Jump to content

All Activity

This stream auto-updates     

  1. Past hour
  2. Pour ceux qui veulent en avant goût, les premiers chapitres sont ici https://www.premierchapitre.fr/accueil.php Petite précision, les pages se tournent comme un vrai livre, soit en cliquant la souris sur le bord droit ou gauche de la page.
  3. Today
  4. @colunadoc : je suis en plein dans les furtifs, avec lequel je passe un très très bon moment ! Bonnes lectures ^^ ! Epsy.
  5. Bonjour, Je travaille en BDP et je m'interroge comme beaucoup d'entre vous sur la couverture des ouvrages. Je ne souhaite pas arrêter la couverture des ouvrages qui est à mon sens une fausse bonne idée. Par contre j'ai pris contact avec la société Colibri qui propose un système de couverture assez simple et surtout rapide. Ils proposent des plastiques recyclables et non émissifs. En terme de coût ce serait moins cher que notre solution actuelle. Est ce que certains d'entre vous ont déjà testé cette solution ? La recommanderiez vous ? Pour rappel c'est la solution colibri, visible à cette adresse : https://www.colibrifrance.fr/Fonctionnement_a22.html Je vous remercie Cordialement Vivian
  6. Si seulement ça pouvait être comme ça chez nous Ici, ils sont plutôt en mode "oulala, surtout ne bougeons pas". C'est dommage, mais bon...
  7. Bonjour @EvyPaoli J'imagine que les deux secteurs évoqués sont : la musique d'une part, le cinéma d'autre part. C'est difficile de te répondre sans contexte, je vais donc dire de grandes banalités, qui peuvent se révéler fausses dans certains cas. Je ne serai pas non plus exhaustive. Pour la musique : - les prêts de CD ne se portent pas très bien, et la tendance est à l'annonce de la mort du disque. L'accent est souvent mis sur le numérique, avec plus ou moins de réussite... (création de playlists (exemple : https://play.soundsgood.co/channel/mediathequemusicaleparis), ateliers (MAO, créations d'instruments de musique...) valorisation des musiques indépendantes (https://reseaucarel.org/dimusic) et/ou des musiques libres (exemple : http://www.acim.asso.fr/ziklibrenbib/) et/ou des musiques du territoire (exemple : https://www.girondemusicbox.fr/)). Le 100% numérique est toujours très difficile à mettre en avant et à valoriser dans nos structures (besoin de rematérialiser) - Certaines médiathèques font le choix de supprimer les disques et vont vers le numérique + spectacle vivant (show case, concerts, lectures musicales, partenariats avec les écoles de musique...). - Le prêt d'instruments de musique est en vogue aujourd'hui (exemple : http://www.acim.asso.fr/2014/07/instruments-de-musique-en-bibliotheques-retours-dexperiences/) Pour le cinéma : - les DVD marchent encore très bien (autant que les BD !), mais il reste une crainte à l'avenir par rapport au streaming. De plus, les coûts liés au droit de prêts sont très importants. - des projections s'envisagent régulièrement (festival du très court, mois du film documentaire, projections en audiodescription...) ainsi que des ateliers (création d'un petit film, maîtrise de logiciel de montage vidéo, découverte du cinéma documentaire...) Voilà ce qui me vient en premier lieu. Epsy.
  8. Yesterday
  9. Bonjour, le séparateur est le point-virgule ; sans espace (désolé pour le temps de réponse !)
  10. Last week
  11. B. Majour

    Porte-étiquettes

    Bonjour Goutte Rien de clipsable chez moi. Peut-être trouveras-tu ton bonheur ici https://www.magasin-lsa.fr/categ/5/porte-etiquette-clipsable-oN14661.html# Tu en as deux autres ici https://www.fournitures-cdi.com/137-porte-etiquettes-pour-etageres-tous-types Dont le porte-étiquette plusieurs couleurs à clipser (en solde jusqu'à épuisement des stocks).
  12. Loulein

