Aller au contenu
Palu9

Coronavirus et biblios...

Messages recommandés

Louve

la question des bibliothèques risque de se poser très rapidement, certaines collectivités ont déjà prévu que les bibliothèques devraient proposer accueils de classes et animations dès le 11 mai.

la question de la sécurité des agents et publics sera également un vrai souci car avec un seul masque en tissu, la sécurité ne sera pas assurée or c'est ce qui se profile.

 

Effectivement un vademecum précis précisant les conditions d'accueil (limitation du nombre d'usagers, nettoyage des postes...) est nécessaire.

Il serait intéressant d'avoir un avis médical qui soit général et pas uniquement celui du médecin du travail local (il que dans certaines collectivités il soit plus ou moins coulant...)

 

Et je veux bien aider!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
CharlesB

Il serait aussi intéressant d"'avoir une directive officielle du ministère sur les Drive qui commencent à fleurir çà et là alors que le confinement n'est pas fini... Possible ou pas ? Si oui, bon ben voilà. Si non, bon be voilà aussi.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
stardust

Les services de drive et de livraison étant autorisés seulement pour les magasins de vente et les centres commerciaux (chapitre 4 article 8 du décret sur l’état d’urgence sanitaire), et la bibliothèque relevant d'une autre catégorie d'établissement, il n’est pas autorisé formellement de mettre en place ce type de service. Il y a de plus un risque d'amende pour déplacement non autorisé. C'est clair dans le texte, après il y a toujours des élus pour n'en faire qu'à leur tête...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ferris

Oui mais en bibliothèques nous ne relevons pas strictement de la législation du travail. Ce qu'il importe donc de savoir c'est si cette note est opposable. Chez nous la préfecture vient d'envoyer le 13 avril aux maires une note concernant la distribution prochaine debut mai à toute la population de masques dits "tout public". Donc assimilables à la categorie 2 dans la note du ministère que tu cites.

 

"commande exceptionnelle réalisée par le Conseil départemental des masques en tissu lavable et réutilisable, homologués par la Direction Générale de l’Armement (DGA) et conformes à la norme AFNOR SPEC S76-001."

 

Au cas où l'autorité territoriale deciderait d'une reprise partielle des ouvertures avec ce type de masque, cette note ministérielle, qui ne nous a pas été transmise, fait-elle réellement force de loi ? Ou est-ce que là-encore une interpretation différente est elle possible ? J'ai envoyé une note au CHSCT et au service de medecine preventive des agents territoriaux : pas de réponse.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Louve

@Ferris

 

Certes, nous ne dépendons pas strictement du code du travail mais l'employeur public doit aussi assurer la sécurité physique de ses agents.

Dans ma collectivité, les agents qui travaillent en présentiel sont équipés de masques (j'ai les miens) alternatifs.

Par contre à leur décharge ils les ont fabriqués selon le modèle AFNOR dès le début du confinement donc certains sont de type 2, d'autres de type 1.

Mais il est prévu d'équiper tous les agents en relation au public (état-civil, bibliothèques, musées...) de type 1.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
CharlesB
Le 17/04/2020 à 12:30, stardust a dit :

Les services de drive et de livraison étant autorisés seulement pour les magasins de vente et les centres commerciaux (chapitre 4 article 8 du décret sur l’état d’urgence sanitaire), et la bibliothèque relevant d'une autre catégorie d'établissement, il n’est pas autorisé formellement de mettre en place ce type de service. Il y a de plus un risque d'amende pour déplacement non autorisé. C'est clair dans le texte, après il y a toujours des élus pour n'en faire qu'à leur tête...

L'article 8 parle de l'accueil de public dans les ERP. Il interdit l'accueil de public dans les ERP cités (le personnel n'étant pas du public) et il ne se prononce pas sur le service de drive mais dit que pour les magasins, pour le retrait des commandes et les livraisons (le portage à domicile par des bénévoles ou du personnel extérieur à celui de l'établissement ?), le public peut accéder à l'ERP. C'est tout ce que dit l'article. Si le public n'a pas à accéder à l'ERP pour retirer sa commande, cet article n'interdit rien, ne prévoit rien. Donc rien de clair et définitif dans le texte qui aborde la question par le biais de la réglementation ERP (code de la construction), non du service rendu.

