Jump to content
louiseeng

Atelier de médiation animale en bibliothèque

Recommended Posts

louiseeng

Bonjour à tous ! :ahappy:

 

Je suis étudiante en deuxième année de Master MEEF Pratiques et Ingénierie de la Formation - Parcours Ingénierie Pédagogique.

 

Dans le cadre de mon mémoire de fin d'études, j'étudie la mise en place d'ateliers de médiation animale à la Médiathèque du Haut-du-Lièvre de Nancy...  Je m'explique : dans le cadre d'un projet culturel visant à dynamiser un quartier politique de la ville, une association et ladite médiathèque ont mis en place des ateliers d'écriture, de lecture et de BD.... à destination des habitants du quartier. La finalité de ce projet était la production d'un spectacle créé par les habitants lors des ateliers et ayant lieu sur la scène du théâtre de Nancy. Dans ce projet, un dispositif innovant a été proposé aux habitants du quartier : des chiens de lecture (sur le modèle de ce qui se fait aux Etats-Unis et dans les pays scandinaves) ! Lors de séances de lecture à voix haute, le public (groupe d'enfants ou groupe d'adultes) était amené à faire la lecture à des chiens médiateurs. Les objectifs de ces ateliers étaient de rapprocher de la lecture des publics peu à l'aise avec cette activité et de les amener petit à petit vers la scène du théâtre de Nancy (les chiens étant pour eux un public non jugeant). Si vous voulez en savoir plus, voici le blog du projet : https://vudeno.blogspot.com

 

Afin d'alimenter mon mémoire, j'aimerais savoir si certains d'entre vous ont déjà mis en place ce type d'ateliers dans une bibliothèque, y ont participé ou en ont déjà entendu parlé. N'hésitez pas à partager vos expériences ! 

 

Je vous remercie d'avance pour vos réponses :D

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pigranelle

Heu... non je peux pas t'aider, si je dois faire lire des gens à voix haute j'installe d'abord un climat de bienveillance et j'utilise pas des chiens pour ça, oui parce qu'il y a des gens qui sont capables de ne pas porter de jugements aussi... (d'ailleurs qui dit que les chiens ne jugent pas? Comment faites-vous si un chien ne veut pas écouter?)

Share this post


Link to post
Share on other sites
B. Majour

Bonjour

 

Oui, j'en ai entendu parlé.

Tu as des expériences concluantes aux USA

https://www.webjunction.org/news/webjunction/dogs-in-libraries.html

 

Pour Pigranelle, il y a un passage spécial BU

 

Dogs in Academic Libraries

Young children aren’t the only ones who benefit from time with a therapy dog. Interacting with an animal has been shown to reduce blood pressure, lower cortisol levels, and increase oxytocin, the hormone associated with trust and relationship-building. That’s why the University of Connecticut’s Homer Babbidge Library on Storrs campus implemented the Paws To Relax program, which allows students to spend time with a therapy dog during the most stressful time of the year: finals. The stress of studying and test-taking compounds the stress that many students already experience by being away from their home-based support system—and away from their family pet. Paws To Relax brings therapy dogs of all breeds to the library, from pugs to golden retrievers to rottweilers. According to a paper published in the journal College & Undergraduate Libraries, the program it was easy to implement, and the student response was exceptionally positive.  

 

Si le chien ne veut pas écouter, on le sort pour lui faire faire un petit tour.

Ou on prend un chat.

 

Bien sûr, on pourrait prendre des serpents ou des araignées, c'est beaucoup plus calme et patient.

Mais moins attirant, pour les enfants, qu'un chien ou un chat docile. Encore que.

 

D'autres liens

https://www.tdi-dog.org/OurPrograms.aspx?Page=Libraries

https://thebark.com/content/reading-dogs-help-children-learn

 

On peut chercher

youtube therapy dog library

pour se convaincre... qu'au moins, ça fait parler de la bibliothèque. :wink:

 

On peut aussi regarder ce livre présenté par Gérard Collard.

https://www.youtube.com/watch?v=UEUD8h3o4Hg

explications et plus de détails ici

http://www.leslecturesdeliyah.com/histoire-pour-enfants-chien-bibliotheque/

http://www.jeuxtulis.fr/2017/10/le-chien-de-la-bibliotheque.html

La petite fille de l'histoire met du temps à fluidifier sa lecture, notamment à voix haute et le cercle vicieux du stress l'empêche de s'en sortir. Son enseignante essaie de l'aider en l'encourageant avec un petit cœur, mais elle, elle veut une étoile qui montre qu'on a réussi. A la bibliothèque, elle apprend à lire à un chien, qui ne la juge pas, ne la reprend pas, n'attend rien que ce moment passé avec elle. Alors, la petite prend confiance apprend que chacun progresse à son rythme.

