Aller au contenu
Clara Montlouis

Catégorie B : quelles responsabilités ?

Messages recommandés

Pigranelle

Il n'y a pas que les postes d'accueil/prêt/retour où on est en contact avec le public: si tu fais des accueils de classe, des animations, des clubs lecture tu as aussi une autre proximité avec le public quand bien même tu ne ferais pas beaucoup de "service public".

Un exemple en BU, ma chef catégorie A fait assez peu d'heures en service public, par contre elle fait la plupart des formations aux Masters et doctorants, et quelques licences. Pour les doctorants notamment elle les suit de très près, quand ils la croisent ils lui serrent la main au minimum, quand ils ne lui claquent pas la bise, et pourtant nous sommes une "grosse" structure (grosse pour vous, moyenne à l'échelle des autres BU).

Pareil pour nous les B, c'est vraiment lors des formations qu'on crée le lien. Nos bureaux donnent sur la salle de lecture et sont vitrés, et sauf quand on est au téléphone nos portes sont ouvertes. Alors c'est vrai que c'est relativement rare qu'on vienne nous voir dans notre bureau pour une vraie demande documentaire (autre que l'utilisation de l'imprimante je veux dire), quand on en a deux dans la semaine on est contents; mais on voit la salle, on voit ce qu'il s'y passe, on voit nos habitués.

 

Sinon je suis d'accord avec Ferris et Louve (le pb aussi c'est qu'il y en a certains on se demande bien où on pourrait les mettre, et comme personne n'en veut en interne... :ermm:)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ferris
Il y a 3 heures, Pigranelle a dit :

Il n'y a pas que les postes d'accueil/prêt/retour où on est en contact avec le public: si tu fais des accueils de classe, des animations, des clubs lecture tu as aussi une autre proximité avec le public quand bien même tu ne ferais pas beaucoup de "service public"

 

Entièrement d'accord. Il faut de réelles qualités pour animer des groupes. Mais le problème est là : quand on part sur des rôles pré-définis par grade, comment pourra t-on donner à quelqu'un la possibilité de montrer ses qualités particulières dans tel ou tel domaine ?

 

Par ailleurs on créera insidieusement cette fichue catégorisation des tâches : celles qui sont justes bonnes à faire bip bip avec la mère Michu en lui demandant si sa hanche va mieux, et celles qui accueillent des classes, des handicapés, bébés lecteurs et autres groupes.

 

Quand tu dis que ta chef , categorie A, fait la plupart des formations aux Masters et doctorants, et quelques licences. Pourquoi ? Parce qu'elle est A ? Y a pas un seul B chez vous, surtout en cette période de personnels sur-diplômés, qui pourrait le faire aussi ? 

 

Et là encore en contrepartie, vous créerez insidieusement entre vous une hiérarchisation qualitative : Les B qui font marcher le copieur en regardant par la vitre, et la B qui accompagne un Master.

 

On n'en sort pas. La Fonction publique ne peut pas fonctionner à la reconnaissance qualitative des gens. C'est dans ses gènes. Le concours a sélectionné. Point-barre.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Louve
il y a 7 minutes, Ferris a dit :

Quand tu dis que ta chef , categorie A, fait la plupart des formations aux Masters et doctorants, et quelques licences. Pourquoi ? Parce qu'elle est A ? Y a pas un seul B chez vous, surtout en cette période de personnels sur-diplômés, qui pourrait le faire aussi ? 

 

Et là encore en contrepartie, vous créerez insidieusement entre vous une hiérarchisation qualitative : Les B qui font marcher le copieur en regardant par la vitre, et la B qui accompagne un Master.

 

Pour connaître un peu le milieu universitaire,  tout dépend de l'organisation locale. Ainsi je connais une BU où les BIBAS assurent les formations aux master après que chacun ait pu montrer ses compétences.

Chez moi par exemple, j'ai une nana adjointe du patrimoine diplômée, elle ne veut surtout pas être "B", aime le fait d'être une exécutante.

J'ai aussi une nana (de mon âge) avec une maîtrise de lettres, promue il y 3 ans assistante et bien elle préférait son petit boulot pépère d'adjoint. Elle évolue doucement.

