Aller au contenu

Wifi en médiathèque


Ignatius
 Share

Messages recommandés

Pourquoi 62 piges ? Pour ta génération, ce sera 67 minimum , et avec une retraite de misère qui ne te permettra même pas de faire soigner correctement ton gliome, ton glioblastome et ton neurinome acoustique. Et c'est pas tes gamins qui te soutiendront parce qu'ils auront été atteints avant  :tongue:

 

 

 

 

 

 

Modifié par Ferris
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

[...] Par contre, je suis toujours à la cherche d'informations sur les points suivants :

-quelles sont les sociétés/prestataires ( EPN) auxquels vous avez fait appel pour proposer ce service ?S'agit-il dans tous les cas du fournisseur qui gère les accès Internet publics ?

-la gestion des comptes (la durée de validité des identifiants...)

-les éventuels dysfonctionnements liés à un trop grand nombre d'utilisateur,

-la possibilité d'imprimer laissée aux usagers.

-les éventuels effets nocifs du Wifi

[...] 

 

Bonjour Aguirre, 

 

J'ai bien noté les diverses réponses à votre question sur les effets nocifs. A propos des autres points concernant la mise en service, avez-vous glané des informations? Je serais très intéressé d'avoir quelques éléments techniques ou pratiques sur cette partie.

 

Merci de votre aide.

Modifié par F_Reb
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour et merci à tous pour vos contributions, très intéressantes notamment sur la question de la nocivité du Wifi, question que nos élus semblent avoir du mal à envisager de front ! J'ai encore pu le vérifier dernièrement lorsque j'ai abordé la question...


 


J'ai eu confirmation par ma DSI que le projet d'installation du wifi avait bien avancé (visiblement, nous devrions être équipés fin novembre)/


 


Ainsi, j'ai appris que nous allions gérer les accès au Wifi via notre outil Ucopia (que nous utilisons pour les postes Internet au public et dont le moins que l'on puisse dire est qu'il n'est pas très performant).


 


Les conditions d'accès seront donc les mêmes que pour l'accès aux postes Internet de la Médiathèque : carte de lecteur ou pièce d'identité + signature d'une charte.


 


Toutefois, à la différence de l'offre proposée sur les postes Internet de la Médiathèque, les lecteurs ne pourront pas être reliés à l'imprimante et pourront restés connectés de manière illimitée. Mais rien n'est figé de ce côté-là puisque un test doit être fait pour réfléchir au positionnement des 3 bornes dans la médiathèque (au rez-de-chaussée seulement, espacement entre les bornes, contrariétés liées aux portes...)... Est-ce que tous les espaces seront couverts de la même façon ???


 


La DSI n'a pas été en mesure de me dire combien d'utilisateurs pourraient se connecter en même temps sur chaque borne Wifi : nous verrons donc ça au fur et à mesure de l'utilisation.


Voilà pour l'heure... je vous tiendrai informés de l'avancée de ce projet.


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonne idée que ce topic qui m'interesse fortement car nous envisageons également d'installer le WiFI dans notre future médiathèque. J'ai moi aussi une question pour ceux qui travaillent dans une médiathèque équipée WiFI: avez-vous installé un système de contrôle parental ? Et si oui lequel?


 


Merci d'avance :)


Modifié par Psychik
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 1 year later...
Benoit Charpentier

Un an après, petit up à cette discussion - en oubliant le débat sur les conséquences des ondes émises par le wifi.


 


Je travaille dans une petite médiathèque, en milieu rural : 3 000 habitants - 900 usagers actifs - 13 000 documents - 1 professionnel et quelques bénévoles.


Afin de développer prochainement des ressources numériques, nous souhaiterions installer une borne wifi dans l'établissement. Objectif : opter pour le système le plus simple à gérer le plus efficace possible.


Notre prestataire informatique nous a fait un premier devis à hauteur de 2500 € !


Ce qui monte considérablement la facture, c'est la mise en place d'un portail captif (pour stocker les logs de chaque usager qui se connectera au réseau wifi).


Du coup, je me pose la question suivante : en tant que bibliothèque municipale et établissement public, sommes-nous obligés de mettre en place un "portail captif" pour la création d'un réseau wifi ?


 


Merci d'apporter vos lumières à ce sujet.......

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 2 weeks later...

Bonjour,


 


Il me semble que les bibliothèques doivent toujours être capable de savoir qui (quelle personne ou quel abonné) a utilisé quoi (quel ordinateur de consultation) et quand (quelle plage horaire de consultation). Du coup, si l'utilisation d'un portail captif n'est pas obligatoire, il faut en contrepartie posséder un document avec ces informations.


