Aller au contenu

Recherche de poste compliquée : besoin de conseils


Clairebib
 Share

Messages recommandés

Bonjour à tous,

 

Lauréate du concours de bibliothécaire territorial, titulaire d'un M2 dans les métiers du livre, je suis en recherche de poste et en veille active mais sans succès, impossible de trouver un poste et même simplement de décrocher un entretien...

 

Je réponds à toutes les offres de bibliothécaire territorial qui passent (mais c'est vrai qu'il n'y en a pas tant que ça), je postule également sur les vacations et les postes contractuels d'assistant de conservation mais j'ai l'impression que la mention de mon concours me dessert plus qu'autre chose dans cette démarche.

 

Je ne postule pas sur des postes d'adjoint du patrimoine parce qu'avec mon concours je pense que je ne serai pas crédible, mais peut-être ai-je tort.

J'envoie également des candidatures spontanées, mais je n'ai commencé que récemment (et j'aurais du m'y prendre beaucoup plus vite)

 

J'ai un peu d'expérience, 1 an de stages cumulés (en bib)  et 8 mois de travail (en les rassemblant) dont 5 en bibliothèques. Actuellement je suis vacataire au CNFPT pour quelques mois mais ça n'a rien à voir avec le métier de bibliothécaire.

 

Je commence à me tourner vers le privé et vers les postes de documentalistes mais j'ai quand même réussi un concours que je voudrais valoriser, j'ai envie d'être bibliothécaire et je suis prête à tout pour ça!

 

Je dois manquer d'un réseau professionnel, j'ai quelques relations avec des professionnels mais il faudrait que j'arrive à élargir ce cercle. J'ai pu voir sur d'autres post que certains conseillaient de venir lors des réunions de l'ABF pour rencontrer du monde et se faire connaitre : dans quelle mesure est-ce une bonne idée? de même j'aimerais me rapprocher de ma BDP mais je ne sais pas trop par quel angle attaquer, est-ce bien légitime d'appeler pour se faire connaitre? Mes questions peuvent paraitre bête mais c'est vrai que je ne sais pas ce qui est admis ou non.

 

Voilà un petit aperçu de ma situation et de mes interrogations : si vous avez des conseils à me donner, des questions, des critiques, n'hésitez surtout pas,

Merci pour vos réponses

 

Bonne journée !

 

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Tu as un CV et une lettre de motivation à m'envoyer en MP ?


Sinon :

- Qu'as-tu appris durant ton M2 ?

- Qu'a-tu appris durant ton stage en bibliothèque ? Quelles fonctions ?

- Quel est ton domaine (tes domaines) de prédilection en littérature ?


Si on t'embauche demain, qu'est-ce que tu es capable d'apporter ?

Quand tu as candidaté, as-tu visité la bibliothèque ciblée ? As-tu fouillé l'histoire de la commune cible ?

 

Combien de bibliothèques as-tu visitées (le samedi), combien de professionnels as-tu rencontrés ?

Combien de maires ou d'élus culture ?

Combien de fois as-tu proposé ton projet "bibliothèque" à des personnes ?


La chance sourit aux audacieux, dit l'adage.

Je pense qu'elle sourit surtout à ceux qui s'entraînent, tu dois candidater partout... rien que pour t'entraîner.

Pour t'entraîner pour le jour où.


 

Quand je lis ça (tu voulais des critiques, hein. :angry:)

"je ne sais pas trop par quel angle attaquer, est-ce bien légitime d'appeler pour se faire connaitre?"

 

Je me dis : quoi, elle est timide ?

Trouver un boulot, c'est pas un bon angle d'attaque ?

Visiter les lieux, connaître les collections, c'est pas un bon angle d'attaque ?

Connaître les bibliothèques (leurs perspectives d'embauche, leurs besoins, leurs adresses, le nom des responsables, que tu peux aussi obtenir par l'observatoire de la lecture publique), c'est pas un bon angle d'attaque ?

Placer ton CV, en direct, c'est déjà un excellent angle d'attaque.

 

Tu n'as pas besoin de plus comme prétexte !

Connaître les prochains développement de la lecture publique dans ta région, peut en être un autre.

 

Idem, tu peux vouloir connaître les prochains développements culturels (bibliothèque en particulier) dans n'importe quelle commune.


