Aller au contenu

J'aime, mais comment ?


Ferris
 Share

Messages recommandés

Excusez mon inculture mais je n'arrive pas à mettre "Ferris aime" sur des posts. A chaque fois ça me met "vous aimez ceci" ou, quand il a deja plusieurs personnes, ça me met  "et 1 autre". Comment fait-on? Merci.


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Ben quand t'es connecté, tes "j'aime" apparaisse comme "vous aimez ceci" : Agorabib te parle à toi, le connecté Ferris (Wapiti en +, Agorabib reconnaît son maître !).


Et nous, on lira "Ferris aime" là où tu as coché "j'aime".


suis-je claire ? c'est une question d'identité.


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Non, je ne comprends rien. Mais j'ai mis un j'aime à ton post. J'espère que toi tu le vois comme "Ferris aime ceci". Mais ça me fait tout drôle de penser que moi je ne verrai jamais. Merci . :)


Modifié par Ferris
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Résultat : je lis "Ferris aime ceci" sur ce post (où toi tu dois lire "vous aimez ceci").


Comme ce n'est pas mon meilleur message, je ne vais pas prendre la grosse tête tout de suite. Mais quand même, c'est la classe :thumbsup:


Bon, tu peux retourner dessus et dire que tu n'aimes plus... on a le droit de changer d'avis.


 


Donc


1/ tu cliques sur "j'aime"


2/ ça t'apparaît comme "vous aimez ceci"


2bis/ ça apparaît aux autres comme "Ferris aime ceci"


 


en l'écrivant, je vois bien le côté pas très logique : le "je" de j'aime devient "vous", c'est peut-être ça qui te gêne ?


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Ce qui me gène c'est de ne pas comprendre grand-chose à tous ces trucs. Je ne peux pas savoir ce que fait la machine avec ce que j'écris, vu que je ne connais pas ses capacités. Enfin, du moment que ça marche, c'est OK; En fait aujourd'hui c'était ma journée de compréhension de tous les trucs du forums. En fait il y a plein de possibilités offertes, mais je ne comprends pas tout. C'est le langage aussi qui me bloque un peu. En informatique un mot ne veut jamais dire ce qu'il dit, faut traduire. Ca aide pas les handicapés comme moi.


 


Mais c'est pas grave, je suis habitué à patauger dans tous ces trucs et j'accepte l'idée que je ne serai jamais au top la-dedans. J'ai découvert "l'environnement windows" comme on dit, à 45 balais, seul et sans possibilités de stage. Donc, tu imagines le niveau de mes capacités rien qu'au niveau des outils de base type traitement de textes etc...Alors, les astuces du forum, tu penses! Il flotte sur son nuage, pépère...


 


Sur les rubriques "informatique documentaire" et "Le monde du numérique", je lis certains messages sans en comprendre un traitre mot. A la limite, c'est rigolo. Heureusement que dans ma bib, il y a des surdoués de ces trucs là. Quand je pense que ma grand-mère, née en 1900 dans un village de Bretagne a vu la première ampoule électrique arriver dans sa commune (elle me l'a raconté cent fois, je te raconterai un jour qu'on pourra flooder à l'aise) et qu'avant sa mort elle se passait des CD sur un baladeur, ça rend humble, je te jure.


 


Qui a dit qu'on avait toujours besoin des autres dans cette profession ? :)


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Sur les rubriques "informatique documentaire" et "Le monde du numérique", je lis certains messages sans en comprendre un traitre mot. A la limite, c'est rigolo.

Pareil !

Pour moi, "Le monde du numérique" = un continent inconnu où les indigènes pratiquent un langage qui semble familier mais en fait non.

Le top de l'incompréhensible : http://www.agorabib.fr/index.php/topic/1530-retrogaming-et-%C3%A9mulateurs/

Mais je m'accroche : à force de lire des trucs exotiques dans ces rubriques, j'ai le secret espoir de commencer à me familiariser, même de très loin.

 

Le langage informatique ne nous aide pas beaucoup, effectivement, mais je ressens aussi la même frustration avec le langage juridique.

Utiliser des mots dans un autre sens que celui que leur donne le langage courant est une forme de pouvoir des sachants sur les non-sachants. Et je n'aime pas cette supériorité, je la trouve frustrante.

Or l'informatique et le juridique, on en a aujourd'hui besoin tous les jours dans notre boulot, et c'est plutôt récent (à l'échelle de l'histoire des bibliothèques). Quand on n'est pas né dedans ou qu'on n'a pas été un peu formé, si on veut survivre on fait comme toi aujourd'hui : on apprend sur le tas, on s'intéresse, on questionne. Et on utilise, même si on ne maîtrise pas parfaitement l'environnement windows ou la différence entre loi et décret !

