Jump to content

Recommended Posts

chouette

Bonjour,

 

Nous réfléchissons à la mise en place de budgets participatifs qui permettraient aux usagers d'acquérir des documents, nous nous posons (entre autre) des questions sur l'environnement juridique :

- faut-il une délibération pour l'attribution de ce budget (qui serait pris dans le budget d'acquisition) ?

- si les usagers vont en librairie, faut-il une assurance spécifique ?

et il y a certainement plein de choses auxquelles nous n'avons pas encore pensé...

 

Merci de vos retours, idées, conseils

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
B. Majour

Bonjour Chouette

 

Pas beaucoup de réponses à ta demande. Donc, je t'indique ceci :

 

Pour les budgets participatifs, il y a quatre étapes.

 

https://lesbudgetsparticipatifs.fr/les-grandes-etapes-dun-budget-participatif-12/

1- La décision politique

2- L’appel à projets

3- Le développement des projets

 

En amont de l’étude des projets par les services, il est conseillé de faire travailler les habitants ensemble à la pré-sélection des projets ou à leur co-construction. Cette étape de développement conduit à des projets plus aboutis, des fusions, des regroupements et des éliminations. Des projets moins nombreux et plus précis sont aussi plus faciles à analyser et à chiffrer pour les services. ≡ L’enjeu du lien social

 

Pour agir sur le lien social, le budget participatif doit connecter dans la vraie vie. Pour encourager l’habitant à s’engager, il est intéressant d’inviter les porteurs à présenter leur idée en public ou leur donner les moyens de communiquer autour de leur projet (voir point 5).

 

    Que sont la pré-sélection et la co-construction ?

    La pré-sélection invite les porteurs à présenter leurs idées aux habitants qui vont les sélectionner. Les porteurs ont ainsi de meilleurs retours sur leur projet. A Paris en particulier, la co-construction fait se rencontrer des habitants qui ont des idées sur un même secteur. Ils travaillent ensemble à un projet partagé, plus abouti.

 

4- L’analyse et le chiffrage des projets

 

Tu peux t'en inspirer, avant d'arriver au point final

 

Final - La réalisation.

 

 

Ce genre de budget participatif est avant tout une démarche de mise en valeur de l'action communale

 

Donc, oui, il faut sans aucun doute une validation par la tutelle si vous avez un tel projet. Pour être sûr qu'il n'y aura pas de surprise ensuite.

 

Le 28/12/2019 à 11:04, chouette a dit :

- si les usagers vont en librairie, faut-il une assurance spécifique ?

et il y a certainement plein de choses auxquelles nous n'avons pas encore pensé...

 

Si les usagers vont en librairie, il risque d'acheter n'importe quoi et/ou en double. Or, tu as une charte d'acquisition ou l'équivalent.

Du genre, pas de livres porno, pas de livres politiques ou religieux d'un bord plutôt que d'un autre, pas de documents universitaires/scientifiques trop pointus. Attention aux diverses récupérations possibles.

Idem, si deux enfants  (ou adultes) veulent le même livre, qui va décider de celui qui doit reposer son livre pour acheter autre chose. et qui le lira en premier.

(L'assurance pour les lecteurs, c'est pour le match de boxe, afin de décider qui l'emporte ? :sweat:)

 

C'est pour ça que le budget participatif reçoit en plus l'aval de la population par un vote. Vote, après présentation de chaque projet par celui qui l'a proposé.

Dans ton cas, ça peut être une excellente façon de montrer ce que réalise l'acquéreur en bibliothèque, avec toute la contrainte cruelle de devoir choisir un livre parmi 10.

Le vote élimine ta position d'arbitre. C'est aussi un autre moment participatif, où tout le monde peut participer : petits comme grands.

L'occasion de montrer qu'un vote a son importance.

 

Et, derrière, au bout d'un an, ce sera l'occasion de mettre en avant le taux de réussite de l'acquisition participative, par rapport à celle des bibliothécaires.

 

Soit pas loin de cinq à six temps forts pour un budget participatif. :queen:

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ferris

Concernant la participation du public aux acquisitions, le sujet a été abondamment traité sur le forum !

https://www.agorabib.fr/topic/45-participation-du-public-aux-acquisitions/

 

Concernant l'action de réaliser une dépense directement par "le public" (aucune définition administrative donc aucune délegation possible), ce n'est pas possible, à part des réunions ouvertes où il ne s'agit que de suggestions, ou la création d'une association (les Amis de la bibliothèque de...procédé fréquemment utilisé mais dangereux car pouvant devenir un lobby exerçant une pression sur la poldoc justement) ou par des bénévoles clairement mandatés et agissant dans le cadre d'un budget défini et en accord avec la  poldoc (et de preference signataires de la charte du bibliothécaire volontaire).

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Create New...