Aller au contenu

Personnel lié à la superficie de la bibliothèque


EricKirikou
 Share

Messages recommandés

Pouvez vous m'indiquer si il existe des normes ou des recommandations au sujet du personnel nécessaire pour travailler selon les tailles des bibliothèques.


 


Par exemple combien d'agents doivent être présents pour une superficie de 2000 m2 ?


 


Merci pour vos réponses


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

J'en ai jamais trouvé. disparité totale. Anne disait dans un post avoir besoin de 4 agents pour une structure de 1700 m2. Ailleurs j'ai vu 14 agents pour 2000 m2...Le mieux me semble être de définir les besoins par rapport aux services existants (secteurs, activités etc...) que de se baser sur les surfaces. Si tu décides par exemple que chaque secteur doit proposer au moins une personne à l'accueil du secteur, il te reste à défendre ce point de vue auprès des élus....
 
Je te joins la réponse faite par le Guichet du savoir ENSSIB: 
 
Il ne semble pas exister de recommandations officielles à ce sujet.

Néanmoins, vous trouverez des éléments de réponse sur le site Savoie-biblio de la bibliothèque départementale de prêt de Savoie et Haute-Savoie, dont la rubrique « Exigences » donne quelques ratios concernant les surfaces et le nombre de salariés :
Qu'est ce qu'une bibliothèque ? in Savoie-biblio [en ligne] disponible sur :http://www.savoie-biblio.com/col_gauche/espace_pro/une_bibliotheque/#3(consulté le 5 juillet 2010)
Dans les faits, les éléments statistiques de la Direction du Livre et de la Lecture montrent qu'il y a de très grandes disparités.
A titre d'exemple, une exploitation récente de ces données remarque un écart de 1 agent pour 31,5m² à Antibes jusqu’à 1 pour 247m² à Pessac, avec une valeur moyenne de 1 agent pour 96m² parmi un ensemble de 120 villes de 50.000 habitants et plus :
Nicolas Morin. Taux de pénétration: hypothèses (1) [en ligne]. Disponible sur :http://www.nicolasmorin.com/blog/?p=379 (consulté le 07 juillet 2010)
Les données utilisées dans cette rapide étude étaient tirées du site web de l'Association des Directeurs des Bibliothèques des Grandes Villes :
Statistiques. in Association des Directeurs des Bibliothèques des Grandes Villes [en ligne]. Disponible sur : http://www.adbgv.asso.fr/index.php?page=statistiques(consulté le 07 juillet 2010)
Par ailleurs, la DLL a engagé en 2003 un Programme-cadre des nouvelles médiathèques de proximité qui donne des préconisations pour la construction de médiathèques de proximité en milieu rural et dans les quartiers urbains périphériques, les "ruches" :
FRANCE. MINISTERE DE LA CULTURE. Programme-cadre des nouvelles médiathèques de proximité [en ligne]. 2003. [En ligne] Disponible sur :http://www.culture.gouv.fr/culture/dll/programmeruches2007.
pdf (consulté le 21/01/10)
Ce document présente des "Tableaux détaillés des besoins pour une médiathèque de 500 m² desservant un bassin de population de 5 000 habitants". Extrait, p. 12-13 :
"Les places assises pour les usagers :
- Places assises de travail : 57 (4 Kiosque & Service public + 15 jeunesse + 26 adultes + 12 multimédia)
- Places assises animation : 50 (20 Heure du conte + 30 Salle polyvalente)
- Places assises détente : 28 (4 Kiosque & Service public + 10 Salon + 10 jeunesse + 4 adultes)
TOTAL : 135 places assises
Les places assises pour le personnel :
- En service public : 5 (2 Accueil + 1 Kiosque & Service administratif de proximité + 2 Jeunesse/adultes/salon/multimédia )
- Services intérieurs : 6 "

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je plussoie, tout dépend de la surface, des cloisonnements, des actions proposées, de l'automatisation ou pas des transactions, etc.


Quand je disais 4 agents à Anzin, c'est pour ouvrir la médiathèque, mais avec 7,5 ETP, on est trop juste pour, par exemple, faire du hors-les-murs et surtout pour élargir nos horaires d'ouverture au-delà de ce qu'ils sont.


Et même en passant un maximum de temps en service public, il ne faut pas oublier le temps de travail interne qui reste nécessaire a minima.


Donc les agents nécessaires ne sont pas à comptabiliser uniquement selon votre superficie.


Ca complique, hein ?


bon courage Eric

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

en général c'est plutôt un ratio nombre d'habitant/agent non ?


 


Sinon ça dépend aussi de l'aménagement - un prêt/retour centralisé ? ou des banque à chaque niveau ou secteur ? plusieurs étages ? 


 


les horaires d'ouvertures ? 


 


un tas de facteurs entre en compte pour le nombre d'agents, davantage que la surface totate du bâtiment....

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

EricKirikou : en effet, comme Ysé, je dirais que le nombre d'habitants du territoire desservi et l'organisation spatiale du bâtiment sont les deux points essentiels.

 

J'ai trouvé ceci ici :

Les bibliothèques de niveau 1 correspondent aux normes et recommandations de l’État :
- 2 € de crédits d’acquisition par habitant,
- ouverture hebdomadaire : 12 heures,
- surface : 0,07 m2 par habitant (minimum de 100 m2),
- 1 agent de catégorie B filière culturelle pour 5 000 habitants,
- 1 salarié qualifié pour 2 000 habitants.