 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pigranelle

Pour le stress mes étudiants se débrouilleront avec des exercices de cohérence cardiaque qui sans doute aboutissent à peu près au même résultat, même si d'un point de vue marketing ça fait tout de suite moins le buzz. Après pour les gosses forcément ça marche puisque de toute façon ils adorent les animaux. Je connais une école où ils forment régulièrement des binômes avec 1 élève de primaire et 1 élève de maternelle et le grand lit au petit, ça marche bien aussi et ça met moins de poils sur la moquette :lol:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ferris
il y a une heure, Pigranelle a dit :

1 élève de primaire et 1 élève de maternelle et le grand lit au petit, ça marche bien aussi et ça met moins de poils sur la moquette

 

Nous on fait des binômes avec des petits et des grands-mères. Ils adorent les grands-mères. Par contre il y a parfois des poils sur la moquette....

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pigranelle

Sinon d'un point de vue légal je pense qu'il faut que les animaux soient assurés, sinon en cas de morsure/fuite ou tout autre problème la bibliothèque sera tenue pour responsable. Dans les exemples américains les animaux ont passé une certification, il faut voir ce qu'il en est en France, si c'est le propriétaire qui paye tout ça et qui derrière amène bénévolement son chien ou si la bibliothèque engage des frais pour dressage de chiens... :ermm:

@Ferris faut prendre que les chauves ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ferris
il y a une heure, Pigranelle a dit :

@Ferris faut prendre que les chauves ;)

 

Y a pas que les cheveux....:sick:

Share this post


Link to post
Share on other sites
B. Majour
il y a une heure, Pigranelle a dit :

faut prendre que les chauves

 

Surtout parce que les chauves sourient.

 

 

Pour les chiens, ce sont presque tout le temps des races qui aiment les enfants et qui ont de très bons contacts avec eux.

Le maître est aussi là, ou pas loin en général.

 

https://www.idboox.com/culture/des-chiens-dans-une-bibliotheque-pour-inciter-a-lire/

elle poursuit : «Il n’y a pas d’adultes qui leur disent qu’ils font quelque chose de mal, et ils ne ressentent aucune pression, ils font juste la lecture à ces chiens qui sont doux et calmes »

 

Les chiens invités à la bibliothèque ont été dressés pour apporter calme et plénitude aux enfants.

Et dressés pour pas faire pipi partout.

Ni bouffer les bouquins.

 

Il me semble aussi évident que les premiers contacts sont à observer de près. Tous les enfants ne sont pas "doux et calmes" avec les animaux.

cf. https://journalmetro.com/actualites-ile-des-soeurs/1093026/chiens-de-bibliotheques/

 

Pour la formation

https://www.pawsitivityservicedogs.com/rules_and_regulations

Therapy Dog: This is a confusing term because it sounds like the others, but it doesn’t actually confer any special rights. While a Service Dog is trained for one specific handler with a disability and the dog must perform at least one task for that person, a Therapy Dog is used by a group of people. You might see children reading to them in libraries, or they might visit elderly people in nursing homes or patients at a hospital. More recently, they are often taken to college campuses or places where something tragic has happened so they can provide support and comfort. There are no laws regarding the training of Therapy Dogs, but there are specific courses that handlers can take if they’d like to get their dog certified to perform this work. Although “Therapy Dog” is not a federally-defined term, one court provided this specification: “Unlike service dogs, therapy dogs are not legally defined. Therapy dogs undergo and pass evaluations according to standards set by national organizations. They have been trained as a team with their owner/handler to provide therapeutic comfort or emotional support to people”.[3] In other words, while a Service Dog can only be owned by someone with a disability, anybody can own a Therapy Dog. While there are no laws to define what type of training Therapy Dogs must have, many places won’t allow Therapy Dogs unless they have undergone special training and achieved certification. Most handlers who want to volunteer just train their pet dog really well and then get it certified by a therapy dog organization such as the American Kennel Club or PetPartners. However, a Therapy Dog does not have the right to enter public buildings like a Service Dog does. Only in specifically defined situations can a volunteer bring their Therapy Dog to a hospital, library, or other public space.

 

A défaut nos collègues suisses, sont plus prudents

Un chien et des livres

http://biblio.vevey.ch/Default/basicfilesdownload.ashx?itemId=26195

 

Hatchiko a 5 ans et il a une stature imposante. Avec ses oreilles tombantes, son air bonasse et sa démarche indolente, il inspire confiance. 