 


Pour notre part c'est ce que nous faisions jusqu'à février de cette année. Nous avions un tableau hebdomadaire sur bureautique avec les jours de la semaine en colonne et les plages horaires de consultations / ordinateurs en ligne. A chaque visite d'un abonné (chez nous il faut être inscrit pour consulter internet), la carte de lecteur était remise à la personne en place qui reportait le nom + le n° de carte dans la case correspondante.


 


Avantage : c'est gratuit


Inconvénient : c'est chronophage


 


Bonne continuation.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Benoit Charpentier


Merci pour cette précision mais cela ne répond pas forcément à ma question.


L'usage d'une borne wifi permettra aux usagers de venir avec leur propre matériel (portable, smartphone, tablette,...). Et sans portail captif, aucun moyen de les "tracer" sur un papier.


Modifié par Benoit Charpentier
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Oui, effectivement, j'ai répondu à côté puisqu'il s'agissait d'un accès wifi... 


 


Dans ce cas, nous avons justement abandonné l'inscription sur bureautique pour nous diriger vers un portail captif libre Alcasar. Ca tourne sous Linux, c'est gratuit (hormis un pc avec même petite config' à reconditionner) et ça permet l'authentification pour accéder au réseau.


Il faut juste que le service informatique soit prêt à vous accompagner dans cette démarche, je pense. Le guide d'installation est assez détaillé, mais ça reste sous Linux.


De plus, il ne sera pas (a priori) relié à votre SIGB si vous souhaitiez récupérer automatiquement votre base d'abonnés.


 


Pour ce qui concerne l'obligation légale, j'avoue être moi aussi un peu perdu à cause d'interprétations souvent contradictoires de la loi (flou juridique?). De même, le lien d'Hervé (ci-dessus) indique a priori qu'on n'est pas obligé d'identifier les personnes mais indiquent que les "informations seront recoupées par les services chargés de l’enquête pour retrouver la personne à l’origine de l’infraction.".


Notre DSI a préféré jouer la sécurité de ce point de vue là en installant ce portail captif (qui est devenu effectivement obligatoire pour l'accès au wifi).


 


Bonne continuation


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 2 months later...

Bonsoir,


 


je réponds un peu tard par rapport aux derniers messages postés, mais Benoit Charpentier, il me semble que 2500 euros c'est hors de prix...


 


Je travaille sur un projet de médiathèque qui va bientôt ouvrir ses portes, qui sera légèrement plus grande que la votre, et nous nous sommes penchés sur la question.


 


Avec des solutions comme QuickSpot Coffee ou Noodo, qui proposent un portail captif, des stockages de données utilisateurs (obligatoire), voire même une solution de tickets pour que les utilisateurs se connectent (c'est un système optionnel, il est également possible de se connecter sans), une console de gestion des connexions, du débit, des heures d'accessibilité au réseau, etc. Et les chiffres dont j'ai eu la connaissance tournent autour de 150/200 euros par an... peut être un peu plus au départ avec l'installation des bornes mais surement pas 2500.


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 8 months later...

Bonjour,


Dans ma bibliothèque, nous commençons à avoir régulièrement des demandes de wifi et nous commençons à nous pencher sur la question. Comme nous n'en sommes qu'au tout début, je viens à la pioche aux infos.


Pour ceux d'entre vous qui ont déjà sauté le pas, pourriez-vous me dire exactement comment ça se passe ? Doit-on passer par un fournisseur spécifique ? y a-t-il des pare-feux ? comment ça se passe concrètement ? surtout par rapport aux lois et aux obligations de conserver les données des usagers ?


Comme le dernier post sur ce sujet date un peu peut-être avez-vous de nouvelles infos ?  :wink:


Merci.


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 2 months later...
bibliothequedeconnaux

Bonjour,

Le sujet m'intéresse aussi.

Nous avons une bibliothèque de village et une connexion par modem qui peut s'utiliser en wifi... 

 

Comment peut-on procéder ?

On pensait confier le MDP wifi à ceux qui veulent se connecter et le modifier tous les jours ? Ce n'est pas si simple, si ?

 

Merci de vos lumières !

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour (Stéphanie ?)

 

Offrir la Wifi en bibliothèque relève d'un service, c'est pourquoi l'idée de changer le mot de passe tous les jours me semble un tantinet limite.

