Aller au contenu

Enquête auprès des professionnels sur les bibliothèques troisième lieu


Anaïs 14
 Share

Messages recommandés

Bonjour,
Je suis actuellement étudiante en master 2 Documentation à l'Université de Rennes 2 et dans le cadre de mon mémoire, je travaille sur les bibliothèques troisième lieu. J'ai élaboré une enquête destinée aux professionnels des bibliothèques territoriales. Le but est de connaître les représentations des professionnels quant aux bibliothèques troisième lieu. Vous trouverez le questionnaire à cette adresse : https://docs.google.com/forms/d/1Bs6zf1EVIJyYSWridD04qchRg-jGG_nY4pGYDz9Hzoo/viewform

 

Ce questionnaire se complète en ligne, cela ne prend que quelques minutes.

Vos réponses m'intéressent ! 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je suis en bibliothèque d'Etat, du coup, je fais pas partie du public cible :(


Pourtant, je pourrais répondre sans souci...


 


Vous avez choisi de travailler uniquement sur les bib territoriales pour restreindre le sujet et vous placer sur des problématiques de lecture publique ? Parce qu'en BU, il y aurait beaucoup à dire aussi, et cela pourrait compléter la vision du troisième lieu des BM. :)


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

C'est le retour des questionnaires qui fleurissaient sur biblio.fr...


 


Bon, j'ai répondu mais je suis un peu sceptique sur la démarche (des questionnaires en général, pas du vôtre en particulier).


D'abord la formulation des questions est un art difficile. Et puis les réponses sont souvent un peu fléchées (questions fermées oui/non), les questions présupposent en partie des connaissances et/ou des valeurs partagées et de cela on n'est jamais totalement sûr.


 


Enfin, j'ai joué le jeu. Et à mon tour, j'ai envie de vous en poser une, de question : et vous, vous la voyez comment cette fameuse bibliothèque 3ème lieu ?


C'est vrai, vous interrogez nos représentations, on aimerait bien connaître la vôtre :wink:


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Que l'échange soit dans les deux sens, bien demandé isalabib !


Sans compter que cela pourrait nourrir un débat qui enrichirait la réflexion d'Anaïs 14, et la nôtre par la même occasion.


 


En espérant qu'Anaïs 14 revienne par ici parce qu'elle n'a posté qu'un seul et unique message pour l'instant, son formulaire... hum.


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Tout d'abord merci beaucoup à tous ceux qui ont répondu à ce questionnaire, vos réponses sont très intéressantes et vont m'être très utiles pour mon mémoire !


Je mettrai bien entendu les résultats de cette enquête sur ce forum au terme de mon travail (courant mai sans doute).


 


Pour Livre-arbitre, il est vrai que je destinais ce questionnaire avant tout aux professionnels des bibliothèques territoriales car j'ai du restreindre mon mémoire à ce public particulier mais vous pouvez aussi y répondre, à condition de bien mentionner à la fin du questionnaire dans quel type de bibliothèque vous travaillez.


Pour répondre à Isalabib, je suis bien consciente que ce questionnaire nécessiterait des améliorations. Les réponses aux questions ouvertes sont bien sûr beaucoup plus intéressantes que les réponses aux questions fermées mais sont aussi hélas beaucoup plus difficiles à traiter et analyser par la suite.


Quant à ma vision des bibliothèques troisième lieu, j'avoue être partagée. Ma position a évolué au fil de mon travail. D'abord très enthousiaste face à l'émergence de ces bibliothèques, j'ai de plus en plus d'interrogations (déprofessionnalisation, perte d'identité des bibliothèques,...). Mais je reste persuadée que le modèle actuel doit évoluer et se tourner encore davantage vers les publics et leurs attentes.


Je suis vraiment désolée de vous répondre si tardivement, j'étais bien occupée ces jours ci :)   

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Quant à ma vision des bibliothèques troisième lieu, j'avoue être partagée. Ma position a évolué au fil de mon travail. D'abord très enthousiaste face à l'émergence de ces bibliothèques, j'ai de plus en plus d'interrogations (déprofessionnalisation, perte d'identité des bibliothèques,...). Mais je reste persuadée que le modèle actuel doit évoluer et se tourner encore davantage vers les publics et leurs attentes.

