Jump to content
calire

Lauréats sans expérience, reçus-collés et sac d'espoir

Recommended Posts

Tam

Je dirais les deux. Mes collègues me tenaient vraiment au courant des recrutements dans le département, ils me donnaient des contacts (parfois pro, parfois personnels), me conseillaient sur mes démarches. 


Ce stage m'a permis effectivement de mettre le pied dedans et de montrer que j'étais active auprès des collectivités. Après, peu de contacts ont abouti, mais ça redonne confiance, c'est du concret et en ajoutant à cela l'amélioration de mes compétences sur le terrain, j'ai vite senti que tout se débloquait.


J'ai peut-être eu aussi de la chance, je suis peut-être tombée au bon moment au bon endroit, avec les bonnes personnes. Dans une autre structure, tout aurait pu se passer différemment.


Il y a forcément eu une part de chance, mais j'ai aussi vraiment tout donné pendant ce stage. Parce que (j'ai oublié de le dire), on ne peut en faire qu'un seul dans le même domaine. Je voulais donc en tirer le maximum et faire mes preuves. 


 


C'est certain que dans tous les cas, c'est un très bon moyen de développer sa connaissance du terrain et ça ne peut être que positif.


  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
lilju

Olala je crois que j'aurais dû lire cette section du forum AVANT de passer les concours...

Fraîchement admise au concours d'assistant territorial de conservation du patrimoine et des bibliothèques je commence déjà à paniquer !

 

J'ai été diplômée en juin d'un Master en Littérature jeunesse. J'ai cherché un poste en bibliothèque entre juin et octobre mais je n'ai eu que 2 entretiens. Mon manque d'expérience rebute les employeurs même pour de courts CDD (un stage d'1 mois 1/2 et un autre de 3 mois donc seulement 4 mois 1/2 d'expérience).

 

En attendant de trouver un poste je me suis inscrite dans un IUT pour faire une licence pro métiers du livre spécialité bibliothèque en 1 an. Je vais commencer un stage de 6 mois en médiathèque à partir de février.

 

Seulement voilà ça ne me fera QUE 10 mois 1/2 d'expérience et seulement en tant que stagiaire. Je suppose que ça ne sera toujours pas assez pour avoir un CDI malgré ma réussite au concours.

 

Que faudrait-il faire ? Encore des stages par le biais de pôle emploi ou un service civique ? Sans concours et sans expérience on ne trouve rien alors j'ai fait en sorte d'avoir le concours et ça ne serait toujours pas assez pour me donner une chance ? Il faudrait le concours et l'expérience voire l'expérience en priorité ? Mais cette première expérience (CDD) on ne me la donne pas car je n'ai pas assez d'expérience, c'est un vrai cercle vicieux !

 

Désormais la liste d'aptitude est valable 4 ans (2ans + 1an + 1an) c'est donc si compliqué de trouver un poste ? Pourquoi continuer à faire des concours si les lauréats ne trouvent pas de travail ? Je crois qu'on n'est jamais assez préparé à entrer sur le marché du travail...

 

A 24 ans j'ai juste envie de travailler, de quitter le foyer familial et de commencer ma vie mais aujourd'hui j'ai l'impression que c'est comme demander la lune

Share this post


Link to post
Share on other sites
B. Majour

Oh Oh, la grosse crise de panique.


 

"Olala je crois que j'aurais dû lire cette section du forum AVANT de passer les concours..."

 

Ah ben non, tu l'aurais lue avant, tu n'aurais pas passé le concours, et tu ne l'aurais pas réussi. :thumbsup:

 

Ce qui te permet de l'afficher sur ton CV, en gros, en gras.

Parce qu'il a du sens dans ton parcours.

 

Rappelle-toi ton 18 à l'oral. Trois personnes ont estimé que tu avais les compétences pour être embauchée, et pas qu'un peu.

Ces personnes, tu les as convaincues. Tu as deux CDD, ce qui veut dire que tu as encore convaincu d'autres personnes.