Tu n'as pas d'entretien, eh bien va les chercher. Va poser des questions, essaie de répondre à une problématique.

Tu auras alors d'autres éléments pour postuler (même ailleurs), si on ne te demande pas déjà ton CV à la fin de la rencontre avec élus cultures ou maires. (Les élus cultures sont plus disponibles)
 

C'est une question de démarche.

Tu veux un réseau, pense Linkedin, Twitter, Facebook, va y traquer les bibliothécaires.

Je penche pour rencontrer les membres de l'ABF, parce qu'il faut rencontrer les gens IRL. L'entretien aura lieu en face à face. Mais tu y découvriras surtout les problématiques, les développements propres à ta région.


 

Grmmpff... est-ce légitime ?

Tu es prête à tout... alors tout est légitime. :thumbsup:

Tu n'as rien à perdre à essayer. :thumbsup::thumbsup::thumbsup:

Même si on te dit non 100 fois, tu t'en fous parce que c'est la cent-unième qui t'intéresse.

 

Feu de tout bois ! Ce doit être ta seule devise jusqu'à atteindre ton but.


Tu as hésité, et tu te rends compte que ça ne marche pas. Essaie autre chose, une autre tactique.
 

Saute sur toutes les opportunités qui se présentent.

OK ?

  Bernard

Modifié par B. Majour
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonsoir Clairebib,

 

Je vois que tu as déja parcouru le forum et retenu l'essentiel. Ton auto-diagnostic est très bon. Ta situation beaucoup moins.

Il faut effectivement te constituer un réseau, postuler en candidature libre massivement et surtout ne pas avoir de limites géographiques (j'insiste toujours sur cet aspect). Tu dois pouvoir répondre à toutes les annonces sans exceptions. S'il y a un poste à Cayenne tu fonces ?

 

En temps normal 1 recrutement sur 3 seulement s'opère par la voie du concours. Les deux autres c'est le recrutement direct, plutôt pour les C, et la promotion interne. Et c'est là que ça coince le plus pour toi. Les bibliothèques sont bourrées de cadres B qui postulent chaque année pour passer bibliothécaire en promo interne dès qu'ils en ont la possibilité, c'est à dire 10 ans de service dont 5 comme cadre B, ils se bousculent au portillon. Leurs atouts? Ils ont l'expérience et postulent dans leur collectivité, où ils sont connus.

 

Postuler en dessous de ton grade ? Dans le privé c'est possible (et tu as peut-être raison de chercher à te placer comme documentaliste). Dans la FPT ça ne passera pas. Tu es sur-qualifiée par ton concours (ça c'est une chanson que tu risques d'entendre souvent) mais il faut que tu le valides, sinon tu n'as plus rien. Et donc on ne peut que te recruter sur ce concours et te stagiairiser. C'est ton manque d'expérience pour ce type de poste à responsabilité qui va le plus plomber ta candidature. 1 an de stage, pour un C c'est souvent suffisant,voire pour un B. Pour un A c'est peu.

 

Et en plus actuellement tu connais la situation des collectivités : elles ne remplacent même plus les départs en retraite....

Bref, il ne s'agit pas de te décourager mais ce ne sera pas facile. Et tu me sembles l'avoir parfaitement compris.

 

 

 

 

Modifié par Ferris
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonsoir B. Majour, Bonsoir Ferris

 

Merci beaucoup pour vos réponses à tous les deux :)

Ma réponse risque d’être longue (je le ferai en deux messages) :sweat:

 

@ B. Majour

 

J’ai un CV qui vient tout juste d’être remanié, il subit en ce moment même les premières critiques de mon entourage, je te l’envoie en MP, merci ! Pour la lettre de motivation c’est autre chose, je n’ai pas de modèle immuable et en général j’y passe beaucoup de temps… je peux également t’envoyer un ou deux exemples en MP.

 

Qu’as-tu appris durant ton M2 ?  

J’ai eu une formation spécialisée autour de la gestion et de la valorisation des fonds patrimoniaux .

J’ai donc de bonnes connaissances de l’histoire du livre, de la conservation des ouvrages anciens, de politique documentaire ou encore de catalogage de ces derniers (mais ce volet là je l’ai surtout découvert et pratiqué en stage). J’ai également appris comment animer un fonds, le mettre en valeur. J’ai également des connaissances plus générales autour du patrimoine, du droit de la propriété intellectuelle etc.

