Aller au contenu

JujuLaBib
 Share

Messages recommandés

Bonjour à tous,


Je ne sais pas si c'est le bon endroit pour ce sujet, mais je ne vois pas où le mettre.


Comme certainement beaucoup d''entre vous je vois passer tout au long de l'année un nombre important de stagiaires. Pour 2013 une petite quinzaine dont la moitié en stage de 3e...


 


La question qui me préoccupe est de les accueillir au mieux. Ceux qui sont en IUT en université ou en reconvertion professionnelle ne sont pas les plus compliqués à gérer pour moi. On a à faire à des adultes, en général de bonne volonté et curieux de découvrir un métier qu'ils ont envie d'exercer.


 


Ce n'est pas toujours aussi simple avec les grands ados de 3e. il y en a des très bien, mais certains ont l'air d'être là "par hasard" ou pour passer le temps. J'ai beau les recevoir avant de répondre favorablement ou non à la demande de stage, ça ne filtre pas tout. J'ai aussi les "pistonnés": enfants 'élus, d'amis d'élus de directeurs d'autres services, bref des gamins impossibles à refuser...


 


En général j'essaye de les faire participer à des activités assez intéressantes: animations, accueil de classes, faire uen sélections de livres à mettre en présentation. je leur explique aussi le classement, et ils ne sont jamais livré à eux mêmes... Mais malgré tout ce n'est pas toujours ça.


 


 


Je suis entrain de rédiger et mettre en place un livret du stagiaire, avec les informations principales, et les attentes que l'on aura vis à vis d'eux durant le stage.


 


Et vous comment gérez-vous vos stagiaires? Une seule personne en charge qui s'en occuppe du mardi au samedi? Ou entre les différents menbres de l'équipe?


Avez-vous quelques "trucs" pour les motiver et les intéresser?


 


Merci de vos réponses!


 


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Cécile Gaultier

Bonjour,


je suis tout à fait d'accord avec toi, les stagiaires 3e mais aussi Bac pro sont souvent difficiles à motiver. Parfois ils sont timides et n'osent même pas dire "bonjour" aux usagers, parfois c'est le contraire, ils sont super à l'aise et te tapent dans le dos au bout d'une heure...


Chez nous, depuis cette année, nous avons décidé de ne prendre qu'un stagiaire "de chaque cursus" par an. Et on essaye de prendre des stagiaires motivés, si possible inscrits chez nous (ceux qui font appeler leur mère la veille pour le lendemain parce qu'ils n'ont pas de stage, euh... ben non merci...) Donc quand on a dit "ok" à un 3e, on refuse tous les autres. Cela peut paraître sévère, mais nous sommes une petite bibli, seulement 3 salariés. Du coup, un stagiaire, "boulet" ou pas, nous ralentit énormément. Sachant que les stages BC Pro durent 3 semaines, ça peut vite devenir très difficile si le stagiaire n'y met pas du sien. Nous évitons aussi de prendre un stagiaire deux fois (3e + bac pro l'an d'après) et de prendre 2 stagiaires en même temps.


Pour la gestion, nous lui préparons un emploi du temps précis, pour éviter qu'il soit désœuvré (et qu'il aille lire des BD dans un coin, dans le meilleur des cas) et pour permettre à l'équipe de s'organiser et de lui accorder du temps, chacun dans sa spécialité. Nous évitons de lui faire faire trop d'heures, cela nous permet aussi d'avoir du temps de travail interne sans stagiaire.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour


 


J'ai déjà reçu plusieurs stagiaires de 3ème, plus une correspondante allemande du même âge qui tenait à faire un stage en bibliothèque française. 


On lui a tout montré, préparation du livre de A à Z. On lui a même fait faire du pilon, et ensuite hop, au prêt, comme tous les stagiaires.


 


C'est aussi ça notre métier, attendre que le client arrive, savoir l'accueillir. (donc, oui, bonjour, c'est nécessaire)


L'envoyer aider un lecteur en rayon, idem.


Savoir s'occuper entre deux "intermèdes clients". Ranger les Livres, et les rayons.


 


Pas de différences avec des bénévoles qu'il faut former.  :)


 


 


Sinon, la sélection des stagiaires passe automatiquement par un rendez-vous avec le Maire. 


C'est lui qui signe les conventions de stage. Cette procédure interdit toute demande de dernière minute.


De plus, le maire attend une lettre de motivation. Comme une vraie recherche d'emploi.


 


 


Dans mon cas, étant seul en poste, le stagiaire est avec moi durant toute la durée du stage.


Quand on a un peu de temps "libre", je lui demande des titres de livres ou documents qui l'ont intéressé, ainsi que des sites.


Afin de mieux le connaître, afin de mieux connaître cette tranche d'âge qui ne vient pas forcément en bibliothèque.


 


La motivation vient aussi de l'intérêt porté au stagiaire.


Si j'en avais la possibilité, le/la stagiaire suivrait une personne par semaine, pour voir différentes façon d'appréhender le métier.


