Aller au contenu

Animations in ou hors les murs ?


Ferris
 Share

Messages recommandés

Sans tomber dans le débat du pour ou contre, pour finalement arriver à dire que les deux sont complémentaires, il serait interressant d'avoir des retours d'expériences sur les animations dites "hors les murs", leur pertinence, les résultats attendus et les résultats générés, les objectifs, échecs et réussites, conditions de mise en place, publics cibles etc...et de connaître les raisons qui ont poussé beaucoup d'entre nous à se lancer la-dedans (ça peut aller du simple manque de place en interne à des objectifs plus élaborés), à persister, à abandonner, à faire des choix.


 


Certains, et j'en suis, persistent à considérer que le "hors les murs" cree un défaut de perception, de visibilité de la bibliothèque (et nous souffrons tous quelque part d'une difficulté à être perçus et connus) et que le hors les murs risque de ne pas renvoyer le participant au "produit bibliothèque", donc d'augmenter le "flou" à ce niveau (la ville organise, la bibliothèque apparait moins).


 


Dun autre côté nous savons bien que les animations, in ou hors, ne sont pas spécialement faites pour "creer un nouveau lectorat" : soit on fidélise le lectorat existant en lui proposant autre chose "en plus", soit on exporte son produit "animation" dans des quartiers, une salle polyvalente, avec souvent force partenariats, et il ne s'agit plus de "creer du lecteur" mais tout simplement de participer à l'animation générale d'un territoire. Avec souvent des thématiques qui s'éloignent de l'image traditionnelle de la "bibliothèque" lieu de lecture et du document.


 


Donc, ou bien on considère que le but est au final la bibliothèque, son service, son lectorat, son image, ses chiffres (eh oui !) ou que son but est de s'exporter, quitte à perdre en identité spécifique, mais pour en trouver une autre, auprès de gens qui ne viendront pas grossir les rangs du "lectorat", mais tant pis. Ou les deux.


 


 Sur http://damemorgane.canalblog.com/archives/2009/11/29/15975109.html, un petit condensé d'animations hors, pour mettre en bouche. Voici les objectifs annoncés  (qui justement mêlent les deux problematiques que je signalais en une seule : bon pour l'image et bon pour creer un nouveau lectorat)



  • Toucher un public dit « empêché » (classe sociale, origines étrangères, image idéalisée de la bibliothèque (trop cher, destinée à une certaine classe sociale, …)




  • Faire connaître la bibliothèque et amener de nouveaux lecteurs à la fréquenter




  • Renforcer l’image d’une bibliothèque « ludique » et ouverte à tous



A vos retours d'expérience !


 


 


Paris Plage, c'est pas la promotion de la plage, c'est la promotion de Paris. Mais c'est tout pareil sauf le bruit des mouettes, le souffle du vent, le ressac des vagues. Mais t'as le sable, les marchands de glace, les mégots enfouis, les ballons des mômes dans la tronche, les parasols qui roulent, la viande humaine qui dore, la merguez qui fume. Le bruit et les odeurs, comme disait quelqu'un. L'essentiel quoi. Alors pourquoi aller à la bibliothèque ?


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Salut Ferris,


 


En fait le problème de ton message c'est que ce n'est pas une question ;-). Il y a déjà tout dedans : les pours, les contres, les pourquois et les comment... alors que dire de plus ?


 


Dans une des bibliothèques où j'ai travaillé, très petite bibliothèque dans un quartier populaire d'une grande ville. On faisait beaucoup de hors les murs.


Pourquoi ? d'abord, je ne considère pas que l'animation hors les murs doit ramener du monde à la bibliothèque. l'objectif de la bib c'est le développement de la lecture publique, par extension l'accès à la culture. dans certains cas, on s'adresse à un public qui n'est pas familier du livre. Si à la fin il en retire quelque chose tant mieux. ce qu'il en retire est difficile à évaluer, tant pis.


Quoi ? Il y a eu le classique portage de livres au parc pendant l'été, nous avons aussi amené des livres en lien avec des animations au centre social, été présent à des manifestations organisées par la mairie (type Noël des association, fête de fin de ramadan, etc...)