 

Je n’ai pas eu de cours de bibliothéconomie à proprement parler mais en préparant les concours et avec mes stages, j’ai accumulé des connaissances autour de l’environnement des bibliothèques publiques, leur fonctionnement et leur gestion, la gestion des collections, leur valorisation, le circuit documentaire, l’accueil, etc. Ce qui fait aussi que j’ai quelques lacunes, par exemple je n’ai jamais fait d’indexation, il me manque certains savoirs techniques.

 

J’ai quelques bases en langages CSS et XML  et une bonne connaissance de ce que l’on peut faire autour du numérique en bibliothèque. J’ai également appris la gestion de projet de A à Z, j’ai fait de l’animation autour du patrimoine dans un foyer logement pendant deux mois, j’ai du m’intéresser de plus près aux subventions, comment on fait un rétro planning, monter et gérer un budget,  organiser des séances, les mettre en œuvre etc.

 

Qu’as-tu appris durant ton stage en bibliothèque ? Quelles fonctions ?

Dans les faits j’ai remplacé un agent en secteur jeunesse dans toutes ses missions,  mais j’ai également été ponctuellement en secteur adulte. J’ai eu une mission spécifique qui a été de mettre en place une enquête de satisfaction autour des services de la médiathèque, analyser les réponses, en faire la synthèse et faire des propositions.

J’ai participé à l’accueil, au renseignement des publics, aux acquisitions, traitement des collections, aux animations (accueils de classe, heures du conte, ciné-gouter, bibliothèque de rue etc.), avec un collègue on a monté une animation autour du cinéma et de la littérature et j’ai eu l’idée d’un café – jeu qu’on a animé à trois tout l’été.

 

J’ai eu la chance d’être associée par la responsable de l’établissement à toutes ses missions, je l’ai accompagné en réunion, lors des négociations pour les marchés publics, avec les autres responsables de structures, elle a pris beaucoup de temps pour me montrer comment elle travaillait.

 

Le fait d’être dans une position de stagiaire intermédiaire entre l’équipe et la responsable m’a permis d’avoir une vision bilatérale et de mieux comprendre les interaction d’une équipe, les tensions, les frustrations etc. J’ai découvert l’importance des réunions et de la communication.

 

J’ai pu voir les frustrations qui peuvent exister dans le climat actuel, le manque de moyen des collectivités ou encore les blocages monstres qui peuvent exister notamment en mairie.  Disons que j’ai eu un petit aperçu de ce qui peut m’attendre et je sais que ça ne sera pas facile, mais ça me motive encore plus.

 

Et dans mon autre stage de master j'avais travaillé à la Bibliothèque Historique de la ville de Paris autour de la réserve précieuse, c'était essentiellement une mission autour des collections, recotation, description exhaustive dans les notices, catalogages, réflexion autour des politiques de conservation, c'était aussi très enrichissant.

 

Quel est ton domaine (tes domaines) de prédilection en littérature ?

Hmm, je me suis intéressée pendant deux ans à la littérature de colportage du XIXe siècle mais ça reste un sujet d’études ^^

J’aime énormément la littérature de jeunesse, je lis beaucoup de romans pour adolescents et jeunes adultes, j’effectue d’ailleurs une veille hebdomadaire sur le sujet. Je m’intéresse aussi beaucoup à la littérature de fantasy et de science fiction, je balbutie en littérature japonaise, et je n’abandonnerai la bande dessinée pour rien au monde.

 

Si on t'embauche demain, qu'est-ce que tu es capable d'apporter ?

Question difficile,  je vais surement répondre de manière un peu cliché mais tant pis. Sans avoir la prétention de tout savoir, ni de m’imposer, je pense pouvoir apporter un regard extérieur sur l’équipe et sur son fonctionnement, sur les collections, les animations etc. L’idée n’est pas de tout remettre en question mais de venir questionner l’équipe  sur ses pratiques, sur des points importants, ce que je vais considérer comme important, autour de ce qui définit ma vision de la Bibliothèque. Je voudrais susciter des échanges, des réflexions, tout sauf la stagnation que j’ai pu observer lors de mon stage. D’autant plus qu’en tant que futur cadre ou cadre intermédiaire il faut être capable de motiver son équipe autour de projets motivants, j’ai envie de penser que je serai capable d’apporter ça.