 

Sans compter la charge de travail, le fait de ne pas oublier de changer le mot de passe "tous les jours" et l'obligation de le fournir aux usagers "tous les jours"... S'il y a de l'affluence, on risque d'avoir une file d'attente en banque d'accueil, sauf si on imprime le mot de passe. Cependant, il faudra aussi expliquer aux gens comment entrer le mot de passe sur leur propre machine, "tous les jours"... enfin presque, parce qu'ils oublieront. Là aussi, il faudra imprimer, et être au courant du "comment rentrer un mot de passe Wi-Fi sur plusieurs machines différentes : du téléphone portable évolué à l'ordinateur portable, en passant par les tablettes. (Là, il faut savoir faire :-), ou que les gens sachent le faire.)

 

Question qui se pose alors : pourquoi est-ce à la bibliothèque d'offrir un accès Wi-Fi et non à la mairie de mettre en place un système HotSpot (https://fr.wikipedia.org/wiki/Borne_Wi-Fi), plus efficace... sans que ça pénalise le débit Internet de la bibliothèque sur les autres postes.

 

Concernant l'identification des utilisateurs, requis par la loi, en cas de téléchargement illégale, la connexion Wi-Fi donne déjà suffisamment de renseignements pour une identification.

De plus, le Modem peut générer un log de connexion, c'est-à-dire un fichier (de volumineux à très volumineux, prévoir un gros disque) de toutes les transactions qui passent par lui. Toutefois, comme l'information passe aussi chez le provider de la bibliothèque, la police pourra très bien passer directement par le provider pour obtenir ces informations.

Ce n'est pas le cas avec des postes publics où les gens se succèdent les uns après les autres.

 

(D'ailleurs, comme le dit Michèle Battisti  : en confiant cette obligation au FAI auprès duquel on a acheté des abonnements à plusieurs adresses IP publiques correspondant au nombre de postes.)

 

Oui, un appareil personnel laisse un paquet de traces sur Internet, autant qu'un téléphone portable auprès de toutes les bornes de tous les réseaux téléphoniques... même en veille.

 

Donc, l'utilité de changer le mot de passe tous les jours ne me paraît pas pertinente, parce que ça n'empêchera pas un utilisateurs de télécharger illégalement. (et je ne cache pas combien il est facile de "hacker une connexion Wi-Fi". Une simple recherche sur ces termes indique que c'est une question de... minutes)

 

Il faut d'abord voir les conséquences d'un éventuel téléchargement illégal.

Si la connexion passe par un serveur mairie, c'est la connexion de la mairie qui pourrait être coupée, c'est pourquoi pour ouvrir un service Wi-Fi, il vaut mieux demander une ligne séparée.

De plus, le serveur mairie peut aussi bloquer certains sites, gros consommateurs de bande passante.

 

Maintenant, si cinq usagers de la bibliothèque regardent des vidéos sur Youtube, est-ce que la bande passante de la mairie ne va pas être réduite à peau de chagrin. Là aussi, c'est un point qui porte à acquérir une connexion séparée pour offrir un service Wi-Fi.

 

Ce n'est pas juste une question d'ouvrir la Wi-Fi du modem.

Il faut creuser un peu plus loin et voir comment la Bibliothèque est "branchée" à Internet, et qui va recevoir l'éventuel message de la Hadopi. Si message il y a un jour, parce que - comme dit plus haut - ça peut très bien passer directement via le provider, qui lui sait très bien que la connexion louée appartient à une bibliothèque, ou à une mairie.

 

Ceci dit, on peut très bien changer le mot de passe sur une période de temps plus ou moins longue. ;-)

   Bernard

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 11 heures, bibliothequedeconnaux a dit :

Bonjour,

Le sujet m'intéresse aussi.

Nous avons une bibliothèque de village et une connexion par modem qui peut s'utiliser en wifi... 

 

Comment peut-on procéder ?

On pensait confier le MDP wifi à ceux qui veulent se connecter et le modifier tous les jours ? Ce n'est pas si simple, si ?

 

Merci de vos lumières !

 

Pourquoi ne pas simplement laisser un accès ouvert au wifi ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Peut être pour des questions de gestion des postes et du temps: cela permet de programmer (avec un système comme Ucopiapour donner un exemple) une durée de connexion et éviter que les postes ne soient accapares toujours par les mêmes.

Sinon l'accès libre est le plus simple en effet.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

bibliothequedeconnaux

Bonjour et merci pour vos avis.

 

Nous avons peu de demandes à ce jour, mais je souhaiterais anticiper et pouvoir proposer ce service en toute sécurité et en toute connaissance de cause.

Merci donc pour vos partages d'expérience.

 

@Bernard Majour : oui, je m'appelle bien Stéphanie

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Restaurer la mise en forme

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

 Share

×
×
  • Créer...