Aller au contenu

Musique numérique en bibliothèque


MarineL
 Share

Messages recommandés

Bonjour,


 


J'aimerais pouvoir proposer de la musique en format numérique aux usagers de ma collectivité. J'avais entendu dire que les formules testées par quelques bibliothèques (du type bornes d'écoute) étaient peu probantes.


 


En avez-vous mis en place ou cherchez vous à le faire?


 


Les questions sont nombreuses sur cette problématiques. Je m'interroge notamment sur la complémentarité du cd et du numérique, et sur les pratiques des usagers: il n'est pas question de remplacer le cd par du numérique, mais reste à trouver l'équilibre entre collections physiques et collections numériques. Quelles oeuvres acheter en numérique plutôt qu'en cd et pourquoi?


 


Par ailleurs, est-il possible de numériser un fonds de cd et de le proposer en écoute? Est-ce légal?


 


Merci d'avance de vos réponses éclairées sur le sujet, car pour le moment je suis dans le noir.


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Merci beaucoup! Que d'émotions à la lecture de ce topic, il faut dire que les bibliothécaires sont sanguins.


 


 


Le contexte de ma bibliothèque est le suivant.


 


Nous disposons d'un fonds important de CD, avec une spécialisation en musique classique contemporaine d'une part, et en musique expérimentale d'autre part. Notre fonds de CD tourne bien, et les concerts que nous organisons une fois par mois sont toujours un succès.  


 


Toutefois, un problème, notre espace Musique est assez restreint, et seulement 30% du fonds de CD est en libre accès. Le reste est en magasin, malheureusement.


 


Dans cet espace, j'aimerais que nous puissions développer un fonds de méthodes instrumentales et de partitions, qui nous font défaut actuellement.Toujours ce même problème de place.


 


J'imaginais donc de remplacer quelques segments de fonds par de la musique dématérialisée: en priorité de la musique contemporaine "généraliste" très demandée (sexion d'assaut, m pokora, justin bieber, etc...). Je me dis que les publics qui empruntent ces musiciens sont (attention gros amalgame) jeunes et habitués aux nouvelles technologies. Par ailleurs, certains segments de fonds sont vraiment peu développés chez nous: hip-hop, métal...et j'aimerais pouvoir étoffer un peu nos collections.


 


J'ai tendance à penser qu'il nous faut offrir un peu de tout pour correspondre aux attentes diverses de publics nombreux et variés. Peut-être que combiner le dématérialisé au cd fonctionnerait. Peut-être pas.


 


Mais la discussion du topic que tu m'a conseillé me laisse perplexe...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je t'ai mis le lien pour les échanges qui rejoignaient en partie ton questionnement (je ne me souvenais pas que ça avait autant chauffé !) et pour les liens vers pas mal de ressources qui devraient t'aider à alimenter ta réflexion, comme le site de l'ACIM et la référence à Musique en bibliothèque (nouvelle édition revue et augmentée 2012).


Le sujet est vaste, et en laisse plus d'un perplexe. Je n'ai pas de super expérience dans le domaine (fonds CD uniquement, pas d'orientation vers une offre alternative ou complémentaire pour le moment), mais comme tout le monde on s'interroge...


Je te dirai juste, par rapport à ce que tu décris, qu'il faut que tu creuses un peu plus : l'offre dématérialisée ne peut pas être juste une réponse à un problème de place, même si c'est un paramètre de ton équation. Quels publics ? (les jeunes, est-ce une bonne piste ?), quelles offres ? quels coûts (y compris en temps de travail) ? quelle médiation des différentes ressources (et donc quelles compétences pour le personnel concerné...) ? ...


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour,


 


Il est vrai que c'est difficile d'évaluer qui serait intéressés par une offre complètement dématérialisée, sachant en plus que beaucoup vont déjà vers des plateformes bien connues, telles que Deezer. J'étais au départ enthousiaste par les bornes musicales mais j'ai quelque peu déchanté après avoir écouté les témoignages de quelques collègues : la borne ne permet qu'une écoute sur place et demande une forte médiation / valorisation (sa seule présence physique ne suffit pas à attiser la curiosité). Néanmoins, certaines de ces entreprises proposent des offres de numérisation du fond, (comme Cristalzic ou sonolis). Pour ma part, les applications musicales sur tablettes me semblent beaucoup plus intéressantes car restent abordables en termes de prix, et sont variées (cours de solfège ou d'instruments, création de musique, découverte d'artistes etc.). Néanmoins, encore faut-il avoir ladites tablettes !


 


Vous aimeriez donner accès aux musiques actuelles, plutôt pop/rock/métal. Pour cela, peu de plateforme existent finalement : je citerai ici Musicme, (proposée aussi par de nombreux agrégateurs de contenus comme CVS, qui donne accès autant à de la musique, qu'à la VOD et ebooks) et Vox média (anciennement bibliomédia, qui propose des contenus libres + un accès à Musicme). Il reste également le prêt de matériel préchargé (type clés usb ou Ipod).


 


Je vais essayer de retrouver un powerpoint qui était bien fait, présentant le panorama des musiques dématérialisées.


 


Epsy.


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Merci beaucoup de toutes ces informations. Je consulte tout cela et je vous tiens informé de l'évolution du projet, c'est toujours intéressant d'avoir un retour d'expérience.


 


Merci,


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour,


 


Je me permets de rajouter un lien vers un mémoire très intéressant d'Amandine Pluchet, qui aborde les questions que tu te poses de manière très complète. Il y a aussi ce powerpoint de Nicolas Blondeau, qui dresse un panorama des musiques numériques, (il date de 2007, les plateformes ont sûrement changé depuis) et montre des exemples de valorisation de ces contenus. Et plus largement, il y a beaucoup de documents et de témoignages sur ce sujet sur le site de l'Acim.


Concernant ta question sur  la numérisation de CD : tu peux en effet les numériser, mais uniquement pour une écoute sur place (corrigez-moi si je me trompe). Si tu as un problème d'espace dans ta bibliothèque ça peut être une piste pour que le fonds conservé en magasin puisse être découvert par les usagers dans ton espace de consultation (avec Cristalzik par exemple), et emprunté. Mais c'est un travail conséquent à mettre en place et à valoriser...


Bon courage!

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 2 weeks later...

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Restaurer la mise en forme

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

 Share

×
×
  • Créer...