Jump to content

All Activity

This stream auto-updates     

  1. Today
  2. Ferris

    Préparation à un entretien

    Tous tes défauts personnels sont acceptables à partir du moment où ils n'entrent pas en contradiction avec tes fonctions. Il faut donc penser en termes de compétences et de comportements. En soi, vouloir "être chef" pour être chef est evidemment un défaut, voire plus grave. Beaucoup de nos structures sont dirigées par des mégalomanes... C'est donc une alchimie qu'il est impossible de définir aussi simplement que l'énoncé de toutes les recettes managériales qui pullulent sur le Net, mélangeant d'ailleurs allègrement public et privé, secteur concurrentiel et secteur public et j'en passe. le bon chef serait donc un chef "repenti". Quelqu'un qui a compris qu'il faut allier des compétences et des comportements qui vont justifier cette volonté de diriger, et donc l'atténuer pour en faire une qualité : animer, écouter, synthétiser, organiser, communiquer, prendre des décisions, déléguer, prioriser, gérer ses émotions, contrôler, motiver, etc. Des comportements : être exemplaire, gérer son équipe, prendre des risques, assumer les décisions de l'organisation, etc. Mais où sont "les preuves" de tout ça, car tout ça ce sont des mots ? Dans un point fondamental : Apprendre à déléguer. De toutes façons, si l'on n'est pas persuadé au départ que le fonctionnement d'une bibliothèque est forcément un projet collectif, c'est inutile de chercher défauts ou qualités, c'est mort. Alors déléguer c'est quoi au juste ? Pour beaucoup de mauvais chefs qui se donnent bonne conscience à peu de frais, c'est le plus souvent le fait de répartir " intelligemment" les tâches, c'est-à-dire donner une tâche à quelqu'un (après bien entendu l'avoir jugé en terme de compétences, de profil etc...selon des critères très personnels, c'est le côté "intelligent" de la répartition) En réalité, c'est le contraire : c'est confier à une personne la réalisation d'un objectif ainsi que les responsabilités qu'il sous-tend. Et ça c'est compliqué car cela implique de donner une autonomie à des gens, au risque de perdre un peu de son propre leadership. Mais c'est pourtant le seul moyen de créer ou de conserver un bon niveau de motivation dans une équipe. Car déléguer, ça motive. Et on va toujours plus loin avec une équipe motivée qu'avec des suiveurs. Je pilote un projet ou nous pilotons un projet. Donc un bon chef c'est quelqu'un qui n'a pas peur, ni de lui ni des autres et qui sait surmonter ce défaut. Car un chef a toujours peur de n'être pas à la hauteur, et c'est humain, c'est normal. Et donc peur de prendre des risques. Alors souvent, au lieu d'ouvrir les portes, il verrouille le plus possible. Et il 'y a plus qu'un pilote dans l'avion....Et la plupart des structures fonctionnent en fait comme cela, avec beaucoup de sauce collective et de baratin humaniste autour. C'est pourtant cela qu'il faut faire passer, tant dans un recrutement qu'ensuite dans une equipe. Ce qui n'empêchera pas qu'en fin d'année tu réaliseras des entretiens d'évaluation. Simplement, il y a entretien et entretien, mais c'est un autre sujet.
  3. Bonjour, Je relance le sujet de la signalétique... Ma direction me demande de réfléchir à notre signalétique et de faire surtout un effort pour les publics non francophones (je suis en BU et nous avons pas mal d'étudiants étrangers). Certains d'entre vous ont-il une signalétique traduite en anglais ? (ou autre ?) On en profite pour revoir tout ce qui avait été fait et on se pose notamment la question de comment orienter les étudiants vers une salle de formation qui est tout au fond de la BU (et pas visible depuis l'accueil), avez-vous été confronté dans vos établissements à ce type de problème ? (et quelles solutions avez-vous pu trouver ? ) Nous avions pensé aux empreintes de pas sur le sol à l'instar de ce qui est fait dans le métro mais nous avons de la moquette au sol... Voilà, si vous avez des idées merveilleuses (et pas chères...) je suis preneuse !
  4. Merci Pigranelle de ta réponse ! J'ai l'impression que c'est le serpent qui se mord la queue, je viens de regarder sur le site de Pôle Emploi, sans formation en cours pas de stage possible. Mais si je reprends à un moment une formation longue, mes droits chômage seront suspendus. Et je dois reconnaître qu'après avoir réaliséAujourd'hui toutes ces études, je n'ai pas vraiment le courage pour le moment de reprendre une formation longue. Même si je vis avec mon compagnon, ça risque d'être ardu financièrement, sans compter le coût de la formation si elle n'est pas prise en charge par Pôle Emploi. Je viens de regarder sur le site de l'ABF, il faut être apparemment bénévole au moins 10h par semaine et ils privilégient les personnes avec un niveau d'études inférieures au Bac. Avec un Bac +5 en poche, ils risquent de ne pas vouloir de moi. Peut-être auront-ils par contre des informations sur des formations envisageables où je pourrais rentrer dans les cases... En attendant, la solution la plus simple serait peut-être de trouver une bibliothèque ou une médiathèque qui a besoin de bénévoles, et de réaliser des "entretiens métiers" ? Je pense qu'à un moment, je vais peut-être essayer de réaliser un bilan de compétences avec Pôle emploi. Peut-être certaines portes ou formations auxquelles je n'ai pas pensé pourraient s'ouvrir. ÉDIT : Je viens de penser à un point, la médiathèque juste à côté de chez moi prend des saisonniers l'été car nous sommes en zone touristique sur le littoral. J'ai déjà travaillé pour cette collectivité mais en tant que guide dans le secteur patrimonial pendant plusieurs mois, ça s'était hyper bien passé, je connais très très bien l'équipe du pôle patrimoine / spectacle vivant, mais pas l'équipe de la médiathèque. Peut-être que ce pourrait être finalement ma meilleure porte d'entrée pour me donner une idée du métier si d'ici là rien ne s'est décanté pour moi dans mon secteur d'origine.
  5. Bonjour, Je vais (bientôt ?) devoir partir à la chasse aux subventions pour un projet d'extension. Pas de souci pour les traditionnelles (ANRU, DGD, Région...), par contre je me demande si certains ont déjà sollicité les fonds européens ? Je sais que les dossiers sont une tannée à remplir, qu'il faut une boussole intégrée pour se repérer dans les programmes, alors si certains d'entre vous ont déjà exploré ce continent mystérieux, votre expérience me sera précieuse. Grand merci
  6. Book in bar à Aix en Provence
  7. B. Majour

