Aller au contenu

L'ABF exprime sa position sur les pressions exercées sur les bibliothèques publiques


ABF
 Share

Messages recommandés

C'est bien. Moi j'aurais ajouté, à la fin, 


 


Nous saluons enfin le public des bibliothèques, enfants, adolescents ou adultes ,éducateurs et enseignants, (...)


 


Tout simplement parce qu'ils sont de gros utilisateurs de nos fonds, et des partenaires réguliers . Et que, dans cette relation partenariale, nous nous inscrivons comme co-acteurs de leur démarche, telle que définie par le Ministère.


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Communiqué partagé sur les réseaux sociaux, comme on dit dans les milieux autorisés [c'est à dire, sur Facebook]. Il est bien écrit, j'apprécie cette prise de position et bon, je n'ai pas pensé aux éducateurs et enseignants...


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Le Faife de l'IFFLA ne peut se saisir que des informations qu'on veut bien lui donner, au moins ses membres, dont l'ABF.


Bien sur on peut toujours attendre que quelqu'un le fasse à notre place, ou bien qu'ils pondent un formulaire en ligne?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 1 month later...

De l’instrumentalisation des animations en bibliothèques publiques.


 


Je voudrais ici élargir la réflexion sur les pressions exercées sur les bibliothèques notamment en matière de politique d’acquisition en évoquant celles qui s’exercent aussi sur les politiques d’animation menées par les bibliothèques publiques.


 


Les animations proposées par les bibliothèques publiques sont les vitrines des communes, petites, moyennes ou grandes. Leur visibilité est tout autant leur force que leur talon d’Achille. Parce qu’elles s’exposent, les bibliothèques publiques peuvent être  parfois  utilisées à des fins électorales, surtout lorsque des échéances pourraient venir sanctionner une politique municipale. Et j’en veux pour preuve ce qui vient de se passer tout récemment, lors des dernières élections municipales de 2014, dans la médiathèque de Y où je suis bibliothécaire.


Compte tenu, du droit de réserve qui est le mien en tant que fonctionnaire territorial, vous voudrez bien excuser l’anonymat sous lequel je me place et veux témoigner.


Il nous a été demandé, le mois précédant le 1er tour des élections municipales de donner une conférence dont le but, non avoué, était de mettre en difficulté la liste de l’opposition qui se présentait face au maire sortant.


 


La question de nos droits et de nos devoirs en tant que bibliothécaires de lecture publique est, ici, crûment posée. En effet, comment est-il possible qu’une municipalité à des fins électorales impose une animation à une bibliothèque publique quand sa programmation est déjà bouclée ? Comment se peut-il qu’une bibliothèque publique, lieu d’échanges et de pluralisme, puisse être instrumentalisée ?


Comment réagir à ce qui est une manipulation grossière à des fins partisanes ? Quels moyens avons-nous de refuser ?


 


Il me semblerait pertinent de pouvoir s’appuyer sur un document pouvant faire référence. Le code de déontologie est un bon outil ; serait-il envisageable de l’amender afin que les actions mises en place par les bibliothèques (dans et hors les murs) soient également prises en compte dans ce document ?


 


 


Je vous remercie de la suite que vous voudrez bien donner à cette réaction.


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Le sujet a été abordé ici. Je te mets ci-dessous la réponse de Ferris à une question similaire, posée dans l'autre fil de discussion.


 




Et toi, bibliothécaire, tu ne peux pas faire quoi que ce soit contre cette commande municipale...


 


La réponse est dans la question. C'est une commande municipale....qui ne nuit en rien à l’intérêt public, au pluralisme ou autre. Surtout que si ton fonds est pluraliste, tu as la possibilité de présenter plusieurs livres sur l'esclavage, évoquant des thèses différentes. Le coup est bien joué mais imparable.



Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Restaurer la mise en forme

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

 Share

×
×
  • Créer...