Jump to content
Agv7

Animations avec les écoles

Recommended Posts

Ferris

Tu peux me l'envoyer. Pas de problème.

 

Pour moi ce travail (note de cadrage) est une première étape vers une vraie convention de partenariat. D'une certaine façon elle doit aborder les mêmes sujets. C'est peu scolaire comme démarche mais on est sur de ne rien oublier d'important.

 

Tu as des exemples : http://lecture.ain.fr/medias/medias.aspx?INSTANCE=exploitation&PORTAL_ID=portal_model_instance__fiche_partenariat_bibliotheque_ecole

 

Une methodologie : https://www.yvelines.fr/wp-content/uploads/2013/LACCUEIL-DES-CLASSES-PP.pdf (qui me plait parce qu'elle précise bien : LA BIBLIOTHEQUE OFFRE UN SERVICE A L’ECOLE MAIS N’EST PAS AU SERVICE DE L’ECOLE )

 

Je ne te propose pas la mienne parce que depuis qu'on est en réseau et en baisse budgétaire (1 accueil par an et par classe !) elle est totalement obsolète et je ne m'occupe plus de cet aspect des choses. En communal on recevait les classes de la commune. En réseau interco ça change totalement l'optique. Et la partie "frais de déplacement" prend subitement une importance considérable, que nous n'avions pas en communal.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Giss

Je regarderai tes liens ce soir ou demain matin, Ferris, et modifierai mon document en conséquence, je vous le transmettrai ensuite. Là, je prépare la première séance de TAP qui commence à 15h00 puis je termine tôt le jeudi, à 16h30, et je m'occuperai de la paperasse post-rentrée à la maison.

 

J'ai déjà perdu passé plus de 7 heures de travail à préparer ces horaires et argumentaires, ça tombe bien, je n'ai pas une tonne de choses à faire par ailleurs !

 

 

Merci !

 

 

En fait... demain matin je suis en réunion. Bon, je fais au mieux.

Edited by Giss

Share this post


Link to post
Share on other sites
Giss
Le 31/08/2016 à 16:39, B. Majour a dit :

S'il le faut, tu peux proposer plus de livres en prêt afin de constituer ou d'aider à la bibliothèque en maternelle, pour que les enfants conservent le contact avec le livre.
Il peut très bien y avoir des temps "bibliothèque" à l'intérieur des classes.

 

 

Pour le moment aucune solution n'a été trouvée pour les accueils des 3 classes qui veulent venir tous les 15 jours et que je peut correctement accueillir toutes les 3 semaines. Chacun campe sur ses positions, ils tentent par tous les moyens de me faire céder. Mes collègues de la mairie ont halluciné quand je leur ai expliqué la situation ce matin. Bref.

 

Une ébauche de solution est apparue hier quand les 3 instits sont venus en force me voir à la bibliothèque (3 contre 1, arrivée surprise, ça fait toujours plaisir !). Comme l'a suggéré Bernard, ils pourraient venir toutes les 3 semaines et emprunter plus de livres, pour faire tourner entre les élèves (les livres partent dans les familles).

 

Cette solution ne m'enthousiasme guère : les bacs d'albums seront vidés. Mais bon, si ça me permet de travailler correctement...

 

Pour voir ce que ça donnerait, je viens de calculer les emprunts des classes maternelle/CP, des usagers et la quantité restante :

fonds actuel d'albums (BDP inclus) : 840 (680 en fonds propre)

quantité sortie avec les classes :       310 (37% du fonds)

quantité emprunté par la crèche :        10 (en vrai c'est 12-13 livres, mais j'arrondis)

quantité emprunté par les usagers :  250 (50 lecteurs de 6 ans ou moins, avec 5 livres empruntés chacun)

quantité restante dans les bacs :       280

 

Je trouve que ça fait beaucoup de livres empruntés par les classes. Après un rapide calcul à la louche, l'année dernière 210 albums étaient empruntés par les classes de maternelles/CP. Soit 100 livres en plus. Il y a 57 élèves en plus et on augmenterait les prêts pour trois classes.

 

Mon calcul est théorique, les classes n'empruntent pas forcément au maximum de la carte, mais parfois ça peut dépasser, suivant les besoins en classe. Et les usagers n'empruntent pas forcément 5 livres tous en même temps (ils peuvent en emprunter 8 à la fois).

 

Selon vous, la proportion entre livres empruntés par les écoles, les usagers et les livres restants vous semblent corrects ou juste ?

