Aller au contenu
MarineLG

Prêt des séries BD en lot

Messages recommandés

MarineLG

Bonjour,

 

En charge du fonds de BD pour les ados et les adultes, je suis en cours de réflexion pour mettre en place le prêt des séries par lot. Actuellement le fonds compte un peu plus de 2000 titres dont environ les 2/3 sont des séries. Pour des questions de place, mais aussi pour le public, j'ai imaginé regrouper les différents tomes d'une série ensemble. Physiquement, dans les rayons, ce n'est pas trop compliqué à mettre en place avec une grosse boîte d'élastiques larges. Mais je ne sais pas trop comment organiser les choses au niveau du prêt.

 

La grande majorité des séries sont de 6 tomes ou moins, il y en a une bonne vingtaine entre 7 et 12 tomes et 3 séries de plus de 20 tomes qu'il me faudra découper en plusieurs lots dans tous les cas.  Pour info, à la médiathèque, le lecteur emprunte 10 docs maxi avec une carte. Faut-il faire 1 lot = 1 série complète ou scinder 1 lot = 5 ou 6 tomes par exemple ? De la même manière, faut-il considérer qu'un lot = un code-barre = un prêt (pour le lecteur c'est avantageux mais ça va fausser complètement les stats de prêts) ou un lot = chaque code-barre des tomes = le nombre de prêts correspondants (mais c'est obligé le lecteur à prendre 5 docs s'il souhaite lire le dernier tome d'une série) ?

 

Comment gérer également les nouveautés ? Faut-il faire le prêt en solo du dernier tome d'une série jusqu'à ce qu'il intègre le reste de la série ou zapper la case "nouveauté" et directement le mettre en lot ?

 

Merci d'avance pour vos retours d'expérience sur le sujet.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
sabiblio

Bonjour,

Je te donne notre expérience de BDP.

Tu peux demander à ton fournisseur de SIGB s'il sait gérer les séries de BD. Il s'agit en quelque sorte d'un CB a psser incluant tous les autres documents de la série.

C'est le cas pour nous, mais nous n'utilisons pas cette technique : Nous appliquons un piège sur le premier tome et nous indiquons le nombre de tomes de la série à prêter ensemble.

Pour les quotas :  nous appliquons une tolérance : une série = un prêt. Tous les code barres sont bipés.

 

Nous intégrons directement les nouveautés dans les séries correspondantes.

Le plus difficile est  :

- de gérer la réservation en ligne des séries : inutile de réserver tous les tomes. cependant, les lecteurs ne connaissent pas les titres ni le système des cycles ... Ils réservent donc souvent tous les tomes de la série. Donc faire attention à l'affichage de la notice : les informations T. et cycle doivent être bien visibles

- de gérer le regroupement  de nouveaux tomes dans les séries qui ne sont pas achevées : il faut piéger le tome 1 avec un message "attente série" et espérer que la série revienne au complet et cela peut prendre énormément de temps en BDP. Nous avons une armoire "attente séries" spécialement réservée à ce stockage.

- gérer les mangas. Nous faisons des lots de 5. Avec une tolérance à 6 tomes lorsque la série est complète en 6...

 

Parfois, (souvent) dans une équipe importante, la gestion des série peut devenir très compliquée : vérifier que la série est complète et n'est pas mélangée entre ses différents cycles... faire attention à prêter 6 tomes de mangas... Ne pas revprêter une série lorsqu'elle est piégée "attente série" mais bien la rammener au responsable d'acquisition BD.

Parfois, le lecteur souhaite emprunter "juste" le dernier tome... et il faut être conciliant (voir l'armoire attente série :) )

Bonne continuation,

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ferris
Posté(e) (modifié)

On a eu ce problème et on a renoncé à la création de lots. Chez nous c'est limité à 12 prêts. 1 lot = 1 prêt aurait signifié qu'un lecteur aurait pu emprunter 12 lots. Même si c'est rare, le simple emprunt de 2 ou 3 lots aurait vidé les fonds (prêt d'un mois) et aurait nui à son attractivité. Par ailleurs, statistiquement, il aurait été impossible de mesurer les sorties de BD adultes. Et enfin ça créait une injustice par rapport aux BD jeunesse. Comme il était impossible de paramétrer une extension du prêt sur la BD adulte (mais certains SIGB le peuvent, renseigne-toi), on a fait un simple affichage pour informer les lecteurs BDA et on "force" le prêt au delà de 12. En fait cela joue sur peu de séries, comme tu le dis toi-même. Scinder les séries n'a pas de sens, la deuxième partie de la série ayant alors peu de chances de sortir.

Reste la question des nouveautés : là, même règle que pour les autres ouvrages : chez nous ,pendant 4 mois un document a le statut de nouveauté et on ne peut en emprunter qu'un par carte. Donc prêt en solo.

En fait à l'usage on s'est rendu compte que le vrai problème c'était les gens qui ne voulaient pas emporter autant d'ouvrages et qui, du coup, "cassaient" le système du "prêt global séries".

Deuxième problème : il fallait faire un marquage des séries réelles (à lire obligatoirement dans l'ordre) et des séries où chaque tome peut-être lu séparément. On l'a fait (pastille en couverture à côté de la cote). Chez nous les BD adultes sont en bacs, donc cote en facing.

 

Bref, vive les one-shots !:sweat:

 

EDIT : je profite de la réaction de sabiblio pour préciser que chez nous la BDP prête à une bibliothèque l'intégralité d'une série. Et il nous est demandé de la rendre également en intégrale. Chaque volume est intégré à part. Il n'y a pas de regroupement, en tous cas pas visible pour nous.

Modifié par Ferris

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
chouette

Nous pratiquons le prêt illimité depuis plusieurs années, et avant on laissait sortir l'intégrale des séries. Elles sont classées en bac au nom du scénariste, et on fait gaffe (enfin normalement) au moment du rangement à les reclasser dans l'ordre ! et tout va bien.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ferris
Le 03/08/2018 à 14:38, chouette a dit :

Elles sont classées en bac au nom du scénariste

 

Pourquoi les classez vous au nom du scénariste plus tôt qu'au nom de la série ? Si je prends Christophe Cazenove par exemple, il est scénariste de près de 50 séries de bandes dessinées . Une bibliothèque possède rarement toute ces séries, mais tout de même pas mal, surtout que c'est un auteur en vogue (en jenesse). 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×