Aller au contenu

Passer de gros à petit


Lucienne
 Share

Messages recommandés

Bonjour à tous,

 

J'ai fait l'essentiel de ma carrière professionnelle dans des bibliothèques municipales... mais en fait dans un seul et unique réseau (un grand, urbain, tout ça tout ça). 

Aujourd'hui, je souhaiterais changer d'environnement et travailler dans une bibliothèque rurale (envie de plus polyvalence dans les tâches et l'accueil des publics, besoin d'une vie rurale aussi, souhait certain de changement).

La question est: comment mettre en avant ces expériences face au RH ou à l'élu recruteur d'une bibliothèque de village ?

 

Merci pour vos retours d'expériences !

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

C'est faisable mais il faut savoir que les petites bibliothèques de village (on va dire 2000 hab ou moins pour rester dans les normes) fonctionnent souvent avec des adjoints, voire des contractuels, assistés de bénévoles. C'est l'expérience que j'en ai dans mon département rural. Les recrutements se passent donc en local le plus souvent (recrutement direct, sans concours, avec pas mal de copinages, réseaux Bdp et tout et tout...).

 

Je ne connais pas ton grade mais on ne recrutera pas facilement un cadre B ou A pour une structure de ce genre. Quant à ton expérience en grande structure urbaine, sans doute spécialisée dans un secteur, elle ne pèsera pas lourd face justement à la polyvalence nécessaire dans ce type de structure. A la limite ton expérience des fonctionnements en Réseau peut être un atout à mettre en avant. Mais on risque de te proposer des tâches de type coordination, avec une mobilité sur plusieurs structures, qui finalement ne sera pas ce que tu cherches vraiment.

 

Ceci dit tu peux toujours tenter le coup. Mais ta présentation est trop vague pour t'en dire davantage.

 

Moi aussi, venant de la région parisienne, j'ai cherché et trouvé mon paradis de verdure, d'arbres, de vaches, de fêtes de villages et tout et tout. Mais attention, la verdure c'est pas un avenir professionnel. Au mieux c'est un style de vie, au pire c'est juste une illusion d'optique...:wink:

 

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

 

Merci pour ta réponse.

Cela fait un peu plus de 15 ans que je suis en BM sur ce fameux réseau urbain de plus de 15 bibs, depuis 10 ans dans la même structure et depuis 4 au grade ACPPB. Comme tu l'avances très bien, je me suis souvent retrouvée en environnement sectorisé (adultes ou jeunesse) et thématisé. Même si dans les plus petites structures où j'ai bossé, mon rôle tenait plutôt du "couteau suisse" (j'ai été volante sur 3 bibs quelques temps).

Le poste (car j'en ai un en ligne de mire) proposé à la vacance n'est pas dans ma région actuelle. Il est au grade d'assistant (responsable) et propose de gérer quelques bénévoles et saisonniers (dits texto "renforts"), dans le cadre d'une structure qui va être rénovée.

Le profil est succint: outre la gestion du quotidien, il est question de définition d'une politique documentaire, d'aide à la formation et à l'organisation du travail, et de développement d'actions culturelles... C'est un poste de "solitaire" en direct avec les élus sur une zone géographique restreinte (5000 habitants environ) mais très touristique. La bib à gérer offre un peu plus de 10000 docs, quelques ordis, du wifi et un petit fonds local.

Je sais que postuler en dehors de "sa" région n'est déjà pas facile, j'ai déjà essayé: en ayant souvent appelé pour avoir plus de détails sur les postes l'on me demandait ce que je venais faire dans le coin... Alors quand la structure et son environnement (ici rural) sont très éloignés de son expérience, j'ai conscience que je cumule... C'est pour cela que je suis venu faire un petit tour sur ce forum et poser ma p'tite question ici. Histoire qu'on me mette dans le ton.

Mais je ne baisse pas les bras. La verdure n'est effectivement pas un avenir professionnel, cela tient surtout d'un choix de vie personnelle. Il revêt malgré tout la possibilité pour moi d'exercer mon métier de façon radicalement différente, et c'est là que se place ma motivation première.

Accessoirement, avec une petite quarantaine au compteur, je me dis qu'il est temps de se lancer un nouveau défi ...  :wink:

 

Modifié par Lucienne
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 13 heures, Lucienne a dit :

la gestion du quotidien, il est question de définition d'une politique documentaire, d'aide à la formation et à l'organisation du travail, et de développement d'actions culturelles

 

Dans ce cas là, si le grade est à niveau, pourquoi pas ? Mais attention au flou des définitions de tâches qu'on trouve souvent sur les profils de poste. La gestion du quotidien va te prendre pas mal de temps, d'où la nécessité effectivement de former mieux les bénévoles et d'organiser au mieux leur planning de travail, de façon à ce qu'elles puissent assumer davantage de tâches différentes.

Et tout sera encore différent si le fonctionnement est en réseau interro d'une part, et d'autre part si la Bdp est très active sur le secteur. Au global le risque c'est qu'il y ait un décalage trop important entre ton rôle (unique) d'interlocuteur de ces différents partenaires, ton rôle formateur, ton rôle d'organisation d’événements, ton rôle dans le projet de rénovation de la structure, et d'un autre côté le quotidien.

Mais c'est un beau challenge. Moi je prendrais !:)

 

Et puis comme tu dis, à quarante balais faut mettre le paquet. Il est grand temps de passer du couteau suisse au couteau de chasse ! Donc, tu fonces !