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ferris

En quantités cela peut paraitre correct (c'est une proportion élevée mais tu as beaucoup de classes) mais la question est surtout au niveau du choix qui reste. Chez nous on a pu constater qu'outre des quantités importantes (50 ouvrages par classe) et des délais d'emprunts doublés (2 mois au lieu d'un), le problème était que les instits peuvent vider tes bacs d'une thématique complète ou de plusieurs, ou/et d'albums correspondant au niveau d'âge de leur classe. Et le choix qui reste au tout public est déséquilibré.

Beaucoup de collègues, devant ce type d'emprunt ciblé (les mêmes thématiques tous les ans etc...) ont fini par adapter leur politique d'acquisition et donc...finir par acheter pour les classes. Au début ça fonctionne assez bien. Mais très vite nous déséquilibrons totalement notre fonds jeunesse et on se retrouve avec beaucoup trop de documents sur des thèmes identiques.

Donc attention au déséquilibres quant aux contenus.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Giss

Merci de soulever le problème des thématiques. Je n'y avais pas songé.

 

Par contre, un problème existait déjà et va s'accentuer : celui des albums cartonnés, pour les plus jeunes. Quand je suis arrivée il y a 3 ans, il n'y avait pratiquement qu'une flopée de Petit Ours Brun et de T'choupi pour les bébés. J'étoffe le fonds petit à petit, mais je ne peux pas acheter d'un coup beaucoup de livres pour les tout-petits, ça déséquilibrerait les achats et j'ai besoin aussi d'albums pour les plus grands pour les animations (TAP, centre de loisirs...). Depuis que j’achète des cartonnés, la demande croît, entre les classes de PS, la crèche et les usagers. L'offre n'est pas encore suffisante et la demande risque d'exploser.

 

J'ai fait une note pour réfléchir aux conséquences de la mise en place de ce prêt. J'ai terminé avec les points positifs et négatifs, les négatifs sont plus nombreux. Cet après-midi je vais écrire une convention bibliothèque/école, j'ai de bons modèles. J'en avais parlé à mon élu, en pensant mettre ça en place l'année prochaine, mais il sera peut-être plus prudent de le faire dès cette année. On verra, j'aurai toujours ça sous le coude.

Share this post


Link to post
Share on other sites
B. Majour

Bonjour Giss

Ce n'est pas bien grave qu'il en reste "peu" dans les bacs.

Un "peu", tu peux le combler avec un emprunt plus important à la BDP, et/ou augmenter tes acquisitions pour combler le trou éventuel. (Sur deux ou trois ans, ça le fait)

Le problème, c'est quand les classes s'arrêtent ! :wink:

Et que tous les livres reviennent d'un coup. Là, il faut gérer avec quelques cartons (faute d'une réserve).

N'oublie pas non plus que les écoles vont emprunter des documentaires et des magazines enfants. En particulier quand ils vont chercher des thématiques.


 

Quantité restante dans tes bacs, environ 33 %

Quantité restante dans les miennes (une fois les classes passées) : 34 % sur les albums cartonnés, 55 % dans les albums... parce que j'ai prévu depuis longtemps le passage des classes. Et j'ai dû combler les Albums cartonnés depuis maintenant deux ans (passage massif des maternelles). Sinon, on descendait à 20 % sur les albums cartonnés, légère pénurie dans les bacs.

Reste que 55 % dans les albums, c'est trop. Certains ne sont pas empruntés et je vais en pilonner (au moins 10 % pour préparer 2017).


 

Est-ce que j'avais peur ?

Non, j'ai écouté l'avis des usagers. Certains ont trouvé qu'il y avait moins de choix, j'ai donc complété.

Là, dans le trop peu, on peut intervenir facilement, il suffit de renouveler, compléter.

Et au moins tout le monde peut voir que la bibliothèque fonctionne.


 

Sinon, tu as toujours la possibilité de placer certains docs enfants en Album. J'ai beaucoup de "mes p'tits docs Milan" que j'ai mis en album : là où ils sont le plus visibles. Parce qu'ils ne sortaient pas bien en doc, je les ai placés sur le passage des enfants. De même pour quelques BD niveau CP, BD sans paroles. Idem pour les docs BDP, je recote réversible dès que je juge qu'un doc sortira mieux en album.

C'est un autre moyen de compléter ton offre album (sans rien dépenser de plus pour commencer).


 

N'aie jamais crainte d'être dévalisée, c'est vraiment la situation la plus facile à régler.

Pour les chiffres, je pense que 40-60 % de fonds restant, c'est bien. 40 % me semble la limite basse. Mais il faudra que je me repenche sur cette question.