 

Dans le même ordre d'idée, je suis en train de repenser totalement l'organisation du service en fonction des compétences de chacun et chacune et ai donc dit qu'il ne suffisait pas que TrucMuche dise vouloir faire telle chose pour l'acter, d'une part car il peut se leurrer sur ses compétences et ses capacités, d'autre part car l'idée n'est pas de gérer des pôles par affinités de personnes (oui je le vois venir grand comme un gratte-ciel). Si tu ajoutes à ça le fait de dire que ce n'est pas la filière qui compte mais le poste, le travail à exécuter, ce n'est pas une sinécure!

Et nombreux sont ceux qui pensent que finalement une organisation  pyramidale c'est bien mieux, en partie parce que l'on peut gueuler contre le chef qui de toutes façons ne comprend rien, de toutes façons est incompétent, et puis si y'a un souci, je me retire...

Tout n'est pas blanc ou noir. 

Modifié par Louve

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ferris

Ben "C" comme réponse, j'ai trouvé ça un peu court, donc pas clair....mais c'est peut-être du texto, ou un truc de jeune, je ne sais pas.:bye:

Modifié par Ferris

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Louve
à l’instant, Ferris a dit :

Ben "C" comme réponse, j'ai trouvé ça un peu court, donc pas clair....mais c'est peut-être du texte, je ne sais pas.:bye:

 ??????

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ferris

Ah ben là ça y est, tu as corrigé, et je comprends tout.

 

il y a 18 minutes, Louve a dit :

il ne suffisait pas que TrucMuche dise vouloir faire telle chose pour l'acter, d'une part car il peut se leurrer sur ses compétences et ses capacités, d'autre part car l'idée n'est pas de gérer des pôles par affinités de personnes (oui je le vois venir grand comme un gratte-ciel).

 

Exact, si c'était facile, ça se saurait. Il y a un truc dont il faut se méfier c'est, en evaluation, l'agent qui réclame une formation, en espérant que tu feras automatiquement évoluer sa fiche de poste après son stage. C'est parfois très stratégique mais ne révèle pas nécessairement des qualités.

Quant aux choix affinitaires, c'est la merde classique. Bien qu'on puisse y voir un (tout petit) avantage, c'est que si je prends, pour me seconder par exemple sur une tâche importante, une personne que j'aime bien (ben oui, on n'est pas des robots) il y a des chances qu'on s'entende bien et qu'au total ça fonctionne.

Sauf si c'est une gourde, évidemment.

Mais dans ce cas nous n'aurons aucune affinité, et la question ne se posera pas, puisque je suis supérieurement intelligent et que je déteste les gourdes, surtout si elles s'appellent TrucMuche, ce qui est assez vulgaire.:hyper:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Louve
à l’instant, Ferris a dit :

Quant aux choix affinitaires, c'est la merde classique. Bien qu'on puisse y voir un (tout petit) avantage, c'est que si je prends, pour me seconder par exemple sur une tâche importante, une personne que j'aime bien (ben oui, on n'est pas des robots) il y a des chances qu'on s'entende bien et qu'au total ça fonctionne.

 

Tu peux avoir des affinités avec une personne et savoir que tu ne pourras pas bosser avec elle! 

Tiens, nous par exemple; à mon avis, dans une même structure, nous aurions pu nous friter sérieusement!

 

Enfin , sinon, parce que je ne le dis pas suffisamment: J'AIME MON TAF!!!!  

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ferris

C"est sur que nos deux caractères n'ont aucune chance de s'accorder. Mais nos parcours sont trop différents aussi pour être comparables. Moi aussi j'aime mon taf, mais on n'a pas choisi le même, et pas à la même époque. Et on ne met pas nos priorités au même niveau. Moi il me faut, viscéralement, le contact avec le public. Tous les jours. Si j'ai pas ma dose, je suis réellement en manque. Tu ne me feras jamais travailler une journée enfermé dans un bureau. Devenir conservateur ? Je n'y ai jamais songé une minute. Pour moi c'est un autre métier, simplement, tout aussi éloigné de moi que le travail en BU ou en BDP.

En plus j'ai un caractère de cochon et je ne suis pas diplomate pour un sou. Avec le temps et l'expérience j'ai réussi à développer des stratégies pour faire passer la sauce, c'est tout. Là on se rejoindrait peut-être, mais aucun des deux ne voudrait lâcher son os.