Mais pas question de se poser dans un coin et de lire une BD, sauf pendant les pauses. Ou alors quand il n'y a vraiment plus rien à faire ou quand la tâche confiée est terminée. (Je ne suis pas non plus esclavagiste, et il y a un rapport de stage à rédiger.)


 


L'intérêt, si ça m'était possible, je le chercherais encore dans ce qu'ils veulent faire ou découvrir à la bibliothèque. Soit une lettre de motivation pour moi, bibliothécaire. Après tout, pourquoi refuser de contenter les deux parties, quand c'est possible. (Attentes d'un côté, attentes de l'autre)


 


 


Mais, souvent ça se résume à, lorsque le/la stagiaire arrive : "Pourquoi la bibliothèque ?" 


 


Façon de connaître le métier vu de l'extérieur.


Façon de montrer qu'il y a beaucoup de préjugés et d'idées reçues, et qu'un bibliothécaire ne passe pas son temps à lire. Ni à s'ennuyer !


 


Et ainsi les journées passent vite.


 


Bien cordialement


  B. Majour

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Pas d'obligation de "faire", c'est dans les conventions des collèges. Stages d'observation. Nous avons choisi de limiter à deux par an (les premiers inscrits...souvent plus motivés que ceux qui s'inscrivent en cata parce qu’ils n'ont rien trouvé ailleurs) et de confier leur parcours à une même personne (qui lui fera découvrir le circuit du livre à travers d'autres personnes chargées de telle ou telle tâche du parcours, de façon ponctuelle: Donc un référent et des intervenants multiples). Trois jours pleins. Ils prennent ce qu'il y a au menu. S'il y a une heure du conte, ils y assistent, si c'est une visite chez le libraire qui est prévue, on y va, si c'est une réunion interne, ils y assistent etc...C'est à la fortune du pôt.


 


Pourquoi limiter à deux : pour conserver les meilleurs possibilités d'un accueil de qualité, tout en évitant que cela ne devienne une charge de travail trop fréquente, ce qui poserait un autre problème.


 


De bonnes surprises, notamment chez ceux qui ont fait un vrai choix de stage. Souvent de jeunes lecteurs qui découvrent avec étonnement le côté obscur de la force..; Mais il faut reconnaître que la grande majorité se retrouve chez nous parce qu'il n'y a plus de place ailleurs. Ils (elles) ne nous le cachent d'ailleurs pas. On s'est posé la quesion un moment de savoir si on utilisait comme critère de base, pour départager les trop nombreux candidats, le fait d'avoir au moins sa carte de bibliothèque. Et puis on a laissé tomber. Mais l'idée n'est pas idiote, du point de vue des motivations.


 


Encore un gros problème Education Nationale. Le stagiaire est à la recherche d'une "entreprise", la convention est rédigée en ce sens, les mots et les questions aussi. les délais d'inscription et le resserrement sur une courte période, ne tiennent aucun compte des capacités d'accueil du tissu économique local. On a déja vu trois stagiaires chez le même commerçant, c'est ridicule.


 


Nous les "évaluons" à la qualité de leurs questionnements et curiosités et, effectivement, à leur demande de "faire", ce qui arrive de temps en temps, auquel cas nous ne refusons pas, bien évidemment.


 


"J'ai aussi les "pistonnés": enfants 'élus, d'amis d'élus de directeurs d'autres services, bref des gamins impossibles à refuser..."


 


Nous aussi Juju. On le sait parce que, pour ceux là, que nous prenons "en plus" de notre quota, nous avons droit à un petit mot du DRH ou un coup de téléphone, plus discret...


Modifié par Ferris
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Nous recevons des stagiaires de collège 1 à 2 fois par an.


 


L'une des dernières demoiselles m'a demandé, quasiment de but en blanc :


 


"- ça paye bien, bibliothécaire ?


- .... [un coup d'enclume sur la tête plus tard]. Non. Si tu veux être riche, tu vas faire 8 ans d'études supérieures pour devenir dentiste."


 


Bon, elle m'avait un peu énervée.


 


Sinon, pour répondre à la question initiale plus sérieusement, la direction concocte un emploi du temps précis, par tranche de 2 heures, où le stagiaire va observer le travail d'un agent. A charge de ce dernier de lui expliquer ce qu'il fait, et pourquoi il le fait. Ensuite, il tourne, va vers un autre agent, un autre secteur, d'autres tâches. Formule intéressante, où chaque agent prend une partie de la charge. Pour ceux qui aiment transmettre, c'est un bon moment (mon cas). Quand les mômes sont intéressés et/ou vifs, cela peut tourner rapidement en discussions intéressantes.


Sinon, on s'ennuie comme des rats morts en ayant l'impression sinistre de parler dans le vide...


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 4 months later...

Comme pour Bouille, nous avons un "circuit découverte" à peu près rôdé quand nous recevons des stagiaires.