 

 De manière plus simple je suis capable d’apporter des idées neuves, du moins essayer, j’ai une capacité d’adaptation et d’écoute,  de la curiosité, du dynamisme et de la bonne volonté à revendre !

 

J’ai envie de dire que je pourrais aussi apporter ma vision de la bibliothèque, mon projet « bibliothèque » bien sur en l’adaptant à la structure, à l’équipe et à la situation dans laquelle je me trouverai.

 

Quand tu as candidaté, as-tu visité la bibliothèque ciblée ? As-tu fouillé l'histoire de la commune cible ?

Chaque fois que je postule sur un poste, je passe beaucoup de temps à glaner des informations sur la bibliothèque, l’équipe, les animations, la commune et sa politique culturelle, son histoire aussi. Et j’y passe encore plus de temps si je décroche l’entretien.

 

Mais je ne me rends dans la bibliothèque en questions que lorsque je décroche l’entretien, je vais observer le fonctionnement de l’établissement, l’agencement des  espaces, les collections, les tables de sélections, les animations, je glane des informations l’air de rien. Mais je ne peux pas le faire pour chaque candidature avant de postuler, je manque de temps et parfois c’est trop loin de chez moi.

 

Combien de bibliothèques as-tu visitées (le samedi), combien de professionnels as-tu rencontrés ?

 

Trop peu je m’en rends bien compte, moins d’une dizaine de bibliothèques, quant aux professionnels, je vais dès que je le peux aux rencontres ou débats qui peuvent avoir lieu à coté de chez moi, notamment sur Paris, par exemple à la bibliothèque Buffon. J’ai du rencontrer un peu moins d’une dizaine de professionnels depuis septembre. Et actuellement étant en missions temporaire au CNFPT j’en profite pour élargir mon réseau, mais pour l'instant pas de vrais bibliothécaires en chair et en os etc. Je faisais plus de choses quand ma recherche était une recherche à plein temps.

 

Combien de maires ou d'élus culture ? … aucun pour le moment, mais deux conseillers municipaux, par mon petit réseau.

 

Combien de fois as-tu proposé ton projet "bibliothèque" à des personnes ?

Plusieurs fois à d’anciens collègues, dans les candidatures en partie et lors de mes entretiens, mais peu de fois là encore.

Finalement j’en viendrai presque à faire ce que j’ai fait pour décrocher mon stage  de master, prendre l’annuaire des bibliothèques du Val d’Oise et les appeler une par une pour décrocher le sésame (bon là ce serait sur une surface géographique bien plus large). Mais je pensais que c’était trop cavalier pour une recherche d’emploi, j’ai visiblement tort.

 

Je n'avais pas pensé que l'observatoire de la lecture publique pourraient me donner des informations utiles... et là je me sens idiote d'écrire ça, comment j'ai pu passer à coté d'autant de bonnes idées...

A vrai dire je me suis intéressée à  un autre observatoire : l'observatoire du patrimoine écrit mais .... comment dire, ça fait longtemps qu'il n'ont pas mis les noms des responsables à jour, c'est bien dommage parce que en dehors de ça c'est une bonne source d'information sur les fonds patrimoniaux.

 

Je suis inscrite sur LinkedIn mais c'est pareil, il faut sauter le pas et écrire aux personnes pour les rencontrer, et agrandir son cercle, je m'y mets dès demain, c'est sur.

Twitter, Facebook, je note, je note, je m'adapte vite, c'est l'occasion de le montrer!

Je finis pas penser que je trouverai mon premier poste grâce au réseau et par le réseau.

 

Oser, c’est bien le mot pour moi, je voulais des critiques et j’ai donné le bâton pour me faire battre… ^^ J’ai posé un jour de congé vendredi je crois que je sais ce que je vais en faire.

Je crois avoir bien compris le mot d’ordre, sauter sur toutes les opportunités qui se présentent, les provoquer et …y aller tout simplement !  :ahappy:

 

Claire

 

Modifié par Clairebib
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

@ Ferris,

Bonsoir,

 

J’ai changé ma stratégie de candidature il y a peu de temps, je n’ai donc pas encore beaucoup de retours mais j’ai commencé l’envoi massif de candidatures spontanées, j’aurais du commencer par ça mais c’est comme pour tout on apprend au fur et à mesure.