    Préparation à un entretien

    Oui, il y en a. Si tu veux fournir une réponse normande, tu peux dire : j'ai une qualité, je n'ai aucun défaut. Mais j'ai un gros défaut, je n'ai aucune qualité. Si je reprends les qualités que tu donnes à lire, on peut en exprimer des défauts sous-jacents. Beaucoup réfléchir, réfléchie, sérieuse, s'informer, peser => bâtisseuse. Défaut : lent à l'action. Besoin d'être sûre de soi => le défaut est que tu ne t'aventureras sans doute pas en zone inconnue, nouvelle (ou qui pourrait te remettre en cause.) Quand tout est tracé, tu ne reviens pas sur ce que tu as construit => tu bâtis solide. Défaut possible : manque de souplesse. Potentielle défaillance en cas de problème inconnu, ou de problèmes non prévus dans la phase de construction. Que tu retranscris dans : "je suis mal à l'aise dans l'urgence." Ce qui est un truisme parfaitement recevable : personne n'est à l'aise dans l'urgence ou dans la tempête. Autre défaut dans ce que tu retranscris. Tu travailles en solo. Tu n'évoques jamais tes collaborateurs ou partenaires. ("je m'informe" est neutre sur le sujet) => Donc, tu ne travailles pas encore en tant que chef d'équipe. Voilà 20 qualités essentielles d’un bon chef d'entreprise https://www.creerentreprise.fr/quelles-sont-qualites-bon-entrepreneur/ (tu as les détails pour chaque élément, avec des qualités et des défauts) Qualité n°1 – Bien se connaître. => d'où la question sur les défauts et qualités. Qualité n°2 – Savoir écouter les autres. Qualité n°3 – Croire en soi, mais pas trop. Qualité n°4 – Avoir une vision stratégique. Qualité n°5 – Rester lucide en toutes circonstances. Qualité n°6 – Etre passionné, sans exagération. Qualité n°7 – Etre persévérant… donc patient. Qualité n°8 – Etre débrouillard. Qualité n°9 – Etre prêt à l’effort commercial. Qualité n°10 – Savoir s’entourer et se faire aider. Qualité n°11 – Savoir gérer les priorités. Qualité n°12 – Savoir décider, trancher. Qualité n°13 – Savoir gérer son temps. Qualité n°14 – Savoir gérer l’argent. Qualité n°15 – Savoir gérer les risques. (tu remarqueras qu'un bon bâtisseur sait gérer les risques, donc il se prépare longtemps ) Qualité n°16 – Etre opportuniste. Qualité n°17 – Aimer rendre service. Qualité n°18 – Savoir négocier et mesurer un rapport de forces. Qualité n°19 – Ne pas avoir peur de l’échec. Qualité n°20 – Etre soutenu. Pour les défauts des chefs. Les entretiens d’embauche sont presque toujours ponctués d’une question sur les qualités et les défauts. Souvent, passer des qualités aux défauts permet de déstabiliser le candidat pour examiner ses réactions, mais est également une méthode pour distinguer s’il est capable d’auto-évaluation. Le défaut peut être relationnel ou lié à votre travail, mais aussi désagréable que l’exercice puisse paraître, refuser de s’y prêter constitue la pire des réponses possibles. https://www.digischool.fr/methodologie/entretien-embauche/defauts-entretien-embauche-33895.html 5 défauts qui fonctionnent bien en entretien d’embauche Attention, n’oubliez pas que l’appréciation d’un défaut dépend beaucoup de l’emploi pour lequel vous postulez. « Introverti » fonctionne mal pour un commercial, alors que « autoritaire » peut devenir une qualité si vous aspirez à devenir manager. Voici donc quelques défauts qui fonctionnent bien en entretien d’embauche : Ambitieux Oui, le terme fait peur, et il faut faire attention à ne pas sous-entendre que l’on veut prendre la place de son patron dans les prochains mois. Mais dans les faits, un recruteur verra dans l’ambition