Aller au contenu

Approches de l'accueil en bibliothèques municipales


Christophe PORCHET
 Share

Messages recommandés

Christophe PORCHET

Pour ceux qui ne l'ont pas encore lu, je vous invite a decouvrir le memoire de Lucie Munsch consacré à l'accueil en bib sur le site de L'Enssib.

Elle y aborde les initiatives d' Isabelle Vazard à Condé-sur-Noireau et de François Lemarchand à Agneaux, qui ont reçu le prix Livres Hebdo de l’accueil.

http://www.enssib.fr/bibliotheque-numerique/notice-60379

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 3 months later...

Bonjour,


Dans les locaux de nos bibliothèques nous avons eu une formation sur l'accueil en bibliothèque avec Nicole Giraud (bonne formatrice qui plus est).


 


Quand on a expliqué à nos lecteurs lectrices pourquoi nous fermions deux jours pour suivent une formation sur l'accueil certain on dit :" il vous faut deux jours pour vous formez à l'accueil"


 


ce qu'il ne comprennent pas c'est que l’accueil se n'est pas que bonjour Madame, bonjour Monsieur, je peux vous aider .....

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

C'est tout à fait vrai. J'ai pu suivre une journée de formation avec Isabelle Vazard (sur le theme de l'accueil des ados) et on voit bien que la notion d'accueil tourne autour du service et des services offerts, bien au delà du bonjour-bonsoir et des banques de prêt. En dehors des grands sujets comme les horaires, le mobilier, la signalétique etc...il n'y a pas de miracle : plus on a de gens présents dans les espaces publics, meilleur est l'accueil. A Condé tous les bureaux sont dans les espaces publics, y compris celui de la directrice, et on y fait toutes les tâches internes


 


D'ailleurs, c'est dit en début de mémoire : L’accueil en bibliothèque doit être considéré comme une dimension globale de son fonctionnement : il concerne l’ensemble des activités et l’ensemble du personnel.


 


Symboliquement très fort :   A Condé-sur-Noireau, la bibliothèque propose même de  prêter des antivols pour les vélos le temps du séjour à la bibliothèque, c'est un service particulièrement apprécié par les enfants qui, souvent, n'en possèdent pas.


 


Le mémoire soulève une question interessante déja abordée sur le forum :L'autonomie est un idéal professionnel, relayé par les textes de référence (Manifeste del'UNESCO, charte du Conseil Supérieur des Bibliothèques, code de déontologie del'Association des Bibliothécaires de France) mais qui nécessite la mise en place de dispositifs la permettant : elle ne va pas de soi. Elle soulève aussi une ambiguïté, entre cette volonté de rendre les usagers autonomes et le regret exprimé de n'être pas davantage sollicité quand les usagers « font leur petit marché ».


 


Un sujet de fond qu'on aura du mal à résoudre dans la profession, troisième lieu ou pas. Il y a encore du grain à moudre dans nos têtes...


   


Modifié par Ferris
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Restaurer la mise en forme

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

 Share

×
×
  • Créer...