Contre-indication absolue : allergie aux poils de chien
Contre-indication relative : peur des chiens

 

Peur des chiens... Vu le molosse, c'est effectivement plus prudent de préciser

http://biblio.vevey.ch/basicimagedownload.ashx?itemId=26196

 

En tout cas, des formations de chiens médiateurs, pour l'instant il n'y a qu'un seul organisme de zoothérapie en France, et la formation a lieu ici

https://www.institutfrancaisdezootherapie.com/formation-a-leducation-du-chien-mediateur.ifz

Formation à l'éducation du chien médiateur

Descriptif de la formation et résultats attendus.

Coût 599 euros, 4 jours. (en 2019)

 

Ils en sont à la session 67. Six couples maîtres/chiens formés à chaque séance. On a donc dans les 400 chiens médiateurs en France.

 

Si des collègues se lancent dans ce genre d'opération, la formation indique tout ce que le chien doit accepter et être en mesure de faire.

La responsabilité d'un accident est toujours à envisager. Bien luné un jour ne veut pas dire bien luné toujours. Et si on ne veut pas avoir affaire avec la SPA, le bien être de l'animal compte aussi.

 

 

De toute façon, à défaut de chiens, on aura bientôt ça

https://www.idboox.com/economie-du-livre/book-bot-ce-robot-rapporte-les-livres-empruntes-a-la-bibliotheque/

Dehors ou à la bibliothèque, pas d'importance. Ok, on leur mettra du poil synthétique à caresser. :wink:

 

 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Epsy
Le 17/04/2019 à 15:52, B. Majour a dit :

Contre-indication absolue : allergie aux poils de chien

 

Oui, et ça me gêne vraiment cette exclusion. D'autant que de plus en plus de gamins sont allergiques. Et ça implique de nettoyer du sol au plafond la salle / médiathèque après cette animation. Après, vous me direz, on a le même souci avec les chiens d'aveugle et on n'en fait pas tout un pataquès. Je sais pas :ermm:

 

Epsy.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ferris

L'allergie aux poils d'animaux domestiques est effectivement en forte augmentation d’après l'OMS. et toutes autres formes allergiques se traduisant par de l'asthme. D'après les estimations de l'OMS, il y a actuellement 235 millions d'asthmatiques dans le monde. C'est la maladie chronique la plus courante chez l'enfant. ... Plus de 80% des décès dûs à l'asthme sont enregistrés dans les pays à revenu faible ou intermédiaire. L'asthme est sous-diagnostiqué et insuffisamment traité. Et cela seul suffirait à nous dissuader de jouer à ces petits jeux.

 

Tout cela nous entraînerait d'ailleurs bien plus loin. Les bibliothèques Tiers-lieu et leurs élites fumeuses commencent à utiliser les enfants comme cobayes ? Les mamies tricot ne leur suffisent plus ?  On a connu bien pire dans les années 70 en matière d'enfant cobaye. Mais ce n'est pas une raison pour continuer. Avons nous affaire a des enfants autistes reconnus comme tels  ou autres pathologies relevant de la psychanalyse  ? Non. Mais pour qui se prennent-ils ces petits fonctionnaires cultureux imbus de leur personne et dont les compétences cacheraient des capacités illimitées en matière psychanalytique ? On fait un coin-jeux et on s'appelle ludothèque. Scandaleux. Allez visiter une vraie ludothèque, vous verrez ce que c'est. On achète une imprimantre 3D qu'on propose en libre service et on fait« redécouvrir les joies du bricolage créatif ». Idem pour les Leçons de tricot et de crochet, et j'en passe. On avait les séances "bébés lecteurs, très controversées sur le plan pédagogique ce qui fait qu'on les classe dans les activités d'éveil, ce qui veut dire tout et n'importe quoi,  le 0-3 ans étant tout sauf un lecteur même potentiel, et maintenant on lâche les chiens ! D'ailleurs on s'en sert aussi dans les maisons de retraite et certains établissements psychiatriques.

 

Tu fais quoi comme métier, tricoteur option broderie, grainetier en partenariat avec les circuits courts,  ludothécaire, imprimeur 3D, animateur PS4,  ou éthologue ?

Non, bibliothécaire seulement.

Ah bon, seulement ? ça doit être chiant, non ?