la motivation de se donner pour l’entreprise, surtout si vous arrivez à l’illustrer à travers votre volonté de mener des projets sur le long terme ou votre vision d’ensemble. Autoritaire Encore un défaut qui fait peur, et pourtant, si vous briguez un emploi à responsabilité, cela peut devenir un atout. Il faut s'en servir pour souligner votre volonté que les choses soient faîtes correctement, que vous êtes très investi et que vous ferez tout pour que les objectif soient atteints. Cependant, renseignez-vous bien sur la politique de l’entreprise avant ! Désordonné Un défaut négligé mais qui présente bien si vous expliquez que vous savez toujours vous y retrouvez dans votre désordre. Vous deviendrez alors quelqu’un qui sait s’occuper des choses, à qui on peut faire confiance, surtout si vous montrez que vous savez respectez les règles et les procédures de l’entreprise correctement. Introverti À éviter si votre entretien concerne un emploi qui demande de s’exprimer et de communiquer. Mais pour le reste, l’introverti passera pour quelqu’un de calme, posé, mesuré, et qui ne parlera pas pour ne rien dire. Si vous visez une fonction administrative, par exemple, cela peut presque représenter une qualité. Pessimiste Comme toujours, un défaut à bien manier, les chefs de projet pessimistes peuvent être facilement mal vus, et vous devez bien faire comprendre que vous n’êtes pas toxique, que vous n’allez pas plomber le moral de toute votre équipe. Mais si vous réussissez, vous devenez quelqu’un qui, en anticipant le pire, prend des précautions, est porté sur la prudence, la réflexion, et va tout vérifier pour être certain que les choses se passent comme il faut. Une qualité recherchée. Tu remarqueras que chaque défaut ou qualité est une donnée stratégique... si elle est bien tournée. Si un recruteur te dit que tu peux être lente dans ta réflexion, tu peux lui retourner que tu bâtis du solide, donc tu es prudente... parce que tu aimes mener des projets sur le long terme. Cf. la qualité n°1 d'un bon chef. Bien se connaître pour savoir où tu veux aller, et surtout où tu veux emmener ton équipe. Ceci dit, les qualités et défauts doivent aussi s'évaluer en fonction du poste proposé, et éventuellement du "feeling personnel" (charisme ?) vis-à-vis des recruteurs. Car, devant les mots, tu as le langage non verbal. Une personne autoritaire aura un parlé différent d'une personne introvertie, pareil pour l'ambitieux ou le pessimiste. Si tu te sens ennuyée par (ou hésitante) sur la question des qualités/défauts, c'est peut-être que tu n'as pas encore assez travaillé sur ce point, ou que tu n'es pas encore capable de t'évaluer avec justesse. (ce qui est loin d'être évident, je le reconnais). Mais tu dois aussi voir que tu auras une équipe avec toi et savoir que t'évaluer, c'est aussi savoir évaluer/apprécier les autres. Cette question des qualités/défauts est liée à la fonction de chef. Pas juste pour toi, mais pour ton équipe également. Bien sûr que si, tu peux le présenter ainsi : mon conjoint dit toujours que "je serais parfaite si j'étais un peu plus modeste", mais je sais rester parfaitement lucide... je suis toujours avec lui. Si l'ambiance s'y prête, déclamé avec une assurance évidente, tu auras ton petit succès. Et tu marqueras les esprits. Quand il y a plusieurs candidats sur un poste, c'est parfois ce qui peut faire la différence. Parfois. Tout dépend du profil recherché. N'oublie pas de t'amuser dans ta recherche de tes défauts et qualités. Et trouve les mots qui te correspondent le mieux.
  8. Liemena

