Aller au contenu
ChristineS

Restreindre l’accès aux toilettes

Messages recommandés

ChristineS

Bonjour,

 

Les toilettes de notre médiathèque sont à l’origine d’une multitude de problèmes (incivilités, trafic, etc) car elles sont situées dans le sas d’entrée (avant le hall d’accueil) et donc assimilées à des toilettes publiques. Les plaintes des usagers sont régulières et le service d’entretien soumis à rude épreuve.

 

Afin de limiter la fréquentation et les dégradations (dues en grande partie aux personnes ne fréquentant pas la médiathèque) nous envisageons d’installer un digicode et de ne délivrer le code qu’aux seuls usagers inscrits. L’inscription est gratuite et chaque usager serait invité à s’abonner pour profiter de ce service. 

 

Certains d'entre vous ont-ils une expérience similaire concernant ces lieux sensibles ?

Avez-vous connaissance de restrictions légales concernant ce type dispositif dans une médiathèque ?

 

Merci d'avance pour vos retours d'expérience.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ferris

Ils ont eu le problème la bib Louis Nucera pour les mêmes raisons (insecurité, trafics etc...) et voila le résultat : http://www.nicematin.com/vie-locale/une-petition-pour-faire-rouvrir-les-toilettes-de-la-bibliotheque-louis-nucera-78224

 

Ce qu'l faut retenir : 

Pendant 10 ans, la gestion, l'entretien et la surveillance des toilettes étaient délégués à un opérateur privé qui a démissionné en 2014 », indiquent les services municipaux.« la bibliothèque étant gratuite, les toilettes sont donc passées en libre accès ».

C'est là que les désagréments auraient commencé. « Cet accès non contrôlé a engendré des problèmes d'insécurité, d'insalubrité et notamment des trafics multiples totalement inacceptables et incompatibles avec la bonne gestion d'un bâtiment public tel qu'une bibliothèque ».Les toilettes ont, donc, été condamnées.

 

A savoir : quel type de contrôle exerçait l’opérateur privé ? 

 

De toutes façons, comme pour d'autres interdits en bibliothèque, il est parfaitement possible de limiter l'accès des toilettes. C'est à spécifier dans le règlement intérieur, c'est tout. Carte ou digicode etc...peut importent les moyens. Les ordinateurs publics sont en accès libre chez nous, à condition d'avoir sa carte de lecteur. Et de toutes façons, pour acceder à l'opac,  d'entrer en tapant un code délivré au moment de l'inscription. Chez d'autres non. Pour les ERP de catégorie 5 il n'existe même pas d'obligation de mettre des toilettes à la disposition du public. Seulement pour les personnels.

 

Pour la philosophie générale des interdits ou non, toujours se reporter à ce célèbre mémoire : http://www.enssib.fr/bibliotheque-numerique/documents/56967-fais-pas-ci-fais-pas-ca-les-interdits-en-bibliotheque.pdf

 

Après, on peut toujours faire 10 pages de cours de morale publique, évoquer les  bibliotheques 3° lieu, le droit de venir se chauffer ou faire la sieste ici ou là etc...etc..., mais cela n'a aucun intérêt. Tu modifies ton règlement intérieur, tu le fais valider par les élus. Point-barre.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Blandine

Nous, pour 2 de nos bibliothèques, les toilettes sont fermées à clé et il faut demander la clé pour pouvoir y aller (inscrits ou non). Dès qu'on laisse à nouveau en accès libre en se disant que quand même, ce serait tellement mieux, pas de bol, il y a des soucis dans l'heure qui suit ...

C'est vraiment dommage mais on fait avec ...

 

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Babarette
Le 15/01/2018 à 20:59, Ferris a dit :

Ils ont eu le problème la bib Louis Nucera pour les mêmes raisons (insecurité, trafics etc...) et voila le résultat : http://www.nicematin.com/vie-locale/une-petition-pour-faire-rouvrir-les-toilettes-de-la-bibliotheque-louis-nucera-78224

 

Et pourtant, l'accès était payant! 

