Aller au contenu

L'accueil des gens du voyage en bibliothèque


Cécile Gaultier
 Share

Messages recommandés

Cécile Gaultier

Bonjour à tous,


Je suis responsable de la bibliothèque d'une ville de 6000 habitants. Depuis quelques années, nous avons, entre le mois de mai et le mois de septembre, de nombreux jeunes (environ de 6 à 20 ans) de l'aire des gens du voyage, qui fréquentent la bibliothèque. Ils utilisent les postes informatiques, et empruntent des cd et des dvd.


Nous demandons pour l'inscription une pièce d'identité, mais pas de justificatif de domicile, nous notons dans le champ "adresse": aire des gens du voyage. L'inscription est gratuite.


Le problème est le suivant: d'un côté, nous sommes très contents de toucher ce public, d'être un lieu où ils peuvent profiter d'un accès internet et de cd et dvd gratuitement, au même titre que la population de la commune.


D'un autre: nous récupérons environ 1/3 des emprunts en bon état, et 1/3 en mauvais état. Le dernier tiers, nous ne le revoyons plus jamais.


La solution à long terme, qui sera mise en place en septembre 2013, est de proposer des interventions (lectures pour enfants pour commencer) sur l'aire (le trip Grâce et dénuement :)), afin d'établir une relation moins consumériste, de responsabiliser et d'avoir un lien moins "administratif".


Nous cherchons de pistes pour les mois à venir: demander une adresse, même "boîte postale"? Demander les rachat des documents abîmés? Demander systématiquement le livret de famille et la présence des parents pour les inscriptions des moins de 18 ans?


Comment procédez-vous dans vos bibliothèques?


Merci!


 


 


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il est évident que votre système n'est pas viable ni souhaitable :


- 2/3 de ce que vous prêtez n'est pas rendu ou en mauvais été : cela a deux conséquences :


1- la population est privée de ces documents, l'argent du contribuable mal utilisé en terme de gestion


2- la population des gens du voyage, déjà mal vue, est encore plus stigmatisée.


Il faut demander une caution, par exemple, de 20 euros, et ne permettre le prêt que d'un seul document à la fois :


1- cela couvre le montant de la caution


2- si après un prêt le document n'est pas rendu nickel, vous ne permettez plus d'emprunt de la part de la dite personne.


Modifié par Ἕκτωρ
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Cécile Gaultier

Je ne vois pas ce qui m'accorderait le droit de demander une caution et d'accorder un seul prêt à ces personnes là en particulier, c'est de la discrimination pure et simple! Je cherche des pistes, certes, mais qui soient en accord avec l'idée de service public!


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

A public particulier, règles particulières.
Lorsque je travaillais en BM dans une ville thermale, les curistes et les vacanciers avaient tous pour obligation de déposer une caution, non encaissée, et rendue lors du départ, et avaient droit à moins de documents pour moins de temps. Je n'ai jamais eu la moindre plainte de qui que ce soit.

Si ces mêmes usagers vont au video club, on leur demandera la même chose.

La continuité du service public existe toujours et bel et bien. 

Tu veux retrouver tes documents, et en bon état ? Ce n'est pas en faisant uniquement de la pédagogie que cela marchera. Nous sommes dans une société de consommation mercantile, hélas, et il n'y a qu'une chose qui marche : le porte-monnaie.
C'était la minute cynisme/réalité.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Question bête : 


Que dit le règlement ?


 


si pour vos usager "normaux" il est demandé le remboursement /remplacement des documents détériorés sous peine de ne plus pouvoir emprunter ... alors il faut le leur demander aussi. Si pour des mineurs, il est demandé la présence des parents à l'inscription alors il faut le leur demander aussi...  si vous pensez que ce n'est pas une bonne solution pour eux, alors elle n'est peut être pas bonne non plus pour d'autres catégories d'usagers.Sinon, et bien vous faites aussi de la discrimination quelque part... 