    Meuble à manga

    Nous avons des meubles à périodiques mais ils ne conviendront pas. Et comme normalement, j'aurai (au moins un peu) de budget, l'idée c'est d'acheter quelque chose prévu pour les mangas. Comme l'étagère est penchée, j'ai peur qu'on voit moins les livres en facing (et qu'ils glissent).
  9. Ferris

    préparation tremplin

    Je suppose que tu es en poste, tu ne le precises pas, mais cela parait evident si tu demandes des recups. Tu n'as plus besoin de "recupération" depuis août 2019 :Tu as en principe un CPF (compte personnel de formation). Ce compte est alimenté de fa façon suivante : Un agent (à temps plein ou temps partiel) acquiert 24 heures par an jusqu'à un seuil de 120 heures. Passé ce seuil, il acquiert 12 heures par an dans la limite d'un plafond total de 150 heures. Tes trois jours "tremplin", tels que tu en parles, sont éligibles au CPF puisqu'il est défini comme tel : Le CPF permet à un agent public d'accéder à toute action de formation relative : *à l'acquisition d'un diplôme, d'un titre, d'un certificat de qualification professionnelle, *ou au développement des compétences nécessaires à la mise en œuvre de son projet d'évolution professionnelle. Ta prépa concours B entre donc bien dans ce cadre. A voir dans le détail sur https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F3040 L'article 58 de la loi n°2019-828 du 6 août 2019 de transformation de la fonction publique qui prevoit le CPF est entré en vigueur dans la plupart des collectivités, même si la date limite pour le lettre en place est fixé au 1er janvier 2020. Tu demandes aux RH de combien d'heures tu disposes actuellement (le décompte est fait au 31 decembre de chaque année). Attention, Si tu étais salariée avant le 31 décembre 2014, tu possèdes peut-être encore des heures DIF (Droit Individuel à la Formation) que tu peux utiliser pour effectuer une formation. Pour cela, il te suffit de les reporter dans ton Compte Personnel de Formation.
  10. stef