 

Mais c'est quoi ce "modèle actuel", et pourquoi doit-il "évoluer" ?

 

Beaucoup ont exploré, expérimenté etc dans leurs établissements, justement parce qu'il n'y a plus un modèle unique, une référence dont on pourrait s'inspirer partout et unilatéralement. Nos certitudes ont désormais une durée de vie limitée...

 

C'est toute la difficulté et tout l'intérêt de notre travail aujourd'hui, et le foisonnement du présent forum l'illustre bien : on se pose tous beaucoup de questions, et les réponses sont extrêmement variées !

 

Quant aux publics et à leurs attentes, je rappelle l'expérience menée dans l'élaboration du projet de la future médiathèque intercommunale de Lezoux (largement évoquée dans pas mal de blogs pro) : les habitants ont été associés de façon assez poussée au projet.

à voir par ex. ici :http://territoiresenresidences.wordpress.com/category/residences/les-nouveaux-usages-de-la-mediatheque/

le projet a aussi une page facebook

 

Certes, nos représentations de professionnels sur la bibliothèque sont intéressantes. Celles de ses potentiels usagers ne le sont pas moins  :thumbsup:

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Totalement d'accord avec Isalabib. Cette notion de "modèle actuel" m'a légèrement perturbée (légèrement, hein, on ne me déstabilise pas si facilement...). Finalement, ce qui m'a gênée dans votre questionnaire, c'est l'aspect manichéen des questions (on sent bien que si on répond "non", on va être catégorisé dans les réactionnaires...). Il ne laisse pas la place aux doutes, on accepte la "bibliothèque 3eme lieu" dans son ensemble et sans concession, ou on la rejette.


Ceci dit, les questions sont intéressantes, et je suis très intéressée par ses résultats.


 


Ne jamais oublier les publics, qui sont au coeur de notre métier, et leurs réels besoins...


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Ce qui me gène dans ton questionnaire, c'est que l'on a l'impression que le troisième lieu est déja connu et clairement défini en tant que concept. Je m'excuse de mon inculture, mais moi je ne sais pas ce que c'est, à part un truc à la mode qui semble faire frétiller la profession actuellement. Une collègue m'a dit que c'était le "lieu du tout (?) entre la maison et le boulot". Donc, entre metro, boulot, dodo, ça serait une redéfinition du métro ?

C'est pas un concept américain, à l'origine, le "troisième lieu" ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

@Ferris


Comment-ça tu ne connais pas par coeur le mémoire de Mathilde Servet ?


En gros, ce serait plus une redéfinition du café comme lieu de socialisation.


le modèle se trouve effectivement chez nos confrères anglo-saxon (entre autre les ideas stores de Londres) mais dans une forme spécifiquement française dans le sens où on part quand même de beaucoup plus loin (pour en revenir aux horaires d'ouverture ^^) et où on reste quand même attachés à une certaine politique de l'offre (et donc non, on ne va pas organiser des cours d'aérobic dans la bibliothèque).


Enfin, ça c'est mon interprétation de la chose.


 


@ Livre-arbitre


J'ai l'impression que si l'idéal des BM serait le "troisième lieu", celui des BU serait plutôt le learning center. Non ?


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

D'après une illustration de Boll dans LH (me demandez pas dans quel n°...), la bibliothèque 3ème lieu porte à son fronton l'enseigne suivante :


 


Bibliothèque


  Vidéothèque


 Ludothèque


 


   Epicerie


Dépôt de pain


 


Bois et charbon


Halte garderie


 


Bon, ce serait mieux avec le dessin, mais vous voyez l'idée je pense...


 


PS : et chez Bibliopathe ça donne ça : http://www.bibliopathe.com/2010/11/09/la-bibliotheque-3eme-lieu/


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Moi aussi j'ai attrapé le virus 3ème lieu il y a quelques années lorsque j'ai été abreuvé  d'exemples anglo-saxons ou de l'Europe du Nord.


Mais voilà dans ces pays, la bibliothèque a depuis toujours été le "lieu" incontournable au même titre que la maison, l'entreprise ou le magasin. Rien de tel chez nous.


