Aller au contenu

Point Presse Actu numérique


Laureline
 Share

Messages recommandés

Bonjour,


 


Nous nous posons la question du devenir de nos abonnements papier à de la presse généraliste (quotidien, hebdo et mensuel d'information générale), notamment parce que plusieurs revues disparaissent tous les ans en version papier. Actuellement, nous ne remplaçons pas cet abonnement papier par le même en numérique, voulant garder l'aspect traditionnel de notre point d'actu (chauffeuses, petit présentoir).


Connaissez-vous / avez-vous testé des solutions de point presse numérique ?


quelles conséquences sur les abonnements (remplacer tout le papier par du numérique, faire une transition avec un peu les deux pendant un temps)?


quelle conséquence sur les consultations et l'usage de cet espace ?


quelles solutions pratiques (tablettes ? fixées sur un support central ? avez-vous trouvé des fournisseurs pour un meuble pratique, joli et securisé?)


quelles questions "informatiques" se sont posées ensuite pour la maintenance (mises à jour, redémarrage, plantage, problèmes d'accès?)


 


Merci à tous de vos lumières ! (c'est une question BU, sans doute que sur ces questions la lecture publique est plus avancée!)


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

On se pose la question, sachant que les prix sont  peu près équivalents et avec des services supplémentaires. Pour la presse quotidienne par exemple, l'accès aux archives du journal est un énorme avantage. Le temps gagné sur le bulletinage et le gain de place et de temps au niveau archivage, pilon etc..sont très importants pour nous, petites et moyennes structures.


 


Si tu reprends le texte du vade mecum de l'Enssib de 2007, tu trouves  :


 


Parmi les principaux avantages de l’abonnement électronique, on peut relever :


- Une diffusion plus large des contenus aux utilisateurs dans la mesure des droits acquis,

- L’enrichissement des contenus (les versions électroniques permettent de relier des ressources

électroniques entre elles),

- La mise à jour des contenus en temps réel (important pour les éditions juridiques, pour les

publications à feuillets multiples (PFM), pour les dictionnaires…)

- La possibilité d’offrir de nouvelles formes de valorisation des services d’information et de

nouveaux services (diffusion sélective d’information),

- La réduction ou disparition de la circulation des revues papier dans les entreprises et les

économies que cela entraîne,

- La meilleure connaissance des usages (grâce aux statistiques),

- La réduction de l’espace réservé à l’archivage,

- L’accès à l’information à jour pour des clients distants (collaborateurs à l’étranger, sur d’autres

sites ou nomades),

- L’amélioration de la productivité des centres de documentation (la diminution des opérations

de classement, de bulletinage permet de proposer d’autres services). 

 

Je plussoie sur la meilleure connaissance des usages grâce aux statistiques, car c'est un très gros probleme d'évaluation de notre activité presse. On reste contraints de se baser sur les prêts alors qu'ont sait bien que l'essentiel de l'usage est sur place.

 

Par ailleurs on a remarque que pour pas mal de titres en mensuel ou hebdo, l'accès numérique était (quasiment offert pour 2 ou 3 euros) en plus de l'abonnement-papier, qui reste la base. C'est intéressant pour nous parce que ça nous permet de modifier l'offre en douceur, en continuant une offre papier. Car la grande inconnue c'est la réaction des publics, notamment âgés.

 

En tous cas pour la presse d'information quotidienne, on va sans doute franchir le pas cette année avec le quotidien régional.
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je pense que pour l'instant il faut envisager l'offre numérique de presse numérique sur place comme complémentaire et pour des besoins d'archives comme l'indiquait Ferris.


 


Il y a des offres en lecture publique mais la plus généraliste est le Kiosk http://www.reseaucarel.org/lekiosquefr(accès ordinateur et/ou tablette). Une collègue de la médiathèque de Guebwiller qui l'a proposé sur place n'a pas constaté d'intérêt très fort des usagers. Une enquête rapide auprès d'autres médiathèques en France a confirmé ce constat... En revanche la même offre avec un accès à domicile est plébiscitée... On reviens donc sur mon idée qu'il faut ici aussi envisager les offres numériques comme complémentaire.


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 2 months later...

Bonjour à tous et toutes,


 


Je viens chercher quelques retours d'expérience... Nous aimerions installer un petit salon réservé à la presse sur tablette et j'aurais quelques questions très "pratiques" à l'attention des bibliothèques qui proposent déjà ce type de service:


 


- Certaines de vos tablettes sont - elles exclusivement réservées à la presse? (ou y trouve-t-on également des applications?)


- Dans quel espace de la bibliothèque sont - elles installées? Comment sont - elles sécurisées?


- Sont - elles en libre accès / enregistrées sur les cartes lecteurs / soumises à la signature d'une charte d'utilisation?


 


Merci beaucoup pour vos réponses!


 


Bonne journée


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour,


 


Dans ma structure nous proposons depuis un an et demi de la presse version numérique via des Ipad.


 


Nous avons donc 2 Ipad dévolus à cette tâche, seule l'application le Kiosk y est installé. Les Ipad sont fixé via un support (avec antivol et gestion de la recharge) et les usagers peuvent ainsi les consulter directement et librement sans même avoir besoin d'un abonnement. 


Ces 2 Ipad sont positionnés au milieu de l'espace presse matérialisé chez nous par une sorte d'arbre où nous accrochons les quotidiens. 


 


En terme de bilan, les Ipad sont bien repérés, identifiés par les lecteurs. Ceux ci plébiscitent les BD pour les enfants (le kiosk propose une section BD) et la presse people pour les adultes. 


Pour 1500 €/an et par Ipad il faut bien réfléchir à l’intérêt de la chose, nous ne sommes pas surs de garder éternellement l'application sur 2 Ipad. 


 


Bonne soirée :) 


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour,


 


Merci pour votre réponse :). 2 de nos abonnements papier ne sont plus disponibles qu'en version numérique. Dans un premier temps, nous pensons donc installer une tablette avec nos propres abonnements. Car effectivement le Kiosk reste un peu trop cher pour notre structure...


 


De votre côté, les usagers peuvent-ils avoir accès à ces ressources à distance ou seulement sur place à la médiathèque?


 


Bonne journée!


Modifié par EmilieBib
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Restaurer la mise en forme

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

 Share

×
×
  • Créer...