Aller au contenu

accueil de classe : mise en place


austen
 Share

Messages recommandés

Bonjour, de nouveau,


 


Je vous bombarde et par moment je suis plus calme lol!!


 


Oui j'essaie de garder ma bonne humeur mais pas évident. Dans ma nouvelle commune, l'élue et la dgs me disent que je suis la professionnelle que j'ai carte blanche. Leur souhait est de conserver les accueils malgré les tap ... ok donc je propose une autre organisation (les classes venaient 1 fois par semaine 4 au total juste prêt retour). Là vu que j'ai 3 tap par semaine une ludo à gérer lentement mais sûrement et une médiathèque à faire tourner, j'ai proposé avec un argumentaire que ma hiérarchie a appuyé et que la nouvelle directrice de l'école également de venir 1 fois par mois... Dons j'ai vu la directrice et discuté avec elle. Elle m'évitait jusqu'à présent et hier au tap je l'ai vu nous avons discuté et elle m'a dit que les besoins des enseignants étaient pu reconnus et que la fréquence pose problème et elle m'a avouée qu'elle comprenait ma problématique et que surtout ce sont les habitudes des enseignants qui ont du mal à bouger... De là après le tap j'ai vu la dgs et elle m'a dit qu'elle était au courant le maire est venu et a dit que cela devait passer au conseil d'école dont il fait partie et que ce sont les enseignants qui décident. J'ai souligné que c'est une bibliothèque de lecture publique et non scolaire que les enfants viennent déjà au tap à la médiathèque plus venir dans la même journée en accueil c'est beaucoup (en bref, 4 AR dans une journée). donc la semaine prochaine, je fais juste du prêt / retour mais j'ai compris qu'il fallait que je propose autre chose (donc tous les 15 jours en autonomie et donc je vais voir chaque enseignant et prendre contact avec eux lors de l'accueil et communiquer.


 


Merci de vos retours


 


Austen (jane)


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour Jane


 


Tu veux savoir comment mettre ce genre d'activité en place ?


 


Disons que pour les petits nouveaux, CP, tu peux leur faire une première séance découverte.


 


- Comment on emprunte un livre ?


- Comment on l'amène au bureau pour que la bibliothécaire le bip/scanne/douche (au choix de la formulation).


- L'endroit où tu entreposes le livre jusqu'à ce que tout le monde ait choisi (pour éviter les changements inopinés de dernière minute)


 


Et, peut-être, si tu as des fantômes (pour marquer l'emplacement des livres),


- Comment on utilise un fantôme ?


 


On choisit un livre,


On met son fantôme à la place,


On regarde le livre,


 


S'il nous plaît, on apporte le livre et le fantôme à la bibliothécaire.


S'il ne nous plaît pas, on remet le livre à la place du fantôme, on récupère son fantôme et on va voir un livre plus loin. On place à nouveau son fantôme, et ainsi de suite.


 


Si on veut consulter d'autres livres, on garde le fantôme pendant que les autres choisissent.


A la fin, on ramène son fantôme, et ensuite chacun récupère le livre stocké.


 


A part ça, tu peux laisser la classe en libre autonomie pour le reste de la séance.


 


A noter que les fantômes permettent une activité pédagogique, en particulier pour les maternelles, où chaque élève va concevoir son propre fantôme à son prénom + ses dessins. A la maîtresse ensuite de les plastifier.


 


Il est bon de se constituer une quarantaine de fantôme, des fois qu'il y ait des oublis, ou qu'une classe ne construise pas son propre fantôme. Si possible, en couleur, avec des images différentes.


 


C'est une manière de préparer la venue de la classe en amont, et de l'inscrire dans une démarche pédagogique.


Et de l'inscrire aussi dans la vie de l'élève.


 


Pour les CP, oui.


Pour les plus grands, pas difficile de demander à ceux qui étaient là l'année précédente d'expliquer aux nouveaux comment il faut faire.


 


Si le professeur ne le fait pas, tu peux également expliquer le fonctionnement de la bibliothèque :


- pas de course


- pas de cris


- pas de jeux


- on parle doucement


- etc.


 


Mais ce sont des enfants, sous la surveillance et l'autorité du professeur. Suivant le professeur, le comportement n'est pas identique. L'activité non plus.


 


Voilà ce que nous avons "mis" en place au fur et à mesure du temps.


 


D'autres ont certainement une organisation différente, qui peut dépendre de la taille de la bibliothèque.


