Jump to content

Toute l'activité

Showing all content posted in for the last 365 days.

This stream auto-updates     

  1. Today
  2. Liemena

    site portail etc

    Avec du retard, merci Ferris.
  3. Last week
  4. Nathalei Gesbert

    Abonnement et pièces ou justificatif

    Nous avons interrogé notre service juridique à ce sujet. Désormais nous demandons une pièce d'identité à la première inscription et faisons juste signer une déclaration sur l'honneur, ce qui évite aux personnes de présenter un justificatif qui n'a d'ailleurs pas vraiment de valeur juridique à ce que j'ai compris. Et les usagers sont contents de ne plus avoir à rapporter leur justificatif à chaque réinscription.
  5. Bonjour, Le nom et le prénom permettent tout de même de savoir à qui appartient la carte, ne serait-ce que dans une même famille : si ni nom, ni prénom, il me semble difficile de s'y retrouver à la maison. A moins que vous soyez en prêt illimité avec une seule carte par famille ? Pour la date de naissance, je trouve ça complètement inutile, voire pouvant être gênant pour les usagers que sa date de naissance s'étale aux yeux de tous. Et là je ne vois pas bien l'utilité. Pour le format, nous sommes effectivement sur le modèle de la carte bancaire, qui permet de se ranger assez facilement dans les portefeuilles. Il y a également la possibilité de proposer aux usagers des petites cartes sécables, comme pour les cartes fidélité des grandes enseignes. Epsy.
  6. Les objectifs de cette journée sont de lutter contre le relatif isolement de ce type d'établissements, pourtant si riches quant à leurs lieux, leurs collections et les savoirs de leurs personnels et de faire des propositions concrètes d'actions pour les participants, comme faire émerger des groupes de travail, des modes de communication et d'échange, qui pourraient atténuer cet effet d'isolement. Voir l'article complet
  7. Earlier
  8. Bibliophage

    Bénévoles quand il n'y a jamais eu...

    Bonjour ! Pour ma part, je travaille dans un réseau qui accueille des bénévoles, 5 bénévoles pour 9 salariés. Pour leurs activités, le principe de la collectivité (et soutenu par l’équipe) est que les bibs soient gérées par les professionnels salariés, et que les bénévoles soient une aide supplémentaire, « bonus » en quelque sorte, et qui ne les engage pas (c’est-à-dire qu’ils viennent quand ils veulent, pour faire ce qu’ils veulent). Donc pour les bénévoles : pas de prêt et pas d’animation en solo. Mais ça laisse plein d’autres possibilités ! L’argument pour intégrer des bénévoles, ça a été tout bêtement le gain de temps pour l’équipe ! Les bénévoles peuvent ranger, couvrir, faire du rangement de fond, préparer de la déco… Bien sûr ça demande un gros investissement au départ, le temps de les former, puis du temps à chaque présence pour les accueillir et les encadrer, mais au final on y gagne beaucoup ! Ca laisse du temps à l’équipe pour tout le reste. Et puis, comme tu l’as dit, ça implique des habitants, qui vont venir plus volontiers aux actions, qui vont savoir ce qu’on fait (par exemple quand la bib est fermée… n’est-ce pas ??), qui vont en parler autour d’eux, qui ramènent d’autres lecteurs… Un petit effet boule de neige, pas renversant non plus, mais si vous avez effectivement des soucis de fréquentation, ça peut pas faire de mal ! Par contre, revers de la médaille (enfin, en quelque sorte) : pour que ça marche, il faut créer du lien, donner envie aux bénévoles de s’impliquer… ca veut dire discuter, échanger, proposer un café… et ça, ça demande du temps aussi ! Et ça marche dans les 2 sens : ça nous permet aussi d’avoir des retours directs sur ce qu’on fait, des idées de pourquoi des fonds/des actions fonctionnent ou pas… Même si les bénévoles ne sont pas forcément représentatifs, ce sont des habitants et ils ont un autre regard que le nôtre. On intègre donc les bénévoles le plus souvent par le rangement, et l’équipement. Après, ça dépend des demandes de chacun ! En fonction des envies et des compétences, certains peuvent travailler un peu sur le logiciel (catalogage basique, reprise de données, vérification de l’enregistrement des réservations…) ; participer à la prépa d’animations ; voire plancher sur des petits projets, genre proposer un logo pour les documentaires « activités manuelles ». Mais c'est vraiment très variable !
  9. B. Majour

