Aller au contenu

liseuse et e-book


Vio
 Share

Messages recommandés

Bonjour,


 


j'ai une liseuse Kobo touch dans ma bibliothèque prêtée par la BDP du département. L'objectif est de la prêter aux lecteurs afin de recueillir leurs impressions. Pour ce faire la BDP a souscrit au catalogue de Publi.net. L'offre de ce catalogue semble ne pas convenir aux attentes du lectorat. Certains ont donc chargé des titres via des forums d'enseignants ou autres.


Ma question est simple :


 ces titres qui ont été acheté par quelqu'un puis transféré sur la liseuse de la bibliothèque, suis-je en droit de les garder pour d'autres lecteurs ? Est-ce considéré comme un don de livre ? Suis-je au contraire dans l'obligation de les enlever de la base lors du retour de la liseuse ?


 


Pfou, je ne vous explique pas les efforts qu'il m'a fallut pour écrire ce message. S'inscrire au forum, dans quelle case écrire...?  Merci à l'équipe d'Agorabib et au webmestre pour leur soutien. Les sujets dont vous débattez me démontre que j'ai beaucoup de retard à rattrapper ! :blush:


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Si ces titres ont été achetés par les usagers, la réponse est claire : vous supprimez (l'acheteur est détenteur des droits, un fichier numérique ne se "donne" pas).


Si ces usagers ont téléchargés des titres "libres de droit", vous pourriez garder. Mais vos liseuses auront une offre qui certes ne correspondra peut-être pas aux attentes mais sur laquelle vous n'aurez pas non plus de maîtrise si vous laissez circuler le matos sans le remettre à jour à chaque emprunteur. C'est à vous aussi qu'un lecteur mécontent d'un contenu chargé par un autre lecteur viendra se plaindre. En d'autres termes : laissez-vous les lecteurs mettre les livres de leur choix au milieu de vos rayonnages sans que vous ayez un regard dessus ??


Donc là aussi je dirais : supprimez !


 


Je vous conseille de vérifier systématiquement les fichiers à chaque retour et de supprimer ce qui n'y était pas au moment du prêt. Sinon ça va vite être l'anarchie et si vous ne savez pas quel contenu vous avez prêté, c'est un peu gênant. Dans le même temps vous supprimerez aussi les personnalisations éventuelles (notes, signets etc).


 


Question contextuelle : un mode d'emploi, une charte d'utilisation sont-ils fournis aux usagers lors du prêt ? document fourni par la BDP ou élaboré par vous ? quelles règles de prêt avez-vous instauré pour ces liseuses ? les questions de responsabilité et d'assurance ont-elles été prévues ?


Autre question contextuelle : la BDP s'est limitée à Publie.net, vous a-t-elle expliqué ses choix (d'un point de vue technique/juridique/budgétaire) ? avez-vous la possibilité de compléter vous-mêmes l'offre (par du libre et/ou du payant) ? que répondrait votre BDP aux questions que vous posez ici ?


 


Je sais, je réponds à vos questions par des questions, c'est pas très sympa ! Surtout après tous vos efforts...


Mais c'est pour vous aider à repartir de la base et à prendre les choses dans l'ordre : on propose quoi ? à qui ? comment ?


 


bon courage et à bientôt sur le forum.


Modifié par Isalabib
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour Vio et bravo pour ton courage pour un premier post ! :)


 


Je ne peux que souscrire pleinement à ce que dit Isalabib. Prudence et circonspection sont de règle.


 


Néanmoins (http://fr.slideshare.net/calimaq/ressources-numriques-aspects-juridiques-et-modes-dacquisition ) il semble que la loi sur le droit de prêt ne s'applique pas aux livres numériques et que juridiquement l'E-book n'est pas un livre.


 


Je ne comprends pas très bien cela parce d'un autre côté, la loi de 2011: " permet au livre sous forme numérique d'être régi par les mêmes règles que le livre papier. Ainsi, seul l'éditeur peut fixer le prix du livre numérique, qui doit être le même quel que soit le canal de vente au public. Ce texte transpose ainsi l'esprit de la « loi Lang » de 1981 à l'univers numérique tout en prenant en compte ses spécificités s'agissant des supports et des modes de diffusion. "


 


Dans ce cas, et selon la réponse apportée, ta question sur : est-ce que l'on peut considérer ça comme un don de livre est très intéressante...


 


Certains éditeurs font des offres directes aux bibliothèques (dont Publie.net, qui a fait une offre expérimentale avec le CNL à certaines bibliothèques ). La bibliotheque de Grenoble explique même comment télécharger des livres numériques de chez soi sur ses liseuses. (http://www.bm-grenoble.fr/1025-livres-numeriques.htm).L'offre Kobo/Fnac, c'est plus d'un million de livres.


 


Il existe un petit top des sites gratuits assez bien fait http://www.applicanet.com/2011/06/9-sites-pour-telecharger-gratuitement.html#.Ukyy1Ib7rJY


 


Et un petit recensement en images des bibliothèques qui proposent des tablettes et liseuses en France, par Mediamus http://www.scoop.it/t/tablettes-et-liseuses-a-la-bibliotheque


 


Et quelques posts très intéressants sur Agora http://www.agorabib.fr/index.php/topic/48-retours-dexp%C3%A9rience-sur-le-pr%C3%AAt-de-liseuses-etou-de-tablettes-en-bm/, notamment le posts de NicolasSC et du moderateur Thomas Fourmeux...


 


Je me demande si nous ne sommes pas dans le contexte flou qui fut (et est toujours) celui du CD. En théorie, on devrait acquitter des droits comme pour les DVD. En pratique, c'est inusité. C'est une tolérance. D'ailleurs, si l'on me donne un CD dans le cadre d'un don, je l’intègre au catalogue. C'est pourtant un document numérique théoriquement non libre de droits....


 


En tous cas, d'après les témoignages, de nombreux collègues "traquent" le gratuit (sans DRM) sur Internet et offrent ainsi bien plus que les classiques libres de droit. Sont-ils dans la légalité ou non ?


 


D'un autre côté, il y a l'aspect pratique (il y avait eu un post sur le catalogage de ces titres, il me semble) qui fait que ce sera difficile d'identifier le contenu changeant d'une liseuse sans mise à jour. Quand des gamins chargent des jeux gratuits sur internet et les laissent stockés sur nos postes, on fait un nettoyage de temps en temps, pour des raisons de sécurité (ils chargent en même temps des quantités de saloperies sans s'en rendre compte) mais il n'empêche que ces jeux restent présents sur nos postes un certain temps. Quelle différence entre un contenu internet gratuit chargé par le lecteur et un contenu liseuse gratuit chargé par le lecteur ?


 


Attention, je n'affirme rien, je pose des questions... :)


Modifié par Ferris
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

merci à vous deux pour vos réponses. C'est bien justement parce que ce n'est pas clair que je me poses toutes ces questions !


Mais je suis tout à fait d'accord pour dire qu'on ne peut pas garder l'ensemble du contenu, c'est aussi à nous de connaître "notre fond" (en dehors des questions juridiques).


Merci Ferris pour les liens, je vais aller les visiter !


 


Isalabib, je n'avais pas pensé aux notes et signets, je vais m'y atteler... !


Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Restaurer la mise en forme

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

 Share

×
×
  • Créer...