Aller au contenu

Création de poste au vu de l'expansion des structures d'accueil jeunesse sur la commune ?


Cozykitsune
 Share

Messages recommandés

Cozykitsune

Bonjour à tous,

 

Je rejoins prochainement une équipe de 4 personnes dans le cadre d'un remplacement de congé maternité.

La personne que je remplace est la référente du secteur jeunesse, elle est seule à l'heure actuelle sur tout le secteur jeunesse et lorsque je l'ai rencontré de façon non officielle, elle m'a dit qu'elle était submergée de travail depuis l'expansion des structures d'accueil de la petite enfance (6 structures en tout : crèches, assistantes maternelles...), mais aussi deux écoles, un collège et un ITEP !

La directrice m'avait aussi communiqué le projet d'établissement sur 5 ans de la médiathèque et un des points forts était justement le développement de l'accueil et des actions envers la petite enfance.

D'où ma question (un peu intéressée, je l'avoue) ; au vu du nombre croissant d'établissements et de la volonté de la commune d'accroître l'accueil du jeune public, pensez-vous qu'un deuxième poste en jeunesse pourrait être créé pour soulager la collègue ?

Je me doute bien qu'une création de poste ne se fait pas d'un claquement de doigt et je ne veux pas me créer de faux espoir, mais j'ai fortement ressenti lors de mon entretien officieux le désir pour cette collègue d'être assistée dans son travail au quotidien... De plus j'ai un profil très axé sur le numérique et le handicap en bibliothèque ; les deux autres axes du projet de l'établissement...

Enfin dernier point (et pas des moindres il me semble) ; j'étais en poste lorsque j'ai été recrutée, ma collectivité a refusé de me laisser partir avant 2 mois de préavis et ma future collectivité a tout de même accepté d'attendre alors qu'à mon sens, s'ils cherchaient "juste" à remplacer une collègue en arrêt maladie, ils auraient pris une personne disponible immédiatement (et je sais qu'il y a eu du monde qui a postulé à cette offre).

 

Qu'en pensez-vous ? Je me fourre peut-être le doigt dans l'oeil et je ne veux pas m'emballer, mais beaucoup d'indices me laissent sous-entendre que mon contrat pourrait être renouvelé, voire même pérennisé...

 

Merci d'avance pour vos réponses, je m'excuse si ma question est un peu naïve (l'espoir fait vivre !)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 6 heures, Cozykitsune a dit :

D'où ma question (un peu intéressée, je l'avoue) ; au vu du nombre croissant d'établissements et de la volonté de la commune d'accroître l'accueil du jeune public, pensez-vous qu'un deuxième poste en jeunesse pourrait être créé pour soulager la collègue ?

 

Oui. Si les élus le budgétisent et le votent, si la charge de travail le justifie pleinement. Donc si la directrice arrive à le pousser. Si les subventions BDP/Drac ou autres sont possibles. Et disponibles.

Mais il y faut du temps. Beaucoup. Souvent une année, voire plus.

 

Tu as un contrat de combien de temps ?

 

Cependant, comme tu dis : l'espoir fait vivre. Et si le projet d'établissement va dans ce sens, tu es peut-être bien dans les clous.

Il faut voir avec ta directrice cette possibilité, et ce que tu dois/ vous devez faire pour donner l'envie aux élus de financer ce nouveau poste.

 

De toute façon, toi, tu dois envisager la suite de ta carrière. Donc, tu n'as rien à perdre à te renseigner sur les possibilités/opportunités prévues.

Alors renseigne-toi. ;)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Cozykitsune

@B. MajourMerci pour ta réponse !

Effectivement je me doute bien que ça peut prendre beaucoup de temps... Et bien sûr, il faut que ça soit pleinement justifié ! Mais il me semble que c'est le cas vu l'ampleur qu'est en train de prendre cette commune (située juste à côté d'une métropole, donc beaucoup de familles viennent s'y installer et la population ne cesse de s'accroître).

Pour le moment je suis sur un contrat de remplacement congé maternité, donc 6 mois. On n'a pas encore parlé de prolongation avec la directrice ni la RH, mais je pense que ça viendra, ça dépend aussi de la collègue que je remplace et de sa volonté de revenir tout de suite après son congé maternité ou de prendre un congé parental en suivant...

Évidemment j'avais prévu d'utiliser le temps de ce contrat pour me renseigner, me créer des contacts, faire marcher mon réseau etc. Et j'ai la chance d'avoir une directrice et une RH très accessibles et ouvertes à la discussion, donc je pense que j'essaierai d'avoir cette discussion avec elles ; je sais que si elles m'ont recruté moi et pas une autre, c'est pour une bonne raison.

Bref, merci encore, je reviendrai donner des nouvelles quand j'en aurai :)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Le 04/06/2021 à 17:15, Cozykitsune a dit :

le projet d'établissement sur 5 ans de la médiathèque et un des points forts était justement le développement de l'accueil et des actions envers la petite enfance.

 

C'est de plus en plus fréquent, les actions enfance (et notamment les partenariats avec le scolaire)se développent très fortement, ainsi que les projets ados, mais les communes cherchent en priorité à recenser toutes les actions qui peuvent se faire par le biais de l'associatif et du bénévolat avant de créer un poste, surtout un poste  permanent.

Là, apparemment il s'agit d'un remplacement qui a toutes les chances de se faire sur un contrat annuel. Tout dépend de la force de persuasion de ta chef de service et de la validité de son plan sur 5 ans (on fait plutôt sur 3 ans maintenant), notamment sa capacité à monter qu'il y a une réelle surcharge de travail et une modification importante du contexte local (population). En général on lui propose souvent de revoir préalablement les attributions des tâches dans l'équipe, de moderniser le numérique etc...

 

La création d’un emploi permanent est justifiée par des besoins pérennes de la collectivité.

Par un arrêt n°314722 du 14 octobre 2009, le Conseil d’État a rappelé que « l’existence, ou l’absence, du caractère permanent d’un emploi doit s’apprécier au regard de la nature du besoin auquel répond cet emploi et ne saurait résulter de la seule durée pendant laquelle il est occupé ». Il en découle qu’un emploi permanent peut être occupé par un agent non titulaire recruté par un contrat de droit public en vertu des articles 3, 3-1, 3-2 et 3-3 de la loi n°84-53 du 26 janvier 1984 modifiée.

De plus, il convient de différencier les emplois permanents des emplois non permanents qui permettent de satisfaire des besoins ponctuels.

 

 

Un emploi non permanent est créé de manière provisoire pour répondre à un besoin temporaire ou saisonnier. Il peut également s’agir d’un contrat de projet correspondant à la réalisation d’une mission déterminée et ayant une date de fin. Ce qui est le cas du Projet de service : il a un debut et une fin.

Un emploi permanent quant à lui est créé pour répondre à l’activité normale et habituelle sur la durée. Sur ce type d’emplois, la priorité est de toutes façons donnée aux fonctionnaires en place et aux lauréats de concours.

 

Le recrutement d’agents contractuels sur les emplois permanents reste donc un mode de recrutement dérogatoire. Donc rare. Donc, même un contrat est douteux...

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Restaurer la mise en forme

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

 Share

×
×
  • Créer...