Aller au contenu

Coronavirus et présence au travail


lahary
 Share

Messages recommandés

Présence au travail : les mesures annoncées par Olivier Dussopt pourraient dissiper l’inadaptation des dispositifs actuels

(Sujet conservé à cause des commentaires, se reporter désormais au sujet Bibliothèques fermées, quels dispositifs pour le personnel ?)

Dernière minute 18 mars : se reporter au nouveau sujet mis en ligne

Après la fermeture des bibliothèques décidées localement puis ordonnées par décret jusqu’au 15 avril, le personnel des bibliothèques s’est interrogé sur l’obligation et la nécessité de se rendre sur les lieux de travail ainsi que leur situation matérielle en cas d’éloignement.

Les dispositifs en vigueur (autorisation d’absence pour garde d’enfant, autorisation spéciale d’absence, congé maladie, droit de retrait) ne semblaient pas en l’état adaptés à une situation entièrement inédite.

 

Ce lundi 16 mars, Olivier Dussopt, secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Action et des comptes publics, est intervenu au siège du ministère pour faire des annonces suivantes qui pourraient apporter les réponses attendues. Elles concernent les fonctions publiques d’Etat, territoriale et hospitalière :

 

1. « Le télétravail devient la règle impérative pour tous les postes qui le permettent » En cas d’impossibilité de télétravailler, l’agent est placé par son employeur en autorisation spéciale d’absence (ASA). Seuls les agents publics participant aux plans de continuité de l’activité en présentiel, se rendent effectivement sur leur lieu de travail. » [sic]  

 

2. Les agents seront rémunérés intégralement tant sur la part indiciaire que la part indemnitaire. Si des délibérations antérieures ne permettent pas cette rémunération intégrale, l’Etat régularisera la situation.

 

3. Les fonctionnaires qui sont amenés à être confinés (garde d’enfant ou autres) bénéficieront d’une autorisation spéciale d’absence.

 

4. Le Haut Conseil de la Santé Publique va dresser dans la journée une liste de 11 critères pathologiques et/ou d'antécédents. Toutes les personnes concernées ne doivent pas se rendre sur leur lieu de travail. Il en va de même pour les femmes enceintes.

 

5. Le droit de retrait répond à une définition juridique et jurisprudentielle et le fait d’être exposé à une forme de risque, du fait de la nature des fonctions, n’est pas un critère du droit de retrait. Si l’employeur public respecte l’intégralité des instructions données en matière de prévention et si la continuité des services et la mise en œuvre des plans de continuité d’activité des services sur les activités stratégiques nécessite de manière impérative une présence physique, le droit de retrait ne peut pas être évoqué.

 

(synthèse proposée par la commission Ressources humaines de l’ABF)

 

Communiqué d’Olivier Dussopt : https://minefi.hosting.augure.com/Augure_Minefi/default.ashx?WCI=ContenuEnLigne&ID=19646BCC-6D6A-4445-B65E-37A3943B8B20

Vidéo de l’intervention d’Olivier Dussopt : https://www.pscp.tv/w/1LyxBNbMvZOxN?t=1m40s&fbclid=IwAR2jhG77krno80o9tOfNCBjCiUt6ehSMRvnzxbhlKB_nfZe5e43NZk4bEXk

 

Suivez la page Facebook de la commission Ressources humaines de l'ABF https://www.facebook.com/ABF-Commission-Ressources-humaines-et-formation-1795056577436823/

 

Modifié par lahary
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

L'ASA était effectivement citée en bonne place dans les textes de la Prefecture que nous avons reçus, en cas de non possibilité de télé-travail. Reste le fait que la decision finale restait aux présidents des intercos. Actuellement, pour l'essentiel, nous sommes ou allons vers du presentiel sans acccueil public.

La formule " Seuls les agents publics participant aux plans de continuité de l’activité en présentiel, se rendent effectivement sur leur lieu de travail. » [sic] n'est pour l'instant pas claire du tout. Qui decide que les bibliothèques participent au "plan de continuité de l'activité en présentiel" ?

 

Par ailleurs présence ne veut pas dire accueil des publics.

 

Pour l'instant ce n'est acté nulle part, c'est même le contraire concernant les bibliothèques . J"attends le texte officiel, esperant, à titre personnel que nous pourrons de nouveau accueillir les publics, fut-ce de façon contingentée ou réduite, de façon à pouvoir rendre un service réel en tenant compte d'effectifs réduits du fait des agents sous ASA pour raisons de santé ou de garde d'enfants.

