Aller au contenu

wi-fi en bibliothèque


Louve
 Share

Messages recommandés

Bonjour!


 


Je suis à la recherche d'information sur la proposition du wi-fi en bibliothèque:


- quelle est la différence entre un réseau wi-fi propre à la bibliothèque (par exemple on se connecte au réseau bib-trucmuche) et un réseau wi-fi proposé par un opérateur, en terme de coût et d'installation?


- si vous avez le wi-fi dans votre bib, quelle est la solution que vous avez choise et pourquoi?


- le wi-fi a-t-il modifié la fréquentation de votre public (origine, utilisation...)


 


Merci d'avance!


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour Louve,


Dans ma bib on propose le wifi depuis très peu de temps et nous avons choisis la solution la plus simple :


Nos utilisateurs nous demande une connection wifi, nous appuyons sur le bouton de la box pour qu'ils puissent s'y connecter (on essai de maintenir une durée de 1h en attendant que j'arrive à paramétrer la box de manière à ce qu'elle coupe au bout d'1h d'elle même) . Pour ce qui est de l'impact auprès du public, comme je l'ai précisé c'est un service tout neuf, nous n'avons pas encore vraiment communiqué.... ce sont principalement les touristes qui viennent se connecter, ou des personnes en panne d'internet chez eux....Mais je n'ai pour le moment pas suffisament de recul pour te  livrer une analyse poussée sur le sujet. Tout ce que je puis te dire c'est que les personnes sont bien contentes de trouver ce service!


Modifié par Chloé
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour Chloé


 


Est-ce que quelque chose a été prévu en cas de téléchargement illicite ? (film ou autre)


 


A moins que ce ne soit une Wi-Fi lente.


 


Autre question, comment fais-tu pour "couper" la Box ?


Parce qu'une fois reconnus, les gens peuvent normalement se reconnecter. Non ?


  Bernard

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour Bernard,


Voici des questions qui ....me pose question également.


Quand j'ai soumis l'idée de mettre le wifi à la bib, je pensais qu'il faudrait y réfléchir, puis voir différentes solutions...que nenni, il m'a été dit de procéder de la manière que j'ai expliqué plus haut...


D'abord pour "couper" la box, en fait je suis justement en train de creuser la question car j'ai cru comprendre que c'était possible....


Pour le téléchargement illicite, ça c'est un vrai problème auquel j'avais justement pensé quand j'avais soumis l'idée de la connection wifi mais vraisemblablement c'est une crainte qui parait lointaine ...


Mais j'essais de veiller au mieux au grain en attendant que je trouve une solution à tous ces problèmes.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour,


 


Nous proposons le WIFI dans notre médiathèque de taille moyenne (5500 inscrits, 7000 fréquentants /mois env. (avec les classes :)


Il s'agit de borne de WIFI gérée par le service informatique de la ville, nous avons un boitier avec lequel nous éditons un ticket avec mot de passe et identifiant pour une duree de 1 jour, ou 1 semaine. La personne ouvre son navigateur et doit se connecter avec les infos transmises.


L'usager doit nous donner son nom et prenom + numéro de telephone.


Le service informatique tient donc un suivi des logs au fil du temps et des pc qui y sont rattachés.


 


Peu de communication à été faite sur ce service, et il est localisé à un espace particulier du batiment, donc nous n'avons pas beaucoup d'utilisateurs.


Mais nous avons une forte demande pour l'utiliser partout dans la médiathèque (notamment public étudiant), nous allons donc étendre ce service pour pouvoir se connecter partout dans le batiment.


 


Le système est un peu long, surtout de devoir référencer chaque utilisateur. Mais ça marche bien.


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour,


 


Nous avons aussi un accès Wifi dans notre médiathèque, couvrant l'ensemble des espaces publics (bornes intégrées au plafond). Comme pour les accès Internet sur les postes fixes, nous avons un portail captif (Alcasar), obligeant les usagers à demander un ticket - ce dernier étant nominatif. Nous renseignons le nom, le prénom, puis l'usager est autonome. Les abonnés ont un ticket permanent, les non-abonnés peuvent demander des tickets de 24h renouvelables. Le service est gratuit et sans limite de durée d'utilisation. Le portail captif joue aussi un rôle de filtre, car il comporte une "blacklist" automatiquement mise à jour (à partir de celle établie par l'Université Toulouse 1 Capitole).