 

Quant à me constituer un réseau ce n’est pas faute d’essayer mais ils me manquent des outils, vous êtes en train de me les donner d’une certaine façon avec Bernard Majour. C’est bête mais c’est un peu comme si jusqu’à aujourd’hui je m’étais interdit de franchir une ligne.

 

Il faut effectivement te constituer un réseau, postuler en candidature libre massivement et surtout ne pas avoir de limites géographiques (j'insiste toujours sur cet aspect). Tu dois pouvoir répondre à toutes les annonces sans exceptions. S'il y a un poste à Cayenne tu fonces ?

 

J’ai quand même des limites géographiques, je reste en France métropolitaine, et c’est un progrès, j’admets que pour valider ce concours il allait falloir être prête à bouger, mais Cayenne non, j’assume cela, du moins pour l’instant, ce n’est pas dit que je ne change pas d’avis.

 

Je ne sais pas dans quelle mesure il est simple ou non de muter une fois qu’on est sur un poste… ça réglerait cette question, il est vrai que si je pars le temps de valider mon concours mais qu’ensuite j’arrive à bouger oui, ok, je n’ai plus de limites.

 

Dans la FPT ça ne passera pas. Tu es sur-qualifiée par ton concours (ça c'est une chanson que tu risques d'entendre souvent) mais il faut que tu le valides, sinon tu n'as plus rien. Et donc on ne peut que te recruter sur ce concours et te stagiairiser.

 

Je l’ai bien compris quand j’ai cherché à comprendre pourquoi on ne prenait pas sur des remplacements en B,  pourtant mon intention de départ est logique, postuler sur du B pour enrichir mon CV, mais pour cela il faudrait que j’omette mon concours.

 

L’idée c’est vraiment d’essayer d’acquérir un peu d’expérience sur un poste à responsabilité intermédiaire, disons sur 6 mois par exemple pour avoir ensuite plus de légitimité sur un poste A. J’ai parfois l’impression que mon concours est un handicap et avec le recul bien que je ne regrette pas un seul instant d’avoir passer le concours A je me dis que ça aurait été plus simple si j’avais passé le concours d’assistant de conservation (que je n’aurais peut-être pas eu car beaucoup plus technique), mais maintenant que j’ai ce concours je ne vais pas renoncer si vite.

 

Bref, il ne s'agit pas de te décourager mais ce ne sera pas facile. Et tu me sembles l'avoir parfaitement compris.

 

C’est en effet plus que clair, l’idée maintenant c’est de faire mentir les statistiques ^^

 

Question plus pratique : pour rencontrer des adhérents de l’ABF, des professionnels en chair et en os, y a-t-il des réunions ou des rencontres régulières ? Me suffit-il de me rendre au siège de l’association île de France (ou je réside), ou plutôt par contact, en prenant rdv ?  

 

Tente le coup de la cent unième fois 

Plutôt deux fois qu’une ! :D:D:D

 

Bon en somme j’ai un tas de choses à faire, je vous remercie tous les deux,  vous êtes de bons conseils, il ne me reste plus qu’à les mettre en pratique.

Merci d’avoir pris du temps pour me répondre :)

 

Claire

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour Claire,

 

Les éminents B. Majour et Ferris ont déjà amplement répondu à tes interrogations.

L'accès à la FPT n'est pas facile, mais pas impossible (encore heureux), et se pose toujours la question de la date de péremption des concours...

 

Pour élargir ton réseau, as-tu également pensé aux CRL et autres associations du même type ?

 

Pour l'ABF, il y a les journées d'étude, les commissions (tu trouveras les coordonnées des membres sur le site).

 

Tu trouveras plein de groupes de bibliothécaires sur facebook, des sérieux, des drôles, des thématiques... ça permet de faire de la veille et de rencontrer plein de gens aux profils très différents.

 

Bon courage, ne lâche rien..

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour Claire,

 

je plussoie évidemment tout ce qu'ont écrit les 2 compères du forum, c'est la base indispensable à toute campagne de recherche d'emploi dans le secteur qui t'intéresse. Mais quitte à être brutale, je crois qu'un aspect essentiel est insuffisamment évoqué, même si tu l'entrevois quand tu écris "L’idée c’est vraiment d’essayer d’acquérir un peu d’expérience sur un poste à responsabilité intermédiaire, disons sur 6 mois par exemple pour avoir ensuite plus de légitimité sur un poste A."

car oui, A veut dire poste à responsabilité, encadrement d'équipe, gestion budgétaire etc.