Comment ? C'est surtout là que le bât blesse. Pour que ça ait le moindre impact, il faut un maximum de suivi et de partenariat sinon on arrive comme un cheveu sur la soupe et c'est l'échec assuré. Par ailleurs, comme le décrit le billet vers lequel tu nous envoies, c'est énergivore en terme de communication et surtout de suivi. Pour cette raison il me semble essentiel qu'il y aie un référent autant pour les structures avec lesquelles on travaille que pour le public cible.


Bilan ? j'ai parfois l'impression qu'on s'est tué à faire du HLM parce que théoriquement c'est bien mais sans vraiment en avoir les moyens... et sans les moyens je ne crois pas que ça fonctionne vraiment. Je crois que les premières personnes à convaincre sont les partenaires car souvent ils ne verront pas où est l'intérêt mais ne le diront pas,et donc laisseront faire mais ne feront rien de leur coté et ça donne :"oui, oui, bien sûr, vous serez les bienvenus à la fête de quartier !" et à l'arrivée, on se fait virer en bas de la tour par les d'jeuns qui trainent... j'exagère à peine.


 


Dans ma bib actuelle, nous allons faire hors les murs pour des questions de place. Il n'est tout simplement pas possible d'y organiser une quelconque animation. Dans ce cas, il ne s'agit pas tant de conquérir un public mais de pouvoir proposer quand même un petit programme d'animation à nos publics et partenaires. Concrètement cela implique de se rendre à la crèche, au RAM, à la maison de retraite etc au lieu qu'ils viennent nous rendre visite (ou seulement pour les emprunts). Bon ça passe pour les séances de lectures, heures du conte, etc parce que c'est assez spécifiquement bibliothèque mais ça pose quand même le problème du public hors structure qui n'auraient pas accès aux animations alors qu'ils en auraient plus besoin.


reste la solution de trouver un espace annexe pas trop loin de la bibliothèque. Pour certaines choses style expo, conférences, etc cela pose la question effectivement de l'identité / spécificité bib par rapport à d'autres choses. Concrètement, s'il y a déjà un programme culturel dans ma ville la bibliothèque doit elle faire ces animations en complémentarité ? à coté ?


Ce sont encore des questions que je me pose...


Modifié par michmaa
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Merci Michmaa. (C'est vrai que j'ai une sale tendance à faire les questions et les réponses quand je lance un sujet ). Mais tu apportes beaucoup par ton vécu. Tu poses la question des moyens, du temps, des partenaires, de la com, du suivi. Et tu situes clairement les choses dans un quartier populaire de grande ville. (Nous aussi on va à la crêche et à la maison de retraite, et ça prend effectivement du temps.) Au fond tu as des doutes et tu le dis, tout en disant clairement que l'objectif n'est pas de ramener du lectorat à la bib. Je suis d'accord avec toi. 


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 5 weeks later...

Retour d'expérience avec un hors les murs dans le cadre d'un évènement communal autour du jeu (organisé par service jeunesse et ludothèque).


 


Les objectifs pour la bibliothèque étaient :


 


-plus de visibilité pour la bibliothèque qui a tendance à être oubliée des évènements communaux pour de multiples raisons (bib associative, grosse programmation culturelle par le centre culturel)


 


-promouvoir une autre vision de la bibliothèque, l'aspect ludique dont parlait Ferris plus haut, mettre en avant une collection spécifique du fonds de la bibliothèque : ici les livres-jeux et documentaires autour du jeu


 


-nouer des partenariats avec les autres services et structures de la commune


 


Quoi, comment : avec un stand composé d'un tapis, de poufs, de tablettes de présentation de livres et des caisses de livres-jeux (énigmes, où est Charlie, cherche et trouve...). Dans les caisses également des documentaires autour des jeux, des énigmes... Donc un espace pour se poser au milieu d'une après-midi jeu bien remplie d'autres animations. Pas d'animation spécifique de la part des bibliothécaire, mais une présence active pour inviter les personnes/enfants à consulter les livres, répondre aux questions, présenter la bibliothèque.