 

Les animaux familiers jouent un rôle non négligeable, parfois essentiel, dans le déverrouillage du monde intérieur de l’enfant, et ainsi dans la levée de ses blocages ou inhibitions. En interaction avec un partenaire animal qui ne juge pas, ne trahit pas et ne renvoie pas aux difficultés personnelles ou familiales, et qui déploie un registre de comportements interprétés comme des signes d’adhésion, les enfants peuvent exprimer ce qu’ils ressentent, perçoivent et pensent. Toutes proportions gardées, et évidemment sans confusion, l’animal familier remplit alors un rôle qui s’apparente à celui d’un psychanalyste, sauf qu’il donne l’impression ou la certitude de prendre délibérément parti pour les êtres dont il partage au quotidien les activités. Par son attitude d’écoute apparente, l’animal familier a le pouvoir d’apaiser et de rassurer l’enfant qui lui parle et le regarde, de lui donner ou redonner confiance, et de lui permettre de dépasser ou relativiser ses peurs.(https://www.cairn.info/ethologie-appliquee--9782759201914-page-108.htm)

 

Une fois de plus cette profession a la dérive, ouverte désormais à tous les vents, se donne des airs et ce n'est pas nouveau, dont elle n'a ni la musique ni les paroles. C'était ridicule, cela devient dangereux, comme le souligne Epsy, et clivant aussi car cela exclut des gens.

 

N'étant pas né de la dernière pluie, je vois de plus en plus à quelle "liberté" se referaient celles et ceux qui au précédent congrès de l'ABF ont voté contre la proposition d'une Loi sur les bibliothèques. Car, outre qu'elle restaurerait les fondamentaux de la profession comme objectifs prioritaires, mettant pas mal de structures sur un pied d'égalité dans le niveau du service rendu (salut les riches !) ,risquerait aussi d'empêcher pas mal de pratiques dérivantes et de crétineries subventionnées, et qui plus est totalement totalement non maîtrisées.

 

Nous sommes de petits fonctionnaires de la lecture publique, peu ou pas formés pour la plupart, le plus souvent sur le terrain, au bout de de la chaîne du monde de l'édition, qu'elle soit numérique ou non, et même là nous ne sommes pas au top . Cœur de métier : l'accueil. Devenu médiation. Créations de en plus nombreuses : le prêt/retour automatisé, y compris pour de très moyennes structures, c'est devenu le Saint-Grall. De façon à rendre le lecteur plus autonome. Bien sur....Quand on n'aime pas les gens on leur donne les moyens de l'autonomie. En Français, nous faites pas chier, y a tout ce qu'il faut sur le site, la page facebook et l'automate. Nous on a nos animations à préparer !

 

Alors redevenons ce que nous sommes ou étions, pour ceux qui s'en souviennent, et tâchons d'être meilleurs dans notre domaine.

Edited by Ferris

Share this post


Link to post
Share on other sites
B. Majour
Il y a 18 heures, Epsy a dit :

D'autant que de plus en plus de gamins sont allergiques. Et ça implique de nettoyer du sol au plafond la salle / médiathèque après cette animation.

 

L'allergie ?

Oui, c'est vrai.

 

Avertissement sur l'épilepsie Certaines personnes sont susceptibles de faire des crises d'épilepsie comportant, le cas échéant, des pertes de conscience à la vue, notamment, de certains types de stimulations lumineuses fortes : succession rapide d'images ou répétition de figures géométriques simples, d'éclairs ou d'explosions. Ces personnes s'exposent à des crises lorsqu'elles jouent à certains jeux vidéo comportant de telles stimulations, alors même qu'elles n'ont pas d'antécédent médical ou n'ont jamais été sujettes elles-mêmes à des crises d'épilepsie. Si vous-même ou un membre de votre famille avez déjà présenté des symptômes liés à l'épilepsie (crise ou perte de conscience) en présence de stimulations lumineuses, consultez votre médecin avant toute utilisation. Les parents se doivent également d'être particulièrement attentifs à leurs enfants lorsqu'ils jouent avec des jeux vidéo. Si vous-même ou votre enfant présentez un des symptômes suivants : vertige, trouble de la vision, contraction des yeux ou des muscles, trouble de l'orientation, mouvement involontaire ou convulsion, perte momentanée de conscience, il faut cesser immédiatement de jouer et consulter un médecin.

=> Donc, interdisons les jeux vidéos en bibliothèque ?

 

Pourtant, ce n'est pas le cas. :wink:

 

Pour les animaux, ça implique de bien brosser le chien avant son passage à la bibliothèque. Et surtout qu'il soit propre quand il vient. (et pas mouillé. J'aimerais pas être à côté du molosse suisse quand il va s'ébrouer ! :D)

 

Et si vraiment c'est trop triste pour les gamins allergiques aux poils de chiens, on fait entrer un cheval ou un poney... ou la bibliothécaire (si on l'a bien dépoussiérée, rapport aux poils sus-cités)

 

Pour info :

https://allergies.ooreka.fr/astuce/voir/532199/allergie-au-chien

 

L'allergie au chien affecte 14 % de la population générale, la France étant un pays qui adore les animaux de compagnie et particulièrement les chiens.