 

Ton argumentaire principal va être la notion de challenge, de défi, de projet long terme, mets le paquet la-dessus en valorisant ton rôle ancien de volante. Renseigne-toi le mieux possible sur le coin, son associatif etc..et sur l'aspect touristique qui est très important car ton événementiel va en dépendre.

 

Mais ne mets surtout pas en avant ton besoin de changement d'air. Ne laisse pas croire non plus que tu es une solitaire qui aime bien maîtriser tout toute seule, mais au contraire que tu adores manager et organiser en collectif. Vu que tu va encadrer et former du bénévole et du saisonnier (en région touristique c'est logique), il faut montrer que ça te plait.

 

Evidemment la question piège, tu la connais : mais qu'est-ce qu'elle vient foutre ici ? Est-ce qu'elle restera ? Qu'est-ce qui peut l'attirer chez nous ? Toujours méfiants la-dessus les élus. A toi de bien négocier le virage. De toutes façons il faut bien admettre que tu seras amenée à démontrer que la région à des atouts intéressants sur le plan culturel, vie associative etc...(donc tu te renseignes à fond) pour bien montrer que ce ne sont pas les petits zoiseaux qui t''attirent :thumbsup:

 

Bonne chance Lucienne, et tient nous au courant, les parcours atypiques sont toujours intéressants à suivre.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

C'est vrai que des annonces de postes qui décrivent précisément la réalité sont rares. J'en vois même passer sur mon réseau.

En tout cas, un grand merci pour tes précieux conseils. Un vrai coach quoi !

Maintenant, je m'en vais aiguiser cette lame :devil: et ne manquerai pas de partager tout ce qui pourrait être utile à un autre Lulu en quête de changement.

 

A bientôt. :D

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 2 weeks later...
Le samedi 22 juillet 2017 à 00:52, Lucienne a dit :

on me demandait ce que je venais faire dans le coin

 

Bonjour Lucienne

 

Simple comme réponse : tu viens prendre la direction d'une petite structure, parce que c'est un challenge qui te botte à fond.

Tu viens apporter 20 ans de compétences métier, et ça tu le démontres en dévoilant tous les partenariats et toutes les actions que tu prévoies de développer... comme si tu étais déjà en poste, et à ce poste !

 

Tu épluches les journaux locaux, tu connais sur le bout des doigts les manifestations du coin, tu prends contact avec la BDP, tu notes le slogan de la commune, tu regardes le développement/l'évolution de la commune sur les 5 à 10 dernières années, Tu recenses toutes les associations qui seront tes futurs partenaires (potentiels), tu contactes les offices de tourisme pour savoir ce qu'ils offrent parce que tu serviras aussi de point relais à plus ou moins long terme (et ça peut devenir de très bons partenaires, surtout en zone touristique).

 

Bref, tu poses un gros pied, même les deux, dans cette commune comme si tu t'y installais demain.

Tu t'inscris dans la foulée des élus, dans leurs projets, et on ne viendra pas te demander ce que tu viens faire dans le coin, car tu seras déjà chez toi !

 

Et ça fera toute la différence entre deux candidatures de même niveau.

 

Cette connaissance terrain a déjà fonctionné pour d'autres, même venant de Paris ! :thumbsup:

Alors pourquoi pas pour toi ?

  Bernard

 

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Coucou Lucienne,

 

passer de gros à petit veux tout dire et rien dire :)

Moi qui ait connu dans mon parcours des gros réseaux, des bibliothèques à 1 ou 2 personnes ou des bibliothèques à 10/12 personnes, c'est complètement différent.

Sur les bibliothèques à 1 voire 1/2 personne + bénévoles, pas sûr que trouves ton compte. Vu ton profil, peut être qu'encadrer une équipe entre 8 et 10 personnes te conviendrait, tu pourrais être en semi rural ou en banlieue éloignée d'une grosse ville.
Moi personnellement, je trouve que c'est le type de poste qui me va le mieux. La possibilité d'un cadre de vie avec de la place, une équipe à encadrer et un projet d'établissement à faire vivre avec un petit peu de moyen et un bon équilibre entre administratif qu'on aime pas mais qu'il faut bien faire et qui revient à celui/celle qui dirige et une partie métier avec du public, des animations, des acquisitions, etc. (moi ce qui m'a manqué le plus sur un poste de direction de réseau c'est la partie métier, je ne faisais que de l'administratif.

 

Pour ce qui est de tes qualités, tu en as à mettre en avant.

D'une part comme a dit Bernard, les élus sont sensibles au fait que tu aies étudié le tissu local (ne va pas demander combien il y a d'habitants à Trifouillis les Oies ou ne t'exclame pas "oh il y a un conservatoire"
D'autre part, tu peux dire que tu amènes :

- une vision de la lecture publique moderne (3e lieu, ideastore)

- des compétences bibliothéconomiques : oui c'est un métier et non on ne commande pas ce qu'on aime au feeling (//caricature on mais à peine)

- une expérience riche sur tout ce qui est valorisation animation

- une expérience fonctionnement en réseau et partenariats (qui est quand même la tendance)

 

Je te souhaite pleins de belles aventures professionnelles :)

-

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Restaurer la mise en forme

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

 Share

×
×
  • Créer...