Aller au contenu

Nouvelle construction avec éclairage par détecteur de présence


Bibliogresse
 Share

Messages recommandés

Bonjour à tous ceux qui sont concernés de près ou de loin par une construction,


En lien avec des préconisations HQE, les espaces publics de notre future bibliothèque devraient fonctionner avec un éclairage à 50 % automatisé selon des normes de détecteur de présence et de luminosité. Je suis sceptique sur la notion de détection de présence dans une bibliothèque puisque les usagers peuvent être installés pour un certain temps sans faire sufisamment de mouvement pouvant déclencher l'éclairage.


Connaissez-vous des bibliothèques qui fonctionnent avec ce système, je suis preneuse de toute information sur le sujet.


Très bonne journée


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour Bibliogresse


 


Autant j'ai connu des bibliothèques dont les toilettes et les couloirs/escaliers sont équipés de détecteurs de présence.


Peut-être aussi les bureaux avec des détecteurs infrarouges, ou de présence dans des lieux d'activités (couverture).


 


Mais des zones en accès libre, non. 


 


Est-ce que les zones internes + toilettes et couloirs couvrent 50 % du bâtiment, je ne pense pas.


Il me semble aussi difficile de couvrir les zones an accès libre avec des capteurs suffisamment nombreux et capables de regarder entre les travées. La personne regarde les livres tout en bas, pouf ! plus de courant. Elle se redresse, lumière, elle se rebaisse, plus de lumière au bout d'une minute. (Excellent pour le sport, mais pas pour consulter  :tongue:)


 


Ce noir soudain serait aussi angoissant pour les jeunes enfants.


 


Maintenant, on peut fournir des casques de mineurs à l'entrée, avec lampe frontale.


Exploration d'une bibliothèque dans le noir, dans des tunnels de livres, ce serait une expérience intéressante.


 


Si on y rajoute quelques bibliothécaires avec des masques de sorcières ou de monstres, on égalera les fêtes foraines et leurs galeries des horreurs. Et hop ! une animation bibliothèque troisième lieu !  :D


 


Sinon, je n'en ai pas vu beaucoup qui intégraient des panneaux photovoltaïques sur les toits. Pourtant, de la surface de toit, il y en a pas mal dans une bibliothèque. Pas que l'éclairage pour économiser de l'énergie, on peut en produire et réduire sa facture.


 


 


Par contre, si on regarde ce détecteur 360°


http://www.archiexpo.fr/prod/havells-sylvania/detecteur-presence-passif-infrarouge-125799-1291005.html


 


ou ces deux-là, idem à 360


http://www.mysmartsensors.com.au/technology-guide/pir-microwave-detectors-compared


A infrarouge ou à micro-onde, on se dit que la formule est jouable.


 


 


L'intérêt est également de coupler le détecteur au chauffage/ventilation.


 


Cependant, ça reste un tantinet gênant dans un lieu à accès libre. Les gens passent, ça s'allume à quelques mètres, puis ça s'éteint, sacrée gêne oculaire quand on lit un livre.


  Bernard


Modifié par B. Majour
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Merci pour ces éléments de réponse. j'ai souhaité rester sobre dans mon message, d'autant plus que l'architecte et les équipes techniques du projet sont dubitatifs devant ma réticence, mais je leur avais donné à peu près cette même panoplie d'arguments.


je ne suis pas sûre que l'expérience ait été tentée en bibliothèque et je ne suis pas sûre non plus de vouloir innover sur cette question, mais on ne sait jamais, une expérience réussie pourrait me convaincre.


J'espère donc d'autres retours avant de défendre à nouveau ce point de vue.


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour,


 


Dans notre médiathèque, presque tous les espaces publics sont gérés ainsi (détecteurs de présence & de luminosité). Notre bilan est... mauvais, sombre, négatif !


 


Je nuance et explique : dans les espaces "spécifiques" (sanitaires, couloirs), peu de soucis. La lumière s'allume lorsque arrive un être vivant, reste allumée quelques minutes, puis se coupe automatiquement. Considération triviale, mais correspondant à une réalité observée (et ayant fait l'objet de remarques acerbes) : nos chers lecteurs n'ont pas intérêt à rester trop longtemps aux toilettes...