 

Allergie au chien : à quoi est-on allergique ?

Contrairement à une idée répandue, on n'est peu allergique aux poils (phanères) du chien et beaucoup à la salive et aux squames (pellicules de peau de l'animal).

Mais les poils servent de transmetteurs lorsque le chien se lèche puis perd ses poils dans les pièces à vivre de l'habitat ou se frotte contre les vêtements de ses maîtres.

Le chien contient une dizaine d'allergènes distincts : des groupes de protéines que l'on retrouve communément également chez le cheval, le bœuf et le chat.

L'allergologie moléculaire a identifié 4 protéines qui sont des lipocalines et une albumine. On les trouve avant tout dans la salive et un peu dans les squames.

Certaines races de chiens sont plus ou moins productrices de ces protéines. Les femelles sont moins productrices de protéines allergisantes que les mâles.

 

Bon à savoir : lorsqu'on est allergique au chien on l'est souvent aussi aux acariens et aux pollens… qui s'accrochent dans les poils des animaux.

 

Certaines races de chien sont réputées hypoallergéniques. Toute proportion gardée, il ne s'agit pas de chiens qui ne comporteraient pas de protéines allergisantes dans leur salive et leurs squames, mais simplement des chiens qui en ont moins ou qui perdent moins leur poils :

Le caniche et le caniche royal (pelage laineux).

Le bichon maltais (peu de squames).

Le bedlington terrier.

Le kerry blue terrier.

Le labrador (peu de lipocalines dans sa salive).

Le Snauzer (pelage laineux).

Le chien d'eau portugais.

Le bouvier des Flandres.

Le labradoodle (croisement d'un labrador et d'un caniche royal)

Attention : adopter un chien hypoallergénique ne garantit pas l'absence de symptômes.

 

Et si vraiment, le poil canin vous horripile.

Alors il suffit d'acheter une brosse FURMINATOR

https://www.dressagechien.net/accessoire-pour-chien/brosse-furminator

Enfin quand je dis j’ai testé cet accessoire pour vous, c’est surtout pour mon chien, ses poils et aussi pour ma femme...

 

Donc, à voir si ça marche aussi sur les bibliothécaires. :D

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ferris
Le 15/04/2019 à 18:47, louiseeng a dit :

Dans le cadre de mon mémoire de fin d'études, j'étudie la mise en place d'ateliers de médiation animale à la Médiathèque du Haut-du-Lièvre de Nancy..

 

Bon, la Science s'étant exprimée, redevenons sérieux. Tu n'es pas la seule à t’intéresser au sujet.Le sujet a été traité à l'ENSSIB dans une réponse récente de janvier 2019. 

https://www.enssib.fr/services-et-ressources/questions-reponses/mediation-animale-en-bibliotheque.

(c'est peut-être toi qui a posé la question :D )

 

Entre autres, il est donné en lien celui de La Médiathèque Louis Aragon de Bagneux (92) qui a proposé en fevrier, avec l'association Science et enfance (Witty Events), une activité "Médiation avec des lapins". )Et quand on est au Haut du Lièvre on n'est pas loin du lapin....(Malheureusement plus aucune trace sur leur site, il faudrait contacter le responsable)

 

Nombreuses références bibliographiques sur la mediation animale.

 

Pour ce qui est des chiens, deux expériences ont été menées menées en bibliothèque :

« Pour les enfants qui avaient un mal de chien à lire, le golden retriever a été la solution. A la médiathèque d’Illkirch-Graffenstaden, au sud de l’agglomération strasbourgeoise, il s’est mené en 2016-2017 une expérience qui a marqué les esprits et que la directrice, Sophie Jacques, espère renouveler au plus vite : un chien pour lire » extrait de l’article de Pascale Krémer « Des chiens pour aider à l'apprentissage de la lecture », paru le 23 mars 2018.

https://www.lemonde.fr/m-perso/article/2018/03/23/des-chiens-pour-aider-a-l-apprentissage-de-la-lecture_5275515_4497916.html

 

(Ce projet n’est pas mentionné sur le site Internet de la Médiathèque Sud d’Illkirch-Graffenstaden mais sur leur compte Facebook. )

 

Deux articles mettent en évidence justement, les limites, les contraintes et les résistances face à la zoothérapie, et ce en dépit d’un engouement croissant.

