Aller au contenu
PaulineB

ados "séjourneurs"

Messages recommandés

Babarette
Le 22/03/2018 à 13:52, B. Majour a dit :

Les ados savent compter

 

Mais savent-ils lire? :tongue:

 

Bon, sans rire: "glander" est selon moi une activité normale dans une bibliothèque. Glander bruyamment et/ou de manière salissante, c'est autre chose. 

Je ne sais pas si , pour un ado, dealer dans les toilettes ou renverser du café par terre, c'est pareil (à mon sens non, ils ont quand même un cerveau), mais l'idée de l’affichette sur le vandalisme me parait être une bonne idée. En revanche, la punition collective "au prochain café renversé, suppression de la machine pendant une semaine, non. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Louve

La question à mon sens n'est pas lié aux "ados séjourneurs" mais aux séjourneurs tout court.

Chez moi, tous les jours à l'ouverture, un groupe de petits vieux; plus précisément, ils sont devant la porte un bon 1/4 d'heure avant pestant contre ces "feignasses de fonctionnaires qui n'ouvriraient même pas la porte";..

Bref, les voilà se précipitant à petits pas, essayant vainement de courir (heureusement , encore aucun n'a glissé et ne s'est cassé le col du fémur) pour s'emparer de la presse, la commenter à voix haute, tenant parfois des propos déplacés. J'ai même du intervenir un jour car ils allaient en venir aux cannes, l'un des "ainés" ayant pris tous les quotidiens, s'étant assis dessus et refusant de les donner aux autres. Quand je lui ai demandé de me les remettre parce que c'est normal que tous aient accès aux documents il m'avait répondu "j'men fous, j'ai pété dessus".

Voilà, vous les imaginez bien là, les "anciens_à_qui_on_doit_le_respect"?

Il y a aussi ceux qui restent au chaud à la bibliothèque et qui ne sentent pas bon mais ne posent aucun problèmes.

 

Bref, quand quelques ado, adotes (6 très exactement) ont testé les limites, bizarrement ça a pris une autre ampleur au niveau de l'équipe, parce que ce sont des jeunes.

Bin voyons...

 

Pour les vieux, qu'une partie de l'équipe rechignait à recadrer car ce sont des vieux, j'ai réaménagé la bib: la table carrée (très important) sur laquelle ils lisaient leurs journaux a été remplacée par un mobilier cosy avec table basse (un joli petit salon apprécié de tous). Les autres tables au milieu des collections sont rectangulaires et ils n'en veulent pas, ils veulent une table carrée. Qu'à cela ne tienne messieurs, vous pouvez vous installer en salle de travail, où le silence est requis, où il y a deux tables carrées. Mais au moindre bruit c'est dehors!

 

Pour les ados/adotes un peu pénibles, un peu de recadrage et c'est bon. A noter que selon la posture de l'adulte en face, leur comportement est différent. A prendre en compte aussi.

Ne pas oublier le sentiment d'injustice: si j'exige le silence et un comportement attendu des jeunes, il faut que je l'exige aussi des adultes quel que soit leur âge. Et parfois, cela n'est pas fait.

 

Pour ceux qui ne sentent pas bon, bin si on devait virer tous ceux qui puent, on ne s'arrêterait pas aux SDF, non? Parce que l'on en a d'autres qui ont un toit, un boulot... et n'ont pas une odeur plaisante.

 

Cohabitation paisible des usagers, tous les usagers, c'est ce que je cherche à faire. Ca fonctionne plutôt bien.

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
B. Majour
Il y a 19 heures, Babarette a dit :

En revanche, la punition collective "au prochain café renversé, suppression de la machine pendant une semaine, non. 

 

Marche très bien avec les adultes... surtout quand la cafetière est en "commun".

Mais que c'est toujours les mêmes qui laissent le marc de café moisir dans la cafetière.

 

Pas que les ados à être touchés par les affichettes.

A lire ta réaction, Babarette, je vois que ça marcherait bien avec toi. :D

 

Il y a 3 heures, Louve a dit :

Voilà, vous les imaginez bien là, les "anciens_à_qui_on_doit_le_respect"?

 

Sûr ! :thumbsup:

Je comprends mieux pourquoi les collègues mettent la presse au plus proche de l'entrée.

Si les petits vieux se battent pour y accéder, il vaut mieux être prudent.

