Aller au contenu

tablettes en section jeunesse


Karine
 Share

Messages recommandés

bonjour,


 


Nous réfléchissons à la mise en place d'un salon numérique en section jeunesse avec deux ipad en libre service. les tablettes  ne seront pas connectées à Internet, nous n'avons pas le wifi à la médiathèque.


Nos interrogations portent sur l'accès au service et la responsabilité. connaissaez-vous un moyen (une appli?) pour déconnecter l'ipad au bout d'1 heure d'utilisation? comment gérez vous la rotation et le temps d'utilisation? Nos tablettes seront en libre service sur une table avec un cable de sécurité. Nous ne souhaitons pas demander une pièce d'identité, mais dans ce cas, comment se couvrir en cas de dégradation de l'appareil?


 


Nous réfléchissons donc à une charte afin de responsabiliser les enfants utilisateurs et les parents accompagnateurs.


 


nous avons besoin d'idées, suggestions ou remarques pouvant nous faire avancer sur la mise en service de cette nouvelle offre. merci d'avance! 


 


Valérie, stagiaire à la médiathèque d'Odyssud Blagnac


 


 


 


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

comment se couvrir en cas de dégradation de l'appareil?

 

question récurrente à chaque nouveau "produit" un peu cher et/ou techno qui entre en bibli... on en a déjà + ou - parlé quelque part sur ce forum

d'ailleurs, pourquoi s'inquiéte-t-on toujours plus pour du matériel nouveau et pas pour le reste qui peut coûter bien aussi cher ??

qui s'est déjà posé la question de "comment se couvrir en cas de dégradation d'un fauteuil design hyper cher par un sale morveux" (sale et morveux au sens propre des termes si j'ose dire !), "comment se couvrir en cas de bouchage volontaire ou non des sanitaires entrainant une dégadation grave de la plomberie", etc etc

 

Ce qui couvre l'usager en cas de dégradation de sa part : son assurance responsabilité civile (celle de ses parents/tuteurs pour un mineur).

Ce qui couvre l'établissement au quotidien dans ses relations à l'usager : le règlement intérieur voté par le conseil municipal (ou communautaire). Il définit en particulier les conditions d'accès aux espaces, aux collections, aux services.

Si vous produisez une charte spécifique pour les usages numériques, il est également recommandé de la faire voter.

 

Donc, une seule règle : faire SIMPLE !

un seul outil : le règlement intérieur.

Modifié par Isalabib
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Ou le dépôt de caution... :cry:


 


Le plus simple c'est de  lancer un processus de "prêt sur place" pour vos appareils numériques. Chaque appareil est doté d'un cb et vous le "prêtez" au lecteur utilisateur, comme un livre. Vérification après chaque utilisation et hop...C'est rapide et indolore, nous on le fait pour les ordis et les casques d'écoute et ça marche très bien. Effectivement tout cela est précisé dans la charte utilisateur et/ou le règlement intérieur + guide du lecteur etc..


 


Il suffit de créer un support supplémentaire (Ipad, ordi, casque...) dans vos champs exemplaires et le tour est joué. Et en plus ça vous donne des stats d'utilisation gratos.


 


Il n'est pas seulement recommandé de faire voter tous ces textes, c'est une obligation totale. Sinon, ils n'ont strictement AUCUNE valeur.


 


Pour les morveux, ne pas oublier que la signature des parents de morveux mineurs fait foi. Le morveux déconne, les parents savent qu'ils sont responsables des agissements de leur morveux sur place et ont signé, lors de l'inscription, un document en conséquence, comme quoi ils autorisaient le morveux à utiliser tous les services de la médiathèque etc..MAIS  qu'ils étaient responsables etc...Ou alors ils n'autorisent pas, et là c'est clair et cela apparait lorsque le gamin veut "emprunter" un ordi ou un ipad : on passe sa carte et s'affiche : enfant non autorisé etc...Autorisation à renouveler chaque année, car le morveux grandit, vous l'avez remarqué, et ses parents peuvent changer d'avis.


 


Cela peut paraitre lourd, mais en tous cas c'est moins lourd que certains collègues français (que je ne citerai pas mais que je découperai volontiers à la tronçonneuse) qui interdisent carrément l'utilisation de certains services aux mineurs, pour éviter les problèmes. La bibliothèque est ouverte à tous sauf aux morveux mineurs ? Depuis quand ?


 


Bon je vais me laver les mains parce que ces histoires de morveux, moi, ça me colle aux doigts...


Modifié par Ferris
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

merci. L'idée c'est de pouvoir  les laisser en libre service, en salon numérique, si cela est possible et donc de responsabliser l'utilisateur. Faire un ajout dans le règlement intérieur effectivement parait necessaire.


 


Concrètement avez-vous mis en place un tel service dans vos médiathèques? comment gérer le temps de consultation de la tablette? Existe t'il une application Ipad qui gère le temps?


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Anne Verneuil

Ce n'est pas la présidente qui répond, c'est la collègue d'Anzin... Merci de respecter la schizophrénie inhérente aux doubles fonctions... (Faudrait que je fasse un 2ème pseudo peut être)

Je précise, car j'ai déjà été attaquée sur une situation propre à la médiathèque où je travaille comme si c'était un credo de l'asso.

Fin de la parenthèse.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Restaurer la mise en forme

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

 Share

×
×
  • Créer...