 


Bilan :


-très positif car beaucoup d'échanges avec des personnes pas encore lecteurs : + de visibilité de la bibliothèque.


 


-très apprécié des enfants (certains connus, d'autres non) qui ont passé beaucoup de temps plongés dans les livres-jeux (on découvert l'étendue de cette collection) et du coup visibilité de la bibliothèque auprès de leurs parents présent : alors que la plupart de nos actions jeunesse sont à destination des classes et des enseignants...


-bonne visibilité de la bibliothèque auprès des autres services de la commune et a permis de démontrer la capacité de la bibliothèque à s'intégrer à des projets communs.


 


-pas énormément de préparation en termes de communication et de montage de projet grâce à l'inscription dans un évènement communal. Il a fallu cependant, comme souligné plus haut également, bien discuter avec le porteur de projet pour convaincre de l'intérêt de la participation de la bibliothèque en posant les objectifs communs : promouvoir le jeu, la culture et les objectifs propres : visibilité de la bibliothèque, nouveaux publics.


 


Ce bilan reste provisoire et il faudra évaluer l'impact en termes d'images sur un plus long terme. Ici je rejoins Michmaa et les questionnements autour de l'évaluation de ce type d'actions : ce n'est pas évident à évaluer objectivement !


 


Voilà pour ce retour d'expérience, merci pour le lien proposé et j'espère que d'autres répondront car j'aimerai renouveller ce genre d'expériences, la prochaine fois à destination de publics "empêchés".


Modifié par Mathilda
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 6 months later...

  1. Bonjour,

Pour ma part je suis toute nouvelle dans le domaine et j'aimerais me lancer dans un projet de bibliothèque éphémère dans l'hôpital de ma ville... est ce que quelqu'un à déjà une expérience dans le domaine et souhaiterai la partager avec moi ? merci de votre aide

Fabienne

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 1 year later...

Bonjour,


 


Je suis actuellement en stage en Médiathèque. Mon stage s'axe sur les missions hors les murs.


 


Il existe déjà des actions hors les murs mais il est nécessaire d'en développer d'autres. Aujourd'hui, ces actions sont essentiellement tournées vers les jeunes enfants.


 


Il faudrait toucher le public adolescent, le public des quartiers, les maisons de retraite et les personnes malades.


 


Pourriez-vous me faire part de vos idées, de vos expériences à ce sujet?


 


Merci.


 


 


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Là où ça pêche, et je crois que l'observatoire de la lecture publique ou l'IGB le pointe, c'est qu'on ne fait pas grand chose pour les retraités hors institution, ceux qui sont mobiles et fréquentent par ailleurs les mediathèques de façon autonome. Les animations, soirées etc...ne sont pas assez tournées vers eux.

Ca mériterait un sujet spécifique pour voir comment les uns et les autres tentent de toucher ce public ?

Un médiathème ABF va être fait sur le sujet, mais les actions sont rarement évoquées...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Tu as raison.  Texte Enssib :
 
Les seniors fréquentent peu les bibliothèques, bien qu’ils aient du temps libre. Les raisons de cette désaffection et les moyens à mettre en œuvre pour reconquérir ce public font l’objet d’une étude de l’Inspection générale des bibliothèques, menée par Yves Alix. Cette étude analyse les usages des seniors en bibliothèque et les services hors les murs proposés aux personnes âgées par les bibliothèques. Elle formule des recommandations pour une meilleure connaissance des actions menées, un encouragement des initiatives à destination des personnes âgées (constitution de collections adaptées, achats de matériels et d’équipements, aménagement d’espaces, services de portage, animations) et appelle de ses vœux la création de bibliothèques publiques en maisons de retraite.
Les bibliothèques et l'accès des "seniors" et des personnes âgées à la lecture. Inspection générale des bibliothèques, décembre 2012.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 2 weeks later...

Bonjour 


Je suis nouvelle dans le domaine et j'aimerai me lancer dans un projet d'animation autour du livre et de jeux vidéo dans ma structure....est quelqu'un souhaiterai partager son expérience avec moi.


Merci pour votre soutien

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Restaurer la mise en forme

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

 Share

×
×
  • Créer...