 

Merci pour les précisions sur le droit  de retrait qui confirment ma mise en garde sur ce plan.

 

Accessoirement, les textes et recommandations actuelles precisent clairement que nous ne sommes pas un service essentiel, ce que nous savions déja plus ou moins pour les moins naifs d'entre nous, mais cette crise grave désormais cela dans le marbre...Ceci dit, il s'agit peut-être de textes reposant sur une ancienne definition des bibliotheques. C'est à dire sans prise en compte des nouveaux usages et nouvelles missions notamment sociales qui nous sont dévolues. Il reste donc un espoir que l'élargissement de nos missions nus fasse desormais considérer comme un service public à part entiere.

 

Chez moi la MSAP n'a pas fermé ses portes au public....

 

 

Modifié par Ferris
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • ABF changed the title to Coronavirus et présence au travail

les raisons d'absence santé ou garde d'enfant me semblent très limitées. Faire 2-4h de transports en commun pour travailler en interne (ce qui n'est pas non plus exclu de risques de contagion) me semble scandaleux et devrait aussi être pris en compte de façon directe et non avec des euphémismes et phrases floues.

 

Dès qu'il s'agit de bibliothèques, on tourne autour du pot depuis le début. 

 

Déjà, je voudrais porter plainte contre ma mairie pour sa réaction de forcer l'ouverture -en déployant même des nouveaux équipements pour les utilisateurs- samedi dernier, se torchant avec le concept de principe de précaution, donc si en plus je dois me sentir concerné pour aller bosser en interne, sous prétexte qu'on peut avancer du travail (comme si les tâches négligées pendant toute l'année devenaient aujourd'hui importantes aux yeux de ces responsables  qui s'en foutaient...), je pense que c'est à moi de décider et dire non. Devoir citoyen, envers les autres et envers moi....

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 16 heures, Ferris a dit :

J"attends le texte officiel, esperant, à titre personnel que nous pourrons de nouveau accueillir les publics, fut-ce de façon contingentée ou réduite, de façon à pouvoir rendre un service réel en tenant compte d'effectifs réduits du fait des agents sous ASA pour raisons de santé ou de garde d'enfants.

 

Sur ce coup là je ne te rejoins pas.

Pour le moment en tous cas. Le message à faire passer est clair: ON RESTE CHEZ SOI! Quand cela ira mieux, peut-être pourrons-nous réaccueillir mais aujourd'hui, non même de manière contingentée.

Les soignants en bavent vraiment.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Merci Ferris, Palud9 et Louve. Les remontées se font dans l'éparpillement mais c'est impossible de centraliser. La veille continue et de toutes les façons RV sur la page Facebook de la commission Ressources humaines de l'ABF (et ce n'est pas moi qui la gère) https://www.facebook.com/ABF-Commission-Ressources-humaines-et-formation-1795056577436823/

Modifié par lahary
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour à tous et prenez soin de vous et de vos proches.

Je suis en questionnement je devais intégrer ma nouvelle médiathèque le 1 er avril mais le Covid-19 et confinement viennent de poindre leur nez. J’ai terminé le travail au Cned je suis en congés jusqu’au 31 mars mais je n’ai pas signé les différents arrêtés (réintégration et mutation) cela devait se faire le 27 mars. Bref que va t il advenir si je ne peux aller travailler le 1 er étant en confinement qui me semble t il sera prolongé? J’ai envoyé un mail aux deux mairies je n’ai pas eu de réponses je retente demain. Merci si vous pouvez me donner des infos.

bien à vous

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 2 weeks later...

Le confinement, c'est le confinement. 

Les magasins de bricolage sont fermés 

Les librairies sont fermées 

Les jardineries sont fermées 

Plus de concerts 

Plus de matchs 

Ça va, enfin quoi.!

On peut survivre sans bibliothèque 

Les livres sont dégueulasses, après une heure au poste de retours on a les mains sales ! 

Alors pas de quoi se prendre le chou si les bibs sont fermées. 

Bon confinement à vous tous 

 

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

A lire sur la situation des fonctionnaires "les oubliés du gouvernement" https://www.lagazettedescommunes.com/670276/la-situation-des-fonctionnaires-les-oublies-du-gouvernement/

et un recapitulatif https://www.lagazettedescommunes.com/themes/coronavirus/

 

 

@Walrus

Il y a 16 heures, Walrus a dit :

Les livres sont dégueulasses, après une heure au poste de retours on a les mains sales ! 

