Aller au contenu
deroche

Bibliothèques et artistes - 12e Rencontres Henri-Jean Martin

Messages recommandés

deroche

Rencontres organisées le 26 mars 2018 à l'Enssib

 

Une bibliothèque ne donne pas seulement à lire, mais aussi à entendre et à voir. Elle « fabrique » du sens par la mise en œuvre de ses collections et par l’interaction qu’elle produit entre les créateurs et ses publics.
Les #RHJM2018 abordent l’art contemporain et invitent des artistes (Isaure de Larminat, François Brindeau, Joachim Bonnemaison et Marco Godinho) pour dialoguer avec les responsables de fonds patrimoniaux ou de médiation culturelle.
Depuis 2007, les Rencontres Henri-Jean Martin, placées sous l’égide d’un historien du livre et bibliothécaire réputé pour sa liberté de parole et sa vision prospective, offrent un rendez-vous annuel pour interroger les pratiques professionnelles relatives au patrimoine des bibliothèques.

 

► Entrée libre sur inscription : formulaire en ligne

 

Programme

 

  • 9h00 : Accueil à l’Enssib.
     
  • 9h30 : Ouverture
    Yves ALIX, directeur de l’Enssib
     
  • 9h45 : Table ronde 1 : Médiation, l’art à la rencontre des publics
    Modération : Christelle PETIT, ENS Lyon
    - Isabelle WESTEEL, Bibliothèque municipale de Grenoble (expériences de l’artothèque de Grenoble et de l’université Lille 3)
    - Jocelyne DESCHAUX, Médiathèque d’Albi, l’expérience de la FILE d’Albi
    - Responsable d’artothèque (en attente)
     
  • 11h15 : Table ronde 2 : Les relations entre artistes et bibliothécaires
    Modération : Olivier BOSC, directeur de la Bibliothèque de l’Arsenal
    - Florence CODET, les rendez-vous des métiers du livre de la Bibliothèque de l’Arsenal
    - Pierre-Yves CACHARD, directeur du SCD du Havre-Normandie
    - André-Pierre SYREN, Enssib (expériences des BM de Dijon et Metz)
    - Isaure de LARMINAT, artiste graveur exposant à l’Enssib en 2018
     
  • 12h30 : Déjeuner libre.
     
  • 14h00 : Table ronde 3 : L’écrit vu par trois artistes contemporains
    Modération : Béatrice JOSSE, directrice du Magasin des Horizons à Grenoble
    - François BRINDEAU, relieur, professeur à l’École Estienne (http://bibliophilie.com/la-reliure-contemporaine-le-relieur-francais-francois-brindeau/)
    - Joachim BONNEMAISON, photographe et historien de la photographie
    - Marco GODINHO, plasticien
     
  • 16h00 : Synthèse des travaux.

 

Grand témoin : Xavier DE LA SELLE, directeur du Musée Gadagne

 

Adresse de l'événement: 

Amphithéâtre de l'Enssib

17-21 bd du 11 novembre 1918 - 69100 Villeurbanne

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
B. Majour

Oui, la plus grosse coquille est au début sur Yves Alix.  :wink:

 

Merci pour ce retour. :thumbsup:

  Bernard

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
deroche

Un grand merci pour ces notes très détaillées.

Frédéric Deroche

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Babarette

Je vous en prie. 

 

Bon, si Monsieur Alix passe par ici, je présente toutes mes excuses pour avoir écorché son nom. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ferris

Effectivement, un très beau travail, mais qui aurait mérité une relecture avant réécriture sur ordinateur.

Quelques exemples :

on peut venir à pieds ou en tram ; faute de français : La formule est invariable, on dit toujours '' à pied '' sans S

La politique d'élargissement des publics va au delà des atothèques. ; faute de frappe

Est-il possible de ressusciter une artothèque : faute de français, on dit ressusciter

Des reluires brodées; faute de frappe

En terme de formation : faute de français : Cette locution est invariable : en termes de

Offrinr une expérience singulière : faute de frappe

Le programme d'architecture était clair : pas de salle d'exposition, se dérouleraient au cœur de ce bâtiment; Phrase incomplète, le sujet manque.

Une dizaine de parteniaires, peut changer d'une saison à l'autre; faute de frappe et phrase non construite

Les designer graphiques : faute de franglais...

il suffisaient qu'ils lèvent les yeux : faute de français

Une expérience qui remontent à il y a cinq ans. : faute de français

La gravure nous met directement en reation avec le papier; faute de frappe

Pas de loi pour la ralisation ; faute de frappe

Un lieu légèrement obscure : faute de français

nombre d'enseignant considèrent que l'art est gratuit :faute de français

Un artisan et un créateur : faute de frappe

Houellbec : Faute : Houellebecq

A commencé, en étant proce de : faute de frappe

Cartographie de la pensé : faute de frappe

 

Lecture abandonnée à Comment relies-tu ce temps de récit avec le temps du plasticien ? 90% du texte a donc été  réellement lu .Texte au style télégraphique dont la structure syntaxique présente trop d'ellipses, ce qui en rend la lecture très fatigante, d'autant plus que le contenu est assez complexe.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
B. Majour
Il y a 16 heures, Ferris a dit :

Effectivement, un très beau travail, mais qui aurait mérité une relecture avant réécriture sur ordinateur.

 

Ce travail est toujours possible... c'est le gros avantage d'avoir un retour. :thumbsup:

Plus facile à faire par quelqu'un d'extérieur à soi. Le nez dans le guidon, on ne voit pas ses fautes.

 

Ordinateur ou téléphone portable, je me pose la question.

En tout cas, je pense que Babarette est plus auditive que visuelle. (arriver à retenir les questions du public et les réponses de cette façon, ça dénote une bonne mémoire auditive)

 

 

Pour compléter ce retour

 

Mémoire de Christelle Petit

http://www.enssib.fr/bibliotheque-numerique/document-48298

 

Article dans le BBF

http://bbf.enssib.fr/consulter/bbf-2015-06-0104-011

 

 

De nouveau merci Babarette, c'est un très bon retour, et dense.

   Bernard

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ferris

Oui, bravo Babarette, c'était juste pour montrer que j'avais vraiment lu ton retour, et un peu pour faire chier le steak haché ...:D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Babarette
Le 30/03/2018 à 23:20, Ferris a dit :

Oui, bravo Babarette, c'était juste pour montrer que j'avais vraiment lu ton retour, et un peu pour faire chier le steak haché ...:D

 

Je m'en doutais, tu es d'un naturel taquin. :tongue:

 

J'ai pris ces notes sur ordinateur en direct. Je vais faire la relecture et poster à nouveau mes notes.

En effet, je suis plus auditive que visuelle. Je n'ai pas relu du tout, sinon, j'aurais quand même éliminé un certain nombre de fautes. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ferris
Il y a 16 heures, Babarette a dit :

En effet, je suis plus auditive que visuelle

 

Normal, si tes élèves ont failli t'arracher un œil, automatiquement tu as compensé...:tongue:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Babarette

J'ai renvoyé une version corrigée et j'ai changé un peu la mise en page pour que ça soit plus lisible. Il y avait en effet pas mal de coquilles. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×