Aller au contenu

E-books et problème technique


Symbel
 Share

Messages recommandés

Je vous demande de l'aide, chers collègues, pitié ne m'abandonnez pas ! ;)


 


Situation : Nous ('fin moi, j'étais pas encore arrivée, j'ai repris le bébé il y a quelques mois) avons ouvert un service de prêt de liseuses (Sony Reader) il y a à peu près un an. Nous achetons nos e-books sur e-pagine, via un libraire du coin.


Chaque liseuse est affectée à un DRM (ou chaque DRM a plusieurs liseuses qui lui sont liées, dans le sens que vous voulez), et la gestion de ces DRM se fait via un ordinateur portable.


 


Problème : le disque dur de ce portable est en train de lâcher.


 


Questions : 1. Comment transférer toutes nos données sur un autre ordinateur, sachant que les DRM sont déclarés sur cet ordi ?


2. Le transfert sur un autre ordi n'est qu'une "rustine", puisque le même problème peut se représenter à l'avenir. Quelle(s) solution(s), plus pérennes, pourraient se mettre en place ? Qu'utilisez vous de votre côté ?


 


Merci merci merci, mille mercis d'avance !


 


Une collègue en détresse


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour,


 


Réponse provocatrice #1 :


Ne pas acheter de livres avec DRM


 


Réponse provocatrice #2 :


Faire sauter les DRM


 


Réponse sérieuse :


Vous avez les fichiers sur votre machine. Ils sont associés à un compte Adobe Digital Editions. Vous devez pouvoir déclarer un autre ordi en autorisant le nouvel ordinateur avec le même compte Adobe Digital Editions (dans la limite des 5 appareils autorisés).


 


Bon courage !


 


Thomas


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour ,


Ce ne serait pas mieux de les copier sur un serveur de la médiathèque , de façon à pérenniser et structurer le circuit ? comment faites vous pour stocker les ressources disponibles ?


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Thomas : Mieux : je vais acheter les livres papiers, les numériser et les prêter sur clé usb !  :wink:


Et je ne sais pas pourquoi je n'ai pas pensé à cette solution, étant donné que je le savais :getlost: Le stress, peut-être... En tout cas, merci ! Ca nous permettra de sauver les meubles en attendant...


 


RegardOrion : J'y ai pensé, et ai évoqué ça avec la DSI. Sur le principe, ils sont d'accord (même s'ils pensent qu'on aurait du les mettre dans la boucle dès le début du projet, ce que je reconnais...) mais craignent qu'il y ait des problèmes entre le serveur et les DRM.


Les e-books sont stockés sur ce fameux PC portable... en attendant mieux ! (mais on en a, pour le moment, maximum 300).


 


Merci à tous les deux !


 


(Mais je suis toujours preneuse d'autres solutions, pour ceux qui ont différentes idées à partager  :wink: )

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Puisque PC portable, je pencherai sur la solution de graver la bibliothèque ebook du disque sur CD/DVD-RW (au moins 2 pour des raisons de sauvegardes pérennes. une abimée, l'autre est là).


 


Je ne sais pas comment sont gérées les DRM, mais si elles sont introduites dans les fichiers avec identifiant du PC portable (lors du téléchargement), alors les DRM seront transférées sur les CD-RW. Ce qui permettra de les copier-coller dans les liseuses... à partir de n'importe quel PC muni d'un lecteur CD ! 


 


Ce serait à vérifier, mais au moins ça rendrait la solution plus ou moins indépendante de la machine.


Et il y aurait surtout deux sauvegardes, même en cas de crash disque dur.


 


Bien cordialement


  B. Majour


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour,


 


Le seul souci est que l'ordinateur qui est en train de rendre l'âme est déclaré "machine autorisée". Il vous faut donc le "désidentifier" afin de libérer une place sur l'identifiant Adobe. Il faut bien évidemment faire la manip pour chaque session concernée sur ce même ordi. Ceci vous permettra de "donner" cet identifiant à un nouvel ordi avec lequel vous pourrez à nouveau télécharger.