 

Tu sais, ma Louve, à force de se rendre compte de la dose de mépris teinté d'indifférence avec laquelle nous sommes traités depuis la nuit des temps, nous ne pouvons pas devenir des gens aimables, affables et courtois. Des gentils. Sinon on crève.

Alors on se bat, en permanence, chacun avec ses méthodes et son vécu. Et si au passage il faut écrabouiller, ben on écrabouille. Là on se rejoint, et souvent sur le fonds aussi.

Pour continuer à aimer ce qu'on fait il faut se battre contre ceux qui voudraient nous en empêcher, dévaloriser notre boulot. Et ne pas culpabiliser. Le Service Public, c'est nous qui l'incarnons, pas les Elus ou l'Armée mexicaine. C'est simple au fond.

 

Encore un an à serrer des paluches de décideurs sinistres et je dégage. Enfin. Tu sais, quand un fonctionnaire fout le camp, en général il adresse un mail collectif à la communauté des fonctionnaires, pour un pôt de départ et autres foutaises. Ben moi j'ai décidé de faire mes adieux à mes lecteurs, directement (enfin ceux qui ont un mail), de vrais adieux, sincères, en les remerciant .

 

Et je sais que ça sera dur à vivre, mais c'est décidé. Partir comme je suis arrivé. Avec eux et pour eux.

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Louve

C'est sûr, nous n'avons pas les mêmes parcours.

Les choix que j'ai fait c'est pour les publics, bien sûr ne plus les voir me manque certains jours et puis quand des gamins ont un sourire jusqu'aux oreilles, des p'tits vieux se fendent d'un courrier au maire pour dire que vraiment c'est bien, qu'en réunion publique la question de la médiathèque de plage est posée  par un habitant (avec ses mots à lui) parce que c'est bien joli vos dessins monsieur mais nous la médiathèque de plage elle nous fait du bien (je te laisse imaginer la tête du designer fier de son super projet de la mort qui tue), je sais que je bosse bien.

 

Lors de mon entretien d'évaluation mon DG m'a dit que j'ai un caractère trempé. Oui, je le reconnais, oui je peux mordre et ne pas lâcher, ça dépend avec qui.

Mais Ferris, c'est des bib comme toi qui m'ont convaincue qu'il ne fallait jamais, au grand jamais, oublier que c'est pour les publics que nous travaillons, surtout les derniers de cordée.

 

 

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Pigranelle
Citation

Quand tu dis que ta chef , categorie A, fait la plupart des formations aux Masters et doctorants, et quelques licences. Pourquoi ? Parce qu'elle est A ? Y a pas un seul B chez vous, surtout en cette période de personnels sur-diplômés, qui pourrait le faire aussi ? 

Elle les fait parce qu'elle est la plus compétente pour ça : elle fait les master de droit et les doctorants (qui sont à 90% en droit) parce que dans mes collègues B un part à la retraite cette année et donc ne désire pas s'impliquer davantage, et l'autre n'est pas branché formations. Les formations en Droit ça s'improvise pas. Par contre on fait tous des formations aux L1 (visite de la BU, catalogue), certains C y participent à la mesure de leurs envies (du simple soutien logistique au binôme à niveau égal avec un B). Je fais les formations aux masters d'éco-gestion, et là j'ai suivi une formation spécifique en Droit qui me permettra de prendre part aux formations masters et doctorants de droit. En fait chez nous les B sont "obligés" de faire un minimum de formations (notamment L1 et C2i), ceux que ça intéresse réellement font le choix d'en faire plus; les A et les C en font aussi mais seulement s'ils le désirent (et en général ceux qui le désirent ont les compétences pour ou sont envoyés en formation). Je ne dis pas que c'est parfait, parce que certains B ne veulent pas en faire et sont quand même obligés, mais c'est relativement équilibré, et un C peut faire valoir son implication dans les formations pour son évolution de carrière. Après on a un certain nombre de personnes qui ne veulent plus faire de formations justement parce que par le passé ils en faisaient et n'ont pas vu leur carrière évoluer...

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Restaurer la mise en forme

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


×
×
  • Créer...