 

Si votre surface de 2000m² est sur un seul niveau et ouverte, deux personnes peuvent en théorie suffire, mais cela dépend de la fréquentation et des différents services et espaces proposés. Deux personnes pour un espace jeunesse, un espace adulte, un espace multimédia, un espace musique et un espace vidéo, par exemple, c'est largement insuffisant. Il en faut au moins 4. Car il ne s'agit pas là de surveillance ou de contrôle, mais de service, de médiation, de conseils, d'opérations de prêts, retours, réservations et inscriptions, de rangement (2000m² à deux, en terme de rangement, c'est énorme !)

Si elle comprend des niveaux et des cloisonnements, il faut positionner une personne par niveau / pièce.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

J'ajoute un point pour achever de démoraliser EricKirikou : la question avait déja été posée concernant les normes de sécurité, comme dans tout ERP : combien faut-il être au minimum dans les locaux, en animation soirée par exemple, mais aussi en journée. Pas de réponse, pas de normes. Le bon sens laisse penser qu'il faut au moins une personne par niveau, mais c'est tout. Ce point peut être discuté avec les élus, car la sécurité c'est important. Déja, au cours d'un exercice incendie (obligatoire)  tu te rendras vite compte qu'il te faut un seuil minimum de personnel pour que ça se passe bien.


 


Pour le reste, comme le disent Anne et Ysé, c'est essentiellement une question de choix de fonctionnement et de missions dévolues au lieu. La superficie ne veut pas dire grand-chose (si tu as 800 m2 de bureau, réserve etc...sur tes 2000, ça change la donne, donc il faudrait raisonner en espaces publics. Mais le coin animation, ou heure du conte par exemple ne sont pas occupés tout le temps non plus etc....), pas plus que la population desservie : 1 agent pour 2000, c'est une norme administrative mais qui ne reflète pas du tout la fréquentation réelle de ta structure, ni ton nombre d'inscrits actifs, ni surtout tes choix de fonctionnement, donc tes besoins réels.


 


Anne donne un très bon exemple d'inadaptation du ratio surface/personnel, en citant les actions hors les murs : ces actions nécessitent bien du personnel dédié mais n'ont pourtant rien à voir avec la surface du bâtiment.


 


Bon, je te laisse, il faut que je descende verifier la chaudière au sous-sol avant de partir. En attendant, on t'embrasse tous très très fort et on espère que tu t'amuses bien sur ton terrain de foot   :D


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Françoise Muller

Il se trouve que notre surface accessible au public, en incluant les espaces d'animation, est à peu près égale à 2000 mètres carrés. Deux niveaux, du prêt-retour automatisé à 100% ou presque, et centralisé : 4 agents au minimum en plage creuse (12-14h), 7 agents le reste du temps.

Mais :

- une salle de consultation du patrimoine qui mobilise systématiquement un agent

- des postes multimédia partout dans la médiathèque, pour lesquels le personnel est sollicité où qu'il soit

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Dans "Concevoir et construire une bibliothèque" aux éditions du Moniteur, on parle d'une fourchette qui va de 1 agent pour 450 m2 en heures creuses à 1 agent pour 300 m2 aux heures d'affluence, ratio optimal donné p. 77 (citation lue dans un livre à paraître sur les horaires d'ouverture).

Mais encore une fois, cela dépend aussi des contraintes du bâtiment et des services rendus.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je confirme, puisqu'il est sur mon bureau. 


Mais il ne donne pas vraiment d'explication sur le pourquoi du comment de ce ratio...


C'est cohérent avec les normes donnant la surface et le nombre d'agents en fonction de la population :


4000 habitants, 380 m2 minimum, 2 agents et des bénévoles composent l'équipe soit parfois une seule personne en service public et parfois 2.


 


Cela dit, j'ai aussi travaillé dans une section de 80m2 où nous devions être toujours 2 et souvent 3 les mercredis et samedi. C'est juste pour enfoncer le clou sur les contraintes de bâtiment ou en l'occurence l'affluence. ^-^


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Michmaa a raison, ce doit être une norme induite par les ratios de surface et de population "à desservir". Ceci dit la notion d'affluence ou d'heures creuses ne veut rien dire. A chaque bib de définir ce type de seuil. Il faut partir des usagers réels plutôt que d'une population théorique à desservir.


 


On doit plutôt partir de statistiques de fréquentation du lectorat emprunteurs (donné chaque jour par le SIGB) et du lectorat non-emprunteurs (donné chaque jour par le compteur de porte en soustrayant le premier du total porte), qui nous donnent des moyennes de fréquentation globale par jour pour ces deux types d'usagers. Nous par exemple on a une fréquentation hors-emprunteurs qui représente jusqu'à 51% de la fréquentation annuelle, plus ou moins sur certains jours. On doit évidemment en tenir compte, ce type d'usager passant parfois beaucoup de temps dans la structure et ayant aussi besoin de médiation et d'accueil spécifique en secteurs (alors qu'un usager moyen qui ne vient que pour renouveler ses documents ne passe en moyenne que 10 mn dans la structure et aura parfois besoin de moins de mediation mais simplement des fonctions d'accueil classiques au bureau de prêt central par exemple).


 


Et comme dit Anne c'est là un service rendu qui est différent selon chaque structure. Dans certaines petites structures rurales ce chiffre de fréquentation de "séjourneurs" (pour reprendre l'expression de Poissenot) tombe presque à zéro. Du coup l'accueil se limite aux opérations liées au bureau de prêt et associées (rangement...)


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 1 year later...

n'oublions pas non plus le paramètre du remplacement du personnel tout au long de l'année pour congés payés, formations et le cas échéant arrêts maladies.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Restaurer la mise en forme

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

 Share

×
×
  • Créer...