 

https://www.la-croix.com/Journal/mediation-animale-vogue-2017-05-29-1100851049

 

http://www.animaux-online.com/article,lecture,1641_mediation-animale-une-pratique-complexe-en-pleine-expansion.html#.XAzDwUe5zg6.facebook 

 

A noter tout de même, parmi les nombreuses pratiques realisées à l'étranger , par exemple ici :https://www.santemagazine.fr/actualites/apprendre-a-lire-avec-un-chien-305797, qu'il est precisé que  ces chiens ont suivi un programme d’entraînement pour être à même d’écouter les jeunes lecteurs.

 

Le mieux semblerait de t'adresser à l'institut de zoothérapie le plus proche de chez toi. En effet, finalement cette pratique n'est pas spécifique des bibliothèques.

Edited by Ferris

Share this post


Link to post
Share on other sites
Epsy
Il y a 6 heures, B. Majour a dit :

Donc, interdisons les jeux vidéos en bibliothèque ?

 

Pourtant, ce n'est pas le cas. :wink:

 

Mouais, enfin, si je suis épileptique, j'évite de moi-même les écrans, je peux a priori accéder au reste de la médiathèque. Un chien, c'est plus compliqué... Étant moi-même allergique aux poils d'animaux (chevaux et lapins aussi d'ailleurs), et pourtant sans allergie conséquente (pas de passage à l'hôpital pour moi, youpi !), c'est un supplice d'aller chez des personnes ayant un chien, même si ces personnes ont nettoyé à fond leur appart et leur chien...

 

Epsy.

Share this post


Link to post
Share on other sites
B. Majour

Pour la médiation avec les lapins (le 09/02/2019)

http://www.bagneux92.fr/agenda/203-la-science-se-livre-mediation-avec-des-lapins?date=2019-02-09-14-30

 

En présence d’un spécialiste dans la médiation animale, et de la relation Humain/Animal, venez découvrir les bienfaits de la médiation avec des lapins à travers l’observation, le brossage du lapin et le nourrissage

Tout public / sur inscription.

Toutes les infos

Médiathèque Louis-Aragon
2 avenue Gabriel Péri - 92220 Bagneux - 01 46 57 45 75

 

Pas vraiment de lecture dans cet animation "science".

 

 

Sophie Jacques, directrice de la médiathèque d’Illkirch-Graffenstaden en 2016-2017

 

Informations générales sur la médiathèque d’Illkirch-Graffenstaden :
9 allée François Mitterrand
67400 Illkirch-Graffenstaden
Tel: 03 90 40 64 90
mediatheque.sud@strasbourg.eu
Responsable : Mélanie STEINBACH  (pas le même nom)

 

Pourtant l'article date du 28/03/2018

https://www.assurland.com/assurance-blog/assurance-chiens-chats-actualite/des-chiens-dans-les-mediatheques-pour-l-apprentissage-de-la-lecture_130885.html

 

Des résultats validés par une étude scientifique

Durant toute une année solaire, des enfants ont ainsi pu côtoyer un canin lors de séances d’une heure. Placés dans une pièce réservée, ces apprentis lecteurs étaient accompagnés de Céline Eichenberger, professionnelle de la médiation animale, et de sa chienne, Flora. Pendant ces séances, les enfants avaient dans un premier temps le droit à un moment de relaxation, avant qu’une lecture ne soit faite à la chienne de Céline Eichenberger.

Cette association lecture et présence d’un chien permettrait aux enfants de ne plus percevoir l’apprentissage comme une obligation mais plutôt comme un instant de plaisir. Ce constat a d’ailleurs été validé par une étude faite en mai 2017 par l'Université Tufts (Etats-Unis). Cette dernière a prouvé que les enfants qui lisaient des histoires à des chiens, voyaient leurs aptitudes augmenter. Concrètement, cette expérience menée à Illkirch-Graffenstaden s’avère concluante. Pour un budget total de 1 000 €, parents, bibliothécaires, enseignants et enfants étaient comblés. Une pratique à développer donc.

 

Visiblement, l'engouement n'est pas à son apogée.

Puisque l'action n'a pas été reconduite.

 

Autre article sur le sujet ici

https://france3-regions.francetvinfo.fr/grand-est/illkirch-graffenstaden-chien-aide-enfants-lire-1166989.html

avec une vidéo

On y voit le chien mis dans un coin du hall, derrière un petit paravent, pour que les enfants soient tranquilles dans leur lecture.

 

L'animatrice

Céline Eichenberger

http://fr.viadeo.com/fr/profile/céline.eichenberger

Travaille chez

L'Arche en France
12, rue des Copreaux
75015 PARIS

Téléphone

01.45.32.23.74

Contactez le service communication à l'adresse : sylvia.minem-christophe@arche-france.org

 

@Epsy

A remarquer que ce type d'action peut faire l'objet d'une animation hors les murs.