 

Tu parles en général ou dans la situation actuelle ? Tu es ouverte au public, tu fais des retours sans gants ni produit ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 20 heures, Ferris a dit :

A lire sur la situation des fonctionnaires "les oubliés du gouvernement" https://www.lagazettedescommunes.com/670276/la-situation-des-fonctionnaires-les-oublies-du-gouvernement/

Cet article de La Gazette est le point de vue d'une avocate spécialisée qui souligne à juste titre l'absence de solidité réglementaires que les collectivités sont contraintes d'appliquer.

Sur l'autorisation spéciale d'absence voir https://www.lagazettedescommunes.com/671326/autorisation-speciale-dabsence-mode-demploi/

et sur Agorabib ce texte régulièrement mis à jour :

 

Modifié par lahary
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour, je me pose deux questions au sujet de ce virus.

La première: savez-vous comment se passera le déconfinement? Est-ce qu'il faut éviter de prévoir des animations, à la fois parce qu'on ne sait pas quand le confinement sera levé et parce qu'il peut être risqué de faire venir trop de monde à la fois? Je suis de l'avis qu'il vaut mieux renoncer aux animations, même si c'est très frustrant, mais peut-être avez-vous un autre avis?

 

Autre question qui me vient: savez-vous (ou pensez-vous) qu'en raison de ces temps particuliers, il sera possible d'obtenir un allongement de la durée d'inscription sur la liste d'aptitude, dans la mesure où les recrutements ne peuvent se faire de façon habituelle?

 

Merci de vos retours, si vous avez quelques idées.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

 

pour le moment nous n'avons aucune idée de la manière dont le déconfinement s'opérera.

Dans le doute, dans ma collectivité nous avons procédé de la manière suivante:

  • animations importantes: annulation  jusque fin juin/ Report à l'automne 2020 ou au 1er trimestre 2021 quand c'est possible.
  • animations courantes: annulation également jusque fin juin.

Décision prise car le CNFPT a annulé toutes ses formation jusqu'au 8 mai inclus (ce qui est un bon indicateur) et que la remise en route risque d'être longue et compliquée…

 

Bon courage

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Chez nous, on s'oriente doucement vers une solution en deux temps : quel que soit le mode de déconfinement (par departement,tranches d'âge etc...) , il apparait evident, vu le nombre de documents en prêt, que nous ne pourrons pas gérer simultanément le retour de tous les flux (y compris fournisseurs). Donc une première periode de réouverture des boites de retour (actuellement scotchées) mais sans public, avec nettoyage des documents (ou mise au repose sans contact pendant une periode de 10h à 24h ) et rangement, mise à zero des réservations en ligne et continuation de l'arrêt de la navette (autre flux interne qui posera problème et depend aussi de la société qui effectue les transferts) et des animations. Puis un deuxième temps de réouverture complète selon le calendrier officiel.

Les modalités précises ne sont pas encore arrêtées.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 3 weeks later...

Ce que je retiens du discours de mardi:  

 

Le Président de la République l’a dit : nous nous appuierons sur les maires et les préfets(...)

 

L’Etat et les collectivités locales assureront la protection de leurs personnels, en particulier ceux qui sont en contact avec le public.

 

S’agissant des activités culturelles, parce qu’ils peuvent fonctionner plus facilement en respectant les règles sanitaires, les médiathèques, les bibliothèques et petits musées, si importants pour la vie culturelle de nos territoires, pourront rouvrir leurs portes dès le 11 mai.

 

La stratégie que je viens de présenter, approuvée en conseil de défense sous la présidence du chef de l’Etat, n’est pas un texte législatif. Elle exigera des décisions règlementaires ou individuelles, prises par les ministres ou les préfets ou par les présidents d’exécutifs locaux dans le champ de leurs compétences.

 

Cette dernière formule, surlignée, est dramatiquement claire : les executifs locaux auront de fait tout pouvoir decisionnel.

 

Je rappelle a toutes fins utiles que 5000 collectivités locales sont toujours en attente d'un deuxieme tour des elections locales....https://www.cnews.fr/france/2020-04-14/quand-aura-lieu-le-second-tour-des-elections-municipales-946766

 

En attendant, autant faire plaisir à ses électeurs, non ? Et si en plus les librairies rouvrent, quel bel argument supplémentaire !