J'espère qu'ils t'en parleront. :)


  Bernard


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

À te lire, Jane, je pense qu'il faut que la bibliothèque se repositionne par rapport aux enseignants. Qu'attendent-ils de la bibliothèque (tu dis que les besoins des enseignants son peu reconnus?) Des livres à emporter en classe, un accompagnement aux enseignements, des animation? S'ils ont des besoins, vous devez en discuter ensemble.


Il y a une convention: que dit-elle de ces accueils?


 


Je peux te citer l'exemple des accueils que nous organisons dans la bibliothèque où je suis bénévole.


Nous recevons les classes (16 classes pour 2 écoles) 5 fois par an.


Le premier accueil n'en est pas vraiment un puisqu'il s'agit d'un spectacle de contes.


Un thème est choisi par la bibliothèque et les 4 accueils suivants tournent autour de ces thèmes, avec un ou deux prêt de livres, le prêt d'une valise, et des animations spécifiques. Parfois, il est demandé aux classes de produire un travail artistique qui sera exposé à la bibliothèque.


 


Ce n'est qu'un exemple mais il montre qu'il existe des relations très variées entre la bibliothèque et l'école. À toi il me semble de savoir prendre ta place et aussi de te faire épauler.


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour,


 


Effectivement, il y a tout un travail à mettre en place. le vrai problème actuel est que les enseignants ne voient pas pourquoi ils devraient changer leurs habitudes de venir à la médiathèque comme ils le font depuis dix ans toutes les semaines, venir chercher des livres et repartir au bout de 20 minutes. Ma prédécesseure ouvrait la porte et attendait à la banque d'accueil pour enregistrer les livres. Cela me fait drôle car je travaille depuis 16 ans en bibliothèque et j'ai toujours été référente des accueils de classe dans mes différents postes et bien sûr j'ai connu aussi des difficultés de mises en place... là il faut recommencer par la prise de contact, communiquer proposer... Ce que je vais faire... Je n'ai pu rencontrer que la directrice qui est nouvelle comme moi dans la commune et donc ne connaissant pas les réelles pratiques des enseignants Je n'ai pas pu discuter avec les enseignants et leur expliquer pourquoi je leur proposais une fréquence plus réduite car j'ai 3 TAP par semaine 1h30 par jour une médiathèque à faire tourner et une ludo à songer... Cela fait beaucoup pour une seule personne. Personne ne veut lâcher sur rien j'essaie d'équilibrer or tout a des limites comme moi... Les enseignants viennent la semaine prochaine avec leur classe donc je vais en profiter pour discuter avec eux. . .Ma proposition a provoqué un tollé(au point que je n'ai plus le soutien de la dgs, le amire penche plus pour les écoles, ils décident) et donc j'ai décidé de repartir sur plus de souplesse en faisant l'expérience de les accueillir 1 fois tous les 15 jours en autonomie au lieu d'une fois par semaine (comme avant) et donc cela me dégage moins de temps de travail interne pour les autres missions donc pour avancer et je vais faire peu à peu un bilan et le présenter à mes élus quand je peux et montrer qu'il y a un problème de temps... je me retrouve à faire le matin accueils de classe l'après-midi tap et ouverture publics tous les 15 jours.. donc patience, persévérance et constatation ensuite. Je suis là déjà fatiguée et cela ne fait qu'un mois que j'ai commencé.


 


Ma problématique actuelle est de montrer que je ne peux tout faire et qu'en voulant ne lâcher sur rien et bien je ne peux mener à bien certaines missions, c'est mathématique...


 


Merci de vos retours


 


Austen (jane)


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour,


 


 


Je te remercie Bernard. Cette semaine est basée sur le relationnel avec les enseignants... Pour éclaircir la situation et expliquer ma proposition, je pense demander une réunion avec tous les enseignants soit avant les vacances ou demander à venir m'exprimer lors du conseil d'école début novembre ?


 


Merci de vos retours


 


Austen belle journée à tous


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

J'ai trouvé une solution avec les enseignants pour qu'ils viennent tous les 15 jours en accueil prêt / retour et ensuite on fait un autre point en décembre pour le 1er trimestre 2016. La rencontre s'est bien passée et j'ai pris en compte leurs attentes et leurs demandes. Ils savent que j'ai 3 missions à remplir, différentes de ma prédécesseure (qui n'avait que le médiathèque) et ils ont compris. D'ailleurs au passage, ils trouvent que ça fait bcp aussi. C'est marrant, mes collègues, les enseignants... trouvent que j'ai un poste trop dense et seuls les élus et la dgs refusent de l'admettre.