Bien sûr, dans la pratique je reconnais qu'il faut toujours pouvoir s'adapter à un cas particulier.


 


A propos de pédagogie, qu'est ce qui est dit à ce sujet au moment de l'inscription ?


Y a t'il des animateurs ou travailleurs sociaux qui pourraient servir de relais aussi bien pour l'inscription que pour aider au respect des règles ?


 


Sinon, la solution de Ekt... (mais comment je fais pour taper ce pseudo ??), une fois explicitée est également à envisager. Pas pour cette population en particulier mais pour toute personne dont la résidence principale n'est pas dans un rayon proche de la bibliothèque.


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Cécile Gaultier

Effectivement, je suis d'accord sur le principe "tous égaux devant le règlement". Mais le souci, c'est que si nous demandons le rachat "en direct" au moment du retour du document abimé, le jeune nous répond "oui oui", et ne revient jamais. Ensuite, et pour les documents jamais rendus, nous n'avons pas d'adresse, donc le Trésor Public ne peut pas facturer.


Je pense que nous allons en effet essayer de responsabiliser davantage les parents par exemple au moment de l'inscription. Mais encore faut-il qu'ils soient là.


A leur arrivée, souvent les jeunes se font accompagnés par des travailleurs sociaux, qui ont l'autorisation parentale pour l'inscription. Ensuite, les jeunes viennent seuls, ce qui est très bien dans un sens, mais complique le dialogue en même temps.


Nous pouvons en effet aussi essayer de travailler davantage avec ces travailleurs sociaux, qui font visiter le lieu comme une caverne d'Ali Baba mais n'assurent pas le suivi.


merci en tous cas pour ces pistes!

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Le Trésor Public accepte les espèces. Le principe est facile : 


- une caution déposée en espèces lors de l'inscription


- vous remettez un reçu


- lors du départ, on revient impérativement avec le reçu


- remise en espèces du billet de 20 euros (si vous avez un coffre, vous pouvez en avoir dix de côté par avance)


 


Dès lors qu'il faut racheter le livre, parce qu'il est abimé ou pas rendu, vous avez les 20 euros que le Trésor Public encaisse et cela vous permet le rachat.


 


Cela ne demande pas un temps de travail énorme ... mais les débuts demandent beaucoup d'organisation pour que tout le monde soit bien briefé.


 


Je reste convaincu qu'il faut savoir adapter les choses face aux différents publics que nous avons. Avec un public qui n'a pas d'adresse et qui ne reste pas longtemps, on ne peut pas avoir les mêmes règles souples et pérennes qu'avec le public "à l'année".


Modifié par Ἕκτωρ
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

C'est pas une question facile mais il faut quand même essayer d'appliquer le règlement autant que possible.


 


J'ai rencontré ce problème avec des SDF qui rendaient les BD dans un état tel qu'on n'osait même pas les toucher pour les passer au retour.


Au début, la bibliothèque a instaurer 1 livre à racheter pour 5 abîmés mais leur seul revenu financier y passait et cela ne réglait toujours pas le problème.


Ensuite on leur a fourni des gants (type chirurgicaux) pour consulter les documents mais en plus de n'avoir que peu d'effet cela à instaurer une gène dans la relation.


Au final, j'ai constitué un fonds BD (issues pour la plupart du pilon : pages arrachées, un peu tachées,...) dans une caisse rien que pour eux. Les documents étaient dans un statut qui permettait de les passer sur la carte tout en les distinguant du fonds au catalogue. Ce qui gardait le lien avec l'institution et la responsabilité de la carte.


 


Je ne sais pas si c'était la meilleure solution mais en tout cas c'est un public qui est resté fidèle. Et puis... finalement quand on achète des livres en gros caractères pour les mal-voyants c'est un peu comme acheter des BD que pour les SDF. Cela ne me choque plus de dépenser une partie de mon budget pour un public spécifique.


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Restaurer la mise en forme

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

 Share

×
×
  • Créer...