Jump to content
Dominique Girod

Plus de fréquentation aux animations

Recommended Posts

Ferris

@Ulnarevern

 

Tu m'en demandes beaucoup, mais je vais te répondre au mieux. D'abord il ne faut pas oublier que nous faisons partie des "régimes spéciaux". Par ailleurs la CNRACL est "à l'équilibre" financièrement.

Pourquoi ? Parce qu'il y a un processus de compensation de l'Etat d'une part, et que d'autre part  notre structure demographique est bonne : Pour les fonctionnaires dans leur ensemble, il y avait près de 2,5 cotisants pour un retraité, ce nombre restant à plus de 3 pour les fonctions publiques territoriale et hospitalière. Pour certains autres régimes spéciaux cette compensation est plus vitale car eux ne sont pas du tout en equilibre demographique , comme le pose bien ta question : 

 

Texte Le législateur a mis en place des mécanismes de " compensation " et de " surcompensation " pour remédier aux inégalités provenant des déséquilibres démographiques et des disparités contributives entre les différents régimes de sécurité sociale et traduire un effort de solidarité conforme à la logique de notre système de protection sociale. C'est ainsi que la loi no 74-1094 du 24 décembre 1974 a institué une compensation généralisée entre régimes de base de sécurité sociale au titre des risques maladie-maternité, prestations familiales et vieillesse. En outre, la loi no 85-1403 du 30 décembre 1985 (loi de finances pour 1986) a institué une compensation supplémentaire, dite " surcompensation ", spécifique aux régimes spéciaux de retraite (Etat, collectivités territoriales, SNCF, RATP, EDF-GDF, marins, mineurs, ouvriers de l'Etat, etc.). Il est, en effet, apparu justifié que les régimes spéciaux qui, globalement, offrent à leurs bénéficiaires des avantages souvent importants par rapport aux autres régimes de retraite (régime général, régimes complémentaires) contribuent à prendre en charge le coût du maintien de ces avantages sans le faire supporter par ceux qui n'en bénéficient pas, à travers une prise en charge par le seul budget de l'Etat. Les flux financiers ainsi instaurés compensent les disparités extrêmement importantes des rapports démographiques des régimes spéciaux, c'est-à-dire du rapport, pour chacun d'eux, entre le nombre de cotisants et le nombre de pensionnés dont les retraites sont, par définition, payées par les contributions des actifs. Ainsi, il n'y a qu'un actif cotisant pour dix retraités mineurs (40 000 pour 400 000), moins d'un actif pour un retraité dans les régimes de la SNCF, des marins ou des ouvriers de l'Etat.

 

En gros de 1990 à 2015 la CNRACL était, en matiere de compensation ce qui coutait le moins cher à l'état. Par contre ces vilains mineurs et cheminots ont commencé à coûter trop cher.

 

L'état des comptes de la Caisse nationale de retraites des agents des collectivités locales (CNRACL) et la structure de ce régime, notamment en démographie, comparativement à la situation des autres régimes spéciaux, ont, jusqu'à présent, rendu possible un accroissement du montant des compensations payées par cette caisse depuis 1992, sans un relèvement des cotisations, le besoin de financement complémentaire pour la CNRACL pouvant être assumé grâce à ses réserves.Le problème c'est que principe n'est plus viable à long terme  ...parce qu'on n'est plus dans la situation d'avant 2000. D'où le marasme actuel. le Gouvernement est très attaché à la pérennité de la CNRACL et au fait qu'elle puisse remplir l'ensemble de ses obligations vis-à-vis de ses retraités. Mais il ne peut plus compenser comme auparavant. D'où des modifications successives qui ne faisaient que repousser le problème (recul de 3 ans des départs en retraite entre 2004 et 2014 par exemple et autres mesurettes sans effet réel), et à terme le projet Macron du régime unique qui globalise tout. Enfin c'est comme ça que je vois le truc.

 

Le discours change peu à peu avec le temps On a dit vers 2015: Les soldes des régimes "complets" de la fonction publique sont à l'équilibre (en 2015). Tel est l'un des principaux enseignements que l'on peut tirer de la lecture du "jaune" budgétaire sur les pensions de retraite de la fonction publique annexé au PLF. Pour autant, Bercy rappelle les perspectives de dégradation à long terme de ces régimes. La CNRACL, régime des agents des fonctions publiques territoriale et hospitalière, pourrait ainsi connaître un solde technique négatif de près de 18 milliards d'euros en 2060, d'après les projections établies par le conseil d'orientation des retraites (COR).