 

Et, comme dit plus haut, ça se fera de plus en plus avec des robots "écoutants".

http://jlduret.ecti73.over-blog.com/2014/07/le-premier-robot-qui-vous-ecoute-et-prend-des-initiatives.html

 

Sinon, si tu veux vraiment régler le problème, tu obliges le candidat avec son chien à suivre ça

Un DU Relations Homme-Animal

http://www.scfc.parisdescartes.fr/index.php/descartes/formations/sciences-du-sport/du-relations-homme-animal/(language)/fre-FR

 

 

 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
louiseeng

Tout d'abord, je voulais tous vous remercier pour vos réponses et surtout B.Majour et Ferris pour les liens qu'ils m'ont transmis :ahappy: Je ne pensais pas soulever un tel débat autour de la question de l'allergie. Je vais essayer de répondre à tous vos message

 

Le 16/04/2019 à 13:26, Pigranelle a dit :

d'ailleurs qui dit que les chiens ne jugent pas? Comment faites-vous si un chien ne veut pas écouter?

 

Les chiens utilisés dans le cadre de la médiation animal sont des chiens éduqués spécialement à cette fin : on les nomme chiens médiateurs. Dans le cadre de ce projet, la médiathèque a fait appel à l'association des Chiens Médiateurs et d'Utilité de l'Est : http://www.chiensmediateurs.fr. De plus, aux vues des retours que j'ai pu avoir sur ce projet, les chiens n'ont pas manifester d'indifférence ou ne se sont pas endormis. Ils étaient, à la surprise de la responsable de la médiathèque, attentifs tout le long des séances de lectures qui pouvaient durer jusqu'à 1H15/30.

 

En ce qui concerne la question du jugement, il y a en effet des personnes qui ne jugent pas (aucun doute la dessus). Mais des études ont prouvé qu'ils étaient plus faciles pour des enfants en difficulté avec la lecture de réaliser cet exercice face à un chien, qui constitue un public rassurant et bienveillant.  Je pense notamment à l'article rédiger par Gill Johnson https://theconversation.com/pour-motiver-votre-enfant-a-lire-et-si-vous-adoptiez-un-chien-114234. Le psychologue et zoothérapeutique Georges-Henri Arenstein a également écrit que le chien possède les deux attitudes les plus importantes pour un psychothérapeute : se taire et accepter. Mais bon, tout cela ne sont que la théorie...

 

Et en pratique comment ça s'est passé ? Il est clair qu'à la médiathèque du Haut-du-Lièvre, ces ateliers ont rempli les objectifs visés. Les groupes d'enfants et d'adultes ayant participé à ces ateliers de lecture à voix haute sont très satisfaits et pour certains, cela les a aidé à progresse. Je pense notamment au groupe d'adultes qui pour certain avaient de très grosses difficultés avec la maîtrise de la langue française. Il a également été constaté que ces ateliers ont attiré de nouveaux publics, qui boudaient jusque là la médiathèque (c'est sûr qu'au niveau du "marketing", ça donne plus envie que des séances de tricots avec mamie). Le projet a rencontré un tel succès que la responsable envisage de réitérer l'expérience dans un futur projet. Il me semble tout de même important d'ajouter que le quartier du Haut-du-Lièvre de Nancy présente un environnement particulière : quartier classé politique de la ville, présentant plus de 40% de chômage... La médiathèque essaye d'y dynamiser la vie culturelle. Cet environnement permet certainement d'expliquer le succès d'un tel projet.

 

Le 17/04/2019 à 13:38, Pigranelle a dit :

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
louiseeng

Bon visiblement, le site a décidé de couper une partie de ma réponse.... Voici la suite

 

Le 17/04/2019 à 15:52, B. Majour a dit :

Contre-indication absolue : allergie aux poils de chien

 

L'épineuse question de l'allergie aux poils de chien... Il est clair que la limite la plus évidente à ces chiens de lecture est celle de l'allergie aux poils de chien. De plus, rien ne peut réellement prévenir une réaction allergique. Néanmoins, comme le souligne B. Majour, des mesures peuvent être prises au préalable : les chiens sont nettoyés et brosser afin de limiter le risque d'allergie. A la médiathèque du Haut-du-Lièvre, le problème de la crise d'allergie ne s'est pas posé (des habitants immunisés contre l'allergie aux poils de chiens?). Par contre, il fallait bel et bien s'amuser à nettoyer la salle d'animation après le passage des chiens (les séances de caresses intensives ça fait tomber les poils)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ferris
Le 21/04/2019 à 10:03, louiseeng a dit :

Je ne pensais pas soulever un tel débat autour de la question de l'allergie

 

Ce n'était pas le sujet et ça ne l'est pas de toutes façons.