 

Donc vigilance : en cas de non conformité de vos locaux, horaires, circulations, types de masques (refusez le masque grand public notamment ), confinement des retours, accueil réglementé  etc...faites appel à votre CHCT en demandant la présence de la médecine du travail (le CHSCT est habilité à la demander) avec visite de locaux et rapport. Et ensuite ça ne rigole plus. On passe à la mise en danger de la vie d'autrui....

 

Attention aussi aux "exemples" de bibliothèques ayant continué leurs activités depuis le décret du 22 mars. Elles se sont exonérées des mesures,  à l'époque législatives, pour, après arrangements entre préfets et autorités locales, permettre la continuité de leur activité, en tout ou partie, et je ne parle même pas des Drive ou portages à domicile. Cette fois en toute illégalité.

 

Cette fois, aucune loi ne vous protège, l'autorité territoriale a tout pouvoir.

 

Protégez vous ! Les élus locaux ont leurs motivations. Vous devez pouvoir faire le cas échéant, opposition à leurs décisions ! Et je m’adresse particulièrement aux petites et moyennes structures.Les grosses ont déjà réglé leurs problèmes pour la plupart.

 

Et faites savoir à vos chefs de service, directeurs de reseaux et autres DAC que leur responsabilité personnelle est engagée.

 

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

@Ferris, même pour les grosses structures c'est compliqué.

La pression était déjà forte mais depuis l'annonce du PM et les médias qui relaient béatement en boucle depuis hier "la bouffée d'air frais pour les esprits avec l'ouverture des bibliothèques, les usagers qui ne voient pas le problème, je t'assure que depuis hier, c'est la merde.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 4 heures, Ferris a dit :

Ce que je retiens du discours de mardi:  

 

Le Président de la République l’a dit : nous nous appuierons sur les maires et les préfets(...)

 

L’Etat et les collectivités locales assureront la protection de leurs personnels, en particulier ceux qui sont en contact avec le public.

 

S’agissant des activités culturelles, parce qu’ils peuvent fonctionner plus facilement en respectant les règles sanitaires, les médiathèques, les bibliothèques et petits musées, si importants pour la vie culturelle de nos territoires, pourront rouvrir leurs portes dès le 11 mai.

 

La stratégie que je viens de présenter, approuvée en conseil de défense sous la présidence du chef de l’Etat, n’est pas un texte législatif. Elle exigera des décisions règlementaires ou individuelles, prises par les ministres ou les préfets ou par les présidents d’exécutifs locaux dans le champ de leurs compétences.

 

Cette dernière formule, surlignée, est dramatiquement claire : les executifs locaux auront de fait tout pouvoir decisionnel.

 

Je rappelle a toutes fins utiles que 5000 collectivités locales sont toujours en attente d'un deuxieme tour des elections locales....https://www.cnews.fr/france/2020-04-14/quand-aura-lieu-le-second-tour-des-elections-municipales-946766

 

En attendant, autant faire plaisir à ses électeurs, non ? Et si en plus les librairies rouvrent, quel bel argument supplémentaire !

 

Donc vigilance : en cas de non conformité de vos locaux, horaires, circulations, types de masques (refusez le masque grand public notamment ), confinement des retours, accueil réglementé  etc...faites appel à votre CHCT en demandant la présence de la médecine du travail (le CHSCT est habilité à la demander) avec visite de locaux et rapport. Et ensuite ça ne rigole plus. On passe à la mise en danger de la vie d'autrui....

 

Attention aussi aux "exemples" de bibliothèques ayant continué leurs activités depuis le décret du 22 mars. Elles se sont exonérées des mesures,  à l'époque législatives, pour, après arrangements entre préfets et autorités locales, permettre la continuité de leur activité, en tout ou partie, et je ne parle même pas des Drive ou portages à domicile. Cette fois en toute illégalité.

 

Cette fois, aucune loi ne vous protège, l'autorité territoriale a tout pouvoir.

 

Protégez vous ! Les élus locaux ont leurs motivations. Vous devez pouvoir faire le cas échéant, opposition à leurs décisions ! Et je m’adresse particulièrement aux petites et moyennes structures.Les grosses ont déjà réglé leurs problèmes pour la plupart.

 

Et faites savoir à vos chefs de service, directeurs de reseaux et autres DAC que leur responsabilité personnelle est engagée.

