Aller au contenu

Du FAL élargi, qui ne dit pas son nom


Pimprenelle
 Share

Messages recommandés

Bonjour

Dans la médiathèque où je travaille, nous allons bientôt ré-ouvrir après rénov... et nous avons envie de suivre la tendance générale, qui est de proposer des documents faciles à lire, c'est à dire, accessibles à tous, courts, écrits gros (pas des chiures de mouches), et plutôt funs.

Je me demande, si parmi toutes vos structures, certains/certaines ont tenté de nommer ces propositions autrement que "Facile à lire", ou bien , si vous proposez du "Fun for all", comment l'appelez-vous? Le coin où butiner? L'espace aux papillons? Les petites douceurs? ...

Merci

 

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

N'est-ce pas ce type de lectures qui sont désignées dans le jargon comme des "feel-good" ? Le terme est fréquemment utilisé en librairie, dans les forums, dans les critiques, sur booktube...

J'aime bien "petites douceurs". :wub:

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Rien à voir au départ, il s'agit de contenu et non de facilité de lecture. Les têtes de file comme Giordano, Grimaldi, Gounelle et d'autres ne sont pas spécialement faciles à lire, c'est le message de "bien être" qu'ils véhiculent qui est mis en avant. Il y en a une liste sur Babelio. A noter que beaucoup de ces auteurs sont des adeptes des techniques de "développement personnel" ou dans la communication (Giordano fait du coaching d'entreprise, Gounelle consultant en relations humaines, etc...)

https://www.babelio.com/livres-/feel-good-book/246462

La liste Babelio (plus de 300 bouquins) est excessive et recycle sous cette étiquette de vieux trucs pas faciles du tout.

 

A noter que l'on retrouve d'ailleurs dans les sélections de "faciles à lire" certains de ces auteurs ou approchants (Ledig, Martin-Lugand etc....).

 

Ne pas oublier que ce type d'étiquette qui vient des USA et dont se sont emparés avec avidité les editeurs français leur permet d'augmenter leurs ventes. Ce type d'ouvrage , etiqueté "feel good" est très vendeur. En fait ce n'est pas un courant littéraire mais plutôt un courant marketing.C'est d'abord un gros coup commercial. Ne jamais oublier que ton libraire préféré est AUSSI un marchand.

 

On dit aussi chick lit, ce qui est plus proche du livre facile à lire , c'est la petite sœur de la littérature sentimentale, qui se doit de préserver les ambiances de contes de fées. C'est pourquoi les intrigues se déroulent souvent dans ces milieux « de rêve » , avec toujours un happy end evidemment. Ce qu'on appelait dans le temps la littérature rose ou sentimentale. On fait du neuf avec du vieux....

 

A noter une sélection de livres facile à lire, pas trop commerciale et souvent intergenerationnelle (editions Thierry Magnier par exemple) sur http://chronique.bibliopass.fr/public/Fichiers_texte/Livret2_facile_a_lire_mars2016.pdf

Modifié par Ferris
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Restaurer la mise en forme

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

 Share

×
×
  • Créer...