Aller au contenu

Twitter


Anne Verneuil
 Share

Messages recommandés

On a parlé de Facebook, mais Twitter ? Le pratiquez-vous dans vos structures ? Comment ? Êtes vous satisfait des échanges, des conséquences sur la vie de la bibli ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Nous avons envisagé Twitter au moment d'un grand ménage dans notre "présence en ligne". Nous n'avons finalement pas choisi cet outil : messages trop lapidaires, faible complémentarité lorsqu'on a une page Facebook, etc. Au final, j'ai l'impression que peu de structures l'utilisent vraiment et de façon pertinente. Celles qui le font sont souvent d'une taille importante, avec une actualité foisonnante permettant d'alimenter en tweets. Je ne sais pas du tout si mon sentiment est justifié ou pas...


 


Oui, bon, ça ne répond pas vraiment à la question, mais le topic était vide, c'était triste...


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Dans mon SCD, nous avons estimé que la page Facebook et le portail documentaire suffisaient.


Nous utilisons les listes de diffusion et le compte de Twitter de l'université en cas de besoin.


Si j'étais dans un gros SCD, il est évident que j'aurais milité pour un compte Twitter !


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

J'apprécie beaucoup #Twitter pour ma veille pro et parce que les collègues de France et d'outre Atlantique y sont très réactifs, mais pour une bibliothèque, cela me semble plus difficile à utiliser : les Twittos qui nous suivent sont rarement nos usagers, bien plus nos pairs...


Bon, cela dit, c'est aussi vrai pour les comptes Facebook...


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je n'arrive pas à cerner les usages de Twitter avec un compte au nom d'un bib ou d'un réseau. Du coup, je ne l'envisage pas chez nous.


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

On peut imaginer un signalement en direct des saturations de places assises et indiquer la durée de la file d'attente (jusqu'à 2h à la BPI selon la rumeur), ainsi que le rappel des animations en bibliothèque mais en dehors de ces trois services aux usagers, je peine à trouver une réelle plus value à être sur Twitter pour une bibliothèque.


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

krosimonstomer

Dans notre structure, nous l'utilisons  ( très peu) pour disséminer certaines publications numériques ! Mais soyons clair très peu d'abonnés !


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Le problème du twitter, c'est qu'il demande une vraie identité, et clairement définie. Ce n'est pas comme Facebook où on peut meubler avec des photos, des vidéos. Là, il faut du contenu, et du contenu textuel synthétique (+lien). L'identité institutionnelle ne suffit pas à mon sens (suivre la bibliothèque sur twitter, si c'est juste les infos pratiques et quelques animations, bof), il faut rajouter une ligne éditoriale thématique pour toucher plus de monde, apporter une vraie valeur ajoutée, une expertise. Du genre faire une veille sur tel ou tel domaine, mettre en valeur telle discipline (recommandation d'ouvrage, critiques, lien vers des bibliographies, des festivals, etc.). J'invente là.


 


Nous n'avons pas le même public aussi sur Facebook et Twitter : Facebook, c'est le média populaire, en BU on a une majorité d'étudiants en début de cursus qui nous suivent (je parle pour mon établissement). Twitter, c'est plus décalé par rapport à la cible étudiante : ce sont surtout des MASTER qui nous suivent, mais aussi beaucoup de personnes de la ville, qui n'ont rien à voir avec la BU en apparence (journalistes, associations, personnel de l'université), mais qui sont du coup au courant de ce qui se passe dans nos murs. C'est un réseau plus professionnel, qui élargit l'audience.


 


Après, on peut aussi simplement s'en servir comme canal de diffusion supplémentaire, histoire que nos productions et animations soient les plus connues possibles. On se coupe juste du potentiel qu'a ce réseau. Et pour ne pas induire en erreur, c'est ce que l'on fait dans ma structure pour l'instant. Mais on est en refonte de l'outil, espérons qu'il sortira plein d'idées originales lors de ces réflexions...


 


Après, faut les moyens humains pour s'y investir pleinement aussi, ce qui n'est pas gagné pour toutes les équipes.


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

C'est clair : utiliser twitter à minima pour disséminer ("et puis on verra bien"). Mais c'est un outil compris et utilisé de plus en plus pour la "veille" (le "je suis sur twitter et donc je fais de la veille" qui peut exaspérer un tantinet certains ;-)), c'est donc me semble-t-il par là qu'il faut débuter (outre les bonnes idées relatives à des services bien définis comme l'exemple plus haut pour la BPI). Le centre de doc de l'ESTP fait un travail remarquable https://twitter.com/biblio_estp ; chez nous "twitter pour la veille" est utilisé par des enseignants (hastag dédié, incitation à créer un compte, etc) et quelques services/projets/formations avec lesquels la bib travaille de façon plus étroite ont leur compte twitter; y être va permettre de s'insérer dans cette communauté.


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a actuellement environ 35 bibliothèques françaises sur Twitter, d'après Bibliopédia, ce qui est ridicule en comparaison des plus de 400 qui ont investi (peut-être un bien grand mot parfois) Facebook.