 

Merci de ce retour Louve.

Effectif, c'est même traitement pour tous.

 

Bon, j'avoue avoir des kleenex pour les enfants et tous les renifleurs. Une loupe pour ceux/celles qui oublient leurs lunettes.

Suite à ton retour, je me demande s'il faut que j'investisse dans des couches pour adultes, rapport au petit vieux péteur et son plan foireux. (ou qui aurait pu l'être ! :wink:)

Pour la canne, j'attends un peu pour voir si certains viennent avec. Pour l'instant, je n'ai que des lectrices en cannes. Par contre, je me vois bien crier un jour, paré pour un duel : Eh attendez, moi aussi je vais chercher ma canne.

 

Ok, ok, il me manque un dernier truc :  c'est quoi les titres de presse qui provoquent un tel duel ?

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ferris
il y a 31 minutes, B. Majour a dit :

Une loupe pour ceux/celles qui oublient leurs lunettes.

Suite à ton retour, je me demande s'il faut que j'investisse dans des couches pour adultes, rapport au petit vieux péteur et son plan foireux. (ou qui aurait pu l'être ! :wink:)

Pour la canne, j'attends un peu pour voir si certains viennent avec. Pour l'instant, je n'ai que des lectrices en cannes.

 

Ce qu'il y a de merveilleusement humain et d'empathique dans les petites bibliothèques rurales gérées par des bénévoles, c'est qu'il y a osmose totale entre le public et les personnels, on s'approche du fusionnel. Les uns pourraient remplacer les autres. C'est beau. Et cette histoire de marc de café moisi dans la cafetière, ces pets, ces cannes, ces lunettes, ces couches, tout un monde d'odeurs , de bruits et d'objets qui peuplèrent mon enfance m'a mis les larmes aux yeux. Merci Bernard.

  • Haha 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Louve
Il y a 1 heure, B. Majour a dit :

Ok, ok, il me manque un dernier truc :  c'est quoi les titres de presse qui provoquent un tel duel ?

 

La Presse locale avec les avis de décès, de mariage.. l'occasion de médire sur untel et untelle qu'ils connaissent de la communale, ou de LU (ancienne usine de fabrication de gâteaux)...

L'occasion aussi de dire que que leur temps, quand même c'était mieux.

 

Puis les quotidiens (Le Figaro, Libération, Le Monde).

 

Enfin, les magazines de vie quotidienne.

 

Le jour où le vieux au comportement crétin m'a dit avoir pété sur les journaux, je lui ai vertement expliqué que son comportement était plus qu'inadéquat et qu'il allait aller dehors se mettre les idées au clair, non mais!

Depuis, quand il me voit il me lance un regard torve mais au moins il se tient correctement.

  • J'aime 1
  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
BiblioEdualk

Je confirme la relation fusionnelle du petit vieux avec le journal local. Les sentiments + les habitudes, ça crée des liens indéfectibles (surtout si on ajoute les mots croisés - non monsieur, vous ne pouvez pas les faire, parce que nos journaux, on les archive - et parce qu'il n'est pas à vous, ce journal !)

 

Chez nous, on a la course entre le vieux monsieur qui prend les escaliers (il a dû calculer le temps perdu à attendre son arrivée au rez-de-chaussée) et la petite vieille qui elle parie sur l'ascenseur (précision : la presse est au 2e étage)

Résultat : égalité ! Cela se joue donc à chaque fois au finish, entre monsieur fonçant en titubant depuis les escaliers et madame trottinant depuis son ascenseur.

 

Précisons un détail : le journal local, on l'a en 2 exemplaires... je ne sais pas s'ils sont au courant :D

 

PS : quand je parlais de comportement "légitime" ou pas et de glande dans mon précédent post, c'était bien pour souligner la discrimination dont on a tendance à faire preuve naturellement envers les ados.

Je sais que je suis moins cool avec eux qu'avec les adultes (surtout quand la journée est longue). Tout en étant conscient de la nécessité d'appliquer les mêmes règles pour tous.

Si je veux faire baisser le niveau sonore d'un groupe de jeunes, je dois faire la même chose avec les adultes qui sont à côté - question de logique, et de justice. Et parce que je n'aime pas passer pour un imbécile, surtout quand c'est ma faute :blush:

 

Et puis, on n'arrête pas de se plaindre de ne pas savoir comment les faire venir, ces satanés ados ! Faut rester cohérent !