Nous avons par contre fait le choix de n'interdire aucun site type réseau social, webmail, etc.


 


Nous constatons une réelle utilisation, certains non-abonnés venant spécifiquement pour cela (ou pour l'accès Internet via les postes publics fixes) : plus de 3500 connexions en 9 mois, pour une médiathèque d'une ville de 25000 habitants.


 


Une précision importante cependant : en proposant un accès à Internet, même gratuit, la personne morale est considérée comme un opérateur ! Elle est donc légalement obligée de procéder à un certain nombre de déclarations, mais aussi de conserver les données dites "de trafic" (qui n'incluent pas obligatoirement l'identité de l'usager). Ce petit article de la CNIL est assez clair sur le sujet : http://www.cnil.fr/documentation/fiches-pratiques/fiche/article/conservation-des-donnees-de-trafic/


 


Les services informatiques préconisent généralement la prudence (la ceinture et les bretelles...), c'est-à-dire : portail captif avec conservation pendant 1 an des données de trafic et de l'identité des internautes.


 


J'espère être à peu près compréhensible :wink:


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour,


 


Le wi-fi étant une demande récurrente, nous l'avons mis en place comme suit :


- une ligne et un abonnement internet dédié pour garantir un minimum de débit aux usagers (de toute façon, difficilement négociable de convaincre sa DSI de laisser des usagers accéder à internet par son réseau)


 


- plusieurs bornes dans les différentes salles plutôt qu'une pour l'ensemble du bâtiment (les bornes emettent moins de rayonnement). Sur les rayonnements, si association style Robin des toits un peu chiante sur ton secteur, tu peux faire auditer le degré d'exposition par le criirem.


Ne pas dépasser (0.6 volt/m²) la recommandation européenne : art. 8.2.1 : http://assembly.coe.int/Mainf.asp?link=/Documents/AdoptedText/ta11/FRES1815.htm


 


- les usagers se connectent avec leur n° de carte et mot de passe de compte lecteur (possibilité de d'avoir une carte gratuitement si les personnes souhaitent seulement utiliser les services multimédias que nous offrons)


==> l'intérêt c'est que en ayant lié le SIGB et le portail captif du wifi, nous n'avons rien de plus à déclarer à la CNIL que ce que nous déclarons déjà avec le SIGB et ça ne nécessite pas de manipulations supplémentaires, une fois inscrit et nous avons les logs de connexion en cas de problème.


 


Concrètement, la société qui nous a installé les bornes wifi nous a développé un portail captif (dès que les gens se connectent en wifi, leur navigateur affiche une page où il faut s'identifier). C'est comme Flunch, Mac Do et les trucs du genre


 


Cette solution a couté 9 000 € HT (5 bornes, mise en place des bornes et développement du portail captif) et ça a été financé à 50% par la DRAC au titre de la DGD.


 


Coût final pour la collectivité : 6 500 € TTC  + abonnement internet (chez orange)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour


 


Au niveau de l'abonnement (orange ou autre), est-ce un abonnement particulier (spécial collectivité, type hotspot) ou un abonnement classique géré par la mairie ?


 


Peut-on aussi capter la Wi-Fi à l'extérieur du bâtiment ? (et en profiter hors des heures d'ouverture ?)


 


Sinon, je comprends très bien le recours à une société de service pour installer le portail captif et permettre la gestion des login utilisateurs. (@Caramel, astucieux le coup de l'inscription gratuite pour ne gérer qu'une seule liste Cnil)


  Bernard

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

@B. Majour :


une ligne classique avec un abonnement ADSL classique. J'aurai aimé du SDSL mais trop cher pour la collectivité :)


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Restaurer la mise en forme

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

 Share

×
×
  • Créer...