 


Là où ça se complique, c'est dans les espaces plus généraux : la bibliothèque elle-même, ses différentes salles, le coin bistrot, etc. Depuis notre ouverture (il y a de cela plus de 2 ans), nous avons alterné entre lumières ne s'allumant pas alors qu'il fait nuit, lumières s'allumant en plein jour, lumières se coupant malgré des lecteurs (actifs) dans l'espace, etc.


Nos services techniques ont envoyé de nombreux techniciens, ont procédé à des mesures, ont réglé les appareils... mais c'est peu ou prou toujours le même problème à l'heure actuelle.


 


Nous avons bien des boutons permettant d'allumer/éteindre les lumières manuellement, mais nous avons interdiction ferme d'y toucher : cela dérègle le système... De plus, même en ignorant l'interdiction appuyant par mégarde, les lampes se coupent au bout de quelques minutes.


 


Tout cela est tellement satisfaisant que nous avons dû asservir certaines lampes à l'alarme du bâtiment, afin que les lumières se coupent lorsque l'on active le système anti-intrusion. Sinon, ça restait allumé toute la nuit, ce qui n'est pas très développement-durable-écologique-BBC...


 


Désolé, ce n'est pas très positif, mais si je devais résumer en une phrase un éclairage géré par détection de mouvements et de luminosité, je dirais : courage, fuyez !!! :hyper: 


 


 


P.S. Si vous en voulez à un collègue achluophobe, laissez-le quelques minutes dans notre réserve. Passées les 30 premières secondes, il revivra les cauchemars de son enfance...

Modifié par Nazgul
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Dans la bib où je travaille, il y a quelques toilettes et une tourelle en espace public qui sont gérées ainsi.

Je n'ai jamais noté de problème dans la tourelle (musique enfants). La durée est nettement plus longue qu'aux toilettes (où effectivement la station assise prolongée peut obliger à quelques moulinets de bras pour voir où on en est...).

Je n'ai jamais chronométré mais il doit bien falloir 15-20 mn sans mouvement pour que la lumière s'éteigne. Autant dire que ça n'arrive jamais en présence du public.

Si vous avez une salle de travail ou un coin lecture isolé et cosy, ça peut être délicat.

Mais dans des espaces de circulation comme les rayonnages, ça me paraît jouable.

À condition que la durée avant extinction soit adaptée, et qu'il y ait suffisamment de capteurs pour bien couvrir l'espace.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Pour avoir également expérimenté ces diableries d'éclairage automatisé tant sur les plateaux de lecture que dans les bureaux, j'ai moi aussi un jugement très négatif à apporter : l'effet est surtout désagréable dans les espaces/moments à fréquentation modérée. Par exemple, dans les espaces d'étude ou de presse où tu peux avoir un déclenchement à chaque page tournée  :mad: c'est bien pénible, on se croirait dans la fameuse scène des Visiteurs avec les chicots en moins.


 


En tout cas si, pour honorer les normes actuelles, vous installez un éclairage automatique, l'idéal à mon avis est que vous demandiez à pouvoir régler la temporisation ad libitum et aussi que chaque zone puisse être commutée par un bouton à 3 positions :


- ON


- AUTOMATIQUE


- OFF


 


Ca paraît idiot, mais y a des systèmes où le bouton off n'existe pas... et là, tu deviens vite dingo (effet néon qui clignote + bruit du déclenchement=envie de tuer un animal). Donc, du coup (surtout dans les espaces de coulisses), pour éviter les va-et-vient désagréables de l'éclairage, bah tu en viens à allumer tout le temps la lumière (ce qui aboutit finalement au résultat contraire de celui prévu par le cahier des charges).


 


Cordialement,


Mp


Modifié par Misterpamp
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je sais pas vous, mais même quand il parle d'éclairage automatique, Mister Pamp me fait rêver !


Un plaisir de vous lire ici, en plus de sur votre blog, cher monsieur :wub:


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Restaurer la mise en forme

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

 Share

×
×
  • Créer...