    Jeux sur Linux

    merci pour ce sujet, j'ai un peu exploré les jeux linux il y a quelques années, et il y a quelques perles effectivement ! je recommande également Megaglest : Date : 2017 pour la dernière version Dev : Anuke Type : Stratégie en temps réel Dispo : linux / windows /mac Existe en français : OUI lien : https://megaglest.org/ Très sympa à jouer seul ou mieux en multijoueurs. Pour 0 a.d. j'attendais avec impatience qu'il sort en beta, heureusement que j'ai pas retenu mon souffle ! gros coup de coeur également pour open ttd, malgré les graphismes minimalistes, mais au moins ça tourne sur des machines peu puissantes...
  11. Bonjour, tu as un parcours très intéressant pour les bibs municipales, effectivement une formation courte devrait être suffisante pour compléter tes compétences, te lancer dans un DUT par exemple risque de te prendre beaucoup de temps et d'énergie alors que tu as déjà un bon bagage. Je ne connais pas bien les formations courtes mais je sais que l'ABF en propose, il y a aussi les CRFCB qui proposent des préparations aux concours et des formations ponctuelles sur différentes thématiques. Un petit stage découverte dans une BM serait pas mal aussi pour conforter ton choix d'orientation.
  12. Bonjour à tous, Je suis actuellement passionnée par mon secteur d'activité : la médiation culturelle en spectacle vivant. Je suis dans ce secteur d'activité depuis 6 ans (en incluant mon Master pro) où j'alterne les périodes d'emploi et de chômage, et où une forte mobilité est demandée. Je suis en recherche d'emploi depuis 4 mois. J'ai travaillé pendant 3 ans avant tout dans des festivals, théâtres conventionnés et scènes nationales ou en théâtre en DSP, puis pendant 3 ans en collectivités territoriales (communes et Conseil Départemental). À 28 ans j'aimerais bien enfin pouvoir un peu plus me poser avec mon compagnon. Pour consulter régulièrement le site "emploi territorial", j'ai remarqué que sur mon territoire il y a beaucoup plus d'offres dans le domaine des bibliothèques et médiathèques que dans mon secteur d'activité de base, et c'est un secteur qui m'a toujours semblé très complémentaire et proche du mien. Mais bon je me doute bien que la concurrence est aussi extrêmement rude. Je suis seulement depuis quelques mois au chômage, et j'ai potentiellement des perspectives d'embauche dans ma branche dans les prochains mois, mais j'aimerais avoir un plan B dans ma tête. Je commence donc à me poser la question d'un complément de formation pour pouvoir aussi travailler en bibliothèque / médiathèque / ludothèque. À la base j'ai une formation purement littéraire (Hypokhâgne A/L, puis Licence de lettres classiques) suivie d'un master professionnel de médiation culturelle spécialisé en sociologie. J'ai aussi réalisé il y a 5 ans un stage long dans un centre de ressources dédié aux écritures théâtrales contemporaines pour l'enfance et la jeunesse, avec donc un mémoire sur ce sujet et sur l'éducation artistique et culturelle. Au cours de mes expériences pro, j'ai coordonné des des actions culturelles avec des médiathèques et bibliothèques gérées par des professionnels ou des bénévoles. Ce qui m'interesse c'est notamment de pouvoir continuer à mener des actions culturelles et de pouvoir accueillir du public, potentiellement réaliser des études de public, et j'aime beaucoup aussi la polyvalence (coordination de projets, tâches administratives, logistiques et relevant de la communication...). Je me suis spécialisée dans le secteur jeune public, mais j'ai mené aussi des actions à destination des habitants du territoire, des publics handicapés et des EHPAD. Sans être graphiste, je possède aussi des compétences en communication (gestion de site web, réalisations de plaquettes en lien avec un graphiste, relations presse, réalisation de documents de communication...) et c'est quelque chose que j'apprécie pour avoir été en charge de la culture et de la communication pendant un an d'une commune. Après m'être pendant longtemps intéressée à la littérature classique, depuis quelques années je me suis passionnée pour des secteurs moins classiques : j'écoute beaucoup de livres audio relevant de la SF et de la fantaisy, je m'intéresse beaucoup aux romans graphiques, je suis passionnée par les jeux de société modernes (j'en possède une soixantaine), et aussi par les séries. Je n'ai pas de concours de la fonction publique, je suis en train de passer les concours administratifs mais bon, on sait tous ce que c'est les concours. J'aimerais donc savoir s'il existe des formations courtes, potentiellement en alternance ou à distance, pour avoir une formation dans les métiers liés aux bibliothèques, et si vous pensez que ça vaut le coup ou pas, notamment au regard de mon parcours. Je vous remercie par avance de vos réponses.
  13. Marie-Claire Sahuc-hubac