    Porte-étiquettes

    La société Demco en propose: https://www.demco.fr/fournitures-bibliotheques/presentation-et-signaletique/shelf-label-holder-and-support.html, il y a aussi la société eurobib: https://bcinterieur.fr/produits-pour-zones-et-themes/z/accessoirisation-detageres#p=1&ps=75&s=NewsFirst&pg=0&c=IntcIiR0eXBlXCI6XCJMYW1taHVsdHMuUHJvZHVjdHMuRFRPLkN1c3RvbUxvb2t1cFZhbHVlcywgTGFtbWh1bHRzXCIsXCJWYXJpYW50SWRzXCI6bnVsbCxcIlByb2R1Y3RJZHNcIjpudWxsLFwiWm9uZVwiOlwiQWNjZXNzb2lyaXNhdGlvbiBkJ8OpdGFnw6hyZXNcIixcIkNvbGxlY3Rpb25cIjpudWxsLFwiTmV3c1wiOm51bGwsXCJEaXNjb3VudHNcIjpudWxsLFwiVGhpc1ZhcmlhbnRJc0FjY2Vzc29yeVwiOm51bGwsXCJEZXNpZ25lcklkXCI6XCIwMDAwMDAwMC0wMDAwLTAwMDAtMDAwMC0wMDAwMDAwMDAwMDBcIixcIkluY2x1ZGVIaWRkZW5WYXJpYW50c1wiOmZhbHNlLFwiRmF2b3JpdGVMaXN0XCI6ZmFsc2UsXCJEaXNwbGF5UHJldmlld0l0ZW1zXCI6ZmFsc2V9Ig==&f=W3siSWQiOiJwcm9kdWN0LlByb2R1Y3RUeXBlLk5hbWUudmFsdWUiLCJWYWx1ZXMiOlsiZXRpcXVldGFnZSBkdSB0YWJsZXR0ZSJdLCJWYWx1ZXNBc1N0cmluZyI6ImV0aXF1ZXRhZ2UgZHUgdGFibGV0dGUifV0=
  13. Bonjour à tous, j'aimerais ouvrir ce post pour échanger avec les éventuels candidats à l'examen pro d'assistant (en promotion interne) de 2020 (le 26 mai). Pour ma part, je l'avais passé à Pantin il y a 3 ans mais j'avais échoué à l'oral, avec une note catastrophique...
  14. Ferris

    Porte-étiquettes

    Chez nous c'est du magnétique : https://www.eurefilm.com/porte-etiquettes-magnetique-a549.html
  15. Bonjour, nous recherchons des porte-étiquettes de différentes longueurs pouvant se clipser sur des étagères métalliques. Qu'utilisez-vous ? Par avance merci.
  16. Ferris