 

Peut-être que ton CV est à regarder de plus près pour le rendre encore plus alléchant (en MP si tu veux)... mais tu as quand même obtenu deux rendez-vous, ce qui n'est pas rien.

L'année prochaine, tu auras 6 mois de stage en plus. Ce qui changera ton statut : tu auras quasi un an d'expérience.

Ce qui fera une différence, surtout si tu effectues des tâches de B durant ces six mois. Question de valoriser ton stage à fond.

 

Pour le reste : oui, le parcours n'est pas facile. Il faut s'accrocher.

Le concours, c'est une toute petite marche pour accéder à la "Lune".

Et le côté cercle vicieux, on le retrouve dans toutes les professions. Ce n'est pas une exclusivité de la fonction publique territoriale. Je peux te le confirmer.

 

Maintenant, tu as quatre ans devant toi. Il peut se passer beaucoup de choses en quatre ans !

Surtout si tu te crées un réseau de bibliothécaires. :wink:

  Bernard
 

Edited by B. Majour
  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ferris

Bernard Majour (degloireestarrivé) a raison, tu dramatises trop ta situation.

 

Bon, tu as fait le choix d'augmenter ton bagage théorique par la licence pro : Pendant un an tu vas être bloquée par ta formation IUT et ton stage. Mais il faut le mettre à profit pour te constituer un réseau d'une part et d'autre part pour te "spécialiser" un peu dans un domaine ou une construction de projet, une mise en place de partenariats, démarrer un site web etc...bref des choses assez précises. 6 mois en secteur multimedia par exemple ou la préparation d'un réaménagement, d'un festival... ce n'est pas comme 6 mois en multi-tâches ou en bouche-trou, et ton CV peut s'en trouver renforcé. Bien choisir ce qui sera ensuite ton "point fort" pour les entretiens. Donc bien choisir ton projet tutoré. Ce ne sont pas les spécialités qui manquent :fonds patrimoniaux, musique, cinéma, gestion des T.I.C., etc. Ce qui risque de manquer le plus ce seront les expériences d'encadrement.

 

Ensuite, mais ça c'est uniquement après ta licence pro (une année d'IUT c'est bien mais 550 heures de cours ça te bloque en termes de disponibilité), t'inscrire sur la bourse de l'emploi de ton Cdg pour que n'importe quel chef de service qui a besoin d'une remplaçante pour un congé maternité par exemple, trouve immédiatement ton nom. Un seul critère : disponibilité immédiate, tous postes, mobilité maximale. La liste d'aptitude c'est bien mais en soi ça ne mène à rien. Ces remplacements ajouteront à ton expérience de terrain et te feront connaître du monde.

 

Ne pas hésiter à lister toutes les bibs, Bdp comprise, de ton coin, et envoyer des candidatures libres, systématiquement. Le forcing ça peut payer. Et puis, plus tu laisses ton nom quelque part mieux c'est. Pour ces remplacements, ne la ramène pas trop avec ton concours de B. En début de parcours toute expérience de terrain est bonne à prendre. Par contre, si tu peux, essaie de prendre des contrats d'au moins trois mois. Le remplacement congé-maternité c'est l'idéal .Au dessous, c'est moins valorisant pour le CV.

 

Tu reverras ton CV et ta lettre de motivation après ton parcours IUT. Le faire maintenant n'aurait pas de sens. Et comme dit en substance le Bernard des chaumières girondines, si tu as déja obtenu deux entretiens/CDD, c'est qu'il ne doit pas être si mal fichu que ça (pas Bernard, ton CV). Si tu as bien lu cette saga des chercheurs d'emploi, tu verras que deux entretiens c'est déjà remarquable !

 

Donc, on arrête de larmoyer et on y va. En France l'âge moyen pour trouver un CDI c'est 27 ans. Donc quelque part t'es une grosse veinarde. Par contre c'est possible que tu vives encore un peu chez maman...:)

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
lilju

Me voilà rassurée ! :D

 

Je vais prendre tous vos conseils en considération pour me préparer au maximum. Merci pour votre soutien !