    Charte d'accès au Wifi

    Bonjour Thomas Je faisais allusion à ceci (sur le même lien de la CNIL) Existe-t-il une obligation d’identifier l’utilisateur de l’ordinateur ? Non. Le cybercafé en question n’est pas obligé de relever et de conserver l’identité de ses clients pour fournir une connexion (ex : accès wifi ouvert). Il doit uniquement conserver les données techniques de connexion. En revanche, s’il fait le choix de procéder à l’identification préalable des utilisateurs, en leur faisant remplir une fiche d’inscription par exemple, il a l’obligation de conserver ces données pendant un an. Je comprends que la BPI ait fait le choix de s'affranchir de cette contrainte. Pour La législation est claire sur le fait que : « les réseaux Wi-Fi internes des Collectivités territoriales ne sont pas considérés comme des réseaux publics mais sont privés et ne sont donc pas soumis aux obligations de gestion et de traçage. Cependant, les accès Internet fournis au public restent quant à eux soumis à ces obligations ». Je pense qu'il est signifié que les WI-FI internes (donc destinés uniquement au personnel (& élus ?) de la commune) sont considérés comme privés. Ce qui reste quand même un peu étrange, car quid des connexions en dehors des heures de travail ? Surtout si on a accès à Internet par ce réseau Interne. En même temps, ça passe par un serveur En tout cas, merci pour ce lien vers Legifrance. Très intéressant. Surtout les articles I à III. Et le V est pas mal non plus pour l'obligation de prévenir l'utilisateur et d'obtenir son consentement. (Intéressant pour la rédaction d'une charte Wi-FI, ou même Internet)
  10. La politique documentaire recouvre au sein d’une bibliothèque l’ensemble des processus visant à contrôler le développement des collections. Elle recouvre la politique d’acquisition, la politique de conservation (incluant le désherbage) et la politique d’accès (incluant les modalités d’organisation et de communication des collections). Or on retrouve tout cela dans La charte documentaire ou charte des acquisitions, qui est un document constitutif de la politique documentaire. Elle récapitule les choix opérés en matière d’orientations documentaires pour l’ensemble des collections et ressources documentaires d’une bibliothèque. Ce document est normalement soumis à la validation de l'autorité territoriale. Et c'est un document public qui nous engage, au même titre que le Règlement intérieur. Il peut même être affiché dans les locaux.
  11. olivierH

    Logiciel emailing / newsletter

    Bonjour, On fait peu de mailing, et si nécessaire, le SIGB le permet. Je ne connais pas les services en ligne, je répondrai donc sur mailtrain, puis sur la gestion de projet en général. - sur mailtrain : Pour l'installer, il y a une procédure ici : https://www.vultr.com/docs/how-to-install-mailtrain-newsletter-application-on-debian-9 ; ça implique d'avoir un serveur Linux dedié, toutes les autorisations réseau nécessaires (ouverture de ports)... C'est faisable par un amateur chez lui (comme moi), et il n'y a rien à compiler, tous les paquets sont dispo chez Debian. Mais clairement, je ne le ferais pas dans un contexte pro, en production. (En loisir pour apprendre, c'est très formateur) : il y a tout l'aspect sauvegarde, redondance, maintenance qu'on ne maîtrise pas. Ex : ah oui tiens, la mise à jour de PHP, java, MondoDB a tout cassé, c'est plus compatible, comment on fait maintenant ? Pour bien faire, il faudrait d'ailleurs un environnement de tests, identique, sur lequel on applique d'abord les MAJ pour éviter ce genre de blague. Bref, ce n'est pas raisonnable. (J'évacue rapidement l'installation en local sur le poste de la cheffe, probablement sous Windows, ce n'est pas faisable). - Comment faire alors ? Travailler avec les pros. (Il y a une hypothèse lourde ici : que la DSI soit compétente, suffisamment nombreuse, et ait envie de répondre aux besoins de services). La première chose à faire est de rédiger un cahier des charges qui exprime le besoin : justification, volumétrie, taux de disponibilité souhaité, ça peut être assez court. Transmettre cela soit à son correspondant, soit à la direction ; le projet sera inscrit à l'agenda de la DSI, si tout va bien, et souvent un chef de projet est nommé (évidemment, faut anticiper un peu). Ils regarderont toutes les solutions possibles : souscrire un nouveau service, mais faut l'avoir budgété, se raccrocher à une solution existante (pour le mailing, ça devrait se trouver, les collectivités ont parfois des doublons incroyables dans leur SI), soit une solution open source. En général, il n'aiment pas qu'on vienne avec une solution libre sans avoir étudié le reste. Surtout s'il n'y a pas de contrat de maintenance. Ici, on a cependant forcé la main, avec bonheur, pour l'installation de Planningbiblio. Une fois la solution adoptée et mise en place (encore une fois, ça peut durer), c'est royal pour l'utilisateur : pas de configuration système (la partie métier reste souvent à charge cependant), un appli en ligne dispo partout, problématiques de maintenance et de sauvegardes faites par des gens dont c'est le métier et qui ont les moyens de le faire.
  12. Ferris