 

 

Modifié par CharlesB

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Grana

Bonjour,

Avec l'annonce des ouvertures  des classes, et de la constitution de groupes (1/4 en classe, 1/4 en videoclasse, 1/4 en "autonomie", 1/4 en activités...autant dire le brouillard), je ressens un frémissement de début de pression sur la médiathèque que je dirige pour accueillir ou être intervenant pour ce petit bout de groupe "en activités".

 

Pour moi, c'est clair : si les établissements type S restent fermés au public après le 11 mai, pas d'accueil de public scolaire, avec ou sans l'enseignant.

Si réouverture, que devient l'enseignant ? un groupe d'élèves peut-il être confié à du personnel communal sur le temps scolaire ? je crois que non.

 

Les élus sont dans les starting blocks...ça va être un peu chaud...

 

Bon courage !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ferris

Les textes ont l'air assez clairs : nous ne sommes pas des encadrants et l'enseignant conserve la responsabilité de ses élèves. 

 

On ne peut accueillir les enfants sans enseignant. - Seul l'enseignant est responsable des enfants de sa classe (ou de la classe qu'il accompagne). - Il doit avoir dans son champ de vision l'ensemble des élèves dont il a la responsabilité. -

 

Cas particulier : si l' Education Nationale vous y autorise (agrément de l' Education Nationale) et à la demande de l' enseignant avec lequel vous travaillez, vous pouvez être seul avec les enfants. Cet agrément est nominatif (sauf si un suppléant est prévu) et valable pour un temps déterminé. L'assurance est celle de l' Education Nationale. Attention car dans ce cas vous pouvez être inspecté. Une sortie de l'école est considérée comme une sortie de proximité. Il faut donc veiller à ce que l'encadrement des enfants en nombre d' accompagnants soit respecté. -

 

Assurance : Pour un salarié : assurance de l'employeur. Pour un bénévole : demander si la mairie a bien prévu une assurance pour le travail d'un bénévole. Au niveau de votre assurance personnelle vous pouvez vérifier si la responsabilité civile concerne aussi l'activité bénévole (bénévolat associatif ou public). D'une manière générale, pour vous renseigner sur les droits et devoirs des bénévoles vous pouvez contacter la "Fondation du bénévolat, 34 avenue Bugeaud 75016 PARIS". (a lire sur le site de la mediatheque de l'Allier, entre autres)

 

En principe la présence de l'enseignant doit être inclus dans la convention de partenariat passée avec les écoles. Sinon, il faut d'urgence la mettre à jour. Meme chose pour les accueils en periscolaire, les ALSH, creches etc...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Christine Lerendu

Bonjour, je suis responsable d'un réseau de bibliothèques et d'une ludothèque. Aujourd'hui, c'est télétravail et présence des agents seuls sur leur structure 1 à 2 demi-journées par semaine. Notre collectivité m'a parlé d'une réouverture mi-juillet, comme le musée. Effectivement, nous avons beaucoup de bénévoles - personnes fragiles et/âgées - mais ne pouvons-nous pas imaginer par exemple, avec les équipements adéquats, un premier pas en prenant les retours de documents et des jeux que l'on mettrait en quatorzaine… Je m'interroge en sachant que ma priorité et celle de la collectivité est les sécurité des agents bien sûr.

Qu'en pensez-vous ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
David Liziard

Bonjour à tous,

 

A toutes fin utiles voici les mesures que nous avons adoptées à la médiathèque de l’Institut Français de Pékin, fermée fin janvier et rouverte depuis le 17 mars.