  • Haha 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Louve

précision d'importance: le vieux péteux, quand je l'ai recadré il y avait du monde dont des ados...

Depuis j'ai une réputation à la bib!

"La directrice elle rigole pas sur certains points du règlement et pour tout le monde!"

Modifié par Louve
  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
B. Majour
il y a une heure, Ferris a dit :

C'est beau. Et cette histoire de marc de café moisi dans la cafetière, ces pets, ces cannes, ces lunettes, ces couches, tout un monde d'odeurs , de bruits et d'objets qui peuplèrent mon enfance m'a mis les larmes aux yeux. Merci Bernard.

 

Ne te précipite pas trop sur tes souvenirs, ça pourrait aussi peupler ta vieillesse.  :tongue:

 

Enfin, je ne sais pas s'il y a osmose. Mais je corrige les problèmes au fur et à mesure. Ma loupe a déjà servi à plusieurs reprises. Mes kleenex toutes les semaines en ce moment.

Et la question des couches pour petits me pose question. Parce que là, c'est plutôt la merde c'est le cas de le dire quand ça arrive et qu'il n'y a pas de changes disponibles.

Ce qui implique, comme tu le précises, tout un monde d'odeurs semi-urbaines... qui persistent et signent. Surtout quand ça déborde.

 

(Sinon, oui, je médite l'idée d'une panoplie du parfait bibliothécaire prêt à tout. Je note d'y rajouter une éventuelle canne. Elle ira à côté de mon parapluie de bibliothèque, que je prête aussi. Surtout quand il s'agit de protéger mes livres. Protection des collections, à donf !. :D)

 

Bon, je note quand même quelques idées intéressantes pour meubler ma retraite.

Faire la course à la presse, ça le fait grave. (j'engueulerai les bibliothécaires s'ils passent au tout numérique)

Bataille de cannes, lectures et commentaires de la presse à haute voix, s'asseoir sur les collections pour se faire engueuler par la directrice. (et obtenir un espace cosy, malins les vieux)

C'est trop cool la vie en bibliothèque. :drool:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Louve
il y a 32 minutes, B. Majour a dit :

(et obtenir un espace cosy, malins les vieux)

 

ah mais non! Ils ne l'utilisent pas le joli petit salon!

Ils veulent une table, LEUR TABLE!

C'est pour ça maintenant qu'ils vont (à leur grand dam et après avoir râlé comme des gosses contre la méchante directrice qui leur a enlevé leur table) en salle de travail où le silence est requis et où il y a un bibliothécaire à proximité qui peut les rappeler à l'ordre mais où il y a une table carrée...

 

Modifié par Louve

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
B. Majour
il y a 8 minutes, Louve a dit :

 

ah mais non! Ils ne l'utilisent pas le joli petit salon!

 

:drool:

 

Trop fort.

Tu as réussi à les virer de cet espace en enlevant une simple table carrée.

Trop fort Louve, vraiment trop fort.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Louve
il y a 55 minutes, BiblioEdualk a dit :

Chez nous, on a la course entre le vieux monsieur qui prend les escaliers (il a dû calculer le temps perdu à attendre son arrivée au rez-de-chaussée) et la petite vieille qui elle parie sur l'ascenseur (précision : la presse est au 2e étage)

Résultat : égalité ! Cela se joue donc à chaque fois au finish, entre monsieur fonçant en titubant depuis les escaliers et madame trottinant depuis son ascenseur.

 

il faudrait lancer les olympiades inter-bibliothèques: courses de p'tits vieux pour la presse locale!

je suis sûre que nous ferions un tabac!!!!

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
B. Majour
il y a une heure, BiblioEdualk a dit :

Chez nous, on a la course entre le vieux monsieur qui prend les escaliers (il a dû calculer le temps perdu à attendre son arrivée au rez-de-chaussée) et la petite vieille qui elle parie sur l'ascenseur (précision : la presse est au 2e étage)

Résultat : égalité ! Cela se joue donc à chaque fois au finish, entre monsieur fonçant en titubant depuis les escaliers et madame trottinant depuis son ascenseur.