    Question de management

    Déja en 2013 le mode réponse de Monsieur Majour était decryptable Il n'a pas changé depuis, sauf en violence et en personnalisation.
  13. B. Majour

    Espace informatique

    Et j'en étais, Ferris, et pas qu'un peu. Tu peux être grand quand tu le veux. (Je le répète) Mais là, depuis quelques mois, ce n'est plus le cas. Pour le reste, tu peux supprimer tout ce que tu veux. C'est ton droit. Mais pour moi, ça démontre juste que tu n'es pas... comme avant. Dire que, dans ta colère, tu vas perdre ton temps à supprimer des centaines de tes messages, alors qu'il y a mille fois mieux à faire pour les bibliothèques. Sauf que cela reste ton choix. (retour tout relatif puisque je tiens de bonne source que ses ses interventions en MP se sont multipliées) Amusant : mon décompte perso fait état de 10 échanges en MP depuis janvier 2019. Si tu veux vraiment savoir où je suis : je suis là sur https://www.roblox.com/games/ Je regarde si c'est exploitable en bibliothèque, ou ailleurs.
  14. Ce post est inutilement injurieux et vise à diviser pour régner.
  15. Vous avez certainement raison et d'ailleurs l'argument n'est pas nouveau et je suis en train d'y remedier. Fortement et definitivement.
  16. @Palud Ce que vous dites est juste : mon "conseil" (qui, évidemment, n'en est pas un) n'est d'aucune utilité pour débrouiller les situations compliquées. Pire peut-être, comme vous l'avez senti : il contribue à les envenimer. Ayant été et étant confronté au même problème que vous (et sans doute au même titre que beaucoup de collègues), j'ai adopté un point de vue cynique (c'est d'abord à ceux qui sont payés pour "manager" - les chefs - de faire leur boulot - même si l'on sait que ce n'est pas si simple) et une technique de survie (la technique vandammienne, donc). De ce fait, je ne suis sans doute pas le plus "populaire" de l'équipe mais on ne me fait pas chier. Par ailleurs, dans la mesure où je bosse sérieusement (à défaut de le faire avec goût) et que je reste toujours sur le terrain professionnel (du moins, je l'espère), je suis à l'écoute de tout ce que peut contribuer à changer les choses - et il m'arrive même d'être en la matière "force de proposition" (pour employer une expression que tout chef qui se respecte emploie au moins une fois par jour) ; c'est dire à quel point de pousse le vice. Je pense qu'on est nombreux à partager cet état d'esprit. @Ferris Je n'aurais pas cru mais c'est vrai qu'on a des points communs ! Ne pas sacrifier à la psychologie comportementaliste et à tout ce qu'on nous sert dans les stages de management (PNL et tout le tralala), c'est le choix de la santé mentale.
  17. Palu9

    Usager en détresse

  18. Chez nous tout est rangé au même endroit: biographies, autobiographies et témoignages/vécu. Oui, le glauque attire un grand nombre de lecteurs dont les ados d'ailleurs; ne nous leurrons pas, les lecteurs de ces documents -à de très rares exceptions- ne lirons pas de doc sur la thématique et peu importe. Ce qui importe est que l'usager s'y retrouve, que ce soit clair et simple pour lui sans devoir nécessairement passer par un bibliothécaire ou le catalogue. Cela demande de bien connaître son public. Dans ma bib précédente, nous avons crée un rayon rouge baiser , à part, identifié: succès immédiat! Après tout les romans policiers, la SF, la fantasy sont bien à part, alors pourquoi pas ceux là? Pour les biographies/témoignages il avait été décidé de les réintégrer à leur thématique d'origine donc avec une indexation Dewey. Force est de constater que ce n'était pas une bonne idée car les usagers ne s'y retrouvent pas du tout! Et sinon pour l'anecdote, je me souviens d'un ado à qui j'avais mis entre les mains une bio de Marie Stuart; il avait adoré et pas pour l'histoire avec un grand H, non pour "cette vie de merde qu'elle a eu la nana, j'aurai pas cru".
  19. Scuti