 

C'est juste que parfois j'ai des moments de panique, surtout parce que mes proches s'inquiètent pour mon avenir. Pourquoi tu as passé ce concours si tu n'as pas un poste derrière ? Pourquoi tu ne passes pas plutôt des concours administratifs ? Pourquoi tu fais pas prof ? Pourquoi tu n'as pas fait des études d'informatique ? Et puis forcément, je suis l'aînée des enfants/petits-enfants alors quand ma cousine a déjà un CDI ou que ma petite soeur va finir ses études en même temps que moi et a la quasi certitude d'être embauchée dans l'entreprise où elle fait son alternance, effectivement je peux comprendre qu'ils se posent des questions à mon sujet ;)

 

Mais j'ai trouvé le métier qui me correspond et je vais tout faire pour y arriver ! Je ne serai pas milliardaire mais au moins je ferai le travail que j'aime.

 

 

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ferris

Bravo. Tu sais, tes proches se posent des questions qui sont dues au fait qu'ils ignorent la différence entre la territoriale et les fonction publique d'état. En plus ce n'est pas une question de filière, c'est pareil pour les administratifs. Si, dans la fonction publique d’État, la réussite au concours assure un poste ou une formation spécifique, dans la fonction publique territoriale, elle te permet l’inscription pendant quatre ans sur une liste d’aptitude, mais c’est à toi de faire les démarches de recherche d’emploi.

 

Evidemment tu peux passer un concours d'état et te retrouver Bibliothécaire assistant spécialisé (les fameux Bibas) et tu seras nommée dans je ne sais quelle BU, pour un travail tout de même très différent. Tu seras un peu mieux payée., et encore, pas beaucoup.

 

Si tu sens que ça tourne mal tu pourras toujours le tenter en externe après ton IUT. Mais les places sont chères. 

 

Et pour cette année c'est foutu : Les registres d'inscription aux concours externe et interne de la session 2017 sont clos depuis le jeudi 13 octobre 2016, 17 heures.:P

 

Tu as fait le bon choix.Un choix de vie. Quant à "l'informatique" tu peux expliquer à tes proches que ça fait longtemps que c'est la galère et que les débouchés sont bouchés. Les gens vivent sur de vieux mythes qui ont la vie dure. Bernard le killer de souris rebelles pourra sans doute te le confirmer. Mon beau-frère qui est ingénieur informaticien et conçoit des programmes est le premier à déconseiller cette voie, autrefois considérée comme royale. C'était bon il y a 20 ans.

 

Par contre se former à une utilisation précise de l'informatique dans le cadre des bibliothèques actuelles, c'est tout autre chose. Et cela peut être un vrai bonus dans un parcours pro. Les DSI manquent, ou manquent de personnels et parfois de compétences (en ce qui concerne nos besoins spécifiques en bib) dans les collectivités territoriales. Résultat, les bibliothèques qui le peuvent recrutent de plus en plus facilement sur des postes hybrides bib/informatique. Personnellement j'en ai recruté un.Tu peux voir sur le forum nombre de collègues qui cherchent des solutions informatiques innovantes, le développement de ressources numériques, des opacs intéressants, des logiciels libres compatibles avec ceci ou cela, ont des fonctions de webmaster etc...Tu auras toute ton année d'IUT pour approcher toutes ces compétences là.

 

Bonne route lilju, elle est longue et parfois tortueuse, mais te mènera où tu veux. Laisse les autoroutes aux autres ! :)

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
B. Majour

Tu sais Lilju, si tu écoutes tes parents et tes grands-parents.

 

A 25 ans, tu finis ta licence.

A 26 tu es mariée

A 27, tu as ton premier enfant

A 28-29, le deuxième

A 30-31, le troisième... que tu devras materner jusqu'à ses six-sept ans, parce que tu es une bonne mère. :baby:

 

Ce qui t'amène à 38 ans et des poussières, pour démarrer ta carrière d'assistante. :wink:

 

Pour le professorat, c'est une vocation... et pas qu'un peu.