    préparation tremplin

    je suis en formation tremplin préparation concours B de la fonction publique territoriale, et pendant trois lundis cela se passe pendant mes jours de repos , puis je récupérer ces jours ?
  14. Yesterday
  15. Zénodotos

    Préparation à un entretien

    Bonjour, J'ai eu récemment un entretien, dont j'ai le sentiment qu'il s'est assez bien passé, mais je souhaiterais poser une petite question sur ce que je pourrais dire, ou sur ce que je dois éviter absolument en entretien. J'ai eu droit à la question fatidique du "quelles sont vos qualités et vos défauts". Alors j'ai évité le "je suis perfectionniste, mais un peu trop quand même" (ce n'est pas vrai, et en plus, bonjour l'originalité). J'ai joué la carte de la véracité: j'ai besoin de beaucoup réfléchir avant de me lancer dans quelque chose, donc je suis réfléchie, sérieuse. Je m'informe, je pèse les conséquences possibles, et j'agis une fois que je suis vraiment sûre de moi. Une fois que tout est clair, en revanche, je ne reviens pas sur ce que j'ai construit, je sais tenir les délais. Mais, cette nécessité de beaucoup réfléchir fait que je suis mal à l'aise dans l'urgence : je peux agir dans l'urgence, mais je n'aime pas ça, je ne suis pas à l'aise. Est-ce rédhibitoire ? Est-ce que je peux présenter ce défaut de façon à ce qu'on ait quand même envie de travailler avec moi ? Je ne peux pas répondre "oh, je serais parfaite si j'étais un peu plus modeste", enfin, je ne crois pas. Est-ce qu'il y a des "défauts de chefs", ceux qui sont acceptables ? Merci de vos réponses !
  16. Je ne recommanderais pas Dawson (gros retards de livraison). Sinon il y a l'appel du livre à Paris.
  17. Pigranelle

    Que fait un bibliothécaire

    Tout dépend aussi à quel niveau tu veux intégrer la fonction publique: un poste de catégorie C aura en principe moins d'administratif qu'un poste B ou A... Quand j'ai débuté je ne connaissais même pas la différence entre un bon de commande et un bon de livraison, mais finalement j'ai appris sur le tas pour les commandes c'est pas bien sorcier. Par contre oui il y a un aspect technique (que je ne qualifierais pas d'administratif) qui est important, maitriser un minimum l'outil informatique et les logiciels de bureautique me parait indispensable.
  18. Epsy