 

Tu les as chronométrés ? :drool:

Rien que pour établir les temps d'évacuation des lieux, ce pourrait être intéressant... et aussi pour voir s'ils s'améliorent dans le temps. :wink:

 

Dommage, ma presse n'attire pas autant les foules. Sans doute qu'il n'y a pas de notices nécrologiques assez fournies.

Hum, je me demande si ce point n'est pas un point essentiel de la Pol doc "presse" : la notice nécrologique.

 

 

il y a 3 minutes, Louve a dit :

il faudrait lancer les olympiades inter-bibliothèques: courses de p'tits vieux pour la presse locale!

je suis sûre que nous ferions un tabac!!!!

 

Là, c'est certain.  :thumbsup:

Modifié par B. Majour
  • Haha 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ferris
il y a 36 minutes, Louve a dit :

ah mais non! Ils ne l'utilisent pas le joli petit salon!

Ils veulent une table, LEUR TABLE!

 

Je dois dire que c'est exactement la même chose chez nous. Le journal se lit A PLAT sur une table, pas dans un fauteuil. Et une table ne se partage pas. Donc 1 vieux = 1 table de 80/80 ou davantage (1 vieux seul sur une table de 4) pendant tout l'après-midi.

Le problème c'est quand les lycéennes en attente de car débarquent vers 16h30/17h pour papoter un brin le smartphone à la main.

J'ai clairement "viré" les seniors qui entendaient monopoliser à eux seuls des tables de 4. Aujourd'hui on a deux rangées de tables, séparées par des rayonnages en centre de salle : 1 rangée de tables de 80/80 (où je mets toujours deux chaises, pour être incitatif...mais c'est peine perdue, ils ne se parlent pas) et une rangée de tables de 4 à 6 réservées aux ados.

 

Pour le stockage du journal local (environ une semaine de presse) on a aussi notre spécialiste. Toujours là la première et une parfaite connaissance des lieux. Elle stocke sa semaine à une vitesse ahurissante, choisit SA table et s'installe pour la journée. Certains autres vieux sont alors "obligés" d'aller lui demander gentiment un exemplaire (en général elle donne le plus ancien et ça ne va pas plus loin). Elle ne nous a jamais adressé la parole ni emprunté quoique ce soit (une agent lui avait expliqué gentiment que les anciens numéros étaient empruntables, mais rien à faire, elle avait SON jour, sa semaine de presse, sa chaise et sa table, point-barre)

 

J'ai appris récemment par la centrale qu'elle était décédée l'an passé. Elle restera pour moi un ovni, un mystère.

 

C'est étrange au fond. Ce sont les autres vieux qui ont du voir son avis de décès ou d'obsèques dans les pages locales, les plus lues.

 

Tout ceci pour confirmer pleinement ce que dit Louve sur ces sujets.

 

Comme quoi les bibliothèques sont aussi des lieux de vie où l'on pratique le vivre ensemble, contribuant ainsi à une société plurielle etc...etc...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Louve
Il y a 2 heures, Ferris a dit :

Je dois dire que c'est exactement la même chose chez nous. Le journal se lit A PLAT sur une table, pas dans un fauteuil. Et une table ne se partage pas. Donc 1 vieux = 1 table de 80/80 ou davantage (1 vieux seul sur une table de 4) pendant tout l'après-midi

 

Ah, bin j'aurai préféré!

Chez moi, ils se causent et comme ils sont vieux, leur sonotone est indispensable mais parfois un peu défaillant et là... C'est une catastrophe, on les entend d'un bout à l'autre de la bib!!!

 

Il y a 2 heures, Ferris a dit :

Comme quoi les bibliothèques sont aussi des lieux de vie où l'on pratique le vivre ensemble, contribuant ainsi à une société plurielle etc...etc...

 

Elles le sont. Quels que soient les publics.