 

* Accès du public au bâtiment (ces points reprennent ce qui se fait dans les autres lieux publics de Pékin).
Masque obligatoire, couvrant la bouche et le nez, y compris pour les enfants.
Lavage des mains : nous pulvérisons du désinfectant sur les mains des usagers entrant.
Prise optique de température.
Jauge de 50 personnes (on est très en dessous actuellement de toutes façons)
* Horaires : ils ont été réduits à mardi-dimanche 14h-18h (théoriquement cela pourrait concentrer davantage le public sur ces horaires, mais de fait nous avons actuellement juste 30% de la fréquentation habituelle)
* Organisation de la médiathèque
Nous avons enlevé des chaises dans les espaces adultes et jeunesse pour favoriser la distanciation.
Bureau d'accueil : pour empêcher les usagers de s'y appuyer, nous avons mis des petites tables devant (photo ci-jointe). Et collé au sol une ligne pour faire la queue.
Pas d'animations sur place prévue pour le moment.
* Matériel : Le personnel est fourni en masques chirurgicaux, gants plastiques, désinfectant.
* La question du nettoyage des documents s'est posée, nous avons privilégié le nettoyage régulier des zones à risques et les mesures individuelles de protection.
Sources sur cette question :
"A l’extérieur du domaine des bibliothèques – par exemple s’agissant des services postaux – il semble que l’on n’ait pas conseillé de ne pas manipuler le papier ou le carton. Le plus probable est que ce soient d’autres surfaces – les poignées de porte,  les claviers, les souris, les jouets et les casques audio – qui propagent le virus, et nécessitent donc d’être nettoyées régulièrement"
https://www.enssib.fr/services-et-ressources/questions-reponses/protocole-des-regles-sanitaires-pour-louverture-des
"There have been no reported cases of contamination by books and the risk is low for other critters lurking in the pages. But as with paper bills, it’s always a wise practice to wash one’s hands after flipping through the pages."
https://www.miamiherald.com/news/local/community/miami-dade/article240916496.html

 

Comme vous le voyez, toutes ces questions liées à la réouverture dépendent aussi largement de mesures nationales et locales, du matériel disponible, et du niveau de fréquentation par rapport à l’espace disponible dans la médiathèque.

 

Cordialement,
David

20200318_154328.jpg

Modifié par David Liziard
  • J'aime 3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Grana

Bonjour,

 

La mise en "quarantaine" des documents en retour semble inévitable. Les agents concernés devraient porter un masque, et des gants. Et il est important de faire de la pédagogie sur ces barrières, la façon de les mettre, de les enlever, de se comporter avec. Pour moi, ne pas mettre sur ce poste de personnes dites "fragiles", a priori.

Et en effet, peut-être prévoir un premier temps pour les retours mais il sera difficile de ne pas prêter à cette occasion.

En l'état actuel des  connaissances, la prévention et les précautions vont primés sur le reste, et notre activité se dirige vers du prêt indirect et de la médiation renforcée sur les ressources numériques, voire des présélections de documents faciles et rapides à emporter.

 

Patience, nous aurons bientôt des infos, enfin, j'espère...

 

Pour la réouverture, j'entends parler de la mi-juin... Quelqu'un a une info ?

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Christine Lerendu

Merci beaucoup pour vos réponses constructives !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ploc

Bon, on sait désormais qu'on va rouvrir le 11 ou 12 mai, du moins si on est en zone verte.

Et on vient d'apprendre (sur disco-fr) que la motivation principale de cette déclaration est d'accueillir des groupes d'enfants...

Des groupes... :-(

D'enfants  :-((

 

 

 

Quand on voit les mesures mises en place à l'Institut français de Pékin, je ne suis pas sûre que le gouvernement ait conscience de ce que ça engendre.

 

Nous verrons bien demain les recommandations de l'ABF, ADBGV, ABD, ACIM et BiblioPat...

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Louve

bin oui, quoi c'est évident!

Les bibliothèques c'est bien pratique pour accueillir les mouflets qui ne seront pas en classe!

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ferris

...et surtout de permettre aux parents de retourner bosser....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Louve

@Ferris bin c'est évident! Le discours était clair, allez bosser!

  • aller à la plage, voir ses proches: INTERDIT
  • aller au ciné, au théâtre! INTERDIT
  • faire plus de 100 KM: INTERDIT
  • monter dans un métro bondé: BIEN!
  • faire plus de 100 km pour travailler: BIEN!

ce petit goût d'entrave aux libertés, de mise au pas, d'infantilisation est au delà du désagréable.

 

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Restaurer la mise en forme

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


×
×
  • Créer...