 

 

Bonjour, j'ai une question que veux-tu dire par vigilance "en cas de non conformité des locaux, horaires, circulations ? Quand tu parles de type de masques tu parles des masques de catégorie 1 préconisés pour les personnels en contact avec le public ? Personnellement je m'interroge particulièrement sur la mise en place pour la réouverture de nos locaux (900 m2) BM d'une collectivité de 6500 habitants agglo 208 000 habitants - où je suis responsable de service et j'ai deux agents avec des traitements pour maladie chronique par conséquent je souhaite faire des propositions à ma hiérarchie en protégeant au mieux le personnel. C'était bien la peine que Mr Riester nous cire les pompes pour nous planter un beau couteau dans le dos...Merci pour votre attention et vos réponses

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il s'agit effectivement de masques de type 1. Pour les locaux, il s'agit de les mettre en conformité avec les mesures sanitaires (parcours des publics en sens unique, marquage au sol, interdiction de certaines activités, notamment l'informatique, espaces interdits, regulation des flux materiels (livres en retour) et publics (combien de personnes présentes en même temps dans les locaux), création d'espaces de stockage des retours pour mise en quarantaine (5 jours pour nous) puis désinfection et rangement. Gel hydro prés de la porte d'entrée. Doublement de la surface des bureaux d'accueil (qui ne font que 80 cm).

Nous sommes en train d'organiser cela. La préparation des locaux durera du 11 au 25, avec l'aide des services techniques. Une visite du CHSCT ( et medecin )sera demandée en fin de période pour chaque structure. Une estimation large des besoins en masques (2 par jour et par personne au minimum), idem pour les gants et le gel. Tous les tapis et coussins seront retirés. Estimation (difficile) des produits desinfectants à passer sur les livres et clavier. Ouverture des fenêtres façon courant d'air de façon régulière. Vérification des extracteurs d'air par une société habilitée. Horaires des personnels de service (quasiment insoluble d'après les RH, donc ce sera probablement a nous de nettoyer certains espaces, poignées de portes, toilettes etc...). Bref, je te donne tout ça en vrac et j'en oublie...

 

Le 26 on ouvrira au public en après-midi, les matinées étant réservées à la gestion des retours (vider les boites de retour, confiner les livres, ranger ceux qui sont hors quarantaine, nettoyer le materiel de prêt et les surfaces de bureau). Des matinées très chargées donc.

 

Ne pourront entrer que les publics qui auront préalablement déposé leurs retours en boite de retour, publics masqués évidemment. On envisage, pour les petites structures, une ouverture publique sur rendez-vous individuel avec un temps de passage limité à 10 mn, mais les élus ne sont pas très chauds pour ça. La question des enfants n'est pas réglée. Celle des bénévoles est reglée : aucun bénévole dans aucune structure. Il a été evoqué la possibilité de n'ouvrir au debut qu'une structure afin de tester la faisabilité des méthodes choisies, avec débriefing. Je n'y crois pas trop car chaque structure a ses spécificités.

 

Notre centrale rejoint assez bien ton cas : 800m2 sur 2 niveaux et seulement 2 agents disponibles. Mais prêt automatisé, donc pas de manipulation par les personnels. Un Comité technique spécial aura lieu très prochainement pour évoquer la situation de chaque service et valider les différents modes de reprise proposés. Mais on ne pourra pas entrer dans les détails évidemment.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour à tous 

 

Ça y dans notre médiathèque de 1200 m2 on planche, le dgs nous suit reste les conditions sanitaires à peaufiner. Le drive est acté par les élus à compter du 11 mai seuls les retours seront mis en quarantaine 10 jours. 
Nous avons deux agents à risque qui resteront en télétravail et travail interne et les 4 autres seront au drive et aux réservations.

Mais depuis hier les mails affluent je n’ose imaginer ce que sera la suite.

Prenez soin de vous 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour à tous, 

 

Merci pour toutes ces informations précieuses ! 

Je vois que vous avez déjà des plans pour le 11 mai, j'avoue être assez jalouse ; de mon côte, ma hiérarchie ne nous a pas encore communiqué la moindre information, tout est très flou !

Je travaille dans un réseau de plusieurs petites bibliothèques rurales, ce sont des petites bibliothèques en termes de surface, mais nous recevons beaucoup de public (principalement un public âgé). 

J'ai été recrutée à temps partiel et je ne fais que du service au public en temps normal. Je précise que j'ai commencé mon contrat un mois avant le confinement d'ailleurs...