Dans ceux qui sont une des raisons pour lesquelles je fais ce boulot (et accessoirement je n'ai pas attendu Orsenna et ses injonctions, mais bon ne digressons pas), j'ai l'ado du foyer qui vient tous les jours à la bib (de la sortie des cours jusqu'à 19h, plus longtemps le mercredi et le samedi) et qui :

  • est venu sous une pluie battante à la bib en "chaussettes/claquettes parce que c'est la mode", grelottait ensuite et a mis ses chaussettes à sécher sur le radiateur...
  • a très poliment demandé une "renouvlation" pour ses documents empruntés
  • a tenté de négocier le remboursement du document qu'il avait égaré: "M'dame, c'est 5,82€ que vous demandez mais c'est sur mon argent de poche; vous pouvez pas faire 5€?"
  • a tenté de passer la photocopie de sa carte de prêt sur l'automate de prêt "bin, M'dame j'perds tout l'temps ma carte et pis c'est 2€ pour en refaire une,et pis c'est sur mon argent de poche... alors comme c'est 10 centimes une photocopie j'ai fait des copies. Bin pourquoi ça marche pô?"
  • devant un spectacle ("Di(v)ers Poèmes"): "M'dame, c'est beau mais j'comprends pô tous les mots"

Je l'aime bien ce môme. Et les p'tits vieux, z'ont pas intérêt à l'emmerder.

Modifié par Louve
  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ferris
Il y a 2 heures, Louve a dit :

Je l'aime bien ce môme. Et les p'tits vieux, z'ont pas intérêt à l'emmerder.

 

Moi pareil pour mes adotes. Voilà des gamines qui se sont fait chier toute la journée, à qui on va bientôt confisquer leurs portables, a qui on explique que Molière est l'auteur le plus comique du théâtre français, qui ont juste une demi-heure avant le car pour papoter entre elles de leurs trucs à elles avant de retrouver le (chaleureux) cadre familial, et ce sont quelques retraités grincheux qui leur gâcheraient cette demi-heure ?

Moi vivant, jamais !

Quand je pense que des collègues se creusent le citron à inventer des espaces ou des fonds "intergénérationnels", font avaler à leurs élus ce type de projet à coup de convivialité et autres concepts creux, mais se foutent complètement de ce type de quotidien, je vomis. Parce que ces grandes idées naissent au fond des bureaux, dans des grosses têtes fixées sur des copiés-collés d'ordinateur, qui n'ont jamais foutu les pieds dans les endroits conflictuels que nous décrivons.

l"Intergénérationnel, oui, cent fois oui, mais conçu par des gens de terrain, et en prenant les problèmes à la base. C'est facile de créer des coins ceci ou cela, des coins salons, des canapés et des machines à café, un super coin-presse et j'en passe, de se tripoter la nouillette en se disant qu'on fait du vrai tiers lieu et de hurler ensuite à la trahison parce que ça marche pas comme ils veulent, que les jeunes brament et que les vieux pètent.

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Louve

@Ferris

bin tu vois, c'est ça qu'ils ont manqué dans le rapport Orsenna; notre quotidien, la réalité de terrain.

Enfin, plus exactement, je pense qu'ils n'ont pas voulu la voir cette réalité. Il m'étonnerait fort que Mme Nyssen ait été confrontée à ce que nous racontons, mais je ne suis pas sûre que cela l'intéresse...

 

  • J'aime 1
  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Babarette
Il y a 8 heures, B. Majour a dit :

Pas que les ados à être touchés par les affichettes.

A lire ta réaction, Babarette, je vois que ça marcherait bien avec toi.

 

Le code, c'est très pratique. On s'en sert pour prévenir. Si la lecture ne suffit pas, on peut frapper les gens avec, je suis sûre que c'est très efficace. 

 

 

Il y a 5 heures, Louve a dit :

il faudrait lancer les olympiades inter-bibliothèques: courses de p'tits vieux pour la presse locale!

 

Très bonne idée! :D

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Babarette
Il y a 1 heure, Ferris a dit :

Voilà des gamines qui se sont fait chier toute la journée, à qui on va bientôt confisquer leurs portables

 

Je ne sais pas quel type d'être surhumain est capable de faire ça sans finir au minimum couvert de griffures et de morsures. C'est LEUR précieux, le portable. Une extension du bras. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ferris

Pas besoin d'être un super-héros, il suffit d'être ministre, d'appliquer le programme Macron et de s'appuyer sur la loi qui interdit déja cet usage

 

Le code de l’éducation précise que le téléphone est interdit « durant toute activité d’enseignement et dans les lieux prévus par le règlement intérieur » de chaque établissement, en règle générale les centres de documentation et d’information (CDI), les couloirs, la cantine et la cours de récréation…https://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do?cidTexte=LEGITEXT000006071191&idArticle=LEGIARTI000022494861

 