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Hum, je pense que Bibliopedia n'a pas été mise à jour pour les comptes twitter, tout simplement, alors que pour Facebook, oui, et très récemment ;-)


Ce chiffre de 35 est ridiculement bas pour être représentatif de la réalité.


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

David Declercq

Très bon outil pour une veille pro en effet, le micro-blogging n'est en revanche pas ce qu'il y a de mieux pour partager infos et évènements de sa structure  : trop court, info trop vite disparue de l'écran si vos followers suivent beaucoup de monde...


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

tout ça c'est parce que votre journée d'étude sur les reseaux sociaux a été annulée. Ceux qui assisteront à celle de Lundi au Havre ne se poseront même plus la question ! ... Enfin j'espère ;-)


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 3 weeks later...
Béatrice Lacoste

Bonjour,


Dans notre SCD nous avons expérimenté Twitter fin 2010 avec pour objectif de faciliter notre veille thématique pour notre public étudiant. Le résultat est trés encourageant cela nous permet d'alimenter aujourd'hui notre interface Scoop it , de trouver qq "pépites" ;o)) de nous faire connaître et aussi ... de former nos étudiants à la veille documentaire, à la recherche documentaire etc .... en surfant dans leur univers....C'est aussi à mon sens un réseau trés intéressant  pour fédérer une communauté scientifique et professionnelle


(documentalistes et bibliothécaire sont trés actives sur le réseau)


Ce projet a pu se réaliser grâce à une réorganisation du service et à la mise en place d'un pôle médiation documentaire qui permet d'y consacrer du temps (activité trés chronophage) en toute légitimité.


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Comme je travaille dans une petite structure, je ne sais pas si l'usage de twitter en tant que média de la bibliothèque serait pertinent. A voir en fonction du projet d'établissement.


En revanche, je me demande si twitter ne pourrait pas être établi comme un outil de veille organisée au sein d'une même équipe ? Une bonne façon de s'approprier l'outil pour des usages ultérieurs...


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

A Montivilliers, que ce soit Facebook ou Twitter, nos politiques les ont censurés ! Même s'il existe une page facebook sur la ville (pour laquelle le service de communication a du bataillé), ils n'ont pas, à mon avis, saisi encore le côté incontournable de l'utilisation des réseaux sociaux nottament pour communiquer plus facilement sur des animations. Je le fais sur ma page personnelle Facebook et les retours sont INCONTESTABLES. Je pense qu'il faut vivre avec son temps, que l'on soit pour ou contre ce genre de systèmes, contestables essentiellement pour tout ce qui touche la vie privée mais quand il s'agit de la vie d'un établissement public, j'ai comme des doutes ;)


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je pense qu'il faut vivre avec son temps, que l'on soit pour ou contre ce genre de systèmes, contestables essentiellement pour tout ce qui touche la vie privée mais quand il s'agit de la vie d'un établissement public, j'ai comme des doutes ;)

Le souci n'est pas la vie privée de l'établissement :wink:  mais la caution qu'implicitement on donne à ces sites en créant un compte, et donc la possibilité que des usagers s'y inscrivent parce qu'un établissmeent public y est, alors que l'on est conscient que ces sites ont des politiques de confidentialité tout à fait perfectibles, pour rester dans un vocabulaire positif.

 

NB : je suis à fond pour l'utilisation de ces outils en bibliothèques, ce que mon message ne montre pas du tout :)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 10 months later...

J'ai bénéficié hier d'une formation intéressante sur Twitter (par l'URFIST de Rennes). Si j'ai parfaitement saisi l'intérêt pour la veille pro (je tatonne encore, fais mes listes -bibliothèques, littérature de jeunesse, médias...), j'aimerai travailler également sur son utilisation en bibliothèque municipale.


J'ai relevé ici l'annonce d'animation ou la recommandation d'ouvrage, des critiques, lien vers des bibliographies, des festivals... (@livre-arbitre). Pourquoi ne pas associer, par exemple, une nouveauté, un événement culturel à un réseau de lecture?


Je découvre peu à peu, ne twitte pas encore, mais je suis vraiment intéressé par l'outil.


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

On a parlé de Facebook, mais Twitter ? Le pratiquez-vous dans vos structures ? Comment ? Êtes vous satisfait des échanges, des conséquences sur la vie de la bibli ?

bonjour,

euh fait partie des nombreux sites bloqués par la DSI (bande passante quand tu nous tiens :no:)

:)  

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

La bande passante sert parfois de prétexte pour couvrir de simples réticences de DSI (ou de services com). N'hésitez pas à dialoguer avec ces services et à sensibiliser sans relâche votre hiérarchie et/ou votre élu pour leur expliquer l'intérêt de ces réseaux sociaux pour la bibliothèque, donc pour la collectivité.

Je sais, souvent plus facile à dire qu'à faire...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Restaurer la mise en forme

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

 Share

×
×
  • Créer...