 

Bon2060 c'est loin, donc on saute...et on va se bécoter dans le coin ados :drool:

 

Le problème c'est qu'on a sous-estimé certains paramètres. En fait, plus exactement que "l'année "2060", date peu anxiogène et sous-estimée,  la réalité est à lire autrement : Le solde technique (différence entre les cotisations encaissées et les prestations versées), excédentaire en 2013 (+1,4 milliards d'euros), se dégraderait à partir de 2015 tout au long de la période de projection en lien avec la hausse du rapport démographique. Il deviendrait négatif à partir de 2023 et se dégraderait ensuite, pour atteindre près de 18 milliards en 2060.

 

Là c'est plus clair. Parce que 2023 c'est demain. Donc on anticipe....D'où les questions actuelles.

 

Ceci dit je ne suis vraiment pas un spécialiste de ces questions...et j'ai déja eu du mal à clôre mon dossier retraite car relevant de plusieurs régimes (ben oui, je n'ai pas toujours été que bibliothécaire). Et j'ai fait une "demande inter-régimes, la nouveauté du moment, censée te faciliter la vie. Eh bien bonjour... 

 

J'en ai perdu le sommeil à un moment, d'autant plus que tu as des dates limites différentes pour répondre et valider ta demande pour chaque régime. Enfin ça y est, c'est terminé.

 

Ceci dit ils vont perpetuer les systemes de compensation jusqu'à une certaine date, ils y sont obligés. car retraite par points ou pas , de toutes façons, il faudra au moins 40 ans pour que le dernier fonctionnaire à vie disparaisse.:D

Edited by Ferris

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ulnarevern

Justement, j'ai l'impression (et vraiment juste l'impression) que le changement actuel anticipe trop peu ? Après le problème c'est que je ne suis pas documenté et que je ne me documente pas, probablement parce que je ne veux pas finir dépressif de suite (et qu'avant de penser à la retraite, avoir un emploi serait souhaitable) ^^

Enfin je pense que là on part vraiment trop loin dans le hors-sujet, peut-être pour un autre sujet du coup ?

Merci pour la réponse en tout cas :)

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ferris

Je sais qu'on sort du sujet, mais je ne tentais que de répondre à ta question. Quant à un topic la-dessus sur le forum, ça m'étonnerait. C 'est un forum professionnel de bibliothécaire, alors que les retraites est une question générale de société et que l'ABF n'est pas un syndicat de fonctionnaires.

 

Bon dimanche

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ulnarevern

Et je t'en remercie encore. C'était plus à comprendre comme "ça m'intéresserait vraiment de continuer le débat mais ça nous serait hélas probablement reproché".

 

Bon dimanche à toi aussi :)

Share this post


Link to post
Share on other sites
richard petit

@Ulnarevern

 

Vous et moi sommes désormais dans l’autojustification. C’est pénible et sans grand intérêt. Aussi ne répondrai-je pas à vos jugements. Ce serait sans fin. Puisque vous surjouez l’indignation et faites semblant de ne pas comprendre, je me contente de vous expliquer ce qui pour moi est insultant. Insulter ce n’est pas dire à ou de Ferris que ses prises de position sont d’un conformisme atterrant, que sa morgue agresse ; ni rappeler que son terrorisme rhétorique et son omniprésence pesante ont fini par lasser une partie des membres de ce forum - lesquels lui ont récemment demandé de cesser de parasiter les échanges*. Non, insulter (je cite de mémoire mais on peut vérifier) c’est répondre comme il l’a fait à une collègue qui exposait ses idées : "Je vais t’expliquer trèèèès calmement etc.". Pas de mot qui fâche dans ce qui précède ; juste une manière condescendante de signifier à la collègue qu’elle est une grosse conne qui ne bitte rien. Compliment délivré avec ce tic distinctif des chefferies de faire de la pédagogie**. C’est cela, insulter.