Le circuit varie un peu et nous ne parlons pas forcément des mêmes choses en fonction des stagiaires en face mais nous sommes plusieurs à avoir le ou les stagiaires 1 à 2h pour leur expliquer ce que nous faisons.


 


Même constat : quand les stagiaires sont intéressés, les discussions peuvent rapidement être intéressantes et partir sur des sujets loin de l'objet initial de la discussion. Par contre, quand ils ne font qu'écouter par manque d'intérêt/timidité (pour ceux de 3e surtout), forcément, on a un peu l'impression de servir à pas grand chose...


 


A noter, que pour les stagiaires de 3e en tout cas, nous leur faisons faire un peu d'équipement et des choses du genre avec nos magasiniers pour qu'ils "pratiquent" un peu.


Modifié par William
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 3 weeks later...




Sinon, on s'ennuie comme des rats morts en ayant l'impression sinistre de parler dans le vide...




 


Comme Melle Salt... qui se venge sur son blog de son dernier stagiaire de 3ème (j'aime particulièrement "pourquoi n’a-t-il pas voulu de toi le patron - ce grand veau - du magasin d’jeux vidéo" et "quel est le malade, le bubon puant qui a conçu ton emploi du temps ??!)


http://salt-in-my-coffee.blogspot.fr/2014/02/petit-stagiaire-une-ode.html


 


Petit stagiaire (une ode)



 



Petit stagiaire

pré-pubère

bienvenue parmi nous

à l’asile de fous

 

Trouver un stage, quelle galère

tomber ici te mortifère

tu t’ramasses la honte, la vérité

tes copains de classe - ces p’tits pédés -

ils n’arrêtent pas de te chambrer

 

Tu médites

tu penses à une barquette de frites

c’est pas de pot

encore un choix par défaut

pourquoi n’a-t-il pas voulu de toi

le patron - ce grand veau -

du magasin d’jeux vidéo

 

Nous ici on te tolère

au centre de notre Terre

près de nous, toujours là

quand on ne s’y attend pas

tu nous suis, tu nous colles

toi et ton biactol

 

On n’a rien contre toi

petit cancrelat

mais que veux-tu

on se sent un peu las

 

Petit stagiaire avant de partir

aide-nous à résoudre ce mystère

qui nous obsède, nous fait défaillir

quel est le malade, le bubon puant

qui a conçu ton emploi du temps ??!




:devil:

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 3 weeks later...

Bonjour,

Pour ma part je n'ai eu que deux stagiaires dans ma bibliothèque. Les demandes de dernières minutes n'ont pas eu de suite.

Quand le stagiaire arrive, je présente l'équipe et d'emblée je lui demande quels préjugés il ou elle a sur la bibliothèque (dans les 2 cas le stage en bibliothèque était un choix par défaut). Au début ils hésitent à dire franchement que c'est ringard, y'a pas de mouvement et que c'est pour les vieux....mais je leur dit que ça restera entre nous et ça permets de créer une connivence...et puis après c'est plus facile de combattre les idées reçues !!! Comme B. Majour je leur demande qu'elles sont leurs lectures et leurs habitudes internet.

J'ai eu une stagiaire Bac pro qui venait pour 1 semaine de découverte en 1ere et à la fin de son stage elle était tellement contente qu'elle m'a demandé si l'année suivante pour son stage de 3 semaines où elle devait créer un projet, dont elle avait déjà une idée assez précise, si elle pouvait revenir...elle était motivée et a fait du bon boulot. Et elle m'a dit que les préjugés étaient loin.....

J'ai également eu un stagiaire de 3ème qui à la base n'était pas enthousiaste mais ça s'est super bien passé aussi ....il faut trouver ce qui peut les intéresser. Pour eux bibliothèque = livre = ennui.... mais si on leur parle d'Internet (par exemple) et qu'on leur explique la veille documentaire et 2/3 astuces informatiques ou bien de musique en leur faisant découvrir tel ou tel site (ou C.D : tiens on va s'écouter celui que tu veux pour pouvoir savoir à qui le conseiller et que dire dessus).

Je leur fait faire beaucoup de pratique : équipement, prêt et je les intègre à telle ou telle mission (même s'ils sont là sur une semaine, en général comme je suis prévenue à l'avance de leur arrivé je peu préparer un projet dont il voit l'aboutissement en fin de semaine : ne serait ce que la préparation d'un accueil de classe que l'on prépare tout au long de la semaine....)

Bien sur je leur fait découvrir l'équipement, les accueils de classe s'il y en a.... mais je m'adapte car je ne perds pas de vue que ce sont des prescripteurs potentiels auprès de leurs camarades.

Modifié par Chloé
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

. mais je m'adapte car je ne perds pas de vue que ce sont des prescripteurs potentiels auprès de leurs camarades.

 

Voilà un point de vue qui m'avait échappé. Je rajoute pour le briefing de l'équipe. Merci Chloé !

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Restaurer la mise en forme

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

 Share

×
×
  • Créer...