 

1) Malgré les nombreuses études épidémiologiques, les liens de causalité entre atopie, allergènes, environnement, sensibilisation et rhinite et/ou asthme allergiques restent mal connus et difficiles à évaluer, nécessitant des études complémentaires pour standardiser les stratégies thérapeutiques associant éviction et traitement médical.

2) Aujourd’hui, on désensibilise avec succès aux principaux allergènes mis en cause dans la rhinite allergique et l’asthme : pollens, acariens, salive/poils de chat ou de chien, moisissures, poussières… La désensibilisation est également efficace contre les allergies au venin d’hyménoptères (guêpes, abeilles).Pour les allergies aux pollens, la désensibilisation offre environ 70 % de bons résultats, et plus encore avec les acariens.

 

Donc l'affaire est réglée. Et je ne vous infligerai pas un cours sur le nombre d’allergènes présents tant dans les familles que dans les bibliothèques....

 

La vraie question est celle de l'animal thérapeuthe, ayant reçu préalablement une formation, et conçu comme tel aux Etats-unis et pays baltes. Et tu le soulignes dans ta réponse Les chiens utilisés dans le cadre de la médiation animal sont des chiens éduqués spécialement à cette fin. Et le problème du retard français est là.

Le sujet avait d'ailleurs été déja soulevé sur Agorabib. https://www.agorabib.fr/topic/2705-médiation-animale-avec-chien-comme-aide-à-la-lectre/ La conclusion était d'ailleurs la même : se tourner vers les instituts de zoothérapie. 

Il existe aujourd'hui en France des formations en zoothérapie, pour la thérapie assistée par animal mais aussi pour les activités assistées par animal, ce second volet se rapprochant plus de ce que recherche JG. Mais c'est vrai que j'ai pas connaissance d'actions telles que celle décrite (lecture + enfants + chiens), ça semble plutôt tourné vers le handicap, la personne âgée... Mais peut-être une piste à creuser ? (Isalabib, 9 mars 2016)  

voir :

http://www.institutfrancaisdezootherapie.com/accueil

https://therapieassisteeparlanimal.org/formations/diplomes-universitaires/

 

Les chiens mediateurs en France, comme ton lien le souligne pour l'Est sont ainsi définis Des aidants familiaux qui souhaiteraient la présence d’un Chien Médiateur pour faciliter la communication et l’éveil d’une personne avec handicap ou malade. Des institutions de type EHPAD, IME, MECS, etc. pour lesquelles la présence d’un chien dans l’établissement stimulerait les résidents et permettrait de mettre en place des interventions innovantes et enrichissantes de Médiation Animale.

 

D'ailleurs tu le dis toi-même à propos des psychos et zoothérapeutes  Mais bon, tout cela ne sont que la théorie...

 

L'expérience du Haut-du-Lievre est donc parfaitement anecdotique et expérimentale. Aux Etats unis les "chiens de bibliothèque" sont reconnus. Par ailleurs, comme tu le soulignes aussi les objectifs ont été atteints. Or quand on creuse un peu sur les objectifs en question on voit que le projet relevait plutôt d'une politique culturelle visant surtout à attirer de nouveaux publics, qui boudaient jusque là la médiathèque (c'est sûr qu'au niveau du "marketing", ça donne plus envie que des séances de tricots avec mamie). (...) Il me semble tout de même important d'ajouter que le quartier du Haut-du-Lièvre de Nancy présente un environnement particulière : quartier classé politique de la ville, présentant plus de 40% de chômage... La médiathèque essaye d'y dynamiser la vie culturelle. Cet environnement permet certainement d'expliquer le succès d'un tel projet. Le succès ne pouvait donc qu'être décrété, pas question pour les organisateurs, politiques ou professionnels, de minimiser le résultat, on connait bien cela dans toutes les opérations d'animation. En 38 ans de carrière je n'ai jamais lu ou entendu une ligne disant la vérité sur une opération  de communication politique, culturelle ou non . C'est toujours un succès.

 

Nous sommes donc bien loin des objectifs et des moyens que se sont donnés les pays qui ont créé de vrais "chiens de bibliothèque". L'entreprise en France reste louable mais les exemples insuffisants pour en tirer des conclusions. Et les moyens inexistants. D'ailleurs pour Illkirch-Graffenstaden, l'action n'a pas été renouvelée, on peut donc se poser des question sur les conclusions qui en sont faites...

 

Une fois de plus, pour élargir le sujet, tout semble toujours possible en bibliothèque, communication-marketing et politiques aidant, mais nous sommes dans le bricolage. Ce n'est hélas pas nouveau.

 

 

Edited by Ferris

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Create New...