 


Est-ce un modèle transposable chez nous, clé en main ? certainement pas


 


Que l'on réfléchisse et s'adapte aux nouveaux usages du public, bien evidement. En fonction de sa géographie, de la taille de l'établissement, de la population à desservir, etc... mais c'est peut-être cela que certains désignent avec le mot à la mode de "3ème lieu" ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

S''il vous plaît, s'il vous plaît, les collègues, ne simplifiez pas trop !  Ne réduisez-pas trop !  S'il y a, certes, un effet de mode tout à fait criticable (et dans certains cas à la limite du détestable), tout n'est pas à jeter dans le concept de troisième lieu !

Pour la définition : facile à trouver. Grosso modo, le premier lieu, c'est le domicile (privé). Le deuxième lieu, c'est le lieu collectif avec contrainte (école, lycée, fac, usine, bureau, boulot, etc). Le troisième lieu, c'est le lieu collectif, public, avec le moins de contraintes possible. L'archétype pourrait en être le pub d'un port de pêche du nord de l'Irlande où nous étions deux touristes français au milieu de cinquante autochtones en train de boire, de papoter et de chanter. Souvenir ébloui...

L'idée du troisième lieu appliqué à la bibliothèque, tel que je le conçois du moins, c'est un lieu accueillant (archi, déco, aménagement) où l'on diminue les contraintes au strict minimum, où l'on peut trouver plusieurs ambiances différentes et complémentaires (zones calmes, zones moins calmes, zones agitées) où, quand on y pénètre, quelqu'un vous dit bonjour en souriant avec sincérité (très important, la sincérité) et vous fout la paix si vous souhaitez qu'on vous foute la paix, mais qui vous cause si vous voulez qu'on vous cause. C'est un endroit où on peut emporter le gobelet plein de café pour travailler dans la bibliothèque. Ou non. Où l'on peut retrouver des gens ou bien s'isoler au milieu des autres. Où toutes les générations doivent pouvoir cohabiter.
C'est en fait un état d'esprit.
Ça ne veut pas dire que l'on doit y négliger l'accès à la documentation par nos usagers, puisque c'est là sans doute le pivot de notre profession.
Je me méfie des établissements qui sont annoncés comme des "troisièmes lieux", quand c'est écrit en gros sur la porte et dans les supports de comm' : rappelez vous de tous les états qui s'appelaient (et s'appellent encore) "République démocratique de ..."
Il vaut mieux faire du troisième lieu sincèrement mais sans le dire, que de le proclamer sans le faire.
Alors, oui, je m'efforce de faire tout pour que la médiathèque où je travaille soit un "troisième lieu".

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour Anais 14 !


je veux bien rep à ton questionnaire, mm si ayant terminé mes études en sep 2012 et étant actuellement à la recherche d'un poste, je ne suis pour le moment qu'une bibliothécaire en herbe.


Juste, si je peux me permettre, j'ai fait mon mémoire de master sur l'aménagement des BM et donc le concept de 3ème lieu rentrait forcément en compte. Je ne sais pas quelle orientation précise prend ton mémoire, mais pour ma part, j'ai conctacté des architectes et des fournisseurs de mobiliers. Logique vu mon sujet, mais je pense que ça pourrait être enrichissant de confronter le point de vue des pros à celui des archi, voir des élus et du public sur la représentation de ce qu'est le 3ème lieu.


Bon courage en tout cas, je sais à quel pont c'est éprouvant :)


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 2 weeks later...
  • 4 weeks later...

Zut, le formulaire d'Anaïs 14 n'est plus accessible... Pour une fois que je trouvais l'énergie d'y répondre...


 


Durant la journée BM-BU a eu une définition assez intéressante du Learning center par Christophe Péralès avec un modèle anglo-saxon à trois niveaux qui, pour lui, est plaqué sur une réalité française toute différente...


J'imagine que c'est un peu pareil pour la bibliothèque troisième lieu, c'est pour ça que sans forcément être en désaccord, des collègues s'affrontent sur ce terme.


Pour les impatients, voici un lien vers le blog de Cécile Arènes qui propose un compte rendu : http://liber-libri.blogspot.fr/  Pour les autres, rdv dans le bibliothèque(s) de cet été... :angel:

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Restaurer la mise en forme

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

 Share

×
×
  • Créer...