Je côtoie suffisamment de profs pour le savoir. (et maintenant les parents négocient tout et sur tout. "C'est Stylo-plume pour tout le monde !" Oui, mais vous comprenez, mon enfant...)

Sans oublier une réforme par an, avec un vidage massif des programmes. Et usage de pseudo termes "intellos", tels que "référentiel bondissant"... pour désigner un ballon, par exemple. Ce n'est pas de la légende.

 

L'informatique, si tu aimes te balader d'un bout à l'autre de la France, quand ce n'est pas d'un bout à l'autre du monde, alors oui, on peut encore trouver du travail... Si on aime vivre dans les hôtels, travailler dans les avions, et ne voir son appartement qu'un mois sur douze, les SSII offrent encore du travail dans ces conditions. Ou alors il faut aimer le dépannage.

La concurrence directe, c'est quand même des ingénieurs indiens (de l'Inde) payé 350 euros par mois, avec des BAC+5. Ou alors les petits chinois qui montent qui montent. Oui, c'est le revers d'Internet : tout ce qui est développement informatique, programmation, on peut l'externaliser.

 

Bref, être bibliothécaire, ça apporte bien des avantages cachés.

Et pas bien payé... .? Hum, tout dépend du nombre d'heures pris en compte. Les profs ont, semble-t-il, beaucoup de vacances. Mais si on enlève les réunions pédagogiques, les remplissages d'évaluation (à cocher des petites cases), + les préparations de cours (avec fiches et tout le merdier pour l'inspecteur), + les rendez-vous avec les parents, etc.

Il y a du boulot "en interne".

 

Et idem pour l'informaticien qui se balade d'un bout à l'autre de la France, (sur son temps personnel hein), pour faire ses 8 heures, si ce n'est 10, voire plus, beaucoup plus... parce qu'il faut que tout fonctionne lorsque les employés vont reprendre le travail le lendemain à 8h00 pétante. Et la plupart du temps, il va devoir se former tout seul, là aussi sur son temps personnel.

 

Oui, la feuille de paye paraît intéressante... mais, comme d'habitude, il faut regarder le nombre d'heures par mois.

Quand on divise, on s'aperçoit, parfois, ou même souvent, qu'on travaille pour moins cher qu'une femme de ménage. Les soucis et les emmerdes en plus.

 

Donc, oui, il y a grand intérêt à aimer son métier, et à faire ce qui nous tient vraiment à coeur.

Parce que travailler avec plaisir, dans une bonne équipe, c'est l'essentiel.  :thumbsup:

  Bernard

 

PS  pour Ferris. En vérité, c'est "du mont Majour degloireestarrivé", mais je préfère "Majour néeabiencommencé".  :D

 

Edited by B. Majour
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ferris

Voui, et puis si elle commence à 38 ans, elle finira par toucher une retraite à 82 ans seulement aux normes actuelles. Juste le temps d'un petit voyage à Marrakech et hop, au trou. :drool:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Anne Verneuil

Je renchéris sur les deux collègues en insistant sur le réseau: fais toi connaître, en adhérant à une asso professionnelle comme l'ABF et en assistant aux journées d'étude, tu y rencontreras des collègues dont un certain nombre sont des recruteurs. Ce n'est pas du copinage, c'est une façon de s'insérer sur le terrain et de se faire repérer pour ses qualités professionnelles.

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Clairebib

Lilju,

 

Ce n'est pas évident cette période de transition étude-travail, j'ai eu un parcours un peu semblable au tien (fin des études, concours et ... recherche d'emploi) et je viens finalement, au bout d'un an et demi, de trouver un poste qui validera normalement mon concours.