Et aujourd'hui l'enjeu est souvent bien plus sur ce volet du poste que sur la maitrise de l'indexation et la connaissance du patrimoine ancien...

Une collectivité qui embauche un A recherche un manager, même dans la filière culturelle. Expert de son domaine bien sûr, pas d'impasse à faire là-dessus. Mais ce qui fera la différence entre 2 candidats qui ont un M2 et donc le bagage de connaissances "standard", c'est bien leur capacité à proposer un projet de service pour la population, pour lequel ils seront capables de mobiliser une équipe. C'est ça qu'un recruteur recherche, c'est comme ça que tu dois te positionner pour sortir du lot. Les connaissances que tu détiens doivent être présentées comme au service de ce projet et non comme une fin en soi.

Ton stage et ton observation d'une responsable de structure t'ont déjà donné matière à réflexion, et c'est de ce côté-là que tu dois alimenter ton projet professionnel et la façon de te présenter : mets en avant ta capacité à mener des projets, à innover (on doit tous faire plus avec moins, et on habille ça du mot d'innovation quand on veut se motiver), à mener une équipe etc.

Car si tu vas à l'entretien, tu auras ces questions-là (et je te le dis d'expérience !).

 

Et tu peux rechercher les noms des responsables dans les bibliothèques que tu vas visiter et demander à les rencontrer. Échanger avec des professionnels actuellement sur des postes de bibliothécaire devrait t'aider. Je suis à ta disposition en MP pour te raconter mon expérience de lauréate du concours si tu veux.

Modifié par Isalabib
màj
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

@ Chouette

 

Je me pencherai un peu plus sur les ressources et contacts des CRL et autres structures du même type, c'est une bonne idée =)

A vrai dire je me sers plus de leurs sites pour faire de la veille que comme possible source de contacts.

 

Je suis déjà inscrite sur plusieurs groupes de bibliothécaires sur Facebook, c'est effectivement très utile pour faire de la veille et j'ai eu quelques bon tuyaux par ce biais ! Je vais donc approfondir cette piste là également.

 

J'ai déjà bien exploré le site de l'ABF, mais comme je le disais il n'y a plus qu'à se lancer et à prendre son téléphone et envoyer des mails, rencontrer du monde et faire bouger tout ça. Je suis déterminée.

 

Merci pour tes conseils et tes encouragements, promis je ne lâche rien! j'en ai déjà bien bavé avec le concours, hors de question que ça me passe sous le nez sans que je ne fasse rien.

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour Isalabib

 

Merci pour ta réponse et ta proposition : j'accepte bien volontiers d'en savoir un peu plus sur ton parcours.

 

Je cherche ma légitimité, c’est aussi un peu ce que je suis venue questionner avec ce post.

Je vais essayer de te répondre ^^

 

Je suis d’accord avec tout ce que tu dis, et c’est exact que le fait que certaines connaissances techniques me manquent ou que je sache décrire une reliure du XVIe siècle ne fera pas de différence réelle sur un poste de responsable. J’ai tenu à faire une description exhaustive de mes connaissances. Mais c’est aussi pour souligner que je n’ai jamais eu de réelle préparation aux fonctions auxquelles je peux prétendre avec mon concours. Pas de cours de management, pas de cours de finances publiques, pas de cours de gestion administrative, mais par contre plusieurs expériences significatives en gestion de projet etc. Je ne suis pas sur le papier un manager, mais j’essaye de le devenir dans mes candidatures, tout vient de ma propre expérience et du savoir que j’ai pu accumuler par moi-même. Je sais bien qu’il va falloir que je fasse de l’encadrement d’équipe, de la gestion administrative, financière, technique, que je serai en lien avec la municipalité, les partenaires, mais toutes ses responsabilités je sais qu’elles existent et je m’y prépare comme je peux. Et surtout ça me motive, je n'ai quand même pas passé ce concours par hasard.

 

Après quand je disais vouloir essayer d’acquérir de l’expérience sur un poste à responsabilité intermédiaire, je pensais à donner plus de poids à mon CV, c’est super difficile de valoriser des compétences apprises en stage alors que pourtant, stage ou boulot… il n’y a pas tant de différence.