    Témoignage post concours BIBAS 2019

    Bonjour à tous, Pour ma part je cherche à avoir des retours d'expérience pour BIBAS classe supérieure mais en interne, plus particulièrement sur les questions après la présentation de 5 minutes. Merci d'avance et bonne soirée
  20. chris.bna

    Imprimante/phocopieur à cartes

    Vous pouvez peut-être aller voir du côté de la société Sedeco qui propose la gestion déléguée des services d'impressions et de photocopies. Ils peuvent vous renseigner sur la compatibilité de votre matériel existant avec leur système de carte. Plus d'infos sur : http://www.capmonetique.com/sedeco/la-gestion-deleguee
  21. Fukubei

    Atelier Minecraft

    J'ai réflechi au pourquoi du comment et je pense qu'il veut utiliser minecraft comme "moyen de pression" auprès de la direction pour qu'on ait un parc EPN sous windows. ("Si on a pas windows on aura jamais minecraft"). Je le pardonne, c'est les joies de la territoriale ^^ Dans mes souvenirs tu a principalement des serveurs "classiques" sur lesquels les gens construisent ensemble ou dans leur coin dans un monde minecraft "classique". Dans ce cas le serveur est un peu une "oeuvre collective", comme si tu jouais à Minecraft seul, mais avec d'autres joueurs et donc des conventions : dans les serveurs PvE il y a des zones dans lesquelles seuls certains joueurs peuvent construire, il y a des bâtiments dont la destruction est interdite.. Par exemple le fait d'alterer une structure qui n'est pas la tienne est passible de sanctions. Toujours bien lire les règles avant de jouer en ligne sur ce genre de serveurs. Les grands types de serveurs : - PvE (Player vs Ennemies) : les joueurs ne peuvent pas s'attaquer entre eux. Plutôt axé construction. - Créatif / sandbox : pas d'ennemis, blocs illimités. Carrément axé construction. - PvP (Player vs Player) : les joueurs peuvent s'attaquer entre eux. Plutôt axé combat / survie. La destruction des bases des autres joueurs est souvent autorisée. - Roleplay est une indication supplémentaire pour dire que les joueurs "incarnent" leur personnage et jouent leur rôle pendant les interactions avec les autres joueurs. Il y a aussi des serveurs spéciaux avec des cartes importées, comme ça par exemple http://www.9minecraft.net/skyblock-map/ qui proposent de changer les règles du jeu. Skybloc est une carte sur laquelle tu commence sur une toute petite île d'à peine quelques cubes. C'est un mode de jeu axé survie assez populaire, il y a même des serveurs dédiés à ce mode de jeu. Les serveurs peuvent également inclure des mods pour rajouter de nouveaux objets ou comportements en plus du jeu de base. Bien sûr, si tu souhaite rejoindre un serveur en ligne il faut au préalable télécharger et installer tout ça sur ton ou tes postes. Je ne sais pas si ça réponds à tes interrogations mais c'est à peu près tout ce que j'en sais ^^
  22. zarba

