on a usurpé son identité ? Va falloir se préparer à faire une croix sur les 50 documents qu'il avait "emprunté" : bah oui, vu qu'on fait confiance, on est en prêt illimité ! Même chose pour la photo récente : nécessaire si on veut être sûr d'avoir la bonne personne devant soi (et avec les permis de conduire avec les photos de Papi à 19 ans, ça peut être compliqué à vérifier !). Edit : ha j'avais mal lu, la photo sur la carte lecteur ? Je l'avais envisagé comme préalable pour l'inscription

- pour les mineurs : tout pareil, si on a pas l'autorisation du parent, on prend le risque de ne jamais retrouver les documents empruntés. Et en plus, les parents peuvent se retourner contre nous : "Quoiiiii ??? Ma fille a emprunté ce DVD avilissant ? Comment avez-vous osé lui donner ça ?!". Le livret de famille : n'importe qui peut s'inventer des enfants pour multiplier les cartes à faibles coûts (souvent le cas si on se trouve dans les cas évoqués plus haut, donc non gratuité), donc faut quand même prouver qu'on est père/mère, non mais ho. Et même si on est gratuit, ils peuvent abuser des cartes pour pouvoir emprunter davantage de documents.

 

En fait, toutes ces précautions liées à l'inscription découlent du fait que l'on souhaite, 1 : que l'usager nous rapporte les documents, 2 : pouvoir contacter l'usager et négocier avec lui le retour des documents en cas de retard, 3 : pénaliser ceux qui sont en retard, 4 : faire payer les documents qui ne sont pas rapportés, 5 : empêcher un "voleur" de se réinscrire à la médiathèque.

 

Epsy.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Babarette

J'ai peut-être, effectivement, une vision un peu "bisounours" de la chose. Ça devrait se soigner en un mois de pratique. :tongue:

 

Voui, photo sur la carte de lecteur. C'est comme ça que ça se faisait dans mon ancienne ville. Je peux vous dire en toute honnêteté que j'ai déjà prêté ma carte à des copains qui ne me ressemblaient pas du tout, ou pris la carte de mon père et ça ne s'est jamais vu (alors que le prêt n'était pas automatisé) donc franchement, quel intérêt...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Louve

Nous demandons aussi une autorisation pour les majeurs sous tutelle ou curatelle.

Bon dans le cas précis, c'est parfois un peu compliqué et ça peut partir en vrille parce que le majeur souts tutelle ou curatelle s'il ne nous le dit pas, on ne sait pas...

 

Mais techniquement un majeur protégé ne peut payer sans l'autorisation de son tuteur. J'ai eu un souci une fois avec un organisme tutélaire qui refusait de rembourser les près de 600€ que devait le papy... Car ils n'étaient pas au courant. Ca a été un pataquès... Enfin les documents ont été retrouvés (dans des endroits bizarres mais bon)  sauf un Paris Match consciencieusement découpé mais on a laissé courir pour ce dernier.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
LibCoor

Bonjour et merci pour vos réponses,

 

Aussi en faveur de la gratuité que je sois, ce n'est malheureusement pas possible ici. Je travaille en bibliothèque d'Alliance Française en Inde. On cherche clairement à gagner de l'argent, et si j'écoutais ma direction et mon comité, on augmenterait tous nos tarifs et on ferait payer l'entrée à nos activités. La gratuité ne passera pas, faites-en votre deuil ;)

 

A défaut de gratuité, je suis dans une démarche de simplification des abonnements. Nous avons pour l'instant 3 abonnements (Basic, Premium, Multimédia) avec 3 tarifs pour chacun (Etudiant, Membre, Extérieur), des droits de prêt qui s'étendent de 12 à 39 documents, et des séparations horribles entre les types de documents (style, tu es Basic, tu peux emprunter des BD adultes mais pas jeunesse, des DVD documentaires mais pas fiction, etc). Ici le lien vers mes abonnements, pour que vous puissiez vous-même constater l'ampleur des dégâts http://delhi.afindia.org/membership/

 

L'objectif, c'est donc de réduire à deux abonnements, Classique et Premium. Je précise que tous les types de documents sont présents dans chacun des abonnements (les Classique auront droit aux documents multimédia). La seule différence résidera dans le nombre d'emprunts (Classique ce sera 15, Premium 30). Les étudiants et membres de l'Alliance (70 % de notre public) auront la gratuité totale pour le Classique. J'aurais aimé passer directement à un seul abonnement mais je pense qu'une étape intermédiaire est nécessaire.

