Aller au contenu

De la difficulté d'obtenir des formations en début de carrière


Pigranelle

Messages recommandés

Bonjour tout le monde,


Je me demandais si j'étais seule ici à être en galère par rapport à un point précis: la difficulté à obtenir des formations professionnelles quand on arrive sur un poste. Pour ce qui est de mon cas on m'a accordé une formation catalogage dans le Sudoc (encore heureux sinon je ne peux tout simplement pas travailler), mais pour le reste (Unimarc et perfectionnement Rameau) on m'a répondu qu'il n'y avait plus de budget formation. J'ai pourtant essayé de minimiser les couts en choisissant les lieux les plus proches, où qui plus est j'avais la possibilité de me faire loger. Le DUT étant un pré-requis pour passer le concours que j'ai eu, je ne serai certes pas complètement larguée, mais j'aurais bien eu besoin d'une piqure de rappel et d'un peu d'approfondissement.


Pour ce qui est des Bibas classe sup seuls 5 jours "d'adaptation au poste" sur le lieu de travail sont prévus, appellation assez vague et qui me semble insuffisante... surtout dans le cadre du catalogage partagé dans le Sudoc qui nécessite une rigueur et une connaissance des normes assez précise.


Je comprends bien qu'en arrivant en septembre on est un peu sur la fin des budgets, mais les recrutements sur concours sont quand même prévus bien à l'avance et on peut se douter que la personne qui va arriver aura besoin d'une ou plusieurs formations.


Mes collègues aussi se sont vus refuser des formations, et d'une manière générale j'ai l'impression que les besoins de formation ne sont pas forcément entendus par la hiérarchie, en particulier pour les catégories B et C, et ne parlons même pas des contractuels... Au delà de la structure dans laquelle je travaille, j'ai l'impression qu'en France d'une manière générale la formation continue pour tous n'est pas ancrée dans les pratiques, sauf peut-être pour les cadres qui y ont davantage recours.


Qu'en pensez-vous? Avez-vous ressenti les mêmes besoins lors de votre première prise de poste? Votre hiérarchie répond-elle facilement à vos demandes?


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je me suis rendue compte que ça variait en fonction des communes. Dans mon poste précédent où j'ai été titularisée (et également lorsque je faisais des remplacements donc contractuel) j'ai pu effectuer pas mal de stages intéressants. Depuis que je suis à mon nouveau poste (changement de région) c'est à dire depuis 1 ans et demie, je n'en ai fait aucun malgré ma demande! Ce qui veut dire que ce n'est pas en fonction de son statut, cela varie vraiment de la commune, de ses budgets. Je ne suis pas douée niveau administratif mais je sais que tu dois faire un certain nombre d'heure de stage en tant de temps (je crois que c'est deux ans). Renseigne toi au service formation.


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

http://vosdroits.service-public.fr/particuliers/F3040.xhtml


 


Vous avez droit a 20h de formation par an, c'est de DIF; Aucune collectivité ne peut vous la refuser. Si non prises, elles sont cumulables. De plus (attention Nathalie à ne pas "sauter une année") vous avez tout intérêt à les utiliser car dans le cadre d'une demande de promotion en CAP, c'est un critère déterminant pour vous départager. C'est aussi un critère pris en compte dans votre évaluation annuelle.


 


La loi n°2007-209 du 19 février 2007 relative à la Fonction Publique Territoriale rappelle l'obligation pour toute collectivité d'établir un plan de formation annuel ou pluriannuel articulant les objectifs et les besoins de la collectivité en terme de services rendus et ceux des agents en matière de compétences. Demandez la communication du plan de formation en CTP ou directement aux RH .


 


Tout agent de la fonction publique territoriale occupant un emploi permanent bénéficie d’un droit individuel à la formation professionnelle d’une durée de vingt heures par an. Les agents reçoivent un livret individuel de formation qui retrace les formations et bilans de compétences dont l’agent bénéficie.


 


L'obligation de formation : Le fonctionnaire a le devoir de s'adapter au service public et de mettre ses connaissances à jour régulièrement. Le manquement à cette obligation constitue une faute.


 


Ce qui varie dans chaque collectivité en fonction de ce droit, c'est le budget que les RH vont y allouer. La plupart du temps tu as droit à 20h de stages limités au catalogue du CNFPT (ou ABF ou BDP...) qui ne coûtent pas cher à la collectivité, mais dont l’intérêt réel peut être faible. Par contre si tu demandes des stages de 6 jours à Paris pour 1500 euros, tu peux te brosser : y a jamais d'argent pour ça! :sad: 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pigranelle, je ne connais pas les règles dans la FPE (tu parles bibas et Sudoc, pas trop mon domaine), mais il n'y a pas de raison que ce soit beaucoup mieux que dans la FPT, où il peut y avoir des différences assez notables entre collectivités (selon les mesures prises dans leur plan de formation et les budgets alloués).