 


Pour le reste, vous pouvez stocker les fichiers n'importe où (sur une clé usb, sur un disque dur externe, sur un ordi qui n'a pas d'identification Adobe...) ; les fichiers ne seront pas lisibles, mais ils seront stockés. D'autre part, chaque liseuse est également une sauvegarde de vos fichiers... Donc si vous avez 5 liseuses associées à un même identifiant Adobe, vous avez 5 sauvegardes. J'ai eu un souci sur une session, j'ai perdu toutes les données, la session était comme vierge de toute utilisation (plus d'identification Adobe, plus aucune trace des livres numériques...). Il m'a simplement fallu ré-identifier ma session et faire un transfert des livres numériques d'une liseuse vers cette session pour récupérer ma 6ème sauvegarde (5 liseuses + la session pour chaque identifiant).


 


En espérant vous avoir un peu répondu...


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

B. Majour : il me semble que les DRM sont liés à une adresse IP... du coup, ces DRM ne seraient pas transférés lors de la copie sur CD ou DVD. Ceci dit, cela permet tout de même de conserver les livres numériques.


 


Evelyne : merci !  :) On va s'y coller prochainement, j'imagine que ça va nous faire pas mal de manipulation, mais le principal est de pouvoir continuer à assurer le fonctionnement du service.


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Non, les DRM se pas liés à une adresse IP, et oui ils sont transférés sur le support d'enregistrement (dans mon cas, ils sont sur une clé). Mais seules les machines ayant le même identifiant Adobe peuvent les lire.


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Mais seules les machines ayant le même identifiant Adobe peuvent les lire.

 

Dans ce cas, j'ai une question d'ordre purement technique : comment plusieurs machines peuvent-elles avoir le même identifiant Adobe ?

Je croyais que chaque copie d'un fichier, quel que soit le support de destination (tablette, liseuse, clé USB ou ordinateur) utilisait un des cinq droits de copie.

Est-ce la désactivation des sessions qui permet de contourner les verrous pour pouvoir passer d'un support à un autre en cas de panne d'un des supports ?

 

Je me rends compte que ma question est redondante avec celle de Symbel, mais je veux être sûre d'avoir compris (je n'ai jamais, pour l'instant, utilisé de livre numérique avec DRM - ce qui devrait faire plaisir à Thomas Fourmeux :wink: ). Ma crainte est de perdre un des 5 droits de copie par une mauvaise manip ou du matériel défectueux.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je croyais que chaque copie d'un fichier, quel que soit le support de destination (tablette, liseuse, clé USB ou ordinateur) utilisait un des cinq droits de copie.

 

→ Non. Quand on parle de 6 copies, en réalité c'est 6 copies "actives", c'est à dire 6 machines pouvant lire le fichier. Donc 6 machines ayant l'identifiant Adobe. L'odinateur avec lequel on télécharge est en général identifié, du coup lorsque que le fichier "arrive" sur l'ordinateur au moment du téléchargement, il s'associe à l'identifiant Adobe. 5 autres machines ayant ce même identifiant Adobe pourront lire ce fichier.

Donc on peut copier le fichier à l'infini sur autant de supports qu'on le souhaite, l'identifiant reste associé au fichier. La lecture de ce fichier, en revanche, est soumise à la présence de l'identifiant sur la machine "lectrice".

 

 

Est-ce la désactivation des sessions qui permet de contourner les verrous pour pouvoir passer d'un support à un autre en cas de panne d'un des supports ?

 

→ Oui. On peut bien évidemment "désidentifier" une machine pour en identifier une autre. Vous ne pouvez en avoir que 6 identifiées de la même façon en même temps. Attention quand même : il arrive qu'il faille un certain temps (plusieurs jours parfois) entre la désidentification d'une machine et la "libération" effective de l'identifiant. En clair, si vous désidentifier une liseuse aujourd'hui, vous ne pourrez identifier une autre liseuse que dans quelques jours.