 

 

Dans la bibliothèque que je fréquente, il y a eu un cas d'incivilité assez impressionnant (je ne décrirai pas l'état dans lequel j'ai trouvé les WC parce que c'est vraiment dégoûtant), la solution a été de laisser la clé des toilettes à l'accueil. Les usagers, inscrits ou non, doivent demander la clé pour y accéder. Solution qui ne peut cependant pas fonctionner avec un taux de fréquentation important. 

Modifié par Babarette

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ferris

Peu d'interêt effectivement, car cette histoire d'accès n'aurait de sens que si trois conditions sont réunies :

1) que quelqu'un aille vérifier l'état des toilettes dès qu'on lui rend la clé.

2) que l'accès soit réservé aux usagers, dont on prendrait le nom ou la carte en gage : pas d'anonymat.

3) que l'accès soit interdit non seulement aux non usagers mais aux fréquentants non emprunteurs, qui pas de carte et ne sont pas identifiables.

 

Or tu parles d'accès aux usagers inscrits ou non, donc pas d'identification possible. Tu n'as pas à demander ses coordonnées à un non inscrit.

Le taux de fréquentation n'est pas la vraie réponse, car il suffirait de n'avoir qu'une ou deux toilettes ouvertes (dont celle réservée aux handicapés, non accessible aux autres, donc cela ne fait qu'une) pour pouvoir aller en verifier l'état après usage. Les autres usagers feraient la queue (et la gueule...)

 

Il n'y a pas de normes de nombre pour les WC concernant le public, mais uniquement pour les salariés : un cabinet et un urinoir pour vingt hommes et deux cabinets pour vingt femmes. L'effectif pris en compte est le nombre maximal de travailleurs présents simultanément dans l'établissement.

Pour le public on parle de "nombre suffisant" et cela diffère pour les locaux sportifs (2 wc et 2 urinoirs pour 40 usagers simultanés*) ou les salles de spectacle (un WC et un urinoir par centaine ou fraction de centaine de personnes susceptibles d'être admises dans ces locaux par période de trois heures.)

*simultanés ne veut pas dire qu'ils ont envie en même temps, j'explique à Babarette.

 

On peut s'en inspirer pour les bibliothèques....

Nous on n'a pas d'urinoir, mais on a un ascenseur, qui peut servir d'urinoir. On n'avait pas le droit d'installer des caméras dans les toilettes, mais on le peut dans les ascenseurs.

 

De toutes façons la question est réglée grâce çà la loi anti-terroriste : La loi autorisant l’installation de caméras de surveillance dans les toilettes publiques a été votée. Les hôtels, cafés, restaurants, ainsi que tous les établissement disposant de wc accessibles à leurs visiteurs auront dorénavant le droit de s’équiper de caméras de surveillance de niveau 3 (zoom X36 et qualité image HD). Les images devront être stockées pour au moins 24 mois sur les serveurs des entreprises habilitées et seront réquisitionnables par les services de police sur simple demande de ceux-ci. Il ne leur sera pas nécessaire d’obtenir préalablement une commission rogatoire délivrée par un juge d’instruction.http://secretnews.fr/2017/02/16/antiterrorisme-cameras-de-surveillance-bientot-autorisees-toilettes-publiques/

 

Je constate incidemment que le Règlement sanitaire départemental est assez injuste . Ainsi donc pour 20 hommes et 20 femmes qui veulent pisser, il y a parité. Mais pour faire caca, les 20 hommes n'ont qu'un cabinet et les femmes deux. Ce qui est proprement scandaleux. A moins que 10 de nos 20 salariés mâles fassent caca dans leur urinoir, ne serait-ce qu'à titre de protestation. Mais cela gênera ceux qui n'auraient voulu qu'y pisser et la parité sautera alors aussi côté pipi. C'est compliqué. Bon, je sais, ils n'auront pas envie en même temps. Mais c'est une question de principe.

