Aller au contenu

"Les bibliothèques doivent se positionner sur la réforme des rythmes scolaires"


ABF
 Share

Messages recommandés

Je mettrais en parallèle l'aspect "decentralisation" et le positionnement dans la reforme du temps scolaire.


 


"Parmi les questions à creuser, il y a l’intercommunalité. Un sujet très complexe, dans la mesure où, en matière de lecture publique, il n’existe pas de modèle unique, mais une grande diversité de possibilités selon les contextes locaux.". Et justement, je suis dans une position où, passant d'un contexte communal à intercommunal, sur un modèle ancien plutôt centralisé et très hierarchisé, la question des accueils va être traitée globalement et non plus en fonction des possibilités ou situations de chacune des bibliothèques du réseau. Trouver une réponse unique en termes d'animations, mème si c'est sur des créneaux qui seront différents mais (jugés) complémentaires. Toujours ce bon vieil égalitarisme qui réjouit la bonne conscience des politiques mais fait fi des disparités de moyens...


 


Il apparait  comme certain qu'aucune embauche ne sera réalisée dans ce cadre et qu'une fois de plus les personnels en place devront pallier ce manque de moyens par de nouvelles disponibilités et de nouveaux savoirs faire (?). Anne le dit pourtant bien : La question de notre contribution à la réforme des rythmes scolaires se pose au cas par cas, en fonction des moyens de chaque équipement et du contexte local. Il est certain que nous sommes tributaires de nos effectifs pour pouvoir ouvrir nos équipements et proposer des activités. A Anzin, par exemple, nous avons impérativement besoin de 4 personnes pour pouvoir ouvrir notre bibliothèque, dont la surface est de 1 700 m2.


 


Bon. Et si elle ne les a pas, ses 4 personnes, elle fait quoi ? Très concrètement. Nous on en discute la semaine prochaine dans le réseau, et c'est plutôt mal parti.


 


Symboliquement, je pense que c'est sur des choses comme cela que l'ABF ne trouve pas d'écho localement auprès d'un grand nombre de professionnels. Ce truc va empoisonner la vie de nombreux collègues peu pourvus. Nous le savons. L'ABF se positionne, c'est très bien. Mais ensuite ?


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

A Grenoble les bibliothèques devront aussi effectuer des accueils de classe en plus à cause de la réforme, sans personnel supplémentaire, et on leur demande en outre de proposer des animations de valorisation du livre... (donc temps de préparation nécessaire...)


Je croyais que la réforme du temps scolaire était faite pour que les gamins aient des journées moins chargées, est-ce qu'on ne pourrait pas juste les laisser bouquiner et choisir des livres dans la bibliothèque?


Est-ce que dans les autres pays où l'école finit plus tôt les bibliothèques sont aussi mises à contribution et de quelle manière?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Toutes les communes ayant décidé de mettre en œuvre les nouveaux rythmes scolaires à la rentrée 2013 se verront allouer une dotation forfaitaire de 50 euros par élève.(+ 40 euros pour les communes en difficulté). Mais L'AMGVF évalue le coût de la réforme à 150 euros par enfant. Donc on est loin du compte. Il reste entre à trouver entre 60 et 100 euros par enfant pour recruter des animateurs...
  • Le projet de loi pour la refondation de l’École prévoit que les activités périscolaires prolongeant le service public de l’éducation peuvent être organisées dans le cadre d’un projet éducatif territorial (PEDT).
  • Les élèves pourront accéder sur le temps périscolaire à des activités sportives, culturelles, artistiques qui développeront leur curiosité intellectuelle, leur permettront de se découvrir des compétences et des centres d’intérêt nouveaux et renforceront le plaisir d’apprendre et d’être à l’école.

  • On peut citer, à titre d’exemple, les expérimentations menées par des communes comme Brest, Angers ou encore Nevers dans certaines de leurs écoles : les enseignements y sont dispensés sur neuf demi-journées, dont le mercredi matin, et sont mis en place après 15h30 des ateliers permettant aux enfants de prendre part à des activités sportives ou culturelles. Autre exemple, à Toulouse, les élèves travaillent le mercredi matin, sortent à 16h05 l’après-midi et sont accueillis après la classe dans des centres de loisirs associés à l’école qui leur proposent des activités diversifiées et encadrées. (http://www.education.gouv.fr/cid66696/la-reforme-des-rythmes-a-l-ecole-primaire.html )

A Angers, et à Nevers,  ils ont choisi de remettre du travail scolaire le mercredi matin  (au lieu du samedi) et pour le periscolaire : "Les grands principes du schéma d'organisation proposés par la ville comprennent deux périodes d’activités périscolaires de 1h45 l’après-midi, le mardi et le vendredi, à partir de 15h, pouvant se prolonger jusqu’à 18h et des pauses méridiennes (repas du midi) de 2h. « Ces activités seront gratuites et de fait accessible aux enfants de familles modestes"

 

Je ne trouve rien de plus sur les contenus, ni de modèle existant de projet educatif territorial. On sait que les personnels territoriaux seront la cheville ouvrière de ces projets et que les sommes allouées ne permettront pas d'embauches sérieuses. Donc du précaire, du personnel horaire, des heures sup pour les animateurs sportifs etc... ?

 

A voir aussi le blog de C; Poissenot sur livres-hebdo  http://www.livreshebdo.fr/weblog/du-cote-des-lecteurs---23/993.aspx, qui théorise sans grande idée mais se réjouit que les enfants qui venaient en "groupes captifs" en bibliothèques puissent le faire de façon volontaire (sauf que cela fera des groupes heterogènes puisque reposant sur le volontariat, donc difficile de proposer quelque chose d'adapté ou un suivi dans ces conditions). Quelqu'un lui répond que dans certains cas, pour des questions de deplacements, securité etc.., on demandera plutôt aux bibliothécaires de se déplacer dans les écoles. Ce serait interessant de savoir si cette proposition, apparemment déja décidée, a déja une base pédagogique;

 

En tous cas, d'après le texte , nous serons censés renforcer le plaisir d'apprendre et d'être à l'école. On peut toujours partir de ça. :ermm:

Modifié par Ferris
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Restaurer la mise en forme

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

 Share

×
×
  • Créer...