 

Je suivrai tes conseils, j’aime bien ce mot « innover », quand on sait à quel point il peut être difficile d’amorcer du changement et d’introduire de nouveaux projets et comme tu le dis avec de moins en moins de moyens ^^ innover, mener des projets, c’est quelque chose que je sais faire. Jusque-là je me suis plutôt bien défendue en entretien sur ces questions, les deux dernières fois on m’a préféré des personnes qui avaient plus d’ancienneté en bibliothèque.

 

Ce n’est pas si simple d’être capable dans une candidature de proposer un projet de service, peut-être que je ne le fais pas assez, mais pour être honnête je ne me rends pas compte de si je sais ou non le faire. J’ai postulé récemment sur un poste de responsable de l’action culturelle, avant de répondre je me suis replongée dans tout ce que peuvent signifier les mots « action culturelle »  et j’ai fouillé un peu pour voir comment ça pouvait s’inscrire dans le projet d’établissement, ce qui existait actuellement sur la ville et la bibliothèque pour être capable de proposer une candidature pertinente. Ce n’est pas toujours facile de le faire pour toutes les candidatures.

 

Effectivement échanger avec des bibliothécaires en poste serait le plus enrichissant pour moi, tout comme lorsque j’étais en stage, cela permet d’être en lien avec la réalité concrète du métier et les problèmes ou questions qui se posent au quotidien. C’est pareil, ça aussi je m’y mets !

 

Merci encore

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour Claire
 

Pour rencontrer l'ABF île de France  (c'est valable pour les autres régions)

http://www.abf.asso.fr/

Onglet en région


Dans ton cas

http://www.abf.asso.fr/11/271/1195/ABF-Region/conseil-d-administration-2016-2018


Tu as plusieurs noms à exploiter.

En particulier

Silvère Mercier

Qui tient un blog

http://www.bibliobsession.net/2012/12/18/interview-de-thomas-fourmeux-nouveau-bibliothecaire-engage/


qui dit blog, dit contact.

Lui te répondra sans problème pour obtenir la date de la prochaine réunion.

Il est très actif sur les réseaux sociaux. Thomas Fourmeux aussi.



 

Ensuite, tu cherches, si ce n'est déjà fait.

blog ABF nom de la région.


 

Dans ton cas, on tombe sûr :

https://groupeparisabf.wordpress.com/



 

Super. Je vois que tu commences à avoir d'autres retours (ton réseau commence déjà à s'étendre :-) ).

Et je partage tout à fait ce que dit Isalabib, il va falloir montrer que tu connais le volet management, direction d'une équipe. Quand on n'a pas d'expérience, on a des lectures. ;-) Il faut rassurer les recruteurs sur ce volet.


Discute vite avec Isalabib, en plus elle travaille en BDP.  (97 BDP en France, en plus des grandes villes)



 

Pour ce qui concerne les mutations, je pense qu'il est plus facile de remonter en Ile-de-France que de descendre en Province. Est-ce qu'il y a une limite légale avant de pouvoir demander sa mutation ? J'entends souvent parler de 3 ans. (Un an pour être titularisé + 2 minimum ? Je ne sais pas bien.)


 

Sinon, tu as encore la piste de la Ville de Paris. Certes, ils ont leur propre concours, mais tu ne risques rien à poser ta candidature. Chaque nouveau "non" t'approche du cent-unième.


 

Un point de ta dernière réponse m'interpelle :

"Ce n’est pas si simple d’être capable dans une candidature de proposer un projet de service, peut-être que je ne le fais pas assez, mais pour être honnête je ne me rends pas compte de si je sais ou non le faire."


 

Un projet de service.

Supposons que tu partes de zéro ?

Comment feras-tu ?

Cadre A, on peut t'embaucher pour construire une nouvelle structure de A à Z.

Tu peux aussi démarcher des communes avec cette idée.



 

Donc, commence dès à présent à bâtir un projet de service. Pour au moins deux raisons :

- Tu seras plus crédible lors de tes candidatures, tu auras des choses à proposer.

- Tu pourras t'en servir tout de suite après l'embauche.


 

C'est dommage que les étudiants ne commencent pas dès le début de leurs études à monter un projet de service. Puisque ça leur servira pour tout le reste de leur carrière. Quel que soit leur niveau.