    Logiciel documentaire basique à usage personnel

    Bonjour, je tombe -en retard- sur ce fil, en cherchant quelque chose de sympa en ce qui concerne les livres. Je pense à Zotero (qui s'interface avec les logiciels d'écrivains...) Pour les BD, inutile de chercher, une seule réponse, le bon vieux mais toujours actualisé au fil des versions, BDGEST c'est le must, et pour cause: c'est l'oeuvre de fanas pro de la BD; il n'existe rien de mieux et n'est pas ruineux (licence et non abonnement...). Pour le reste, il n'existe pas de bon logiciel gèrant tout (un livre, une bouteiile de vin, des DVD ou des boites de conserves, rien n'est comparable !) Toujours la même chose, un outil pour chaque chose (philosophie unix/linux), comme pour les couteaux ceux qui font tout le font médicrment (essayez de couper un sapin avec un Vitorinox ou même de déboucher une bouteille de grand vin ...
  23. D'après l'ENSSIB : https://www.enssib.fr/services-et-ressources/questions-reponses/examen-professionnel-de-bibliothecaire-principal-2019 En gros ça aurait du avoir lieu le 28 mai, mais " "sous réserve de la parution des décrets définissant la nature des épreuves". Or il semble bien que ces decrets ne soient pas parus. Tu retrouves ça sur La Gazette : http://www.lagazettedesconcours.fr/examen_pro_bilbiothecaire_principal.html Avec en plus les trois CDG organisateurs. Et la mention du fait que l'examen ne sera organisé que tous les deux ans. Enfin, il semble que la suppression pure et simple ait été décidée. Prochaine session en mai 2021 : Examens professionnels bibliothécaire territorial et attaché de conservation : le grand flou Les grades d’attaché principal de conservation du patrimoine et de bibliothécaire principal ont été confirmés par décret en avril dernier. Les deux examens professionnels permettant l’accès à ce grade ont été programmés en mai 2019 (et mai 2021). Depuis nous sommes en attente du décret définissant les épreuves; ; comme rien ne pointe à l’horizon, cela semble confirmer l’annulation ou le report de cet examen principal, mais aucune information n’est donnée aux futur·e·s candidat·e·s. L’AAF a publié un communiqué de presse le 30 janvier dernier, et l’ABF, à son tour a interpellé le conseil supérieur de la FPT dans un communiqué du 20 février dernier. En attendant, la date de l’examen professionnel a disparu des calendriers des CdG organisateurs…https://cf2idconcours.wordpress.com/tag/examen-pro/
  24. Fukubei

    Curation jeux-vidéo via navigateur

    Bonjour KAIDI ! Merci pour les infos ! J'ai cru voir des solutions open source qui me permettraient de faire ça, mais ce serait à mettre sur le serveur de ma bib, et comme je disais mes relations avec la DSIO ne sont pas au top ^^ En tout cas tu a raison il semble qu'une solution maison soit la seule option qui puisse permettre aux usagers de voter sans remplir de formulaires. Peut-être quelque-chose a voir avec mon prestataire pour les EPN (Novatice). Merci pour cette suggestion mais j'avoue, pour l'instant, je préfère ne pas référencer les jeux à micro-transactions (ou seulement esthétiques). Je suis conscient que ça fait partie des usages des gens mais je mène un peu une guerre personnelle contre les jeux dans lesquels les micro-transaction donnent un avantage certain. Ça créé beaucoup de frustrations (et je trouve ça indélicat vu le public avec lequel je travaille). Merci pour l'info en tout cas, je garde précieusement Effectivement j'oublie toujours les parents ^^ Du coup j'ai changé pour un système ou j'ai trois indications de difficulté : "Facile (Tout age), Intermédiaire (8+) et Exigeant (12+)". Ça me paraît plus compréhensible. Pour l'instant je n'ai pas de jeux excessivement sanglant, ou qui fasse l'apologie de la drogue etc. donc je n'ai pas trouvé utile de faire une catégorie 16+. Ça me fait penser que ces jeux n'ont pas de classification PEGI ou quelque chose de similaire... Merci pour tes retours !
  25. Fukubei

    Table numérique

    Hello ! Personnellement j'ai bricolé pour avoir windows dessus et je l'utilise pour mettre à disposition des jeux jouable avec le tactile comme Slay the Spire, Into the Breach ou Faster than Light . Le support n'est pas forcément optimal pour ça mais les jeunes prennent plaisir à jouer sur cet espèce d'écran géant horizontal. Après c'est un peu compliqué à gérer niveau accès, et vu que ces jeux sont assez atypiques globalement la table reste au placard.
  26. Ferris

    Inscriptions 100% numériques

    Du tout je n'oppose pas. En l'occurence je pense que le mariage inscription en ligne (qui permet de saisir des données sans les valider, un peu comme on importe une notice sans créer l'exemplaire) + le reste en manuel (création du lecteur) est un mariage correct entre numerique et physique. On élimine le fastidieux en rentrant des données qui restent virtuelles et on les valide quand le lecteur est présent (apres presentation des pieces d'identité, cotisation etc..). Si le lecteur ne se presente finalement pas, les données seront effacées, ce n'est pas grave. Ma réflexion sur le tout numerique était généraliste et non ciblée.
  1. Load more activity
×
×
  • Create New...