    Secteur musique et cinéma

    Si tu pouvais préciser de quels secteurs il s'agit, ça pourrait aider...
  17. Bonjour à tous, meilleurs vœux en ce début d’année. Je suis retenue pour un entretien en tant qu’agent catégorie c dans une commune de 9000 habitants. Mon écueil c’est que certes je suis pro mais il y a 3 ans j’ai dû laisser mon poste de directrice de médiathèque. Donc aujourd’hui je me sens un peu éloignée des actualités dans ces deux secteurs mis à part mes goûts personnels. Qu’est ce qui marche bien actuellement ? Les animations petit budget? Etc... merci de vos retours.
  18. Bonjour, Tu devrais contacter la BU d'Angers qui prête un nombre assez important de matériel : http://bu.univ-angers.fr/materiel Dans ma BU c'est en projet... nous prêtons déjà ordinateurs portables et tablettes et là on envisage le prêt de "petit matériel" pour dépanner. Notamment un lecteur CD pour pallier à la disparition des lecteurs CD sur nos nouveaux postes informatiques dans la bibliothèque. A priori il sera rangé à l'accueil et nous allons lui attribuer un CB pour faire le prêt, sinon nous conservons la carte d'étudiant le temps de la consultation quand le lecteur reste dans la BU. N'hésite pas à nous faire toi aussi des retours quand ce service sera mis en place. Bonne journée.
  19. Voilà le détail de ce que nous faisons, de notre côté : Nous stockons les fiches d'inscriptions dans des classeurs XXL, classées par numéro de carte. 1 fois tous les 2 mois, j'édite la liste des personnes qui n'ont pas empruntés depuis + d'1 an avec mon SIGB, sauf ceux en cours de recouvrement, je garde une liste excel de toutes ces cartes puis je les supprime de la base. J'ai un message d'erreur si c'est une carte parent et que des cartes enfants y sont rattachés, dans ce cas, je modifie une par une les cartes enfants pour les rendre autonomes (en inscrivant les coordonnées du responsable dessus mais sans lien vers une carte adulte), ensuite, je transmets à des collègues la liste des cartes supprimés pour qu'ils retirent toutes ces fiches des classeurs, je stocke les vieux bulletins dans mon armoire et je verse aux archives pour destruction 1 fois par an. C'est fastidieux, c'est un des trucs les + pénible que j'ai à gérer, mais je me fais un devoir de m'y atteler régulièrement pour faire de + petits listings à traiter, c'est + agréable pour tout le monde ...
  20. Bonjour Claire Disons que si ton SIGB est bien fait, il t'indique les personnes qui sont effacées de la base. Tu peux les noter dans un fichier Excel. Sauf que là aussi, c'est fastidieux pour pas grand chose. Si tu as le numéro d'inscription sur ta fiche d'inscription et sur le SIGB, tu peux décider de vérifier X ou une fois par an la concordance entre le SIGB et les fiches. Il suffit de classer les fiches par numéro d'inscription dans ton ou tes classeurs XXL. Et de pouvoir imprimer la liste des lecteurs avec nom et numéro d'inscription. Ce qui reste une procédure assez lourde. L'idéal, c'est de pouvoir exporter (au format Excel) la liste nom et numéro d'inscription en début d'année. (ou de période) Puis de le faire en fin d'année. (ou de période) Et ensuite de comparer les deux listes des numéros d'inscription pour voir les usagers effacés par le logiciel. Il suffit de chercher : "comparer deux listes excel" sur son moteur de recherche favori. Ou alors d'utiliser ce lien, explications d'un bibliothécaire reloaded https://bibliotheques.wordpress.com/2009/10/30/astuce-9-comparer-deux-listes-de-valeurs/ Et bravo pour tes 1685 adhérents.
  21. C"est vrai que c'est fastidieux, mais il y a une tolérance au niveau des mises à jour. Nous sommes très réticents à confier cela au fournisseur de SIGB, d'autant plus que le systeme d'inscription est trop complexe. Chez nous, il est hors de question de supprimer par exemple un représentant famille, sinon on doit supprimer aussi tous les enfants, même s'ils sont à jour. Un enfant ne peut pas être inscrit si son représentant famille ne l'est pas (même s'il n'utilise pas sa carte). Idem pour les grand-mères qui, recevant leurs petits enfants régulièrement, sont devenues représentantes famille, par commodité (c'est hors règlement en fait). En plus il y a souvent plusieurs noms de famille différents sous la même famille. Et nous avons aussi nos touristes (chez nous plutôt des résidences secondaires). Bref, la complexité est telle que nous doutons de la validité d'un système automatisé. On préféré se taper ça en manuel. Par contre il est hors de question de le faire tous les jours. D'après un collègue, tant qu'on reste dans la limite annuelle (au sens d'exercice en cours), on ne risque rien. Donc trois ou quatre désherbages annuels suffisent à rester à peu près dans les clous. Le dernier de l'année en décembre est le plus long. Je prefere rattraper ma connerie en manuel que corriger la connerie d'un SIGB.