Je travaille globalement seule, les bibliothèques n'ouvrent que deux à trois heures par jour, donc j'arrive, j'ouvre, je fais ma permanence puis je ferme et rentre chez moi ou je me rends dans une autre bibliothèque pour une autre permanence. Je vois très peu mes collègues et nous nous déplaçons toute la journée sur le réseau.

 

Je me demande vraiment comment la réouverture va se passer pour nous. En lisant les recommandations de l'ABF, je me rends compte que nous n'avons pas d'espace dans nos bibliothèques pour mettre les livres retours en quarantaine (nos bibliothèques font en moyenne 40m2, nous n'avons pas de bureau, parfois nous n'avons même pas de toilettes ou de point d'eau donc pour le lavage des mains, cela va être compliqué...).

 

Bref, j'ai un peu peur et je me pose plein de questions. Bien qu'étant en congés cette semaine, je consulte ma boîte mail pro tous les jours dans l'espoir d'avoir un peu plus de précisions, mais rien pour le moment... J'espère que la situation va se débloquer dans les jours à venir et que les conditions de retour au travail seront correctes. 

 

Bon courage à tous ! 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

@Cozykitsune

Bonjour!

 

Si ta hiérarchie ne ta rien transmis c'est qu'elle n'a peut être pas encore tous les éléments.

Si je prends mon exemple, nous travaillons sur le PRA (avant même l'annonce du PM qui nous a laissé tous pantois...) et je n'ai transmis aux agents que les grandes lignes en précisant que rien n'est encore validé.

 

De plus vu les propos de Blanquer aujourd'hui qui compte bien sur les fonctionnaires territoriaux pour accueillir les mômes , cela risque encore d'évoluer.

 

Bon courage à tous,

Hauts les cœurs!

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour à tous, premier post sur le forum qui est toujours de bon conseil.

Chez nous le maire a décidé, sans concertation avec nous, d'une réouverture avec accueil du public dès le 12 mai. Pour le moment on ne sait pas avec quels moyens, seulement qu'on aura des masques. On doit se réunir dans quelques jours pour mettre en place un protocole d'accueil...A voir.

Bon courage à tous

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Chez nous le document servant de reference pour les discussions avec les elus est le document inter associatif présent sur le site de l'ABF, qui preconise un systeme en 4 phases. http://abf.asso.fr/1/22/879/ABF/communique-interassociatif-recommandations-pour-un-deconfinement-progressif-des-bibliotheques ou http://www.abf.asso.fr/fichiers/file/ABF/prises_position/recommandations_deconfinement_bibliotheques.pdf

 

La partie sanitaire de préparation des locaux exige trop de place et de personnel. Beaucoup de structures petites et moyennes ne pourront faire face. En phase deux, rien que l'expression "prévoir du personnel pour reguler les flux" est inapplicable pour beaucoup de structures. Idem pour les accueils de groupes Les accueils de groupes ne seront possibles que de manière restreinte, dans le respect des préconisations sanitaires : pas plus de 10 personnes simultanément dans une salle, animateurs et encadrants compris, en respectant une distance d’un mètre entre chaque personne, soit 4m² par personne.

Idem pour Prévoir un écran de protection similaire à celui installé aux caisses des supermarchés pour les postes informatiques se faisant face. Celui-ci sera régulièrement désinfecté avec un produit adapté. Chez nous on sait déja que ce ne sera pas réalisé.

Idem pour la Maîtrise des jauges des espaces, mise en place d’une gestion de flux de personnes.

 

Toutes les recommandations partent implicitement du principe que nous avons tous des espaces (de circulation et de stockage) et des personnels en suffisance, et des moyens matériels adaptés. Ce document est évidemment à adapter localement, mais comme les élus manquent de repères, ils s'accrochent à ce texte comme à la Bible. Donc danger pour certaines structures.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

En se basant sur le document inter associatif, nous envisagions de reprendre avec un système de drive et de portage à domicile pour éviter au maximum la manipulation des documents par les usagers, donc de mettre en place la phase 1 du document. Mais là, la réouverture se fera dans des conditions non optimales pour le personnel et les usagers. Nous n'avons ni le personnel ni les moyens (place de stockage, désinfectant pour les documents...) de mettre en place la volonté de notre collectivité. A voir.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Restaurer la mise en forme

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

 Share

×
×
  • Créer...