Donc le planning est rempli. Je passe l'information à la DGS et à l'élue à la culture. La dgs me rappelle à l'ordre en me disant que l'élue s'en charge et que cela devait passer en conseil d'école. Elle m'a demandée aussi quelle est donc cette organisation. Je lui ai répondu. Et l'élue m'avait dit que si j'avais des difficultés, je la prévenais pour qu'elle aille d

Je suis étonnée car je n'ai fait que mon travail, ce pourquoi j'ai été recrutée. Le contact passe bien avec les enseignants.

Et à mon arrivée, on me dit que j'ai carte blanche que je suis la professionnelle. J'ai l'impression d'avoir peu de marge de manoeuvre. Quand je dis trop, ça les gonfle et quand je les tiens au courant pour information, c'est pas bien non plus.

Où ai-je fait l'erreur ?

Merci

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bien, tu as déjà progressé avec les enseignants, et ils pourront dire que le problème est réglé.


 


Quand je dis trop, ça les gonfle et quand je les tiens au courant pour information, c'est pas bien non plus.


 


Non, c'est pas tout à fait ça.


 


Quand tu dis que tu en as trop à faire : ça les gonfle.


Quand tu les tiens au courant dans un sens qui ne leur plaît pas : c'est pas bien non plus.


 


Toute la nuance est là. :wink:


 


Si tu leur disais, tout va bien madame la marquise, je peux assumer les trois postes en une demi-heure par jour, je peux te garantir qu'ils t'écouteraient avec attention. :D Mais comme ils veulent te faire porter trois chapeaux en même temps, que la ludothèque nécessite une demie personne de plus (au minimum)... et qu'ils le savent, forcément, c'est pas bien. Mais toi, tu dois avancer et prévoir ton planning sans attendre l'intervention des élus. Il faut que tout ça avance, au moins à la rentrée des vacances, il faut que ce point-là soit réglé ! (là, c'est un argument que tu peux faire valoir : tu dois avancer, si on veut que tu mènes les autres tâches à bien)


 


Idem, si on t'a donné carte blanche, n'hésite pas à le dire à ta DGS.


Tu es parfaitement dans ton droit pour avancer et régler les problèmes au fur et à mesure.


 


Etablir un planning des venues des écoles à la bibliothèque, ça fait partie de ton travail. Il y a des contraintes de temps que les élus ne peuvent pas concevoir. Que je sache, ils n'établissent pas le planning de la DGS. (Moi, ça aurait été direct : "ah bon, les élus établissent votre planning ? Waow. Et celui des équipes de ménages aussi ?")


 


N'oublie pas, quand même, que tu as connu plusieurs places, et donc que tu peux te servir de ton expérience.


"Dans mes anciennes places, c'était moi qui me chargeais du contact et du planning avec les écoles, et ça marchait très bien".


 


Je ne sais pas, mais je trouve que les élus (au moins certains d'entre eux) sont un peu trop présents dans ta bibliothèque. Il est temps qu'ils se rendent compte que le professionnel est là... et qu'ils doivent lâcher les rênes. (Surtout s'ils veulent que tu ouvres la ludothèque à la fin mars. :tongue:)


 


Continue ta progression, les enseignants, c'est fait, passe à la marche suivante. :thumbsup:


  Bernard

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour,


 


Oui je sais que j'ai eu raison d'agir ainsi, ce sont surtout des orgueils qui sont froissés. J'ai déjà un planning jusqu'à noêl et ensuite je vois. Pour la ludothèque, et bien ils refusent toujours de voir qu'il faut être plusieurs... Dès novembre je quantifie à la manière de ferris sur qques mois à suivre !! j'ai discuté avec un syndicaliste et il m'a dit que je pouvais très bien gérer seule la ludo et médiathèque, en jetant un coup d'œil de temps en temps etc... Et noter tous les faits à suivre...


 


Là je suis dans les préparations de commandes rentrée littéraire et donc prochain point est le rapport à l'élue de ce côté là avec charte et échanges autour des livres...


 


Autre point bénévole une dame se propose de m'aider pour l'équipement j'ai dit à ma hiérarchie que j'a besoin de ressources extérieures... Je pose et je sais que cea demande patience persévérance et que je peu avoir encore de belles surprises...


 


Merci Bernard et aux autres


 


Austen (jane) en mieux


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Restaurer la mise en forme

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

 Share

×
×
  • Créer...