  22. Earlier
  23. Merci beaucoup pour vos retours à tous, Il va falloir que j'établisse clairement la procédure à respecter pour être 100% dans les clous, puis à partir de là, si c'est possible, je pense qu'il faudra adapter la règle… plus le fait souligné dans les dernières réponses, qu'il faut normalement passer par les archives O.o sur ce point là j'avoue que je débarque complètement… @Blandine et @Louve : je vais de ce pas m'adresser à mes collègues des archives communales déjà puis départementales si nécessaire, actuellement, nous ne faisons aucun archivage de quelque sorte que ce soit. Nous sommes passés d'une gestion intercommunale à municipale et depuis 3 ans, aucune procédure n'a été mise en place. Je dirai que c'est l'occasion ! =) @manumericus et @B. Majour : il faudrait au moins qu'on trie nos fiches par mois et par année, ce sera déjà un bon début. Et effectivement il me faudra un classeur XXL ^^ vu le nombre de fiches de cette année, nous sommes passés de 450 adhérents à 1685 en 1 an (ouverture nouvelle structure en septembre 2018). Mais ça devrait se calmer désormais et comme nous ne refaisons pas signer de fiche tous les ans, nous n'aurons plus que les nouvelles inscriptions. Je n'imagine pas me lancer dans la numérisation des fiches, mais ça pourrait être un début de solution. Deux points chez nous : 1. nous sommes en bord de mer et avons notre pic de fréquentation et d'inscription entre juin et août, beaucoup sont des enfants en résidences secondaires, et ça arrive qu'il soit là une année, puis plus là l'année suivante puis reviennent plus tard… avec la règle d'1 ans après le dernier prêt, il faudrait leur faire refaire une fiche à chaque fois. A moins de tenir compte des grands parents, parents, ou parents proches, rattachés à la carte, si ils sont actifs, on garde tout le monde. 2. nous avons voulu simplifier les inscriptions, et pouvons avoir toute une famille inscrite avec une unique fiche et une signature qui engage tout le monde. Le classement par mois et par année serait en tous les cas un début et permettrait au moins de commencer à "débroussailler"... @Ferris : j'avais lu la réponse de l'ENSSIB mais je n'étais pas sure de sa pertinence, comme cela date de 2016... la nouvelle réglementation étant plus récent et plus stricte. Merci pour ton éclairage et l'article de Biblionuméricus est très clair et vraiment intéressant. Si on veut faire les choses correctement, ça veut donc bien dire que régulièrement il faut reprendre toutes ses fiches une par une, et regarder si au cas par cas, il y a eu emprunt il y a moins d'un an, ça me parait très fastidieux. J'imagine maintenant que ça peut être quelque chose à faire de façon régulière pour en avoir moins à gérer d'un coup. Et puis c'est vrai qu'on reste une petite structure, malgré une ouverture récente, là on a beaucoup de choses à traiter, mais ça va se calmer. Coté SIGB et données numériques, c'est un peu moins le bazar. Nous aussi nous faisons le tri à la main, c'est long mais ça se fait (on a de supers gentils bénévoles qui nous aident). Au lancement du RGPD nous avons fait faire par notre fournisseur un gros traitement de la base qui a permis de supprimer pas mal de données que nous n'avions pas à garder. Nous avions gardé des infos pour certains jusqu'à 5 ans après leur dernier prêt... Merci encore à tous ! Bonne soirée ! Claire
  24. Il est vrai que l'approche des élections, qui serait presque un sujet en soi, peut confiner les élus à un certain immobilisme. Pour d'autres, mais il ont déja deposé leurs dossiers de subventionnement, des modifications intéressantes au niveau culturel sont aussi un argument électoraliste. Un représentant de la DRAC me confiait un jour que c'était fou le nombre de dossiers qui arrivaient en corrélation avec les élections municipales...
  25. C'est sûr mais c'est en partie par méconnaissance de ces règles-là ! Personnellement, je ne les connais que depuis l'année dernière. Sur le coup, j'ai cru que ce serait super compliqué à intégrer à mes anciennes procédures et en fait, non ...
  26. Bonjour, A la bibliothèque de l’Institut du monde arabe, nous envisageons le prêt à domicile de lecteurs de disque (CD, DVD). L’objectif serait de permettre aux personnes n’ayant plus cette fonctionnalité sur leur ordinateur de bénéficier quand même de notre fonds de CD et DVD. Avez-vous des expériences dans ce domaine ? Le prêt à domicile de matériel se pratique-t-il dans d’autres établissements ? Merci de vos retours. Nicola
  27. Blandine