 

"mais pour être honnête je ne me rends pas compte de si je sais ou non le faire."

Là aussi, je sens le réflexe étudiant. Sauf que tu n'es plus étudiante.


 

Peut-être que tu ne sais pas "faire"... mais d'autres savent le faire.

Tu n'es plus toute seule, tu es avec des bibliothécaires, tu as rejoint une communauté.


Si tu ne "sais pas faire", d'autres peuvent t'aider, d'autres peuvent te montrer.

Dois-je t'indiquer que c'est là un autre moyen d'entrer en contact ?

"Bonjour. J'ai commencé à bâtir un projet de service, mais j'aurais besoin d'un peu d'aide pour l'étoffer. Pourriez-vous...".

Si ce n'est pas un ticket d'entrée, je ne sais pas ce que c'est.


Bien sûr, aucun projet de service ne ressemble à un autre, sauf qu'ils partagent tous un canevas global

Si tu as le piano, tu peux jouer une mélodie.

Si tu as le piano, d'autres peuvent t'apprendre à l'accorder.


Mais, on ne peut pas aider celui qui n'a rien dans les mains et qui n'apporte rien avec lui ou en lui.


Donc, bien sûr tu ne peux pas tout connaître, mais regarde bien la différence entre celui qui dit :

- je ne sais pas.

Et celui qui dit :

- je ne sais pas, mais je suis en train d'apprendre avec trois collègues.

 

Pour un recruteur, la différence est notable. Il n'embauche plus une personne, mais plusieurs.

 

Il comprend aussi autre chose.

La personne en face de lui sait que la fin des études, ce n'est pas la fin de l'apprentissage. C'est le tout début. In vivo.


Est-ce que cette recherche de "projet de service" est à mettre en valeur dans un CV.

J'aurais tendance à dire oui. Tout ce qui met en valeur une candidature, tout ce qui est vendeur (comprendre tout ce qui amène des questions positives) est à mettre.


Les hobbies servent aussi à cette mise en valeur.

  Bernard

Modifié par B. Majour
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Amandine Jacquet

Bonjour ClaireBib,

rencontrer les membres du groupe ABF où tu habites est une excellente démarche ! Ce ne sont pas forcément eux qui vont t'embaucher mais ils te présenteront ou te recommanderont et par rebond, ça marchera.

L'ABF c'est une association professionnelle, mais c'est aussi un réseau qui fonctionne bien !

 

Mieux : si tu peux, viens au congrès et fais toi connaître auprès des gens avec qui tu as discutté sur le forum (dont moi), on te présentera d'autres bibliothécaires, et de fil en aiguille...

 

Enfin, les meilleurs sites pour surveiller les offres d'emploi en bibliothèque sont d'après moi : Biblioemplois (alerte possible), Indeed (alerte possible), enssib.

La version papier de Télérama est utile aussi (l'alerte numérique fonctionne mal).

 

Bonne chance et peut-être en juin, à Clermont !

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour !

 

@ tout le monde

 

Un grand merci pour vos conseils :D

 

@ B. Majour 

 

Je crois que tout est dit....

Peut-être que tu ne sais pas "faire"... mais d'autres savent le faire.

Tu n'es plus toute seule, tu es avec des bibliothécaires, tu as rejoint une communauté.

 

Je ne l'oublierai pas :ahappy:

 

La personne en face de lui sait que la fin des études, ce n'est pas la fin de l'apprentissage. C'est le tout début. In vivo

J'ai passé beaucoup trop de temps à chercher la formation idéale mais j'ai bien conscience qu'en effet tout commence sur le terrain, je l'ai déjà constaté et je suis heureuse de me dire qu'il me reste encore des tonnes de choses à apprendre et à découvrir, et ça c'est génial.

 

Merci pour tous tes conseils, ça bouge déjà bien plus depuis deux trois jours que ces deux derniers mois :)

 

 

@ Amandine Jacquet  

 

Peut-être à bientôt alors ! Si je suis disponible je ferai en sorte de venir au congrès, l'an dernier je ne pouvais pas mais j'en avais eu l'intention.

Quant aux meilleurs sites pour la recherche d'emploi cap territorial est pas mal non plus ^^ je jetterai un oeil au Télérama.

 

Merci et peut-être à bientôt !

 

 

 

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Restaurer la mise en forme

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

 Share

×
×
  • Créer...