Attention cependant : sur une même machine, tous les titres doivent avoir le même identifiant Adobe (avoir été téléchargés avec le même identifiant). Vous ne pouvez pas avoir, sur la liseuse identifiée A par exemple, des fichiers idetnifiés A ET des fichiers identifiés B... parce que dans ce cas, les fichiers identifiés B ne seront pas lisibles.

 

Tout ça parait peut être un peu complexe, et c'est effectivement assez contraignant, mais si votre projet est rigoureux dès le départ, normalement tout roule à peu près correctement...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je me demandais à quel moment tu allais apparaître, Thomas !! ;)


 


J'essaie simplement de partager mon expérience... en attendant que vous nous aidiez à basculer sous PNB ! :)


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Mais j'ai déjà fait mon apparition. Remonte le topic tu verras ;-)


 


Tu as bien raison de partager ton expérience surtout sur ce genre de sujet.


 


Pour PNB, on en reparle hein !

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

question bêbête ,

 
calibre.jpeg

Calibre est un outil formidable, permettant la gestion, la lecture et la conversion de livres numériques. Il est très pratique, voire indispensable, pour tout bibliothécaire ayant à gérer des livres numériques (dans le cadre de prêt de liseuses, d'insertion sur tablettes,...).
Pour ceux qui ne l'utilisent pas encore, il existe une version "fixe" pour Windows, Mac et Linux, ainsi qu'une version "portable" qu'on peut installer sur une clé USB et faire suivre partout.

~~~~ oups oublié de dire : permet de virer les DRMs

 

source : http://geekstardust.blogspot.fr/2012/11/enlever-un-drm-avec-calibre.html

 

pourquoi pas passer direct sur calibre ? qui seront chez nous associées aux liseuses (si j'ai bien compris), peux t'on identifier des DRM avec "calibre ?

 

du coup , si j'ai bien compris , on a plus de problème !

 

editeurs sans DRM : http://aldus2006.typepad.fr/mon_weblog/2014/10/tous-les-%C3%A9diteurs-sans-drm.html

?

Lambert

Modifié par regardOrion
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Effectivement Calibre est un très bon outils de gestion de livres numériques. Malheureusement, il ne gère pas les DRM d'Adobe. Si vous déplacez un livre numérique avec DRM de votre ordi vers une liseuse via Calibre, le fichier ne sera pas autorisé sur la liseuse. Vous ne pourrez donc pas le lire. Il n'y a que Adobe Digital Editions (ou une application qui gère ADE type Bluefire Reader ou Aldiko) qui permet de lire un fichier avec DRM.


 


Thomas


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Oui, mais d'après l'article :


je cite :


Suppression de DRM avec Calibre, mode d'emploi...


  1. Installez Adobe Digital Editions, et entrez vos identifiants Adobe. Si vous n'avez pas de compte Adobe, créez-en un là.
  2. Installez Calibre.
  3. Installez les plugins Calibre anti-DRM et suivez les instructions du fichier "A-LIRE.txt" présent dans l’archive pour installer ces plugins dans Calibre.
  4. Quand vous achetez ou télécharger un ebook avec DRM, vous téléchargez un fichier d’extension acsm. Ouvrer ce fichier dans Adobe Digital Editions, qui va créer un fichier epub, avec le nom du titre acheté, dans le dossier Mes documents / My Digital Editions. 
  5. Ouvrez Calibre, cliquez sur "Ajouter un livre", allez chercher votre ebook dans le dossier Mes documents / My Digital Editions". L’epub qui s'importe dans la bibliothèque de Calibre n’a désormais plus de DRM, vous pouvez l’utiliser librement.

donc , c'est faisable


légal ?


humm je me rappelle que M. Calenge disait que s'il fallait attendre que ce soit légal ~~~~~


 


qu'en pensez vous ? #radical


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Eh bien j'en pense que c'est tout à fait illégal ;-)


 


Depuis la loi DADVSI, il est interdit de contourner une Mesure Technique de Protection (DRM). Donc à moins de vouloir prendre un risque pour votre collectivité, il est déconseillé d'utiliser Calibre pour faire sauter les DRM et libérer vos ebooks. En revanche, à titre personnel, vous n'exposez pas la responsabilité de votre employeur. Mais cela reste toujours illégal.


 