 

Bref, du coup, mon problème c'est bien ce que mentionnait B. Majour. J'ai actuellement un abonnement intermédiaire, le Multimédia (30 documents). Est-ce que je fais basculer ces comptes-là vers le nouveau Premium ? Est-ce que je garde les 2 systèmes en même temps pendant plusieurs mois, le temps que les anciens comptes "s'éclusent" et qu'on puisse commencer les nouveaux abonnements ? Qu'en pensez-vous ?

 

Désolée pour le pavé.

Merci d'avance pour vos réponses.

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
B. Majour
Le 19/12/2017 à 18:40, Ferris a dit :

Rappelons aux élus que le 3 juin 1956, la SNCF supprimait la troisième classe dans ses trains. Et dire que j'ai connu ça !

 

Dire que je suis monté dans un wagon 3eme classe, avec bancs en bois, bien tape-cul. Si, si, et ce n'était pas en 1956, mais bien plus tard, dans les années 80, suite à la panne d'une rame qu'il a fallu remplacer sur le pouce.

 

Il y a 15 heures, LibCoor a dit :

Bref, du coup, mon problème c'est bien ce que mentionnait B. Majour. J'ai actuellement un abonnement intermédiaire, le Multimédia (30 documents). Est-ce que je fais basculer ces comptes-là vers le nouveau Premium ? Est-ce que je garde les 2 systèmes en même temps pendant plusieurs mois, le temps que les anciens comptes "s'éclusent" et qu'on puisse commencer les nouveaux abonnements ? Qu'en pensez-vous ?

 

Vu que ton abonnement multimédia 30 documents sera intégré de fait dans le prochain abonnement premium, tu peux directement faire passer cet abonnement multimédia au format futur premium.

 

Tu en as beaucoup de ces abonnements ?

Si oui, tu les fais glisser de mois en mois, pour ne pas tout gérer d'un coup, sauf si tu peux le faire de manière automatique. (par informatique)

 

Beaucoup de premium actuels à 39 documents ?

 

Parce que tu aussi ça.

Si moins de 5-10 % de tes usagers empruntent 39 documents (à chaque fois ?), quel intérêt à l'abonnement premium ?

 

Quelque part, c'est aussi gênant de faire passer l'abonnement premium de 39 à 30 documents, puisqu'il s'agit d'une régression de l'offre.

Pour les rares qui en empruntent autant.

 

Idem, si deux abonnements classiques (et gratuits pour certains) apportent la même quantité de documents qu'un abonnement premium, quel intérêt à l'abonnement premium, qui sera plus cher ?

Parce que les usagers ne sont pas idiots, ils calculent mieux que les bibliothécaires.

Remarque, ici c'est un gros appel du pied vers la solution de la gratuité, ou une manière très subtile d'attirer tous les usagers vers l'abonnement classique, quitte à en prendre deux dans une même famille. (quand il a l'impression de gruger le système, ça satisfait toujours le client. Pas mal d'expériences psychologiques sur des tarifs "stupides", pour attirer les gens vers certaines offres précises. Comme par exemple le fait de demander aux passants 20 ou 30  euros, somme qui sera refusée, et ensuite de demander 1 ou 2 euros. +20 % de dons avec cette approche que la deuxième demande directe. On a la même approche avec certains tarifs.)

 

Bref, passe à 40 documents pour le premium, et à 15 pour le classique s'il était à 12. Comme ça tout le monde aura l'impression d'y gagner, même si tu augmentes les prix.

 

Mais bon, avec un peu/beaucoup de mécénat (auprès des anciens élèves, auprès de la population), on peut tenter le coup de la gratuité.

Il suffit de calculer combien il faudrait pour obtenir la gratuité, pour tous.

 

L'occasion de montrer combien cette gestion du fric coûte en réalité, plus les calculs et recalculs de fonds de caisse... en heures de travail, en manque de convivialité, en image de marque, etc.