Le ministre de l'Education nationale Jean-Michel Blanquer a confirmé dimanche l'interdiction à la rentrée 2018 du téléphone portable pour les élèves des écoles et collèges, mesure qui figurait dans le programme de campagne d'Emmanuel Macron.http://www.bfmtv.com/politique/les-telephones-portables-interdits-a-l-ecole-et-au-college-des-la-rentree-2018-confirme-blanquer-1323858.html

 

Et personnellement je trouve ça très bien. Et heureusement tous les profs n'ont pas peur des morsures et des griffures...:)

 

Et tant qu'on y est je rajoute aux propos des uns et des autres, y compris les miens, qu'il ne faudrait pas tomber non plus dans le jeunisme et le racisme anti-vieux. Ce que pourraient comprendre des personnes extérieures, à nous lire. Il s'agit bien de faire cohabiter tout le monde dans le respect de règles communes en tenant compte des différences entre les types de public. Et c'est bien là  toute la difficulté.

Modifié par Ferris

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Louve
il y a 49 minutes, Ferris a dit :

Et tant qu'on y est je rajoute aux propos des uns et des autres, y compris les miens, qu'il ne faudrait pas tomber non plus dans le jeunisme et le racisme anti-vieux. Ce que pourraient comprendre des personnes extérieures, à nous lire. Il s'agit bien de faire cohabiter tout le monde dans le respect de règles communes en tenant compte des différences entre les types de public. Et c'est bien là  toute la difficulté.

 

Cohabitation paisible des divers publics, tel est mon objectif!

Pas de racisme anti-vieux, anti-jeunes (du racisme anti-con oui un peu, mais c'est pardonnable non? :angel:) , juste la volonté que chacun et chacune se sente bien à la bib.  Mon but n'est pas que les divers publics s'aiment,  que l'on soit dans de grands et biaux moments d'amours intergénérationnels; oh que non! Que tous soient polis les uns envers les autres, respectueux c'est le point à atteindre. Pour le reste, on verra. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
olivierH
Il y a 22 heures, Louve a dit :

a tenté de passer la photocopie de sa carte de prêt sur l'automate de prêt "bin, M'dame j'perds tout l'temps ma carte et pis c'est 2€ pour en refaire une,et pis c'est sur mon argent de poche... alors comme c'est 10 centimes une photocopie j'ai fait des copies. Bin pourquoi ça marche pô?"

 

Sur ce point : les photocopies de cartes marchent sur les automates de prêt. Je fais régulièrement des tests divers à base de photocopie.

 

Chez moi, le coût de revient d'une carte de lecteur est de 0,23€ (oui, c'est commandé par 10 000) ; facturer cela 2€ me semble relever de la bibliothèque à main armée. Mais nous, on fait encore pire : on ne facture pas, par contre, on demande aux gens de déclarer la perte, et on ne leur délivre la nouvelle carte qu'une semaine après, le temps qu'ils cherchent si elle est bien perdue. Une semaine de suspension de fait donc. Et encore, avant c'était 15 jours, j'ai proposé qu'on ramène le délai au lendemain, ça a été tranché à 7 jours.

 

Je comprends bien la motivation qui vise à limiter les changements de confort, parce qu'on ne l'a pas sur soi le jour où on vient. Mais pénaliser à ce point le remplacement d'une chose à coût aussi dérisoire me semble relever du fétichisme (oui ok, c'est aussi pénible pour les bibliothécaires).

 

La pratique me semble d'ailleurs condamnée avec la dématérialisation progressive : il est tout à fait possible actuellement, des applis sont destinées à ça, de numériser les cartes et de se servir de son smartphone pour accéder aux automates de prêt. C'est la version high-tech de la photocopie. Les éditeurs de portails favorisent d'ailleurs cette tendance : dans une future version de Syracuse, il sera possible de se connecter sur son compte lecteur et de générer, depuis celui-ci, la code-barre correspondant à passer sur les automates.

 

Cela encourage aussi à la non déclaration de perte, qui peut avoir des conséquences lourdes : si une carte est trouvée et non déclarée perdue, qu'est-ce qui empêche un trouveur malhonnête de s'en servir ?

 

Bref, nous serons de plus en plus amenés à reconsidérer nos pratiques à ce sujet.

 

 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Louve
il y a 45 minutes, olivierH a dit :

Sur ce point : les photocopies de cartes marchent sur les automates de prêt. Je fais régulièrement des tests divers à base de photocopie.