    Jeux sur Linux

    Merciii =) ! (Je voudrais pas me la péter, mais on projette de faire un tournoi en lan sur Teeworlds )
  19. Epsy

    Meuble à manga

    Pourquoi pas en facing ? On peut imaginer une partie des mangas comme sur la photo et quelques uns en parallèle, appuyés sur le dos blanc du meuble (je suis nulle pour expliquer ce type de truc à l'écrit ) Epsy.
  20. Epsy

    Que fait un bibliothécaire

    Bonjour, Il y a tout de même une part d'administration, si on considère comme tel les commandes (établissement de bons d'engagement / de commande / gestion des factures et d'un budget), la gestion des comptes usagers (inscription, réservation, prolongation de documents, suppression d'un compte sur demande, etc.), la gestion des abonnements éventuellement ou encore la gestion d'intervenants potentiels. Sinon, on prend la question à l'envers : qu'est-ce qui vous attire dans les bibliothèques ? Qu'y attendez-vous ? Je ne saurais que trop vous conseiller de faire un stage, d'une semaine ou deux au départ, pas besoin de plus, histoire de vous faire une idée plus précise. Epsy.
  21. Bonjour, Hormis BOOKSHOP à Toulouse, connaissez-vous d'autres bonnes librairies spécialisées en langues étrangère en Occitanie ? Ou ailleurs en France ? Merci beaucoup !
  22. Nous, les droits de prêts se basent sur les sections : la section jeunesse est de 0 à 13 ans, à partir de 14 ans on peut emprunter les documents adultes. Donc les enfants ne peuvent pas emprunter de document adultes mais les adultes peuvent tout emprunter ... La plupart du temps, ça roule, on est juste un peu embêtés quand un 6ème veut emprunter un Molière (et on lui modifie son quota juste le temps de l'enregistrement du prêt en général) Ce serait trop simple, non ? - La section musique et cinéma est ni adulte, ni jeune et dépend d'un abonnement payant (snif) - 2 bibliothèques du réseau ont décidé de fusionner leurs documentaires en section Tous public - seule 1 bibliothèque a décidé de faire pareil pour les BD
  23. @Louve Il n'y a de bisounours nulle part, même dans le bénévolat. @Pigranelle Oui, en effet. Forcément, je savais en étant encadrée, ce que je ne souhaitais pas voir chez un cadre, et de ce fait, je m'efforçais de ne pas reproduire les erreurs que j'avais vues chez les autres. Alors, bien sûr, je ne dirai pas que je n'ai fait aucune des erreurs que j'ai vécues, mais pour le coup, je sais qu'il y a des défauts rédhibitoires que je n'ai pas.
  24. Pigranelle

    Meuble à manga

    Pourquoi ne pas tenter de faire avec les meubles à périodiques? Vous devez bien en avoir en réserve vu les abonnements papiers qui sont dégagés en BU chaque année... C'est pas idéal mais c'est gratuit. Après ça dépend de la place que tu as...
  25. Et du coup est-ce que tu dirais qu'avoir été encadré t'a été utile dans tes fonctions d'encadrant?
  26. Last week
  27. Pas nécessairement, on peut avoir été encadré et ne pas prendre la mesure de l'encadrement. Ce qui est certain est qu'il faut avoir une appétence pour ce type de tâches. Avoir une idée de ce que l'on veut être, de ce que l'on imagine que l'on ferait n'est pas suffisant, c'est sur le terrain, au contact des équipes qui sont différentes et nécessitent donc souplesse et adaptation qui sera essentiel. A partir du moment où tu sais que tu n'arrives pas dans le monde des bisounours et que tu feras en fonction du poste, de l'histoire de l'équipe, du bâtiment, de la collectivité, c'est un énorme point!
  1. Load more activity
×
×
  • Create New...