 

Ce qui n’empêche que cameras, urinoirs, parité ou non, il faudra recruter une dame-pipi (ou un monsieur) capable d'intervenir sur le coup. Et un contractuel pour visionner les images des cameras de surveillance.

 

Naturellement si c'est un terroriste qui change sa ceinture d'explosifs, on ne fait semblant de rien....

 

Autre aspect des choses, scientifique celui-ci, c'est que les femmes urinent davantage que les hommes Avez-vous remarqué, lorsque vous attendez à une toilette publique, que la queue (si je puis dire) est toujours plus longue du côté des femmes que celui des hommes ? Eh bien il y a une explication : D’après une étude réalisée par des spécialistes d’urologie sur l’absorption liquide et la fréquence urinaire des femmes et hommes pendant 24 heures, ils ont pu démontrer que les femmes urinent plus souvent que les hommes, mais pas parce qu’elle boivent plus. D’une manière générale, les hommes ont une consommation de liquide plus élevée, mais ils n’ont pas besoin de soulager aussi souvent leur vessie que les femmes. Quand vient le moment, ils évacuent une quantité plus élevée que celle du genre féminin. La raison de cette différence ? la capacité de leur vessie est plus grande. 
Tandis que les femmes souffrent par contre le syndrôme de la suractivité de l’appareil, ce qui explique leur besoin fréquent d’aller au toilette.

 

Il serait peut-être utile de prendre cet aspect des choses en compte.

 

Si tu as d'autres remarques Babarette, le forum est à ta disposition :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
B. Majour
Le 20/01/2018 à 19:32, Ferris a dit :

*simultanés ne veut pas dire qu'ils ont envie en même temps, j'explique à Babarette.

 

:D

 

Et pourtant, c'est souvent ce qui arrive. Heures de repas identiques = envie de toilettes identiques.

 

Pour la question de la capacité de vessie.

Celle des femmes est plus grande, ce qui pourrait déjà être une explication.

 

De manière physiologique, la contenance de la vessie est en moyenne plus élevée chez les femmes (350-600 cm3) que chez les hommes (250-500 cm3). La sensation de besoin se fait ressentir à partir d'environ 300 ml.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Vessie

 

Là, on se demande bien un peu comment font les hommes avec une vessie de 250 cm3. Ils ne pissent jamais ? :drool:

 

Pour la question de la queue de l'embouteillage dans les toilettes des dames.

On a ce site :

http://cowatercloset.com/chiffre.php

Parce que nous passons un peu de temps à chaque passage aux toilettes !

Nous allons en moyenne 5 à 8 fois aux toilettes par jour.


entre 2 minutes 33 secondes et 3 minutes pour chaque passage aux toilettes en moyenne pour les femmes.

entre 1 minute 24 secondes et 2 minutes pour chaque passage aux toilettes en moyenne pour les hommes.

 

Sans doute parce que les hommes ne s'essuient jamais les mains après être passés aux toilettes pour... 62 % d'entre eux.

http://www.medisite.fr/a-la-une-62-des-hommes-ne-se-lavent-pas-les-mains-apres-etre-alles-aux-toilettes.809059.2035.html

C'est là où les hommes gagnent du temps, et accélèrent la rotation. :tongue:

 

On peut encore regarder ce qui suit :

Habitudes de vie. Il faut s'attendre à remplir plus vite sa vessie si on a l'habitude d'avoir en permanence un verre ou une bouteille d'eau à la main (*). Qui plus est, le café et le thé pris en grande quantité (plus de cinq tasses par jour) ont un effet diurétique (qui augmente la sécrétion urinaire) et irritant sur la vessie, ce qui l'amène à se vider souvent. L'alcool (la bière surtout) a aussi un effet diurétique, tout comme certains produits naturels : la glucosamine, les herbes qui "nettoient l'organisme" et les produits aux propriétés dites amaigrissantes.