  Bernard


 

 

 

PS. : Oui, Ferris a raison, attention aux thématiques, même si les enfants "public" aiment bien pouvoir plonger dans d'autres titres sur la thématique étudiée à l'école. Et dans mon cas, c'est plutôt deux classes d'écoles différentes travaillent sur la même thématique... Ah, ah... Heureusement, je note (en sous-titres) les tables des matières des magazines Wapiti, Wakou, Image Doc et tout ce qui est un peu magazine documentaire, ça complète bien pour une thématique.

Share this post


Link to post
Share on other sites
B. Majour
il y a une heure, Giss a dit :

Depuis que j’achète des cartonnés, la demande croît, entre les classes de PS, la crèche et les usagers. L'offre n'est pas encore suffisante et la demande risque d'exploser.

Tant mieux, c'est le bon moment pour demander une augmentation de budget, surtout si elle est ponctuelle pour une offre particulière. Augmentation définitive, c'est plus difficile à obtenir.

En plus, tu pourras montrer à tes élus les bacs vides. (et au passage démontrer les conséquences de l'afflux des classes :tongue:)


 

Profite de tes bacs vides, tu as plein d'éléments à en tirer.

Tout événement peut se transformer en opportunité... si tu es opportuniste (dans la définition du sportif). :thumbsup:

  Bernard

 

opportunisme (sport) : Aptitude à saisir rapidement les occasions favorables.
 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Giss

J'ai déjà eu une belle augmentation de budget global cette année (entre les acquisitions, le matériel et les animations). J'ai obtenu ce que je demandais depuis mon arrivée, il y a 3 ans. Saisir l'opportunité, pourquoi pas, mais on risque de me renvoyer dans les filets vite fait.

 

La bibliothèque était gérée par des bénévoles auparavant. Ils faisaient avec le budget qu'ils avaient (moins élevé que depuis que je suis là) et avec leurs connaissances et compétences de bénévoles. Je rajeuni le fonds petit à petit. Chaque année je répartis le budget par genre, en mettant l'accent sur un secteur particulier. J'ai commencé par les docs enfants : deux achats les 4 années précédents mon arrivée. C'était vieux et moche. Je n'osais pas m'approcher des rayons. Maintenant il cartonne ! L'année dernière, remise à plat des BD. Gros chantier que je termine de mettre à jour cette année. Cette année : docs adultes et fonds local. L'année prochaine, ça reste à voir, mais à priori je ne prévoirai pas de gros budget dédié. Il reste à étoffer les romans ados, la SFFF, les nouvelles et la poésie. Ça ne demandera pas un budget aussi élevé que les années passées. Je vois que je devrai mettre plus de budget en romans, notre offre en nouveautés est trop juste, de même qu'en albums. Le tout a été accompagné d'un désherbage intensif, on y voit plus clair. En albums, j'ai déjà bien augmenté le rayonnage et les retours sont positifs. Comme tu dis Bernard, en quelques années ça sera bon. De plus, dans le budget animation j'ai un budget pour les achats de livres liés aux animations, dont un salon du livre jeunesse. C'est du "budget supplémentaire caché". A quoi on rajoute la braderie de livres annuelle, qui servira plus pour les BD et romans.

 

Les emprunts de documentaires par les classes de maternelle-CP restent assez faibles. Ponctuellement sur des thématiques. Il y a déjà un bac dédié aux "premiers documentaires" parmi les albums, avec entre autre "Mes p'tits docs". Il est en tête de gondole des docs enfants et fait face aux albums. L'avantage des petites surfaces : tous les secteurs sont proches les uns des autres ! Ces documentaires sont donc déjà comptés en albums.

 

Nous ne prêtons pas de revues aux classes. Ou exceptionnellement pour l'enseignant. Je bulletine les revues pour retrouver facilement les sujets demandés. Nous n'avons des revues que depuis un an, les quantités ne le permettaient pas. Puis un livre abimé ou perdu peut être remplacé. Pas une revue. Et avec les classes, ça arrive régulièrement. Et puis si ça peut donner envie aux enfants de revenir avec leurs parents...

 

Les deux écoles travaillent sur la même thématique ? Les livres sur Noël, la galette, etc, je fais en sorte de les partager et les enseignants comprennent qu'ils ne sont pas tous seuls. Et pour Noël, je préviens que j'en garde pour les usagers.

 

Bon, vous me rassurez sur la possibilité de prêt supplémentaire pour ces trois classes. En espérant que si ça se fait, les autres classes ne demandent pas le même traitement de faveur.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Create New...