 

Il n’y a bien sûr aucune obligation à réagir à ces marques de mépris, récurrentes chez Ferris. D’abord parce que ceux qui en sont l’objet sont a priori assez grands pour le faire eux-mêmes. Ensuite parce que personne n’est ici investi du rôle de redresseur de tort. Simplement (et là, je délaisse le cas de Ferris pour généraliser), tolérer de telles attitudes, de tels propos équivaut à les cautionner. Il ne s’agit donc pas de se faire le justicier de la veuve et de l’orphelin mais de faire entendre à la brute - je le redis - qu’elle n’est pas en terrain conquis. Lorsque la démarche ne se limite pas à retourner purement et simplement l’insulte au malappris, elle est à mes yeux justifiée.

 

Je reviens à nos moutons. Libre à vous de venir au secours de ce pauvre Calimero, objet d’une vindicte injuste et incompréhensible. Libre à vous de me retourner les critiques que je lui adresse (technique éprouvée des petits malins dont le but inavoué est d’avoir le dernier mot) et, ce faisant, de vous complaire dans les arguties. De mon côté, concurremment à ma participation épisodique aux débats***, je continuerai à l’épingler à l’occasion, lorsqu’il le mérite. Enfin, sachez-le : si vous vous comportez en émule du ci-devant, tel un méchant, je ne vous manquerai pas non plus. Jusqu’ici, mes respects.

 

 

(*) Une collègue lui a dit sans détour que, lorsqu’on n’a rien à dire, on la ferme.

(**) La pédagogie c’est pour les enfants. La réserver aux adultes relève de l’infantilisation, du déni d’intelligence, procédé largement employé de nos jours par les élites.

(***) Je suis intervenu sous un autre pseudo, non sans subir - c’était fatal - les interventions intempestives de Ferris.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ulnarevern

J'en reviens à la question posée plus haut qui attend toujours une réponse :

Pourquoi être un si farouche opposant à toute animation qui ne relève pas (ou pas directement) de la lecture publique ? Quelle est votre expérience ?

J'aimerais comprendre puisque je n'ai pas votre expérience ni votre contexte. Un avis aussi tranché ne peut qu'être intéressant vu ma position.

Edited by Ulnarevern

Share this post


Link to post
Share on other sites
B. Majour
Il y a 4 heures, richard petit a dit :

Je reviens à nos moutons. Libre à vous de venir au secours de ce pauvre Calimero, objet d’une vindicte injuste et incompréhensible. Libre à vous de me retourner les critiques que je lui adresse (technique éprouvée des petits malins dont le but inavoué est d’avoir le dernier mot) et, ce faisant, de vous complaire dans les arguties. De mon côté, concurremment à ma participation épisodique aux débats***, je continuerai à l’épingler à l’occasion, lorsqu’il le mérite. Enfin, sachez-le : si vous vous comportez en émule du ci-devant, tel un méchant, je ne vous manquerai pas non plus. Jusqu’ici, mes respects.

 

Bonjour Richard

 

Ce serait bien de ne pas interpréter les réponses d'Ulnarevern comme étant un soutien inconditionnel aux réponses de Ferris.

 

Nous connaissons tous deux le personnage que Ferris s'est donné, et parfois/souvent/à la folie Ferris surjoue son rôle.

- Nous balancer que c'est la fin de la fonction publique, que les CDI seront géniaux, c'est méconnaître totalement le monde du privé. Dans le privé, si on est payé plus cher pour faire le même travail, dans les mêmes conditions de travail, alors on va vers le nouvel établissement. Oui, c'est déjà un peu le cas dans le FPT, par d'autres biais (mutuelle, avantages chèque restaurant, etc.), mais, l'essentiel, le salaire est le même partout, dans toute la France. Si l'histoire a fait que le fonctionnaire soit le même partout, après bien des luttes, c'est pour des raisons évidentes. (que Ferris balaie du bout du pied, parce qu'il part à la retraite)

- Idem, se faire le chantre du Tiers Lieu lorsqu'il avoue lui-même de manière ironique (ou pas, c'est tout l'art de Ferris)  : Un site à voir, en principe non dédié aux bibliothèques, mais justement c'est là tout son intérêt : "Animations innovantes : la technologie au service de l'animation événementielle". Beau titre, très descriptif, tous les concepts y sont. Sous-titre superbe aussi : "Vous recherchez des animations originales pour impressionner vos visiteurs ?" C'est nous, c'est ce que nous sommes devenus et deviendrons. Sauf qu'au passage nos lecteurs sont devenus des visiteurs. Ou des gameurs. Un détail."