La recherche de mécénat (pour l'année suivante, bien sûr) est aussi l'occasion de rappeler à quoi sert/ a servi la bibliothèque aux anciens élèves.

On garde un contact, on garde la bibliothèque présente dans l'esprit de ses utilisateurs, on l'inscrit dans le paysage de la ville.

Sans quoi ce sera payant l'année suivante.

C'est l'occasion d'une "animation" annuelle qui met la bibliothèque sur le devant de la scène.

 

Bon, ce n'est pas dans l'esprit des bibliothèques publiques.

Cependant, calcule combien il faudrait pour une gestion gratuite de la bibliothèque.

Oui, ce ne sera pas immédiat... mais chemin faisant, l'idée fait son nid.

 

Désolée pour le pavé.

Petite joueuse. :tongue:

  Bernard

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ferris

@LibCoor

 

Tu dois avoir que Bernard est le roi du pavé sur ce forum. Mais il triche un peu en passant des lignes tout le temps, ça fait plus versets de la Bible, mais surtout, s'il ne passait pas de lignes, personne ne lirait sa prose. Et il le sait, le Réverend.... :tongue:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
B. Majour

Bien sûr que je triche, j'écris sur des forums depuis plus de 20 ans. :D

 

Et j'aime bien les textes avec un peu de consistance.

Là, même pas 304 mots... une minute de lecture, et encore.

 

Tiens, par sadisme, j'ai été voir l'onglet "membership types" de Libcoor.

Boudiou, quelle galère ce doit être en banque d'accueil .

 

Petit exemple

 

Premium membership:-
Outside Member : Rs.1000/-
AFD Member : Rs.750/-
AFD Students : Rs.750/- 

 

For 3 weeks:
6 Books
4 Periodicals/Journals
4 Video documentaries
4 Adult comics
4 Children’s books
4 Children’s comicsFor

 

1 Week:
2 Fiction movies
4 music CDs/DVDs
2 CD-ROM
2 Children’s films
2 Children’s CD music
3 FLE books

 

41 titres possibles.

Dans 12 catégories possibles.

 

Comment l'usager peut-il s'y retrouver sans se tromper ?

Et je ne parle même pas du bibliothécaire qui doit devenir folle en voyant arriver 41 titres.

Ah non, vous avez 3 films, 5 livres pour enfants, mais seulement 3 comics. Il va falloir les changer.

Ah non, non, celui-là ce n'est pas un comics, c'est un périodique.

 

Il y a vraiment un SIGB capable de gérer un tel merdier ?

Parce que le bibliothécaire, ça doit faire la queue en banque d'accueil avec 12 catégories à trier.

 

Tout ça pour moins de 15 euros.

Euro à Roupie indienne 1 Euros: 75,32 Roupies: 5 Euros: 377 Roupies: 10 Euros: 753 Roupies: 50 Euros: 3.766 Roupies: 100 Euros: 7.532 Roupies: 500 Euros: 37.660

 

D'accord, c'est une somme en Inde.

Mais quand même.

 

Oui, heu, tout passer en documents, ce sera vraiment un gain Hyper Méga appréciable pour tous. Même avec deux abonnements.

 

Et le pire, c'est que j'ai des collègues alentours qui ont plusieurs catégories de ce genre, avec les mêmes prêts différenciés en durée.

Ce mal de tête en fin de journée. Tu m'étonnes ! :bye:

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
LibCoor

On est d'accord que ces abonnements sont atroces ? Je comprends même pas comment la bibliothèque en est arrivée là.  Typiquement, il devait y avoir un seul abonnement au début, qu'on a modifié/remodifié/démultiplié pour prendre en compte l'arrivée des documents multimédia, le changement de public avec survenu avec la fusion des bibliothèques, etc. Et maintenant, c'est la galère, à la fois pour les usagers et pour les bibliothécaires.

 

Il y a 6 heures, B. Majour a dit :

Il y a vraiment un SIGB capable de gérer un tel merdier ?

 

Oui. C'est Paprika CS2, une véritable antiquité. On change en février pour PMB. J'imagine que Mind&Go (notre prestataire pour le nouveau logiciel) devrait pouvoir faire basculer nos usagers de manière automatique. Je croise les doigts.