    Portail commun fédérant des SIGB différents

    Il y a aussi le portail "à suivre", le réseau des bibliothèques de la métropole lilloise, qui fédère toutes les bibliothèques de la MEL via un portail, à la manière d'une bdp, en quelque sorte. Mais c'est sans doute un peu différent, il n'y a pas d'inscription à l'échelle du réseau, pas de prêt, pas de réservation. Le portail est + une vitrine pour faire connaître toutes les bibliothèques du territoire et leur dynamisme. La partie recherche de catalogue est d'ailleurs à titre de consultation, ensuite, il faut cliquer sur l'exemplaire de la bib qui nous intéresse pour accéder (quand c'est possible techniquement) à l'exemplaire sur le portail de la bib en question pour voir sa disponibilité par exemple. Le dialogue entre les différents prestataires est toujours une partie compliquée ... !!
  28. Je rejoins Blandine, normalement nos éliminations doivent passer par les archives sauf que dans les faits... peu de bibliothèque procèdent ainsi! Si jusqu'alors vous ne faisiez pas, rapprochez vous des collègues des archives qui vous guideront l'occasion de revenir à une gestion plus administrative Ca ne prend pas plus de temps !
  29. Bonjour, Merci beaucoup pour ta réponse (et désolée, j'aurais effectivement dû poster dans le sujet mis en lien, plutôt que d'en créer un nouveau). Je suis personnellement tout à fait pour la gratuité mais c'est un sujet qui est très loin de faire l'unanimité chez nous (y compris parmi les bibliothécaires du réseau) et qui n'est malheureusement pas à l'ordre du jour Et, en effet, comme l'interco n'a qu'une partie des compétences, on reste soumis aux décisions des élus, qui ont des politiques culturelles parfois assez différentes et qui ont le dernier mot sur les tarifs. Les différences de tarifs pourraient peut-être se justifier pour certaines médiathèques, notamment la plus importante pour le moment, qui propose plus de services (notamment grâce à son médiateur numérique) et une offre plus variée (c'est la seule à proposer des CD par exemple), mais ça ne marche pas pour une autre (qui a un tarif élevé pas forcément justifié par rapport à son offre à mon sens...). Mais l'idée de la carte unique sur laquelle tout le monde travaille depuis 2 ans, c'est vraiment qu'elle donne accès à tous ces services pour tous les adhérents du réseau (dont la navette et la circulation des documents, services mutualisés, pour faciliter la vie des usagers). Donc, comme tu le dis, ce serait un peu difficile de leur expliquer pourquoi ils devraient payer plus ou moins cher selon leur médiathèque d'inscription si c'est pour au final bénéficier des mêmes services... Le projet de réseau ne contenait effectivement pas de grille tarifaire, qui devait être établie dans le cadre du travail de l'équipe réseau (coordinatrices, bibliothécaires, plus supervision/aide de la BDP). Et notre proposition n'est pas passée (la logique d'attractivité du service s'oppose à une logique comptable, je pense...) On doit faire un point en équipe dans 15 jours. Je vais suivre ta recommandation et établir le plus clairement possible les prestations offertes par la carte unique + voir comment on peut travailler l'argument de la cohésion sociale du territoire... Après, les élections sont dans deux mois et il risque d'y avoir un peu de changement, donc on est aussi dans l'incertitude à ce niveau (peut-être qu'on aura de nouveaux élus favorables au tarif unique initialement proposé, peut-être qu'à l'inverse ils seront hostiles au réseau... on ne sait pas trop) Merci en tout cas pour tous les liens, je vais creuser ça.
  30. Bonjour, attention, il y a la CNIL mais il y a aussi les règles archivistiques si on veut être complètement dans les clous ! Je vous rappelle que presque tous les documents produits par la médiathèque sont censés être reversés au service des archives municipales ou départementales régulièrement. Vous pouvez vous reporter à la circulaire des archives concernant les médiathèques pour savoir combien de temps conserver quel type de document et quand les verser aux archives (cf pièce jointe) V = versement aux archives (listes de pilon, stats, bons de commandes, cr de réunions, ...) D = destruction (via les archives normalement, ne jamais supprimer de documents sans leur accord sauf les brouillons et copies) T = Tri Pour les fiches inscriptions, elles n'ont pas vocation à être conservés aux archives mais devront être supprimées via les archives avec bordereau d'élimination signé par les archives départementales ... Circulaire-archives-sur-documents-bibliotheques.doc
  1. Load more activity
×
×
  • Create New...