Par rapport à ce que dit B. Calenge, il n'a pas tort. Mais c'est un risque qu'il faut bien mesurer et être en mesure de répondre de ses actes s'il y a des problèmes. Pour faire avancer les choses, il n'y a malheureusement pas de recette miracle...


 


Thomas


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Merci beaucoup Evelyne pour ces explications claires et précises. :)


Je me coucherai moins bête ce soir, et notre projet numérique ne s'en sentira que mieux.


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Evelyne, c'est encore mieux que le SAV Adobe : elle est claire et compréhensible !  :wink:


Est-ce que certains parmi vous proposent des livres sans DRM ? Si oui, comment est-ce qu'il est possible de gérer ça ?


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je suis entièrement d'accord avec Thomas : tout d'abord, Calibre est simplement un logiciel de gestion de bibliothèque numérique. Il ne gère en aucun cas les DRM. Et faire sauter les DRM est tout à fait illégal et engage la responsablité de votre autorité de tutelle. Et soit dit en passant, mais là ça n'engage que moi, je pense que ce type de réaction ne va pas aider à pacifier les relations éditeurs/bibliothécaires quant à la mise à disposition des fichiers numériques...


 


Pour parler effectivement des éditeurs qui ont fait le choix de ne pas poser de DRM : en tant que collectivité, nous n'y avons pas accès actuellement sauf à traiter directement avec l'éditeur. Nous avons acheté des titres à Numeriklivres en nous adressant directement à eux, nous avons passé un contrat "moral" nous engageant à utiliser ces fichiers d'une certaine façon. Mais il ne faut pas vous leurrer : même si mettre à disposition des titres d'éditeurs plus confidentiels fait certainement partie de nos missions, les utilisateurs des liseuses cherchent avant tout à lire les titres dont on entend parler un peu partout, donc les titres de la rentrée littéraire en ce moment, par exemple. Et donc soit on fait le choix de ne rien proposer parce qu'on ne veut pas gérer de DRM (ce qui se comprend, hein), soit on fait le choix de gérer ces contraintes et on propose des titres grand public.


 


(Thomas, j'avais vu que tu avais déjà participé à la discussion plus haut, je me demandais simplement à quel moment tu allais réapparaitre, sachant que mes explications "avancées" sur les DRM allaient forcément te faire réagir ! :wink: )


Modifié par Evelyne
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Est-ce que certains parmi vous proposent des livres sans DRM ? Si oui, comment est-ce qu'il est possible de gérer ça ?

 Grâce à une BiblioBox pardi ! A condition que les auteurs sont morts depuis 70 ans ou qu'ils ont accepté de partager leurs oeuvres à travers des licences type Creative Commons.

 

(Thomas, j'avais vu que tu avais déjà participé à la discussion plus haut, je me demandais simplement à quel moment tu allais réapparaitre, sachant que mes explications "avancées" sur les DRM allaient forcément te faire réagir ! :wink: )

 

Ce n'est pas que je n'en ai pas eu l'envie ;-) Mais il fallait vraiment aider la collègue qui était dans la détresse.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Ce n'est pas que je n'en ai pas eu l'envie ;-) Mais il fallait vraiment aider la collègue qui était dans la détresse.

 

:) 

 

Est-ce que certains parmi vous proposent des livres sans DRM ? Si oui, comment est-ce qu'il est possible de gérer ça ?

 

Comme le dit Thomas, on peut mettre des titres libres de droit à dispostion via une bibliobox. Vous pouvez également proposer des chargements à la demande de vos liseuses, toujours avec des titres libres de droit (chez nous ça ne marche pas, il n'y a pas de demande... mais on continue à le proposer, on ne sait jmais !)

 

Il y a aussi la possibilité de contacter directement les éditeurs. NumerikLivres a une offre pour les collectivités, il suffit de les contacter (via leur site ou les réseaux sociaux).

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Restaurer la mise en forme

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

 Share

×
×
  • Créer...