 

 

Non, non, chez nous les cartes ont une puce RFID, pas de code à barre!

Donc la photocopie ne passe pas. Testé et retesté. Mais si j'ai loupé une astuce, je suis preneuse!

 

il y a 46 minutes, olivierH a dit :

Chez moi, le coût de revient d'une carte de lecteur est de 0,23€ (oui, c'est commandé par 10 000) ; facturer cela 2€ me semble relever de la bibliothèque à main armée.

 

2€ c'est le prix que l'on paie la carte. Pas de bénéfice pour la bib.

Bien évidemment, nous demandons aux usagers de déclarer la carte perdue et de chercher partout avant que nous en rééditions une. On leur laisse une semaine. La plupart du temps ils la retrouvent.

Pour le moment j'ai un système qui date de 2005. C'est bon, les élus et la DSI ont enfin compris la nécessité de nous réinformatiser. Ce devrait être pour 2019.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
olivierH
à l’instant, Louve a dit :

 

Non, non, chez nous les cartes ont une puce RFID, pas de code à barre!

Donc la photocopie ne passe pas. Testé et retesté. Mais si j'ai loupé une astuce, je suis preneuse!

 

Ah dans ce cas, je m'incline. On a renoncé ici devant le coût et surtout l'effort nécessaire au changement de toutes les cartes au moment de la réouverture après automatisation en 2014. Mais votre solution est probablement la plus raisonnable.

 

 

à l’instant, Louve a dit :

2€ c'est le prix que l'on paie la carte. Pas de bénéfice pour la bib.

 

Avec une puce, je comprends mieux. Mais je sais que certaines bib facturent les cartes ordinaires à 10 fois leur prix.

 

à l’instant, Louve a dit :

Bien évidemment, nous demandons aux usagers de déclarer la carte perdue et de chercher partout avant que nous en rééditions une. On leur laisse une semaine. La plupart du temps ils la retrouvent.

Pour le moment j'ai un système qui date de 2005. C'est bon, les élus et la DSI ont enfin compris la nécessité de nous réinformatiser. Ce devrait être pour 2019.

 

J'en sors. N'hésite pas à me solliciter si tu as besoin de quelque chose (MP possible).

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Louve
il y a 23 minutes, olivierH a dit :

Mais je sais que certaines bib facturent les cartes ordinaires à 10 fois leur prix.

 

ouch!

Là c'est effectivement de l'arnaque!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Babarette
Il y a 7 heures, Ferris a dit :

Pas besoin d'être un super-héros, il suffit d'être ministre, d'appliquer le programme Macron et de s'appuyer sur la loi qui interdit déja cet usage

 

Le code de l’éducation précise que le téléphone est interdit « durant toute activité d’enseignement et dans les lieux prévus par le règlement intérieur » de chaque établissement, en règle générale les centres de documentation et d’information (CDI), les couloirs, la cantine et la cours de récréation…https://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do?cidTexte=LEGITEXT000006071191&idArticle=LEGIARTI000022494861

 

Le ministre de l'Education nationale Jean-Michel Blanquer a confirmé dimanche l'interdiction à la rentrée 2018 du téléphone portable pour les élèves des écoles et collèges, mesure qui figurait dans le programme de campagne d'Emmanuel Macron.http://www.bfmtv.com/politique/les-telephones-portables-interdits-a-l-ecole-et-au-college-des-la-rentree-2018-confirme-blanquer-1323858.html

 

Et personnellement je trouve ça très bien. Et heureusement tous les profs n'ont pas peur des morsures et des griffures...:)

 

Et tant qu'on y est je rajoute aux propos des uns et des autres, y compris les miens, qu'il ne faudrait pas tomber non plus dans le jeunisme et le racisme anti-vieux. Ce que pourraient comprendre des personnes extérieures, à nous lire. Il s'agit bien de faire cohabiter tout le monde dans le respect de règles communes en tenant compte des différences entre les types de public. Et c'est bien là  toute la difficulté.

 

 

Je connais la loi et les intentions du Président de la République en la matière, mais j'étais d'humeur mutine. J'imagine que tu sais que ce n'est pas parce qu'on édicte une loi qu'elle est respectée. 

 

@Louve Est-ce que la carte avec une puce RFID a un réel avantage par rapport à celle à code-barres? 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×