Aller au contenu

Fonds numériques et budget


ChocolateJesus
 Share

Messages recommandés

Bonjour à toutes et à tous,


 


En charge d'un groupe de travail sur les collections numériques, je voudrais poser la question suivante à ceux qui se sont déjà équipés :


 


Vous semble t'il possible de monter un fonds numérique sans budget supplémentaire ? Juste en réduisant les budgets d'acquisition existant ?


 


Par "fonds numériques" j'entends toutes les initatives à base de tablettes, liseuses, VOD, jeux vidéos, streaming....


 


Merci


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

"Vous semble t'il possible de monter un fonds numérique sans budget supplémentaire ? Juste en réduisant les budgets d'acquisition existant ?


 


Expérience à l'appui, je répondrais :


 


1/ éventuellement, dans le cadre d'une expérimentation :


prélever une part sur le budget général peut être possible (si celui-ci est "confortable"), ça dépend du projet, de son ampleur, de la durée qu'on prévoit de lui donner (acheter 3 liseuses avec du contenu libre de droit ou 15 liseuses avec 30 fichiers différents payants sur chaque, ce n'est pas la même chose ni le même coût).


 


2/ plutôt non sur le long terme, en fonction de l'ampleur de l'offre proposée :


toujours avoir à l'esprit que le numérique complète le physique, il ne le remplace pas, pas complètement en tout cas. Il faut pouvoir répondre à des usages diversifiés, sans pénaliser les "anciennes" pratiques (si on peut qualifier d'ancienne la lecture sur support papier !).


par exemple : de la presse en ligne ne remplace pas la lecture de presse papier en bibliothèque. Tu ne peux pas complètement transférer le budget de l'un sur l'autre.


Pareil pour le livre numérique ou la VOD.


Ou alors au risque d'appauvrir ton offre non numérique et de perdre certains de tes usagers.


 


"Par "fonds numériques" j'entends toutes les initatives à base de tablettes, liseuses, VOD, jeux vidéos, streaming...."


 


Attention : il faut distinguer les collections et les outils, il ne s'agit pas des mêmes lignes budgétaires.


- tablette, liseuse, console... : matériel informatique


- accès à des ressources en ligne payantes : prestation de service (pour certains abos en ligne) ou collections (TVA différentes),


- achat de contenus (livre numérique par ex.) : budget acqu collections.


 


Dans tous les cas, on commence souvent en "rognant" un peu sur le reste. Et si ça marche on veut développer et là il faut argumenter la demande de rallonge budgétaire. Ces offres sont loin d'être bon marché, il faut bien en avoir conscience quand on commence à en discuter avec ses élus.


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Ce que dit Isa est fondamental, notamment sur le fait que ce ne sont pas les mêmes lignes budgétaires qui seront impactées. Tu auras de l'investissement sec (plutôt liseuses que tablettes, c'est moins cher), du fonctionnement et une ligne d'abonnements (difficile à réduire, par rapport aux publics ), sachant que tu ne peux pas jouer avec un équilibrage sur les trois. Et ce n'est pas en rognant sur le fonctionnement acquisitions (6065)  que tu pourras "gratter suffisamment, à moins de rester dans un cadre expérimental une année. Et tout dépend des budgets en question, nous ne connaissons pas tes moyens.

 

 

 

 

A Troyes ils considèrent que pour mettre en place une bibliothèque numérique de lecture publique offrant un catalogue correct (300 titres), il faut disposer d’un budget HT de 3000€ la première année et de 2500 TTC l’année suivante. Mais il y a aussi d'autres frais à prendre en compte : Il faut disposer d’un site web pointant vers votre bibliothèque numérique afin de lui donner une visibilité suffisante. La solution choisie, sur le plan technique comporte: une pateforme distante gérée par le fournisseur,un site web spécifique : la bibliotheque numerique, et une interface de gestion à distance. Autre aspect des choses, les recettes : 15 euros l'abonnement. D’après ce que je comprends ils ont choisi l'offre Numilog

 

 

(a voir sur un ppt www.addnb.fr/.../Un_exemple_de_bibliotheque_numerique_Troyes.ppt‎)

 

 

 

 

Dans un article anglais, on considère que le simple achat de livres numeriques pour suivre la demande représente une diminution de 33% du pouvoir d'achat de la bibliothèque http://www.actualitte.com/bibliotheques/les-budgets-de-bibliotheques-accapares-par-le-numerique-44380.htm

 
 
Et je ne sais pas trop ce que le CNL compte apporter comme aide dans ce domaine, mais il en était question en 2012.

 

Modifié par Ferris
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Restaurer la mise en forme

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

 Share

×
×
  • Créer...