C'est amusant parce que j'en suis arrivée parfois à maudire mon concours en me demandant pourquoi on me l'avait donné si c'était pour que je galère autant ensuite à trouver un poste.:no:

 

Mais surtout ne lâche rien, ne regrette pas les choix que tu as fait.  :wink: 

Et puis il faut aimer son métier, on va l'exercer pendant un loooong moment, alors tant qu'à faire ^^

 

Le plus important est d'enrichir ton expérience et détrompe toi les stages peuvent être valorisants pour ton parcours, personnellement j'ai eu une période d'activité de 6 mois en bibliothèque comme contractuelle (4 mois quelque part, 2 mois ailleurs, ce qui peut paraitre peu) et de presque un an tout cumulé comme stagiaire et mes stages m'ont bien aidé dans ma recherche, ça m'a permis de toucher à plein de choses différentes et çà se valorise bien en entretien.

Tu as déjà décroché des entretiens avec ton expérience actuelle, alors imagine avec 10 mois en plus...

 

Sinon il faut effectivement être prêt à bouger partout, à faire des remplacements (en ne mentionnant pas le concours, il arrive qu'on te refuse un poste parce que trop qualifié ou parce que tu pourrais partir pour le valider...). Mine de rien tu as 4 ans, profites en pour faire ton beurre et surtout ne lâche rien!

 

Je rebondirai également sur ce que disent les collègues sur l'importance de se faire un réseau. Il y a un an je suis venue sur le forum demander de l'aide et ça a été pour moi un déclic, j'ai commencé à participer à des réunions de professionnels, à des journées de formation ouvertes, j'ai contacté la BDP de ma région pour me faire connaître, j'ai commencé à me constituer un petit réseau, ça aide beaucoup et on se sent moins seul. 

 

J'en profite pour remercier les collègues pour leur soutien et leur aide :) Merci !

 

Voilà, tu n'es pas seule! 

Bon courage dans ta recherche et dans tes expériences !

 

Bien amicalement

Claire

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
lilju

Merci à tous et à toutes,

 

Je surveille effectivement les dates de journées d'étude autour de moi. Jusqu'à présent j'ai surtout suivi des formations de l'école du livre jeunesse de Montreuil ou de l'association ARPLE et j'ai assisté à des conférences à la CNLJ. Mais c'est vrai que les stages et journées d'étude concernant les bibliothèques ne manquent pas ! Je vais avoir de quoi faire.

 

En attendant je développe mes compétences pro-am: jeux vidéo, tablette, jeux de plateau, flyers sur photoshop, DIY...

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Isarina

Bonjour tout le monde !

Je ne savais pas où placer mon premier post, entre une présentation et un S.O.S, alors je relance ce sujet :ahappy:

Je suis Isarina, tout juste lauréate du concours d’assistant du patrimoine et des bib. (après 10 ans de lutte acharnée pour obtenir le graal ! :bug:). Je travaille depuis 10 ans dans la bibliothèque d’un établissement d’enseignement supérieur privé mais rêve depuis tout ce temps de travailler enfin en BM ! Acheter enfin autre chose que des bouquins techniques, entendre parler autour de moi d’autre chose que les partiels ou les dossiers à rendre !!! Et surtout, trouver un public plus disponible, plus intéressé par tout ce qu’on peut organiser…

 Je vous suis depuis la création du forum et me suis enfin décidée à m’inscrire car je suis à la recherche d’avis d’habitués des recrutements sur mon CV. J’ai suivi tous les conseils que j’ai pu trouver ici et ailleurs mais un avis pro et personnel me serait bien utile avant d’envoyer quelques candidatures spontanées.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ferris

Bonjour Isarina et bonne année

 

Tu peux m'envoyer ton CV si tu le souhaites. On essaiera ensemble d'améliorer le produit....:)

Share this post


Link to post
Share on other sites
B. Majour

Bonjour Isarina.

 

Si tu veux un deuxième coup d'oeil.  :flowers:

  Bernard

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Isarina

Merci Messieurs, je vous envoie ça tout de suite !

Et si d'autres sont disponibles pour m'aider, tous les avis sont les bienvenus :)

 

Et bonne année !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Create New...