 


Une anecdote perso qui a marqué mon début de carrière : quelques semaines/mois après ma prise de poste, j'ai entamé ma FIA (à l'époque jugée trop longue, aujourd'hui trop courte...). Réaction de ma "supérieure" directe, proche de la retraite : "mais pourquoi ils t'envoient en formation comme ça ? surtout que ce que tu vas faire, nous on sait le faire !" :hmm:


Certes, j'ai aussi beaucoup appris sur le tas (aucune insulte !) à mes débuts et je sais ce que je dois aux collègues qui m'ont accueillie, mais les formations m'ont aussi aidée dans ma prise de poste puis mon évolution professionnelle.


 


Alors,


"qu'en pensez-vous?" la formation tout au long de la carrière n'est pas un luxe, mais c'est parfois un combat... ça oblige en tout cas à prendre du recul sur son boulot pour 1/ évaluer ses besoins, 2/ se donner plus de chance d'évoluer professionnellement. Mais il y a aussi de la frustration quand on revient déçu d'un stage difficilement décroché...


"Avez-vous ressenti les mêmes besoins lors de votre première prise de poste?" bien sûr, et aussi quand j'ai changé de poste et de fonctions. Et mes besoins n'ont pas toujours pu être comblés par la formation, qui n'est pas non plus la seule solution à toutes les difficultés rencontrées...


"Votre hiérarchie répond-elle facilement à vos demandes?" ça dépend de la hiérarchie et de la collectivé...


Modifié par Isalabib
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

On te dit surtout n'importe quoi car tu es en état, et en état, les formations sont gratuites car les SCD ont des conventions avec les CRFCB. Et je ne pense pas que ce sont les déplacements et les repas qui vont les ruiner. Va voir le représentant syndical et la cellule formation. 
Après, on apprend très souvent mieux en interne avec les collègues sur des choses comme l'Unimarc et pour cataloguer dans WINIB-W.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour Pigranelle,

 

Ektwp a tout à fait raison, les SCD passent des conventions avec des organismes de formation de ta région, et les cours sont donc gratuits. Je ne sais pas dans quel Scd tu travailles, mais il faudrait que tu cherches avec quel CRFCB tu es conventionnée. As-tu rencontré le correspondant formation de ton SCD, et le responsable formation continue de ton université ? As-tu eu ton entretien annuel (j'imagine que non si tu viens de prendre ton poste) ou un entretien sur tes missions et tes besoins en formations lorsque tu es arrivée ?

De mon côté, je n'ai jamais rencontré de problèmes pour mes demandes de formation, mais certains de mes collègues se sont vu refuser des formations sur le développement web ou plus généralement sur tout ce qui est lié à l'informatique (alors que les cours étaient gratuits car dispensés par un Crfcb), car l'université a considéré que ça ne faisait pas partie de nos fonctions...

Bref, il ne faut pas baisser les bras, et n'hésite pas à chercher du soutien chez tes représentants ou tes correspondants formation.
Bon courage

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui nous avons des accords avec le CRFCB de Toulouse mais les dates étaient trop tardives par rapport au stage Sudoc, et leur offre de formation est assez basique, on ne peut pas trop compter sur eux pour des approfondissements ou des spécialisations...


 



certains de mes collègues se sont vu refuser des formations sur le développement web ou plus généralement sur tout ce qui est lié à l'informatique (alors que les cours étaient gratuits car dispensés par un Crfcb), car l'université a considéré que ça ne faisait pas partie de nos fonctions...


C'est fou, les ordinateurs sont quand même notre outil de travail n°1, si on pouvait bénéficier de plus de formations de ce côté ça permettrait de soulager un peu le travail des informaticiens.


 


Lu aujourd'hui dans Les échos au sujet des mauvais résultats français dans une enquête sur les compétences des adultes : "Stafano Carpetta [directeur emploi, travail et affaires sociales de l'OCDE] évoque une formation continue qui concerne en priorité les adultes les plus compétents, ce qui creuse d'autant l'écart avec les plus faibles".


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 2 years later...

Dans les 2 ans après nomination il existe aussi la formation de professionnalisation (5 à 10 jours obligatoires pour les cat. A et B). Mais parfois ta structure ne te sollicite pas, si tu n'es pas au courant et que tu ne fais pas de démarche pour la réclamer, tu peux passer à coté...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Restaurer la mise en forme

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

×
×
  • Créer...