 

(*) On notera ici que si les femmes avaient plutôt un verre ou une bouteille de gnôle à la main, elles pisseraient moins souvent. Il faudrait déjà qu'elles arrivent aux toilettes.

 

Si on était mauvaise langue, on pourrait ajouter que parler beaucoup, ça dessèche les muqueuses. Donc, les dames boivent plus.

Mais je ne suis pas mauvaise langue, ce n'est pas la faute des femmes, c'est celle de la protéine FOXP2 : http://www.atlantico.fr/atlantico-light/c-est-prouve-femmes-parlent-beaucoup-plus-que-hommes-646038.html

 

 

Sinon, Ferris, pour finir, je te conseille une plante verte dans ton ascenseur... des fois que.

 

Ah oui, si j'ai bien compris toute l'histoire, ce sont donc les femmes qui sont les plus pénalisées par la fermeture des toilettes des bibliothèques.

Encore un procédé discriminatoire en bibliothèque. On en apprend tous les jours. :yes:

   Bernard

 

P.S. : (Cependant ce qui fait plaisir, c'est de constater que les femmes ne sont pas forcément plus "propres" que les hommes, sauf si Barbarette a utilisé des toilettes mixtes, ou s'est rendue chez les hommes... ce qui arrive fréquemment quand les toilettes dames sont sur-saturées !)

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ferris

Pour rétablir la parité, éviter les files d'attente et éviter aux femmes de se retrouver dans des endroits sales puisque fréquentés par des hommes, ou de se pisser dessus vu leur énorme vessie, la solution existe. Et on devrait en fournir dans tous les ERP publics (uniquement aux inscrites de la commune évidemment, et pas aux bénévoles qui ne sont ni lectrices inscrites- payantes ni appartenant à la fonction publique.) : le pisse-debout !

https://vivredemain.fr/2016/07/03/accessoire-femmes-pisse-debout/ (y a même une vidéo)

Il est actuellement en promo chez Amazon, vendu par 3 à 2.70 !

Une vraie bibliothèque troisième lieu se devrait d'offrir ce service, et qui devrait recevoir le soutien de toutes les féministes qui dirigent nos bibliothèques.

Seulement voilà, les féministes militantes se battent avant tout pour que la société leur permette de vivre pleinement leur féminité, davantage que pour pisser comme un homme. Alors qu'elles attendent...:drool:

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Babarette

Près d'un euro par pisse-debout, qui sont je suppose à usage unique... on n'a pas intérêt à être une grande consommatrice de thé. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ferris
il y a 53 minutes, Babarette a dit :

qui sont je suppose à usage unique

 

Étonnamment, cette supposition est exacte. Toutefois chacun conserve sa liberté d'usage. Nous n'avons pas à nous immiscer dans l'intimité des gens.:)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
B. Majour
Il y a 3 heures, Babarette a dit :

Près d'un euro par pisse-debout, qui sont je suppose à usage unique

 

Ta ta ta

https://www.pissedebout.fr/reutilisables/16-pisse-debout-reutilisable.html

10 euros.

Spray antibactérien 3,50.

Trousse : 4,90

Utile pour aller en Australie ou en Chine d'après le commentaire.

 

https://www.ebay.ca/itm/Pisse-debout-feminin-silicone-pliable-reutilisable-urinette/282486973749?rmvSB=true

5 $ canadien

 

Tu peux boire du thé tranquille. :ninja:

Modifié par B. Majour
Parce qu'elle le vaut bien

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Babarette

Merci, grâce à vous, ma vie va changer: je vais enfin pouvoir pisser debout

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ferris
Il y a 18 heures, B. Majour a dit :

10 euros.

Spray antibactérien 3,50.

Trousse : 4,90

Utile pour aller en Australie ou en Chine d'après le commentaire.

 

Oui, parce que chez nous, à ce prix là ce n'est plus du service public,  c'est du commerce.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×