 

Le chantre, il est ici : C'est nous, c'est ce que nous sommes devenus et deviendrons. On glisse, incognito, une grosse connerie qui passe sous le radar.

Perso, je regarde ma bibliothèque, ce que Ferris décrit, ce n'est ni chez moi, ni le service que j'assure auprès de ma population. Je ne pense pas que tu t'y reconnaisses non plus Richard.

Ayant visité les bibliothèques alentours, je n'en vois strictement aucune qui soit passée dans l'animation événementielle innovante. Et pourtant, j'ai un Tiers Lieu pas loin. Bizarrement, ils ont une très belle collection de bandes dessinées. Sans doute parce qu'ils ont compris que, une fois toutes les consoles ou tous les ordinateurs pris, il faut une autre activité de "salle d'attente". Une activité qui peut être culturelle. Et ce tiers-lieu est en complément d'une bibliothèque, dans la même ville. Les deux usages ne sont pas incompatibles ou exclusifs.

 

Quand tu contestes la vision d'Ulnarevern, j'ai l'impression que tu envisages aussitôt que le jeu vidéo va venir remplacer ta collection, que ce sera l'unique voie vers la "Culture".

Or, c'est faux ! On peut très bien avoir une bibliothèque, une ludothèque, un tiers-lieu, un musée, un théâtre, une salle culturelle, etc. dans la même ville. Sans aucune hiérarchie, ou de "priorité".

Le tout est d'être dans une ville qui accorde de vrais moyens à la Culture.

Le tout est d'être dans une ville où la hiérarchie a/force la proposition d'un vrai projet culturel d'établissements (établissements avec un s)

 

Ce sera vrai dans une ville a forte croissance de population, donc riche. Ce sera totalement inexact dans une ville où 30 % de la population est au chômage et où il faut être "dans la vague" sans les moyens.

Mais ce sera surtout vrai dans une ville où la hiérarchie, le chef est prêt à défendre un double projet, avec les bons arguments.

 

Et des arguments qui tiennent la route. (Pas ceux de Ferris qui nous vanne d'un brillant "tout est culturel". Quand je vais aux toilettes, je n'ai pas l'impression de faire de la culture, tout au plus un certain bouillon de culture. Oui, moi aussi je peux vanner à mes heures. :whistle:)

Qui tiennent la route sur le long terme.

 

Si tu veux taquiner Ulnarevern, Richard, il n'est pas difficile de le mettre devant un projet délicat à concevoir.

 

On lui donne 100 mètres carrés de surface et on lui demande comment il va remplir le lieu... pendant un an, deux ans, dix ans et faire venir au minimum 40 personnes par jour (0 à 100 ans, en même temps), quatre à cinq jours par semaine. Avec juste du jeu vidéo. (budget annuel 10 000 euros)

 

Là, on parle d'un vrai projet de service.

 

Avec des bouquins, on a une bibliothèque.

Avec du seul jeu vidéo, c'est un sacré défi à relever. Sûr qu'il faut en avoir sous la manette, ou le joystick, ou le clavier, ou même le casque virtuel tiens.

 

C'est là où on s'apercevra que la collection prend toute son importance et que le bouquin a encore de sacrés beaux jours devant lui rien que pour ça.

 

Et puis s'il y arrive, on lui proposera la version hardcore : 10 mètres carrés, 1000 euros de budget annuel et 20 personnes mini par jour.

La version nightmare, c'est 3 mètres carrés, même budget et 15 personnes mini par jour.

 

Amuse-toi bien, Ulnarevern. Un projet, c'est un jeu comme un autre. Avec ses règles et ses difficultés.

C'est un projet qui peut te mener à un boulot, même si tu ne termines pas le niveau à dix ans.  ;)

 

 

 

 

Dédicace spéciale à Ferris

J'ai bien noté ta prise de retraite le 18 juin. J'espère qu'une de tes lectrices te roulera une pelle, ce jour-là. Ce sera la pelle du 18 juin ! :P

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Create New...