Bref, on se démerde. Et on compte un peu sur les autres, de la même façon qu'eux peuvent compter sur nous pour d'autres choses (pour paraphraser la conclusion de ton post)  :console:

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Tu as complètement raison ! Et notamment sur cette superiorité que ça induit, notamment dans le juridique, c'est vrai. Camus disait que "Mal nommer les choses, c'est accroître les malheurs du monde".


 


Il m'est arrivé d'être regardé avec un certain mépris par certains jeunes de mes équipes, parce que je n'arrivais pas à récupérer un fichier que j'avais exporté, un truc comme ça. Et de m'entendre répondre avec un mépris agacé "t'as qu'à aller voir dans tes téléchargements"! comme si le fait d'être chef obligeait à tout savoir mieux que tout le monde. Des fois, c'est dur. :bye:


 


Comme tu dis, on se démerde, je me fais des petites fiches en douce. Le principal c'est de ne pas devenir un frein non plus. Tout en restant méfiant vis à vis de "l'illusion techniciste". Enfin, j'ai une chance : je n'ai jamais eu peur de tout ça. Et j'ai fait la promotion de la technologie sans la connaître. Mais je connais une collègue qui a tout fait pour freiner l'arriver de l'internet public dans sa bib. A deux ans de la retraite, elle a cédé, probablement parce qu'elle estimait n'en avoir plus rien à fiche. Là c'est dommage parce que c'est le service public qui trinque.


 


La supériorité, tu parles. Comme disait je ne sais plus qui "Le pouvoir ne moissonne bien que dans les champs de l'ignorance".


 


Ca fait du bien de pouvoir aussi parler de ces choses là. Merci à toi. :)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Sur les rubriques "informatique documentaire" et "Le monde du numérique", je lis certains messages sans en comprendre un traitre mot. A la limite, c'est rigolo.

@Ferris et Isalabib

Bienvenue au club . Marcel de Cabourg à beau frimer avec son Aston Martin lorsque je lis ces rubriques c'est parfois comme s'aventurer sur l'île du Crâne et découvrir effrayé King Kong !

Bon je sens qu'on va encore nous traiter de viocs ....

Cela dit la commission Hybrides de l'ABF peut nous aider à surmonter ces difficultés....

Marcel

Autre vieille prostituée ( j'anticipe les futures railleries)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bon, ben sur ce forum, il y a au moins trois vieilles putes qui n'ont pas peur de le dire ! :D 


 


Rompre l'isolement, c'est important, on n'arrête pas de le proclamer !  Et il y a mème une commission de recyclage pour nous ? Le pied !


 


Ferrissette


Eternelle stagiaire


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Isalabib :

"Le top de l'incompréhensible : http://www.agorabib....-et-émulateurs/

Mais je m'accroche : à force de lire des trucs exotiques dans ces rubriques, j'ai le secret espoir de commencer à me familiariser, même de très loin."


Comment ça tu n'y comprends rien aux Retrogaming et émulateurs ?

Abandonware = cimetière des jeux abandonnés par leurs propriétaires (en général des sociétés), qui ne veulent plus en entendre parler, ni les protéger.

Retrogaming = envie de jouer à de vieux jeux.

Pour comprendre la notion d'émulateur, prenons un exemple dans un autre domaine.

Supposons que tu es une fana de la "Deux Chevaux". Cette bonne vieille Deuche n'est plus produite, mais un bidouilleur te dit : moi, j'ai une super voiture, elle peut émuler toutes les voitures. Tu veux revivre tes vacances en Deuche, monte à bord !

Un émulateur, ça sert à pouvoir utiliser de vieux jeux sur des machines récentes.
(Quand c'est possible !)

Qu'est-ce que c'est qu'une ROM ?

En général, c'est un petit rectangle/boîtier plastique qui contient un jeu. On l'enfiche dans la console et hop, c'est prêt à l'emploi.
C'est l'équivalent d'un CD de jeu... sauf que ce n'est pas recopiable (électronique oblige), ni utilisable sur une autre machine/console de jeu. (système propriétaire = 1 seul client par jeu)

Pour reprendre l'exemple précédent, la ROM, c'est la clé de ta Deuche.
La clé de ta Deuche ne va que sur une Deuche, et certaines sociétés - très à cheval sur leurs produits - te refusent l'utilisation d'un émulateur si tu n'as pas la clé d'une Deuche.

