Aller au contenu

IFLA 2013 Singapour


Marcel
 Share

Messages recommandés

Voici la déclaration signée le 16 août dernier à Singapour lors du 79ème congrès de l'IFLA sur les bibliothèques et le développement.


 


Déclaration intéressante mais qui omet de souligner avec force les indispensables ressources  'humaines et financières" absolument nécessaires à l'exercice des missions décrites !


 


Et j'ai pas compris la phrase : "Les bibliothécaires sont des acteurs flexibles........"


 


 


http://express.ifla.org/FR/node/6375

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Effectivement, il faudrait exprimer de façon + explicite les moyens nécessaires au développement des bibliothèques.


"briser le cycle de la pauvreté" devrait s'appliquer aussi aux bibliothèques, non ?


 


Quant à la flexibilité, c'est peut-être un pb de traduction ? En anglais dans le texte il est dit "Librarians are agile actors".


 


Mouais, "flexible", "agile"... en gros on serait adaptables, comme les prises ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Notre secrétaire adjointe chargée de l'international, Amandine Jacquet, va rentrer sous peu de Singapour. Elle va nous raconter tout ça et nous donner les réponses à vos questions (avec une tolérance pour le jetlag, please...)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 5 weeks later...

Mettre en parallèle :


-la déclaration signée le 16 août dernier au congrès de l'IFLA à Singapour sur les bibliothèques et le développement et qui insiste sur les  "indispensables ressource humaines ET financières".


-La situation en Grande Bretagne qui ne s'arrange pas comme en témoigne l'article suivant : http://www.actualitte.com/bibliotheques/grande-bretagne-la-situation-des-bibliotheques-empire-en-2013-45232.htm


 


Jusqu'ou cela va-t-il aller ? Quelle est la situation de nos collègues anglais ? Et je dirais aussi à qui le tour ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

C'est effrayant ! Merci pour le lien Marcel. Il y a un truc intéressant a la fin de l'article :

 

 

Les bibliothèques sont actuellement gérées par des bénévoles (et je me demande dans quelle mesure ils peuvent être appelés bibliothécaires, car ils sont incapables de fournir l'ensemble des prestations). Elles seront soumises à une pression croissante et les bénévoles ne recevront pas le soutien qui leur avait été promis »"

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Modifié par Ferris
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

concernant la traduction de "Librarians are agile actors", je penche pour la traduction de Ferris. Il faut envisager ce texte dans son contexte : dans un contexte de travail international, les Anglo-saxons ont la part belle pour imposer leur point de vue (souvent plus manichéen et libéral que le point de vue français par exemple) du fait de leur aisance dans la langue de travail. L'IFLA a certes reconnu 7 langues officielles de travail, mais la plupart du temps tout le monde s'exprime en anglais pour faciliter les échanges. C'est pourquoi il est important de défendre la diversité culturelle et linguistique au sein de l'IFLA mais aussi d'y participer. Les Français y sont sous-représentés.

Par ailleurs, le prochain numéro de bibliothèque vous proposera un article écrit par un bibliothécaire anglais sur la façon dont ils gèrent la crise : "Doing more with less" (Faire plus avec moins).

En espérant que cela apporte des réponses à vos interrogations...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Merci pour ces précisions Amandine.

 

A force de "Doing more with less", les Anglais ne sont-ils pas proches du stade du "doing nothing with less than nothing" ??

 

Comme disait R. Devos, en français dans le texte :

"Rien ... ce n´est pas rien
La preuve c´est qu´on peut le soustraire.
Exemple: Rien moins rien = moins que rien!
Si l´on peut trouver moins que rien c´est que rien vaut déjà quelque chose!
On peut acheter quelque chose avec rien!
En le multipliant
Un fois rien ... c´est rien
Deux fois rien ... ce n´est pas beaucoup!
Mais trois fois rien! ... Pour trois fois rien, on peut déjà acheter quelque chose ... et pour pas cher!
Maintenant, si vous multipliez trois fois rien par trois fois rien:
Rien multiplié par rien = rien.
Trois multiplié par trois = neuf.
Cela fait rien de neuf!
Oui ... Ce n´est pas la peine d´en parler!"

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

D'autres nouvelles en provenance d'Angleterre : des bibliothèques de quartiers pourraient devenir des bibliothèques-bar à vin à Sheffield.


http://www.teleread.com/library/uk-library-crisis-driving-some-libraries-to-drink/


cet article anglais est relayé sur http://www.actualitte.com/bibliotheques/bibliotheques-emprunter-un-livre-et-l-arroser-d-une-biere-45241.htm


 


Encore un avatar de la bibliothèque 3ème lieu ? En tout cas l'idée soulève quand même un sérieux problème :


"there is no clue how local libraries’ obligations to provide full services for children could be reconciled with serving alcoholic beverages on-site" "Les établissements seraient alors interdits aux mineurs, et dans l'incapacité de remplir leur mission de service public".


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Restaurer la mise en forme

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

 Share

×
×
  • Créer...