Aller au contenu

Livres anciens : que faut-il en faire?


val59
 Share

Messages recommandés

Dans ma petite bibliothèque de ville de 20 000 habitants , nous avons un fonds dit anciens; quelques perles rares mais aussi beaucoup de littérature du début XXe (années 20-30-40 et 50) qui ont été malmenés par le salpêtre et aussi par mes prédécesseurs qui les ont fait relier d'une horrible couverture simili rouge ou orange : brefs des horreurs mais.... faut-il pour autant les mettre "à la benne"?


Nous allons être bientôt en travaux et la place nous manque... je serais donc tentée d'éliminer les textes qui sont rééditer en poche mais n'est-ce pas un sacrilège pour les puristes??? Bref, quelques réponses pour apaiser ma conscience me serait fort utile!!! Merci!


Modifié par val59
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Membre

Pour t'éviter tout problème, je te conseille de faire passer une délibération en conseil municipal qui t'autorisera à détruire ces ouvrages.


La délibération devra être accompagnée d'un tableau reprenant inventaire détaillé des ouvrages à détruire et, puisqu'il s'agit d'un fonds "patrimonial" d'une colonne "Commentaires" détaillant le pourquoi du choix de destruction (état, contamination sanitaire, faible valeur, non rareté, disponibilité dans une BM, BU ou BMC/BMVR proche, etc.).


Tout cela pour aider tes élus à comprendre de quoi il retourne et éventuellement les prémunir eux-mêmes de recours ou montées au créneau de pseudo associations de patrimoine local (cela dépend de ton contexte). D'ailleurs si une telle association existe, un don peut être envisagé, tu peux donc également le proposer dans la délibération.


Si tes élus ne souhaitent ni détruire, ni donner ces ouvrages, et en raison des problèmes de place, tu peux leur proposer de regrouper cette collection dans une pièce à part ou une armoire en mairie (ça fera de jolis murs de livres pour les visiteurs) ou aux archives (si tu veux du mal à tes collègues archivistes :tongue: ).


Il est vrai que le temps (et la poussière, la nitre, etc.) ajoute souvent une aura à ces ouvrages qui n'en valent pas forcément la peine mais qui de fait posent un réel problème de "conscience" et de gestion.


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Effectivement, rien de patrimonial là dedans. Si ce sont des vieilleries, en mauvais état en plus, puisque tu parles de "salpêtre", tu fais une liste accompagnée d'un argumentaire, et tu la fais passer en conseil municipal.
Ne pas donner des livres avec des champignons ou qui sont en très mauvais état, on pourrait se retourner contre vous en cas d'allergie, maladie, contamination.
Quant à les racheter, oui, si tu ne les as pas déjà, et si ce sont des livres qui ont un intérêt. Je pense que Jalna ne manquera pas à grand monde  :D

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

L'autre possibilité, qui passe également par une délibération du conseil municipal, est d'organiser une braderie de vos pilons, avec ces livres anciens, pour leur permettre de trouver une autre issue que la poubelle.


Les reliures immondes sont peu attractives en bibliothèque mais il y a toujours des acheteurs compulsifs (dont je fais partie...) qui sont potentiellement intéressés par cette littérature d'avant guerre (le théâtre de Salacrou, les romans de Bazin, des Kessel peut-être ?).


Bon courage !


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je pense que Jalna ne manquera pas à grand monde 

 

Erreur et inculture ! Cette saga est absolument superbe, et je me suis retrouvé comme un con le jour où une lectrice me l'a demandée parce qu'elle avait vu la série télé qu'ils en avait fait dans les années 90. Mazo De la Roche, c'est un classique de la littérature mondiale !

Même avec des champignons.

Et du salpêtre.

 

Oui, tu as raison. D'ailleurs, il faudrait l'avoir en français ET en anglais, car ce chef d'oeuvre absolu perd beaucoup à la traduction.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

La délib pour le désherbage existe... Mon élu me donne carte blanche... Je joue sur ma loooooongue expérience (lol) et je gère ce fonds dit ancien... Merci de vos réponses! Pour ce qui est du désherbage régulier, les livres en bon état seront donnés à une asso locale pour le Cameroun et la vente devrait servir à réparer le toit d'une école là-bas!!!


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Nous avons aussi quelques "vieilleries" des mêmes années mais toutes reliées en noir et avec de la place en réserve je les garde comme la "mémoire" de mes prédecesseurs sans autre prétention. Avec notre projet de catalogue en ligne elles seront visibles par le monde entier :D !


Par contre notre réserve déborde de livres bradés non vendus et nous envisageons une braderie permanente su une table à l'accueil.


Dernière étape avant le pilon (j'adore ce terme) qui fait frémir tant de lecteurs


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 3 weeks later...
  • 4 weeks later...

dans le genre pseudo ancien à cause d'un "emballage" qui enfume (reliure simili cuir marron foncé - couleur glamour par excellence et qui attire les foules-, lettres dorées...), que faire quand des élus ont fait acheter des livres hors de prix pour se faire plaisir (ou faire plaisir à quelqu'un) alors même qu'à l'époque la bib n'avait pas un kopec pour acheter des nouveautés, et qu'ils refusent de les voir quitter la bib ?


j'ai le cas d'une bib avec une maaaagnifique collection des mémoires d'un ancien président mort, environ 20 volumes, proposé avec les toiles d'araignées, et un superbe pagnol numéroté et illustré le tout sous coffret, grand format style 35 cm, pratique à lire au lit le soir, n'a pas dû être touché depuis 15 ans au moins


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Tu aurais pas une BMVR interessée dans le coin?


La conservation relève surtout des grosses structures.


Pour le Pagnol, je suis persuadée que la BMVR de Marseille ou la BM d'Aix en Provence seront ravient de le recueillir si il est rare.


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 4 months later...

 beaucoup de littérature du début XXe (années 20-30-40 et 50) 

 

Il ne s'agit pas là d'un fonds patrimonial mais simplement d'un fonds ancien. Sa vétusté et son peu d'attractivité suffisent à le proposer au pilon. Il importe de bien définir dans la délib ce qu'on définit par fonds patrimonial. Et dans cas, de proposer aux élus une méthode pour le valoriser auprès du public (les archives peuvent être une solution si elles sont ouvertes à la consultation), et éventuellement poser le problème de leur conservation (la numérisation est une possibilité). Les organismes de tutelle type DRAC, ainsi que des partenaires comme les musées et les archives départementales peuvent, d'une part aider à établir la différence entre ces deux types de fonds, et d'autre part proposer des solutions de valorisation.

J'ai récemment fait don d'une collection d'époque (dépareillée) du journal l'Illustration, qui nous avait été donnée par un lecteur et qui était hors d'état d'être prêtée ou consultée, à une association d'histoire locale, à défaut de trouver mieux. Les historiens sauront sans doute comment la valoriser. Chez moi c'était impossible.

 

La conservation se pense sur le long terme, et loin de se limiter aux fonds « anciens, rares et précieux », elle contribue à constituer

les futurs fonds patrimoniaux. De plus, il est important de vérifier auparavant qu'il ne s'agit pas d'un fonds local, qui serait dans ce cas à conserver, quelque soit son état et son intérêt...

Ceci dit, il est vrai que tous les livres anciens ne sont pas intéressants à garder !

Amandine
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Restaurer la mise en forme

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

 Share

×
×
  • Créer...