Pas de clé de Deuche, pas de jeu.
C'est la loi, même si le jeu n'est plus vendu, même s'il est dépassé, même si la société qui l'a créé n'en tirera plus rien. C'est la loi.

Sauf que, si tu as cassé ta console, ou si elle ne marche plus... tu as payé tes jeux.
Et tu devrais avoir le droit de les réutiliser, comme bon te semble.

Comme ces ROM ont été programmées, des programmeurs/bidouilleurs ont décidé de recréer les machines de l'époque (machines simples) de manière virtuelle... les fameux émulateurs !
Recopier le contenu des ROM n'est pas difficile, puisqu'il s'agit d'un programme mis sur la puce du boîtier.
Et donc, tu as maintenant, en circulation sur Internet, des émulateurs et des ROM recopiées.

Tu comprends bien que les jeux sur console suivent toujours le même principe. (boîtier plastique + programme sur la puce ROM)
Or tu as des gens qui savent faire des émulateurs et récupérer les ROM... même des jeux récents.

Ce qui est plutôt gênant pour les ventes. :wink:

 

Voilà, maintenant tu sais tout sur les ROM, le retrogaming et les Abandonware.

Et sur l'engouement pour les jeux vidéos d'anciennes générations, où il y a des jeux cultes, comme des films ou des livres cultes.

Des jeux qu'il faut avoir joués pour être un pur gamer !


Des questions ?
Il suffit de les poser.  :)

Bien cordialement
  B. Majour
 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Une question ? Bernard a forcément la réponse ! Merci Bernard !


Je suis doublement de la vieille école : je préfère répondre et dire merci plutôt que juste "liker" (mais on peut faire les 2, I know).


 


Rétrogaming, par étude sémantique pas très poussée j'avais compris qu'il était question de jeux d'avant... tiens, "rétro" est l'apocope commun de "rétrospectif" et "rétroviseur". L'ex par la deuche est donc parfaitement à propos, même si je ne suis ni très voiture ni très jeux vidéos... :whistle:


 


@ Ferris  : éternelle stagiaire, je prends, ça me va bien.


@ Marcel & Ferris : "vieille prostituée" et "vieille pute", vous avez pas mieux comme nom de club ? ça fait un peu trop proche de "abandonware des bibliothécaires"... (cette manie des bouts d'anglais partout, c'est pour faire moderne ou quoi ?)


 


En tout cas, au prochain post crypto-numérico-anglicisant qui me semble venu d'une autre galaxie :geek: , je n'hésiterai pas à m'immiscer pour appeler à l'aide. Help Bernard !


:cool:


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bon, pour le coup, je n'ai pas trop de mérite. J'ai commencé à jouer à Pong sur la télé, même si je suis resté branché sur PC.


 


Non, je n'aime pas du tout du tout les formats propriétaires des consoles. (et les prix prohibitifs :wink: )


 


Pour le reste, j'ai réponse à certaines questions. Peut-être pas à toutes, mais ce sera l'occasion de chercher.


Et chercher, c'est aussi du domaine du jeu. :)


  B. Majour


 


 


@ Ferris, ah oui excellent !, je viens de comprendre le jeu de mots sur Ferrissette (areuh areuh, ou alors Fais Reset si on reste dans le domaine des jeux plantés)


Modifié par B. Majour
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

@ Ferris, ah oui excellent !, je viens de comprendre le jeu de mots sur Ferrissette (areuh areuh, ou alors Fais Reset si on reste dans le domaine des jeux plantés)

 

Double bravo! Tu viens de trouver un jeu de mots là où je n'en avais pas mis! J'avais simplement féminisé mon pseudo. Comme quoi la culture informatique et moi, ça fait deux. "Reset", ça ne me serait jamais venu à l'esprit.

 

C'est ça aussi la "fracture" , comme on dit. Mais c'est vrai que l'anglicisation des mots les plus simples pour désigner une fonction devient un peu systématique. Il y en a qui y prennent plaisir. C'est un snobisme malsain parce que ça exclut encore plus de gens de la galaxie informatique. Quand on fait des ateliers d'initiation informatique avec des personnes âgées (ou des gens plus jeunes mais dont le métier ne comporte pas d'environnement informatique, notamment en milieu rural) et qu'on a affaire à cette question de langue, on comprend mieux qu'il y a un problème et que nous sommes aussi les vecteurs de ce problème. Les "geeks" ne pourront pas jeter tout le monde dans la prison qu'ils se sont choisie. On exclut toujours.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Restaurer la mise en forme

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

 Share

×
×
  • Créer...