 

Il y a 7 heures, B. Majour a dit :

Beaucoup de premium actuels à 39 documents ?

 

Seulement 200 (contre 800 pour l'abonnement Basic et autant pour le Multimédia)

C'est pour ça qu'on abandonne l'ancien plan Premium, qui, de toute évidence, n'a pas tout à fait rencontré son public.

A ma connaissance, on a aucun membre qui emprunte 39 documents avec un abonnement Premium (pour arriver jusqu'à la limite de la carte, il faut emprunter des DVD documentaires et des CD-ROM, ça complique un peu l'affaire). Par ailleurs, avec le nouvel abonnement, ils gagnent sur les emprunts de docs papier et multimédia (plus de livres et de DVD). Je me dis qu'un abonnement avec théoriquement moins de documents mais plus de documents utiles, ça se défend en banque de prêt ! D'autant mieux que les usagers concernés sont peu nombreux.

 

Il y a 7 heures, B. Majour a dit :

Remarque, ici c'est un gros appel du pied vers la solution de la gratuité, ou une manière très subtile d'attirer tous les usagers vers l'abonnement classique, quitte à en prendre deux dans une même famille.

 

C'était un peu le but en fait :) J'imagine qu'une fois le changement mis en œuvre, on aura effectivement beaucoup plus d'usagers Classique que Premium. Ce qui constituera un excellent argument auprès de la direction pour ne plus proposer qu'un seul abonnement (ça serait déjà un progrès), voire le rendre gratuit. J'ai conscience que tout ça prendra du temps mais c'est déjà un début.

 

Du coup, je pense basculer les comptes Basic vers Classique, les Multimédia et Premium vers le nouveau Premium en février.

Alors, concernant la communication, il va falloir s'y mettre très vite :

 

Le 19/12/2017 à 18:31, Ferris a dit :

Une plaquette luxe de type "guide du lecteur" a été éditée à ce sujet pour faire passer la pilule auprès des usagers.

 

Bonne idée, ça, vous aviez mis cette plaquette à disposition combien de temps à l'avance ? Si vous avez le modèle quelque part, et que vous pouvez me le transférer, ça m'intéresse grandement !

 

Merci à tous les deux pour vos réponses.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
B. Majour
Il y a 4 heures, LibCoor a dit :

On est d'accord que ces abonnements sont atroces ?

 

Ouf ! Tu n'as pas perdu ton sens de l'humour.  :D

 

Pour le reste vive la simplification maximale. Que l'on se concentre sur les vrais fondamentaux métiers.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
chouette

nous avons réussi à passer à la gratuité totale pour tout le monde entier (10 ans de labeur !), nous ne demandons pas de justificatif de domicile, mais une autorisation parentale (avec la présence des parents au moment de l'inscription : nous avons beaucoup de - très - jeunes enfants qui viennent seuls, on essaie donc de voir au moins une fois les tuteurs !)

Par ailleurs, prêt en nombre illimité (seules les nouveautés livres adultes et DVD sont limitées) pour une durée d'1 mois quelque soit le support et le statut.

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
B. Majour
Il y a 21 heures, chouette a dit :

(10 ans de labeur !)

 

Au moins, ça fixe l'échéance probable pour la gratuité de Libcoor.  :wink:

 

Merci à toi, Chouette, pour ton témoignage.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
chouette

Nous y sommes allés progressivement : gratuité pour les enfants, puis les étudiants, puis les minima sociaux... Le maire est intervenu lors du dernier congrès de l'ABF d'où il est revenu tout ébaubi !!! Et puis nous avons perdu une subventionnette du conseil départemental liée au taux d'abonnés extérieurs... (il faut dire que nous sommes en prêt illimité depuis plusieurs années et que du coup ils ne prenaient qu'une carte par famille)

Donc annonce du maire lors de la présentation de la saison culturelle, mise en place au 1er octobre et adhésions en pagaille, y compris de personnes qui auraient de toute  façon bénéficié de la gratuité, nous devrions donc récupérer la subventionnette.

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ferris

Comme quoi, quand les élus viennent dans nos congrès, ça modifie notre image de marque. C'est un point qu'il faut retenir. Penses-tu réellement qu'il a modifié sa façon de considérer la profession ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×